Si les " no go zones " parisiennes étaient un fantasme de la chaîne américaine Fox aux lendemain des attentats de janvier, elles existent bien à Catane. La deuxième ville de Sicile, à la réputation sulfureuse, connaît une recrudescence d'actes de délinquance ces derniers mois, notamment de vols à l'arraché. Pour protéger au mieux les touristes, les forces de l'ordre  et les loueurs de voitures, notamment, distribuent des plans de la ville sur lesquels sont notées les rues dangereuses, le moyen le plus sûr de se rendre à l'aéroport ou dans le centre-ville, etc... Alors, prudence !