Ils font peur, fascinent ou impressionnent... Dans tous les cas, ces sites abandonnés un peu partout à travers le monde ne laissent pas indifférent ! Ils nous emmènent hors des sentiers battus, à la découverte d'endroits encore figés dans le temps. Désertés par l'homme depuis plusieurs années, ces lieux ont tous une histoire à raconter et sont aujourd'hui le terrain de jeu préféré des visiteurs aventureux et des meilleurs photographes. Effectivement, quand la nature reprend ses droits, elle offre des images spectaculaires ! Petit Futé vous livre son classement des 10 sites abandonnés incontournables... Frissons garantis !

©

Pripiat – Ukraine  

Après la catastrophe de Tchernobyl en 1986, les habitants de la ville et des alentours ont été contraints d'abandonner leur foyer. Derrière eux, ils ont laissé les vestiges de toute une vie. Pripiat, en périphérie de Tchernobyl, a été particulièrement touchée par les radiations et évacuée le lendemain de la catastrophe dans la précipitation. Encore aujourd'hui, la ville est jugée dangereuse et il est interdit d'y pénétrer. Des artistes s'y rendent pourtant fréquemment et y font des photos spectaculaires. Les maisons sont vides, les lits sont défaits, le repas est encore sur les tables... À Pripiat, le temps est figé et on en a des frissons ! 

©

Craco – Italie  

Craco est une cité médiévale située dans la région de la Basilicate, en Italie. On la connaît notamment pour avoir été le décor de nombreux films comme La Passion du Christ de Mel Gibson. Craco est aujourd'hui une ville-fantôme. L'instabilité du terrain, très courante dans cette zone de la péninsule, a poussé les habitants à la déserter. Aujourd'hui cet endroit fascine... Un grand nombre de visiteurs y aurait décelé des présences paranormales. En se promenant dans les rues labyrinthiques, on entendrait résonner des voix étranges, des cris mystérieux... Des formes lumineuses se déplaceraient même d'habitation en habitation. De quoi avoir la chair de poule ! 

©

Beelitz – Allemagne 

Beelitz, située dans la région du Brandebourg en Allemagne est surtout connu pour son hôpital. Petite particularité : celui-ci est totalement abandonné depuis 1995. Construit à la fin du XIXe siècle pour accueillir les nombreux patients atteints de tuberculose, ce sanatorium s'est transformé en hôpital militaire pendant la Grande Guerre. Adolf Hitler y a séjourné en 1916 pour une jambe cassée lors de la bataille de la Somme. Aujourd'hui, les ruines de l'hôpital de Beelitz sont le décor de nombreux films comme Le Pianiste de Polanski. Les photographes prennent aussi un véritable plaisir à immortaliser ce lieu à la fois angoissant et fascinant. Et vous, oseriez-vous y pénétrer ? 

©

Belchite – Espagne

Belchite, située à quelques kilomètres de Saragosse, est un témoignage poignant de l'horreur de la guerre civile espagnole. Durant tout le conflit, Belchite a été conquise puis reconquise lors de multiples batailles entre nationalistes et républicains. Le 1er avril 1939, à la fin de la guerre, c'est une ville totalement détruite et déserte qui se dresse. Le nouveau dictateur de l'époque, Franco, chasse les derniers habitants et décide de conserver les ruines du site pour en faire un symbole de guerre. Aujourd'hui, Belchite est ouverte au public et des visites guidées sont organisées.  

©

Kolmanskop – Namibie 

Kolmanskop est aujourd'hui une destination très prisée en Namibie. Ville fantôme, complètement recouverte par le sable, elle était pourtant un véritable eldorado au début du XXe siècle. Elle a en effet été édifiée en 1908 après la découverte par un ouvrier d'un diamant sur son site. Pour exploiter au mieux ce minerai, les colons allemands y avaient alors bâti une véritable ville moderne avec un hôpital et même un casino. Seulement, lorsque le cours du diamant a chuté après la Première Guerre mondiale, la ville a été désertée. Depuis, la nature a repris ses droits et le sable du désert namibien ensevelit chaque jour un peu plus les vestiges de Kolmanskop... À découvrir avant qu'il ne soit trop tard ! 

©

Angkor Wat – Cambodge  

S'il y a bien un site abandonné à ne pas manquer c'est certainement le temple d'Angkor Wat ! Il s'agit du plus grand temple du complexe d'Angkor au Cambodge. Construit au XIIe siècle par Suryavarman II pour honorer la divinité Vishnou, il est extrêmement bien conservé mais la nature y a repris ses droits. Les racines et les troncs ont alors formé des édifices spectaculaires et le monument est recouvert par la végétation. Aujourd'hui, Angkor Wat est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO et c'est l'un des sites les plus visités au Cambodge. Un immanquable lors d'un séjour dans le pays !

©

Bodie – États-Unis  

Bodie, en Californie, est l'une des villes fantômes les plus célèbres. Construite à l'époque de la ruée vers l'or, elle possédait tous les avantages d'une grande ville : banques, chemin de fer, saloon... Et un taux de criminalité très élevé ! L'expression « bad man from Bodie » était d'ailleurs répandue. Après un incendie qui a ravagé son centre-ville et surtout au moment de la crise de l'or, Bodie a été abandonnée. Aujourd'hui, on peut visiter ses rues désertes et surtout l'intérieur des bâtiments où le temps s'est arrêté... Il existe plusieurs villes fantômes en Californie mais Bodie est assurément la mieux conservée ! 

©

Église de Curon Venosta – Italie  

Curon Venosta est située en Italie, dans la région du Trentino Alto-Adige. Ce village a été reconstruit en 1950 dans les hauteurs. En effet, le bourg historique a été submergé lors de la réalisation du lac artificiel de Resia... Tout le bourg historique, oui, sauf un irréductible clocher qui surgit hors des eaux ! Le reste de l'église est aujourd'hui à l'abandon dans les profondeurs... Cette particularité attire de nombreux visiteurs venus admirer ce symbole de la résistance du village. En hiver, lorsque le lac gèle, le clocher est accessible à pied. Et même si les cloches ont été retirées, une légende raconte qu'elles peuvent encore être entendues lorsque le froid sévit.

©

Portes des Lilas Cinéma – France 

Le réseau de métro parisien est un véritable dédale, on le sait. Mais saviez-vous qu'il existe un grand nombre de stations fantômes ? Construites lors de projets de lignes finalement avortés, elles sont aujourd'hui inutilisées et restent généralement inconnues du grand public. La station « Porte des Lilas - Cinéma » est pourtant une exception. Désaffectée depuis la fermeture de la voie navette qui reliait les lignes 3bis et 7bis, elle fait aujourd'hui peau neuve. C'est effectivement cette station de métro qui est généralement louée par les réalisateurs de cinéma ou de publicités. Maintenant vous savez que la station Abbesses du Fabuleux Destin d'Amélie Poulain est en fait « Porte des Lilas » ! 

©

Le Tunnel de l'Amour – Ukraine 

Finissons avec une pointe de romantisme ! Une voie de chemin de fer à l'abandon à Klevan, dans le nord-ouest de l'Ukraine, est devenue le lieu de promenade préféré des amoureux. La nature a ici complètement repris ses droits et la végétation très dense a formé un tunnel vert qui traverse la forêt. Réalisé sans aucune intervention humaine, ce tunnel aurait été formé par le passage des wagons de marchandises lorsque la voie ferrée était encore utilisée. Les jours de soleil, les rayons lumineux apportent une touche de féerie supplémentaire à ce lieu hors du commun. Un bien bel endroit à découvrir au printemps et digne d'un conte de fée ! 

©