Versailles, un rêve devenu réalité

A l'heure où la célèbre chaîne cryptée lance la deuxième saison de sa série phare Versailles, quoi de mieux que l'arrivée des beaux jours pour aller découvrir cet incroyable château, monument parmi les plus célèbres au monde ? Ce chef-d'oeuvre issu de la volonté de Louis XIV, l'illustre parc dessiné par Le Nôtre, le Grand et le Petit Trianon, le domaine de Marie-Antoinette... Versailles est plus qu'un château, c'est un complexe fascinant, au coeur des Yvelines qui préserve l'histoire de France sous l'égide de l'Unesco. Mais la plus belle prouesse du site reste son étonnante énergie : grandes eaux musicales, balades en petit train, promenades à bicyclette, tours en barque, fêtes et concerts tiennent ainsi en éveil le patrimoine français.

 

Rencontre avec le Roi-Soleil... 

Vous voilà face au château, il en impose ! Dire qu'il n'était qu'un simple pavillon de chasse perdu en basse campagne ! Mais Sa Majesté dépensa près de 81 millions de livres pour élever Versailles à la hauteur de son ego. Il y vécut pendant cinquante-trois ans ; lorsqu'on visite Versailles, on pénètre donc l'intimité du Roi-Soleil... On se promène dans ses Grands et Petits Appartements, on traverse de multiples salons plus fastueux les uns que les autres. On entre dans sa chambre, éblouissante de dorures où se dresse, au centre, la couche royale, habillée de lourds brocards tissés. Blanche et pavée de mosaïques de marbre, la chapelle Royale est suffisamment claire pour que nous apparaissent les multiples sculptures. L'Opéra est un bijou en boiseries dorées dont l'acoustique, dit-on, serait meilleure que celle de l'Opéra-Bastille.

Mais s'il n'y avait qu'une pièce à voir ce serait la galerie des Glaces, un chef-d'oeuvre de 73 m de longueur et de 12,30 m de hauteur sous plafond. Dix-sept arcades ornées de miroirs reflètent autant de fenêtres ouvertes sur le jardin, invitant ainsi la lumière à révéler les moindres détails des plafonds : la minutie et la perfection du travail sont à peine croyables. Appelée aussi la " salle des Pas perdus ", elle sera le théâtre de grands événements politiques tels que le sacrement de Napoléon Ier par le pape Pie VII ou la signature du traité de paix de la Première Guerre mondiale. Autant d'événements qui renforcent son aura.

 

... et les femmes de sa vie

Le Grand Trianon est né de la volonté du roi de fuir les obligations royales ! Conçu comme un hôtel à la française, entre cour et jardin, ce petit palais est un délicat lieu de villégiature. L'aile gauche est bordée par la cour des Offices, celle de droite protège le jardin du Roi.

L'aile nord est prolongée par le Trianon-sous-Bois, réservé au chef de l'État depuis Charles de Gaulle. Le Petit Trianon sera édifié par l'architecte Gabriel pour Mme de Pompadour, puis offert à Marie-Antoinette, par Louis XVI, en guise de cadeau de mariage... le Petit Trianon est une affaire de femme ! La sobriété de la bâtisse contraste avec le décor de boiseries d'une élégance exceptionnelle. On y décèle les prémices du néoclassicisme. Marie-Antoinette aimait se retirer derrière les glaces coulissantes installées devant les fenêtres du boudoir ; quelles qu'aient été les femmes avant elle, le Petit Trianon, comme le hameau qui l'enserre, restera à jamais sa demeure.

 

Le domaine de Marie-Antoinette

Grâce aux nouveaux outils numériques, c'est Marie-Antoinette en personne qui vous guide dans votre parcours ! La propriété s'organise aux alentours du Petit Trianon ceint par le jardin anglais, une miniaturisation de la nature où apparaît une succession de scènes, de tableaux et de panoramas. Le paysage est jalonné d'élégantes constructions : le Belvédère, le temple de l'Amour, le Pavillon français, le Pavillon frais, la maison du Suisse, le hameau de la Reine, et le Petit Théâtre. Ce dernier est une pure merveille avec ses décors sculptés en carton-pâte, son rideau en taffetas de soie brodé d'or et sa vaste scène plus grande que la salle. La reine elle-même jouait la comédie. Le pavillon du Belvédère apparaît comme un gracieux petit édifice octogonal orné de bas-reliefs extérieurs dans un paysage dominé par un rocher monumental d'où jaillit une cascade artificielle. Non loin apparaît le temple de l'Amour, petite rotonde en marbre blanc évoquant l'Antiquité, avec ses douze colonnes corinthiennes. Dans ce parcours intimiste, le hameau de la Reine étonne par sa simplicité en rupture avec tout le faste de la cour. C'est un petit village campagnard avec des chaumières entourées de jardins potagers, un étang, un moulin, un pigeonnier, une ferme et une laiterie. Un cadre idyllique dans lequel Marie-Antoinette pouvait librement rêver à son Autriche natale et jouer sa partie de campagne dans un décor de bosquets fleuris, de ruisseaux bondissants, de champs de seigle, de blé et de charmants vergers.

 

L'oeuvre magistrale de Le Nôtre

Le parc du Château se compose de trois parties distinctes : les jardins, les bosquets et la forêt.

Pour saisir l'oeuvre magistrale d'André Le Nôtre, premier jardinier du roi, gagnez la terrasse au-dessous de la galerie des Glaces : ça en impose ! Là encore, imaginez que ce n'était avant lui que bois, marécages et prairies... Le Nôtre orchestra ici un tableau monumental, une véritable féerie végétale qui mêle bassins, bosquets et canaux au gré d'allées en étoile, jalonnées de centaines de sculptures. Versailles est l'ambassadeur du jardin dit " à la française " avec un tracé général géométrique ordonné à partir d'un axe principal qui prolonge sa perspective vers l'infini entre la haie des grands peupliers. On fit apporter l'eau de la Seine pour alimenter le Grand Canal au centre du jardin. À sa tête, les bâtiments de la Petite Venise nous rappellent que gondoles et galères de la flottille servaient pour les concerts et les fêtes nautiques.

En contrebas du château, une orangerie est enfouie sous le parterre du Midi, à l'abri du froid hivernal mais pas de la lumière. Une galerie centrale voûtée, encadrée de vastes coursives, préserve, de toutes parts, orangers, citronniers, grenadiers (certains ont plus de 200 ans), lauriers roses, palmiers et même un arbre à tomates ! Désertée par les agrumes en été qui dorent tranquillement, elle exhale de délicates fragrances acidulées. Non loin de l'orangerie se trouve le potager du Roi qui fournissait fruits et légumes d'exception en toutes saisons.

Toujours dans la demi-mesure, le Roi-Soleil exigea le plus incroyable ballet de fontaines piquant ainsi la créativité de son temps pour accomplir sa volonté. Paysagistes, compositeurs, sculpteurs et chorégraphes ont allié leur savoir-faire pour créer un spectacle unique qui nécessita des moyens titanesques pour l'époque mis au point par une technologie de pointe. Le jardin et ses 32 bassins utilisent 30 km de canalisations ; les curieux seront ravis de découvrir ces chefs-d'oeuvre artistiques et techniques. À la nuit tombée, le spectacle nocturne (le samedi soir entre le 17 juin et le 16 septembre) est d'autant plus saisissant : jets d'eau, lumière et musique jouent ensemble à travers parterres et bosquets et explosent dans un feu d'artifice tiré devant le Grand Canal... magique !

 

Infos futées

 

Quand ? Toute l'année. Mais le printemps et l'automne sont les meilleures périodes pour profiter des jardins. Pour profiter des " grandes eaux nocturnes ", rendez-vous le samedi soir entre le 17 juin et le 16 septembre.

 

S'y rendre. De Paris, il faut prendre le RER ligne C (direction Versailles-rive-gauche-château), de la gare Montparnasse le train SNCF desservant Versailles-Chantiers, de la gare Saint-Lazare le train SNCF en direction de Versailles-rive-droite.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Réservez vos billets de trains - Réservez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son escapade.

CHÂTEAU DE VERSAILLES - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hôtel aux meilleures conditions - Comparez

Comparez les meilleures offres de campings - Comparez

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez

Ailleurs sur le Web

Les dernières Actus

Versailles, un rêve devenu ré...

A l'heure où la célèbre chaîne cryptée lance la deuxième saison de sa série phare Versailles, quoi de mieux que ...
Lire l'article

Les fêtes les plus folles à V...

Le Château de Versailles ouvre les festivités avec sa nouvelle exposition : Fêtes et divertissements à la Cour. ...
Lire l'article
Vidéo de voyage
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté

Guide YVELINES

Faire découvrir aux franciliens les lieux proches de chez eux pour passer un week-end en famille, entre amis ou seul. Visites touristiques, loisirs mais aussi bons plans gastronomiques , les Yvelines recèlent de nombreuses adresses à découvrir. Découvrir la France autrement, jouir d'un ...