Petit Futé
Français
  • Français
  • English
  • Español

Guide du Suriname : Comment partir ?

Partir en voyage organisé
Voyagistes
Spécialistes

Vous trouverez ici les tour-opérateurs spécialisés sur votre destination. Ils produisent eux-mêmes leurs voyages et sont généralement de très bon conseil car ils connaissent la région sur le bout des doigts. À noter que leurs tarifs se révèlent souvent un peu plus élevés que ceux des généralistes.

Généralistes

Vous trouverez ici les tour-opérateurs dits " généralistes ". Ils produisent des offres et revendent le plus souvent des produits packagés par d'autres sur un large panel de destinations. S'ils délivrent des conseils moins pointus que les spécialistes, ils proposent des tarifs généralement plus attractifs.

Réceptifs

Les agences proposent peu ou prou les mêmes circuits et groupent les départs entre elles afin d'optimiser les chances de sorties. Ces tour-opérateurs implantés dans le pays connaissent parfaitement le pays et proposent des circuits de qualité. Mieux vaut se renseigner avant votre arrivée quant à la disponibilité des différentes expéditions. Certaines excursions nécessitent un minimum de participants pour avoir lieu, notamment à cause des coûts engendrés par les déplacements, en avion notamment.

Sites comparateurs et enchères

Plusieurs sites permettent de comparer les offres de voyages (packages, vols secs, etc.) et d'avoir ainsi un panel des possibilités et donc des prix. Ils renvoient ensuite l'internaute directement sur le site où est proposée l'offre sélectionnée. Attention cependant aux frais de réservations ou de mise en relation qui peuvent être pratiqués, et aux conditions d'achat des billets.

Agences de voyage
Partir seul
En avion

Pour aller au Suriname, Air France propose plusieurs vols à destination de Paramaribo via Amsterdam. Comptez au minimum 11 heures depuis Paris-CGD, avec une escale à Amsterdam. Les compagnies KLM et Surinam Airways sont les seules à relier Amsterdam à Paramaribo, pour des prix entre 800 et 2 000 € (basse saison/haute saison). A noter que la variation de prix dépend de la compagnie empruntée mais, surtout, du délai de réservation et de la période choisie (les prix haussent pendant les vacances aux Pays-Bas). Pour obtenir des tarifs intéressants, il est indispensable de vous y prendre très en avance. Pensez à acheter vos billets six mois avant le départ !

Principales compagnies desservant la destination
Aéroports
Sites comparateurs

Certains sites vous aideront à trouver des billets d'avion au meilleur prix. Certains d'entre eux comparent les prix des compagnies régulières et low cost. Vous trouverez des vols secs (transport aérien vendu seul, sans autres prestations) au meilleur prix.

En bus
En voiture

Pour rejoindre le Suriname par la Guyane vous devrez passer l'unique point d'entrée, la ville de Saint-Laurent du Maroni. Un bac, La Gabrielle, assure la traversée du fleuve frontière, le Maroni. Si vous souhaitez continuer le voyage avec votre propre voiture, les assurances françaises n'étant pas reconnues au Suriname, il est obligatoire d'assurer votre véhicule en responsabilités civiles auprès d'assureurs locaux ou français habilités. Les contrôles au Suriname sont fréquents. Munissez-vous également d'un permis international obligatoire avant de partir (Il faudra au minimum 15 jours pour en obtenir un). Si toutes ces formalités vous rebutent, de nombreux taxis attendent les voyageurs à destination de Paramaribo au poste de douane d'Albina. Le prix peut être négocié sur place. Comptez 3h de route entre Cayenne et Saint-Laurent du Maroni, puis 15 minutes de bac jusqu'à Albina et enfin 2h de route entre Albina et Paramaribo.

Location de voitures
Séjourner
Se loger
Hôtels

L'offre hôtelière au Suriname est très diverse : du plus rudimentaire jusqu'au quatre étoiles, elle est répartie en majeure partie sur le littoral. A Paramaribo, le développement de cette offre est croissante et de nombreux hôtels de qualité ont fait leur apparition ces dernières années. Les hôtels dans l'intérieur des terres sont plus rares, seuls quelques prestataires proposent de dormir en forêt et généralement les réservations et les départs se font depuis Paramaribo. Attention, la capitale est généralement prise d'assaut par les voisins guyanais et les natifs exilés lors des fêtes de fin d'année et des grandes manifestations.

Chambres d'hôtes

Certains habitants de villages éloignés proposeront le gîte et le couvert, moyennant une rétribution bon marché. En général ce type de logement n'est pas officiel et dépend du bon vouloir des familles. C'est en privilégiant le bouche à oreille que cette option sera possible.

Auberges de jeunesse

Les auberges de jeunesse sont quasi inexistantes au Suriname, mais certaines guesthouses, à Paramaribo notamment, s'en rapprochent : ambiance jeune, plusieurs lits dans une même chambre, salle de bains et toilettes communes et petits prix.

Campings

Au Suriname, le camping n'est généralement pas très pratique. En revanche, il existe de petites installations en bois (carbets) permettant d'accrocher son hamac dans plusieurs sites, notamment le long des fleuves.

Se déplacer
Avion

Le Suriname possède un important réseau d'aérodromes, qui permettent de rejoindre un bout du pays à l'autre, d'est en ouest ou du nord au sud. Seules deux compagnies commerciales desservent l'intérieur des terres : Gum Air et Blue Wing. Des vols privés (taxis) sont également proposés.
Les vols internationaux partent et arrivent à l'aéroport international Johan Adolf Pengel, situé à Zanderij, à 45 km au sud de Paramaribo. Les vols en direction de l'intérieur du pays partent de l'aéroport Zoog En Hoop (Doekhieweg Oost, Paramaribo).

Bateau

Le bateau fait partie de la vie quotidienne des Surinamais, que ce soit pour se déplacer le long des fleuves ou pour traverser les frontières vers le Guyana ou la Guyane française.
Vous aurez l'opportunité de voguer sur les eaux amazoniennes à l'aide de korjaal (pirogues), manoeuvrées par d'excellents canotiers amérindiens ou noirs-marrons, experts en la matière. Et si vous vous enfoncez dans la forêt, ils vous feront traverser des rapides, une expérience riche en émotions !

Pour traverser la frontière d'Albina à Saint-Laurent du Maroni (Guyane française), le trajet s'effectue avec le bac La Gabrielle.

Bus

Les transports publics utilisés sont les taxis collectifs ou les bus qui peuvent vous conduire aussi bien partout dans Paramaribo que dans d'autres villes le long de la côte. En revanche, mieux vaut oublier cette option pour l'intérieur des terres.

A Paramaribo, la gare routière se situe près du fleuve Suriname sur le Waterkant (non loin du marché central) pour les arrivées et départs vers Albina. Pour les départs vers Brownsweg (arrêt du bus pour le parc de Brownsberg), la gare routière se situe sur la Saramaccastraat. De nombreuses gares routières jalonnent donc les rues de Paramaribo. Pour toute information, rendez-vous entre les rues Heilingenweg et Knuffelsgracht au point d'information sur les transports nationaux (ouvert du lundi au vendredi de 7h à 15h).

Train

Il n'existe pas de service de train à l'heure actuelle. Il y a cependant 86 km de voie ferrée entre Onverwacht et Paramaribo : le projet de train urbain devrait être terminé courant 2016 et s'étendre ensuite jusque l'aéroport Adolf Pengel.
Il existe également 80 km de rails dans l'ouest du pays, construits pour aider le développement du Suriname ouest et les activités minières (extraction de bauxite notamment). Le projet de ligne ferroviaire entre Apoera et la montagne Bakhuis est abandonné en 1980 après le coup d'Etat.

Voiture

Au Suriname, il est possible de louer un véhicule à bon prix à condition de posséder un permis international. Attention tout de même à la conduite à gauche, qui nécessite un peu de pratique. Il est aussi préférable d'essayer le véhicule avant de payer la location car les voitures sont souvent en mauvais état. Si vous avez loué ou possédez un véhicule en Guyane, vous ne pourrez pas passer la frontière avec celui-ci (vérifiez votre contrat de location). Vous devez aussi disposer d'un permis international (disponible en 15 jours à la préfecture).

Taxi

Les taxis sont nombreux au Suriname, qu'ils soient collectifs ou individuels. Il est possible de se déplacer autant en journée qu'en soirée. Comptez environ 10 à 20 SRD la course à Paramaribo en taxi individuel. Il est préférable de faire appel à une compagnie plutôt qu'à un chauffeur isolé, surtout de nuit. Si vous souhaitez aller dans une autre ville, mieux vaut privilégier le taxi collectif. Devant les hôtels, les taxis pratiquent des tarifs un peu plus élevés, mais dans tous les cas, n'oubliez jamais que tout se négocie avant de monter dans le véhicule.

Deux-roues

Vestige de la colonisation hollandaise, le vélo est un moyen de transport très populaire au Suriname : confortable et loué à des prix raisonnables, il offre la possibilité de visiter la capitale et ses alentours à son rythme. La prudence est tout de même de mise étant donné que les pistes cyclables sont quasi-inexistantes. Les autres deux-roues comme les mobilettes ou scooters sont aussi fréquents, et certaines locations commencent à voir le jour.

Auto-stop

Cette pratique est peu employée au Suriname, étant donné que le réseau des bus et des taxi collectifs dessert de nombreuses destinations à des prix intéressants.

Organiser son voyage au Suriname
Transports
Réservez vos billets d'avions
Location voiture
Taxi et VTC
Location bateaux
Hébergements & séjours
Tourisme responsable
Trouver un hôtel
Location de vacances
Echange de logement
Trouvez votre camping
Services / Sur place
Assurance Voyage
Réservez une table
Activités & visites
Voyage sur mesure

Adresses Futées du Suriname

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour en Auvergne et 2 pass 3 jours pour le Festival Les Nuits de Saint-Jacques !

Profitez d'un week-end festif en pleine nature avec l'Office du Tourisme du Puy-en-Velay