Si Paris abrite de nombreux quartiers communautaires, le quartier de La Chapelle, entre les 10e et les 18e arrondissements, est le domaine des Chinois avec leurs boutiques exotiques, mais surtout des Indiens avec leurs temples bouddhistes. Et, tous les ans, le dernier dimanche d'août (le 27 cette année), la communauté indienne fête Ganesh, le dieu à tête d'éléphant, protecteur du foyer, qui apporte chance et prospérité. Ce défilé traditionnel et coloré, qui serpente entre Gare du Nord et Marx Dormoy, est accompagné de musiciens, danseurs et rituels.

 

Un quartier unique

Si la communauté chinoise a largement investi le 13e arrondissement de la capitale ou la communauté africaine le quartier de Château-Rouge (18e arrondissement), c'est entre Gare du Nord et Marx Dormoy, à cheval entre les 10e et 18e arrondissements, que s'est installée une bonne partie de la diaspora du sous-continent indien. Et une balade dans le quartier peut s'avérer être un véritable voyage entre Delhi et Bombay. On se laisse en effet facilement transporter à des milliers de kilomètres, les cinq sens constamment en éveil. On profite alors de l'odeur des épices qui s'échappent de boutiques exotiques au joyeux brouhaha, de la beauté et de la qualité d'étoffes rivalisant de couleurs et de paillettes dans les magasins du quartier, avant de se laisser tenter par les saveurs des innombrables restaurants proposant les spécialités indiennes les plus savoureuses. Bref, un coin haut en couleurs et en découvertes, qui mérite le détour, notamment lors de la fête de Ganesh.

 

La fête de Ganesh, une expérience à ne pas rater

Encore une fois bercée par les effluves de fleurs et d'encens, ce sera cette année la 22e  édition de la fête de Ganesh qui aura lieu dans le quartier indien de La Chapelle. Comme tous les ans, elle se tiendra le dernier dimanche d'août (le 27) et sera organisée par le plus grand temple hindou de France. Au rythme des tambours et des clochettes, on célèbre le dieu à tête d'éléphant, fils de Shiva et Parvati, et symbole d'amour et de connaissance. Au coeur du 18e arrondissement de Paris, nous seront donc transportés dans les rues de Colombo ou Calcutta, mêlée à la foule d'hindous et de curieux venus demander la bénédiction du dieu à l'origine du monde et de tous les événements de la vie.

 

Une procession haute en couleur

Les festivités commencent dès 9h du matin en célébrant Ganesh et en priant au temple Sri Manicka Vinayakar Alayam du 17 rue Pajol (18e arrondissement). Une atmosphère chaude et enivrante se dégage de la foule amassée et des senteurs épicées des offrandes. Et le dépaysement est total ! Vers 10h30, le char où trône la statut du dieu, entame alors  son défilé dans les rues de Paris, tiré par des hommes et des femmes parés de colliers de fleurs, et vêtus d'habits traditionnels aux couleurs vives. Au passage de Ganesh, chacun demande sa bénédiction, tandis que les danseurs, chanteurs et musiciens, célèbrent la bonté du dieu à tête d'éléphant. Les danseurs de kavadi sont impressionnants tant leur performance physique paraît éprouvante. Martelant le bitume parisien de leurs pieds nus, ils portent sur la tête et les épaules de lourdes structures en bois et en plumes de paon, en l'honneur de Ganesh et de son frère Skanda, dieu de la guerre. Les femmes révèrent aussi les dieux en portant sur leur tête des pots en terre cuite remplis d'offrandes, telles que du camphre enflammé ou du lait. L'imposant éléphant en résine et les chevaux en cartons pâtes, se mêlent aux joueurs de flûte et de tambours tamouls qui accompagnent le cortège en l'honneur de celui qui a le pouvoir de supprimer les obstacles de la vie. Jusqu'à 15h, le char de Ganesh décoré de dizaines de collier de fleurs, de bananes et de feuilles d'aréquiers, a arpenté les rues de Paris au son des noix de cocos brisées sur son passage. En cassant les fruits, les fidèles ont offert leur coeur à Ganesh, et brisé l'illusion du monde (la coquille), le Karma individuel (la chair), et l'Ego humain (l'eau). Cette fête religieuse, fut l'occasion d'une communion unique et dépaysante où les fidèles originaires des pays et régions hindoues du monde se sont réunis pour célébrer l'amour du divin Ganesh, purificateur du monde. De quoi finir en beauté une journée inoubliable dans un quartier unique.

 

Infos futées

 

Quand ? On peut évidemment profiter de ce quartier toute l'année, mais pour assister à l'édition 2017 de la fête de Ganesh, rendez-vous le dimanche 27 août.

 

S'y rendre. Le lieu de rassemblement est le temple temple Sri Manicka Vinayakar Alayam au 17 rue Pajol dans le 18e arrondissement (entre les métros La Chapelle et Marx Dormoy).

RATP - Plus d'informations sur le site

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Réservez vos billets de trains - Réservez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux sa journée.

OFFICE DE TOURISME DE PARIS - Plus d'informations sur le site

LA FÊTE DE GANESH - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hôtel aux meilleures conditions - Comparez

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez