Partir au Népal c'est découvrir le berceau du bouddhisme, où Bouddha vit le jour en 623 av. J.-C. Destination spirituelle et culturelle, le pays abrite une foule de trésors architecturaux à l'image du stupa de Swayambhunath, l'un des plus vieux du pays, ou celui de Bodnath, l'un des plus anciens. Ouvert au tourisme depuis les années 1950, le Népal s'est alors imposé comme l'eldorado des jeunes voyageurs qui se rendait en nombre à Katmandou dans les années 1960-1970 pour un séjour zen. Aujourd'hui, le Népal est devenu le paradis des randonneurs qui viennent côtoyer l'Everest, le toit du monde, ou bien faire le tour des Annapurnas. Trekking mais aussi canyoning ou rafting, le pays recèle une beauté naturelle à découvrir lors de nombreuses activités en plein air. Pour ne rien manquer des trésors du Népal, voici ses incontournables.  

Fillette observant un sadhu à Patan.© hadynyah

Katmandou, destination mythique

Difficile de ne pas associer Katmandou au mouvement hippie qui en fit son eldorado. De cette époque flower power, il ne reste que peu de choses à part dans le quartier touristique et charismatique de Thamel. Malgré le terrible séisme de 2015 qui la détériora considérablement, Katmandou charme toujours les visiteurs par son atmosphère bigarrée, du bazar d'Asan Tole aux temples et palais de Durbar Square. Immanquable !

Masques traditionnels à Katmandou© rmnunes

Bhaktapur, une cité-royaume envoûtante

Bhaktapur est la ville médiévale la mieux conservée de la vallée de Katmandou. C'est pour cette raison que Bertolucci choisit de tourner, dans le palais royal de Durbar Square, son Little Buddha. Il faut aussi visiter le temple de Dattatreya, construit entièrement avec le bois d'un seul arbre. Il vénère, à chacun de ses trois étages, Brahma, Vishnu ou Shiva. Quant à la pagode Nyatapola, vous ne pourrez pas la manquer puisqu'elle domine toute la ville du haut de ses 30 m et de ses cinq étages ! 

Durbar Square à Bhaktapur© milosk - stock.adobe.com

L'Everest, le toit du monde

Du haut de ses 8 848 m, l'Everest veille sur le Népal. Nommé Sagamartha, "le plus grand océan", en népalais, il s'agit non seulement du plus haut sommet de l'Himalaya mais aussi du monde ! Chaque année, bon nombre d'alpinistes partent en trek à la conquête de ses pentes légendaires, aussi bien au Népal qu'au Tibet puisque la montagne constitue une frontière naturelle entre ces deux pays. On reconnaît l'Everest à sa coiffe noire balayée par un vent permanent. 

L'Everest© stveak - stock.adobe.com

Bandipur, terre newar

Blotti dans une vallée entre Katmandou et Pokhara, Bandipur est une étape de choix pour découvrir l'architecture traditionnelle newar. Les petites maisons aux briques rouges qui bordent les rues piétonnes du centre offrent au village un cachet indéniable et rappellent son âge d'or. En effet, au XIXe siècle la communauté newar fit de Bandipur une importante plateforme commerciale sur la route entre l'Inde et le Tibet, profitant habilement de sa situation géographique exceptionnelle. Édifié sur une colline, Bandipur offre un beau panorama sur la chaîne de l'Annapurna. 

Bandipur© dutourdumonde

Patan, la "cité de la beauté"

Entourée par quatre impressionnants stupas antiques, Patan est l'une des plus anciennes villes royales de la vallée de Katmandou. Surnommée Lalitpur ou "la cité de la beauté", la ville est peuplée en majorité par la communauté newar qui y pratique le bouddhisme depuis toujours. Au fil des ruelles de Patan, les visiteurs découvrent ainsi d'innombrables temples, tel celui consacré à Shiva, le Khumbeswar. Comme à Katmandou et à Bhaktapur, de nombreuses pagodes font aussi face au palais royal, à Durbar square. 

Fillette observant un sadhu à Patan© hadynyah

Le stupa de Bodnath, sanctuaire bouddhiste

Le stupa de Bodnath est l'un des plus grands stupas du monde. Depuis la base, sa structure en terrasse symbolise les cinq éléments bouddhistes : la terre, l'eau, le feu, l'air et la coupole qui mène à l'espace. Les deux grands yeux bleus peints sur sa façade blanche semblent surveiller mystérieusement les alentours. Chaque jour, de nombreux fidèles viennent activer les moulins à prières qui enserrent l'édifice faisant du stupa de Bodnath un haut lieu de la ferveur bouddhiste au Népal. 

Le stupa de Bodnath© kla3950

Le stupa de Swayambhunath, le temple des singes 

À l'ouest de Katmandou, au sommet d'une colline, le stupa de Swayambhunath domine la vallée. Pour accéder à cet édifice, il faudra gravir un escalier de 365 marches, sous les yeux des innombrables singes qui ont pris possession du stupa au fil des années. Le spectacle est insolite ! La visite du stupa de Swayambunath s'envisage de manière circulaire, on découvre d'innombrables temples et monastères, un musée et cinq petits sanctuaires. 

Le stupa de Swayambhunath© Hugo Canabi - Iconotec

Pokhara, au coeur des montagnes

À 900 m d'altitude, dans une large vallée cernée de montagnes, Pokhara est l'endroit idéal pour partir en trek : même si vous ne gravissez pas les hautes cimes qui entourent la ville, ces dernières feront partie de toutes vos randonnées. Parmi les sommets les plus élevés, remarquons le Dahaulagiri qui perce l'horizon du haut de ses 8 167 m. Outre ce fabuleux paysage de montagne, Pokhara est aussi baignée par des rivières venues tout droit de l'Annapurna, elles alimentent des lacs de montagne et des gorges à découvrir le long des sentiers. 
Lac de montagne dans la région de Pokhara© ktianngoen0128

Lumbini, le berceau de Bouddha

Classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1997, Lumbini est le lieu de naissance de Siddharta Gautama, le Bouddha : il y vit le jour en 623 av. J.-C. Découvert lors de récentes fouilles, le monastère de Maya Devi et l'étang de Puskarni comptent parmi les sites les plus empreints de spiritualité du village puisque c'est ici que Bouddha aurait pris son premier bain purificateur. Le pilier commémoratif érigé par l'empereur Asoka est devenu un haut lieu de pèlerinage bouddhiste. 

Lumbini© Tanya Hendel - stock.adobe.com

La cuisine népalaise, des saveurs à découvrir

Comme la cuisine indienne de laquelle elle est assez proche, la cuisine népalaise est majoritairement végétarienne. La spécialité la plus répandue est le Dal bhat, un savoureux mélange de riz, lentilles et légumes qui se trouve dans tous les restaurants du pays et se mange à n'importe quelle heure de la journée. Il faut aussi goûter aux irrésistibles momos, des petits raviolis frits ou cuits à la vapeur et farcis de viande ou de légumes. 

Les momos, une spécialité népalaise© vm2002