La Nouvelle-Calédonie, le printemps éternel

En plein coeur d'un des plus beaux océans du monde, émerge ce bout de terre français, que l'on surnomme " le Caillou ". On l'aura deviné, il s'agit bien de la Nouvelle-Calédonie. Cette France des antipodes découverte par James Cook au XVIIIe siècle, fait partie de ces merveilles que l'on aimerait ne jamais voir changer. L'archipel s'étend sur 18 575 km2. Il est composé de la Grande Terre, protégée par la deuxième plus grande barrière de corail du monde, des Îles Bélep, de l'Île des Pins, des Îles Loyauté (Lifou, Ouvéa, Maré) et d'innombrables îlots.

 

La France du bout du monde

16 758 km. C'est la distance entre Nouméa et Paris. Soit plus de 24 heures de vol d'un bout à l'autre du globe. Avec ses airs de sud de la France, Nouméa, est une ville agréable à vivre. Les quartiers de l'Anse Vata et de la Baie des Citrons offrent de nombreux restaurants, bars, et magasins. La Place des Cocotiers est le coeur du centre-ville, entourée de nombreux commerces et à 5 minutes à pied du marché du Port-Moselle, ouvert tous les matins. Situé en périphérie de la ville, le Centre Culturel Tjibaou est grandiose, de par son architecture (oeuvre de Renzo Piano) et de par le dynamisme des activités qu'il propose (expositions, spectacles, conférences). Sa visite est essentielle pour comprendre l'histoire du territoire et les problématiques auxquelles la culture kanake est confrontée. Si ce sont les paysages dignes d'une carte postale, entre plages et lagons, montagnes et mangroves, qui font la renommée du territoire, un voyage en Nouvelle-Calédonie ne serait pas ce qu'il est sans la rencontre avec le peuple kanak, l'un des plus accueillants du monde, qui nous reçoit à bras ouverts. Cap vers le paradis terrestre !

 

Les plus belles îles du monde, mais pas seulement...

La Nouvelle-Calédonie est souvent synonyme de plages paradisiaques et ce n'est pas sans raison. Les plages sont d'une beauté incroyable. Elles sont restées intactes, protégées, pour notre plus grand bonheur, par des lois de préservation du littoral et en particulier par l'inscription du Lagon au patrimoine mondial de l'UNESCO. À quelques minutes de navigation depuis Nouméa en taxi-boat, les îlots Amédée, Signal ou Larégnère n'ont plus leur réputation à faire. Et que dire des Îles Loyauté ? Ces merveilles de la nature où se réalisent nos rêves. Lifou et sa forêt magnifique, Ouvéa surnommée " l'île la plus proche du paradis " avec ses kilomètres de sable blanc, presque indomptée, ou encore Maré, la plus sauvage et contrastée à la beauté brute. Et bien sûr l'Île des Pins, la plus connue, dont les photos de la piscine naturelle et de la Baie d'Upi ont fait le tour du monde. La Grande Terre, l'île principale, n'en n'est pas moins intéressante. Paysages variés du Nord au Sud, elle surprend tout comme elle séduit. Le Sud, la plus colorée des régions, marque par la couleur de sa terre : rouge ocre. C'est aussi la moins peuplée, et la plus difficile d'accès. On y trouve le plus grand parc du territoire, le Parc de la Rivière Bleue, idéal à la pratique du kayak et point de départ privilégié de nombreuses randonnées ! La côte Ouest, elle, dite " sous le vent ", laisse échapper une ambiance Far West, terre des Caldoches, ces cow-boys calédoniens qui portent en eux l'héritage de l'époque coloniale.

Terre de mangrove où l'on retrouve le fameux coeur de Voh, rendu célèbre par les clichés de Yann Arthus-Bertrand. Le survoler, promet une expérience unique ! Route vers l'Est, plus tropical. La " côte au vent " offre une végétation luxuriante de Yaté à Pouébo. C'est là que l'on rencontre la plupart des tribus kanakes. C'est aussi l'une des zones minières de l'île où l'on exploite le nickel, offrant des paysages lunaires entre Thio et Houaïlou. La terre est riche et la forêt est restée vierge, à l'état primaire. Comme si l'homme n'y avait encore jamais mis les pieds. Le Nord lui, a des airs de bout du monde, tel un territoire à part entière, presque oublié du reste vers lequel on ne peut que vouloir s'aventurer.

 

Eldorado des plongeurs, du surf et des activités sportives

Rappelons que la Nouvelle-Calédonie possède l'un des plus grands lagons du monde. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : 24 000 km2 de lagon et 1 600 km de récif. Avec une température de l'eau qui descend rarement sous la barre des 21 °C, la mer est le terrain de jeu préféré des plongeurs. Ils viennent du monde entier pour observer les fonds marins exceptionnels où vivent plus de 2 000 espèces (dont plusieurs sont endémiques). Les plus chanceux y apercevront le dugong tandis que d'autres préféreront nager avec les dauphins. À Nouméa, on pourra s'essayer à la planche à voile, au kayak ou encore au kite surf. Les plus aventuriers pourront surfer au large de la barrière de corail où l'on trouve d'excellents spots. Et pourquoi ne pas découvrir les nombreux îlots du Sud en catamaran ? Aller à la rencontre des baleines (entre juillet et septembre) ? Si la vie des Calédoniens est majoritairement tournée vers le lagon, c'est une destination nature sur tous les plans. De nombreuses activités telles que randonnées, raids, VTT, randonnées équestres, parapente, kayak sont également prisées sur l'ensemble du territoire. Les balades seront la meilleure façon de partir à la rencontre des différentes espèces animales telles que le Cagou, l'oiseau endémique symbole du pays.

La mixité culturelle est une notion importante en Nouvelle-Calédonie. Les Kanaks (le peuple d'origine) partagent leurs terres avec les Caldoches (population européenne principalement française implantée depuis plusieurs générations), les descendants d'immigrés venus historiquement travailler dans les mines ou les plantations de café (Vietnamiens, Indonésiens, Japonais), des populations issues de l'immigration régionale (Tahitiens, Vanuatais, Wallisiens, Futuniens) et les Métropolitains, ces Français de Métropole venus s'installer pour un plus ou moins long terme. Cette mixité se retrouve principalement au sein de la cuisine. On ne quittera pas l'île sans goûter au Bougna, le plat traditionnel kanak. Laissez de côté le stress et les préjugés. Ici, le terme humanité reprend tout son sens. Simplicité, spiritualité et nature sont les maîtres-mots d'un voyage en Nouvelle-Calédonie.

Sur la route, les habitants vous feront signe de la main, signe de bienvenue. Les Îles Loyauté sont le meilleur exemple de l'ouverture d'esprit de l'âme kanake. Accueillants, fiers de leur belle nature et de leur histoire, les Kanaks ont beaucoup à nous transmettre. Positifs et souriants, ils nous invitent à partager une vie simple et on réalise très vite la chance que l'on a de pouvoir faire leur connaissance. Partagez avec eux, " la coutume ", ce concept difficile à définir et qui veut pourtant tout dire. C'est le ciment de l'identité kanak qui se traduit par un geste ou une offrande, signe de paix et de bienveillance. Les Kanaks vivent en symbiose totale avec la nature. Une nature qui leur est chère et que l'UNESCO a pris soin de classer comme patrimoine mondial en 2008.

 

Seul au monde

Du fait de son éloignement vis à vis de la Métropole, la Nouvelle-Calédonie reste une destination privilégiée et les touristes restent peu nombreux (environ 115 000 par an). À l'écart du tourisme de masse. En basse saison, il est courant de se retrouver seul sur les plages sans pour autant que celles-ci soient privatisées. Pourtant, avec des vols directs depuis Auckland, Sydney ou encore Tokyo et l'apparition d'une offre touristique diversifiée sur place, la Calédonie a du potentiel pour continuer à attirer des visiteurs. Aujourd'hui, elle bénéficie d'une offre variée d'hébergements de qualité, pour toutes les envies et tous les budgets. La Grande Terre regorge d'endroits agréables où poser son sac quelques jours. Tourisme vert, adresses éco-responsables ainsi qu'un bon nombre de chambres d'hôtes de qualité permettent un logement facile sur tout le territoire. Aussi, la Nouvelle-Calédonie est une destination prisée pour les voyages de noces. Alors, n'attendez plus pour vous envoler vers ce " petit pays au grand coeur ", où il fait bon vivre toute l'année.

 

Infos futées

 

Quand ? Avec des températures qui oscillent entre 20 et 38 °C toute l'année, un voyage en Nouvelle-Calédonie est envisageable en toutes saisons. On recommande par ailleurs les mois de septembre à décembre afin d'éviter la saison des cyclones (janvier à mars).

 

S'y rendre. Depuis Paris, comptez entre 1 300 € et 1 800 € pour un vol Paris-Nouméa (aller-retour). La seule et unique compagnie desservant Nouméa depuis l'international est Air Calin. Pour les vols internes domestiques inter-îles, il s'agit de la compagnie Air Calédonie.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Réservez vos billets de trains - Réservez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son voyage.

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions - Comparez

Trouvez une agence locale pour un voyage sur mesure - Trouvez

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez

Les dernières Actus

La Nouvelle-Calédonie, le pri...

En plein coeur d'un des plus beaux océans du monde, émerge ce bout de terre français, que l'on surnomme " le Caillou ...
Lire l'article

BLUES UP ORCHESTRA

BLUES UP ORCHESTRA 7ème EDITION Le festival BLUES'UP rebaptisée BLUES UP ORCHESTRA est organisé par l'association ...
Lire l'article
Vidéo de voyage
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis