Le charme principal de Maaloula est certainement sa remarquable situation au pied d'une falaise enserrée entre deux vallées étroites. Avant de parvenir à ce décor ocre, nu, écrasé de soleil, le visiteur, quittant la route aride qui relie Damas à Homs, aperçoit d'abord de riants jardins plantés de vignes, d'abricotiers et de peupliers. Passage par Ein el-Teen, "l'oeil de figue", bourg tranquille connu pour être la ville de résidence des nombreux conducteurs de camion.

Quelques lacets plus loin, Maaloula. Les petites maisons cubiques, aux murs couverts d'un crépi jaune ou mauve mais le plus souvent bleu, s'accrochent à la falaise. On aperçoit, çà et là, des échelles qui permettent de passer d'une maison à l'autre par les terrasses.

Les habitants de ce village à majorité chrétienne ont conservé l'usage d'une branche de l'araméen : le syriaque, la langue populaire au temps du Christ, qui fut progressivement supplantée par l'arabe à partir du VIIe siècle. L'araméen est également parlé dans les villages voisins de Joubbadin et Al-Salkha. Des équipes de chercheurs ont récemment enregistré ce fragile patrimoine.

A l'entrée du village, une jarre géante marque l'endroit où la route se divise. Un circuit classique consiste à contourner à pied la falaise. En prenant à droite la route qui s'engage, on atteint une petite place qui permet de stationner à l'entrée du couvent Sainte-Thècle ouvert de 7h à 20h. Le Mar Takla, bâtiment moderne consacré au culte grec orthodoxe, donne accès à une grotte (la grotte Sainte-Thècle). L'eau qui suinte du plafond serait miraculeuse car c'est ici que la sainte se désaltéra. A la sortie du couvent, le défilé (" défilé " est le nom donné au chemin étroit, taillé directement dans la roche) de Sainte-Thècle se parcourt à pied. Cette montagne a une histoire peu banale puisqu'elle aurait sauvé sainte Thècle. Selon la légende, la disciple de saint Paul était poursuivie par les soldats romains lorsque la montagne se fendit en deux et lui permit d'échapper à ses persécuteurs. Elle passa le reste de sa vie dans cette grotte, où les pèlerins se rendent à présent par centaines. Au bout du défilé, on atteint un plateau dénudé qui entoure le monastère, où de nombreuses tombes sont creusées dans le roc. On arrive à un deuxième couvent grec catholique consacré à saint Serge. Le Mar Sarkis comporte des éléments qui remontent à l'époque byzantine et abrite des icônes du XIIIe siècle. Il s'agit probablement de la plus ancienne église en activité (ses débuts remontant aux environs de l'an 320). Le couvent est dirigé par le père Fayez, qui fournit volontiers au visiteur curieux qui le questionne des compléments d'information. Chaque matin, séance liturgique à 7h30, puis ouverture du couvent à 8h.

Adresses Futées de MAALOULA

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à MAALOULA

Transports
  • Location voiture
  • Réserver un ferry
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos de MAALOULA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

15.95 €
2010-11-03
360 pages
À découvrir sur le petit Futé
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end de prestige pour 2 personnes au Château de la Dauphine !

Une escapade romantique en Gironde, au Château de la Dauphine .