Située entre Salina, Stromboli et Lipari, la snob Panarea est la plus petite de l'archipel des Eoliennes avec une surface d'à peine plus de 3 km2. C'est aussi la moins élevée. Son nom ancien, Euonymos, signifiait " de bon augure ", tandis que son nom actuel veut dire " toute fracassée ", sans doute en raison des petits îlots qui l'entourent et qui ressemblent à un puzzle éparpillé dans la mer. Son charme pittoresque, ses criques, ses eaux claires idéales pour la plongée et son calme lui valent d'avoir été élue parmi ses voisines par la jet-set italienne, principalement milanaise. Sur place, on se déplace à pied, en scooter (électrique de préférence), ou en " voitures de golf ", ces voiturettes électriques juste assez petites pour se faufiler dans les ruelles étroites du bourg. Les somptueuses villas, les hôtels de luxe, les restaurants chic et les discothèques y ont donc poussé comme des champignons, et les prix se sont alors mis à flamber. A Panarea, la vie sociale a ses exigences, et il faut être vu dans les lieux du moment. La vie nocturne y est active, plus que dans toute autre île, et on y vient de partout pour danser dans les discothèques branchées jusqu'au petit matin. La gloire aidant, des hordes de visiteurs y débarquent quotidiennement pour s'imprégner de son climat. Le soir seulement, Panarea retrouve son atmosphère si particulière. Y séjourner en haute saison relève de l'exploit si vous n'avez pas réservé bien longtemps à l'avance. Au départ, il semble que Panarea ait formé une seule île avec les îlots dispersés autour d'elle jusqu'à ce qu'une explosion fasse sombrer son cratère toujours actif à 500 m sous la mer. D'une longueur de 8 km, la côte est une succession de terrasses marines, de cuvettes et de fissures énormes formant des colonnes... Les côtes septentrionales et occidentales sont les plus tourmentées, avec de nombreux écueils au ras de l'eau, tandis que les côtes méridionales et orientales, atteignant à peine 50 m de hauteur, sont cultivées et agrémentées de petites plages et de criques. L'île atteint son sommet à Punta del Corvo à 421 m. A l'intérieur et sur les côtes, la végétation est très riche en figuiers de barbarie, oliviers, genêts, câpriers. Dès le printemps, l'île se remplit de fleurs multicolores. Les Panarioti, au nombre de 280, vivent dans les petits bourgs de Ditella, Drauto et San Pietro, centre principal où se trouve le petit embarcadère (désormais d'autres embarcadères à Cala Junco et à Porto Drauto). Ne comptez surtout pas trouver un hôtel à bas prix à Panarea ! L'île est connue pour ses installations de qualité et donc onéreuses. Une seule route relie ces trois villages, petits groupes de maisons blanches abondamment fleuries de bougainvilliers, de pur style éolien, tandis que des sentiers sinueux grimpent jusqu'aux autres maisons éparpillées sur les versants sud et est. Vous pouvez en profiter pour vous baigner dans la crique paradisiaque de Cala Junco ou dans celle de Caletta dei Zimmari. Au nord de l'île, dans la cuvette de Calcara, il existe encore des manifestations post-volcaniques telles que des fumerolles et des émissions de vapeurs pouvant atteindre plus de 100 °C dans la mer. 

Que visiter à PANAREA ?

Adresses Futées de PANAREA

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à PANAREA

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
Hébergements & séjours
  • Tourisme responsable
  • Echange de logement
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Assurance Voyage
  • Réservez une table
  • Activités & visites

Photos de PANAREA

12.95 €
2021-06-30
408 pages
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour dans le Calvados avec Gîtes de France !

Un bon cadeau d'une valeur de 700€ pour votre prochain séjour dans le Calvados avec Gîtes de France !