Guide de Porto Rico : Santé

Les risques de santé sont très majoritairement bénins à Porto Rico, même si de nombreux cas de dengue ont été enregistrés depuis 2007. Pensez donc à vous protéger contre les moustiques. Achetez un spray anti moustique sur place, ceux que l'on trouve en pharmacie française ne sont pas efficaces contre les moustiques tropicaux. Sinon, aucun vaccin particulier n'est requis à l'entrée du territoire.
Vérifiez toutefois que vos vaccins sont à jour (DT Polio, etc.). Le vaccin contre l'hépatite B peut être envisagé si vous vous rendez régulièrement sur place, celui de la rage en cas de séjour de plusieurs semaines loin des grandes villes.
En règle générale, les seuls petits problèmes auxquels il est possible d'être confronté tiennent à l'abondance du soleil, de la chaleur et de l'humidité. Le système de santé de Porto Rico est très compétent. Il n'y a aucun souci à faire confiance à un médecin local. Reste à savoir si le porte-monnaie pourra suivre. La première garantie en cas d'urgence est donc de s'être au préalable muni d'une bonne assurance rapatriement. Ci-dessous, vous trouverez la liste d'hôpitaux fiables avec leurs coordonnées. En cas d'hospitalisation, les soins s'y règlent au comptant.

En forêt. Il est fréquent de rencontrer des fourmis coupeuses de feuilles, de couleur noire ou marron, et que l'on remarque assez facilement grâce aux bouts de feuilles et d'herbes qu'elles portent inlassablement en procession. Evitez de les toucher, leur morsure est assez douloureuse sur le coup, même si elle n'entraîne pas d'autres conséquences fâcheuses. Les piqûres de fourmis rouges sont elles aussi assez ennuyeuses, bien qu'elles n'aient pas de grave conséquence pour la santé. Un dernier conseil pour les balades en forêt  : il faut éviter de stationner trop longtemps sous un arbre. Il y loge quantité d'insectes qui peuvent parfois se décrocher et tomber à terre suite à un coup de vent. Il peut alors être désagréable, voire douloureux, de leur servir de zone d'atterrissage.

Conseils

Pour recevoir des conseils avant votre voyage, n'hésitez pas à consulter votre médecin. Vous pouvez aussi vous adresser à la société de médecine des voyages du centre médical de l'Institut Pasteur au ✆ 01 45 68 80 88 (www.pasteur.fr/fr/sante/centre-medical) ou vous rendre sur le site du ministère des Affaires étrangères à la rubrique " Conseils aux voyageurs " (www.diplomatie.gouv.fr/voyageurs). 

En cas de maladie ou de problème grave durant votre voyage, consultez rapidement un pharmacien puis un médecin.

Maladies et vaccins
Dengue

Ce virus assez courant dans les pays tropicaux est transmis par les moustiques Aedes aegypti, le même vecteur du virus Zika et de la chikungunya. La dengue se traduit par un syndrome grippal (fièvre, maux de tête, fortes douleurs articulaires et musculaires). Il n'existe pas de traitement préventif. Ne prenez jamais d'aspirine. Cette maladie pouvant être mortelle, il est fortement recommandé de consulter un médecin en cas de fièvre et de boire de l'eau régulièrement.

Hépatite A

Pour l'hépatite A, l'existence d'une immunité antérieure rend la vaccination inutile. Elle est fréquente lorsque vous avez des antécédents de jaunisse, de séjour prolongé à l'étranger ou êtes âgé de plus de 45 ans. L'hépatite A est le plus souvent bénigne mais elle peut se révéler grave, notamment au-delà de 45 ans et en cas de maladie hépatique préexistante. Elle s'attrape par l'eau ou les aliments mal lavés. Si vous êtes porteur d'une maladie du foie, la vaccination contre l'hépatite A est hautement recommandée avant tout type de voyage où l'hygiène est précaire. Elle doit être effectuée en deux fois mais la première injection, un mois avant le départ, suffit à assurer une protection pour un voyage de courte durée. La deuxième (six mois à un an plus tard) renforce la durée de l'immunité pour des dizaines d'années.

Hépatite B

Risque élevé dans le pays. L'hépatite B est plus grave que l'hépatite A. Elle se contracte lors de rapports sexuels ou par le sang. Le vaccin contre l'hépatite B est à faire en deux fois à un mois d'intervalle (mais il existe des vaccinations accélérées en un mois pour les voyageurs pressés), puis un rappel six mois plus tard pour renforcer la durée de la protection.

Rage

La rage est encore présente dans le pays. Il faut donc éviter tout contact avec les chiens, les chats et autres mammifères pouvant être porteurs du virus. L'apparition des premiers symptômes (phobie de l'air et de l'eau) varie entre 30 et 45 jours après la morsure. Une fois ces symptômes constatés, le décès intervient en quelques jours, dans 100 % des cas. En cas de doute, suite à une morsure, il faut donc absolument consulter un médecin, qui vous administrera un vaccin antirabique associé à un traitement adapté. Le vaccin préventif ne dispense pas du traitement curatif en cas de morsure.

Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se traduit par de fortes fièvres, une diarrhée fébrile et des troubles de la conscience. Les formes les plus graves peuvent engendrer des complications digestives, neurologiques ou cardiaques. La période d'incubation de la maladie varie entre dix et quinze jours. La contamination se fait par les selles ou la salive, de manière directe (contact avec une personne malade ou un porteur sain) ou indirecte (ingestion d'aliments contaminés : crudités, fruits de mer, eau et glaçons). Le vaccin, actif au bout de deux à trois semaines, vous protège pour trois ans. En cas de contamination et de non-vaccination préventive, un traitement par les fluoroquinolones sera préconisé.

Centres de vaccination

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site Internet du ministère de la Santé (www.sante.gouv.fr) pour connaître les centres de vaccination proches de chez vous.

En cas de maladie

Un réflexe : contacter le consulat de France. Il se chargera de vous aider, de vous accompagner et vous fournira la liste des médecins francophones. En cas de problème grave, c'est aussi lui qui prévient la famille et qui décide du rapatriement. Pour connaître les urgences et établissements aux standards internationaux : consulter les sites www.diplomatie.gouv.fr et www.pasteur.fr

Assistance rapatriement – Assistance médicale

Si vous possédez une carte bancaire Visa® et MasterCard®, vous bénéficiez automatiquement d'une assurance médicale et d'une assistance rapatriement sanitaire valables pour tout déplacement à l'étranger de moins de 90 jours (le paiement de votre voyage avec la carte n'est pas nécessaire pour être couvert, la simple détention d'une carte valide vous assure une couverture). Renseignez-vous auprès de votre banque et vérifiez attentivement le montant global de la couverture et des franchises ainsi que les conditions de prise en charge et les clauses d'exclusion. Si vous n'êtes pas couvert par l'une de ces cartes, n'oubliez surtout pas de souscrire une assistance médicale avant de partir.

Trousse à pharmacie

Vous n'êtes pas tenu de partir avec toute une valise de soins, mais votre trousse à pharmacie pour partir à Porto Rico devra contenir au moins : des tubes de crème solaire, des aspirines ou paracétamol, un spray anti-moustique trouvé sur place, des antidiarrhéiques, un antiseptique, quelques pansements, des pastilles de purification d'eau. Pour le reste, à vous de voir selon vos craintes et vos besoins.

Hôpitaux – Cliniques – Pharmacies

Adresses Futées de Porto Rico

Où ?
Quoi ?
Avis