Au gré de son patrimoine et de ses monuments, la France souligne les événements marquants de son histoire dans des lieux de mémoire qui font aujourd'hui partie du patrimoine national. Si la plupart rappellent des événements tragiques, ils constituent un véritable pèlerinage culturel et historique. Ces lieux sont constitutifs d'une identité partagée, d'une mémoire collective nécessaire à la compréhension d'événements qui s'éloignent de plus en plus dans le temps. Voici dix lieux de mémoire à découvrir en France. 

Arc de Triomphe, Paris© Simon - stock.adobe.com

Le mont Valérien et le mémorial de la France combattante, Suresne

Ancien lieu de culte médiéval, le mont Valérien est devenu l'un des principaux lieu d'exécution de l'armée allemande durant la Seconde Guerre mondiale.  Après la guerre, le site est très naturellement choisi par le général de Gaulle pour honorer la mémoire des morts pour la France de 1939 à 1945. En 1960, le Mémorial de la France combattante y ouvre ses portes. Le mont Valérien est classé haut lieu de la mémoire nationale du ministère des Armées. 
Mont Valérien© Jacky-D - Shutterstock.com

Mémorial des guerres en Indochine, Fréjus

Un site pour se rappeler de la guerre en Indochine. Situé sur le site de l'ancien camp militaire Galliéni, où avaient notamment séjourné les tirailleurs indo-chinois, ce mémorial est lui aussi classé par le ministère des Armées. Il fut inauguré en 1993 et abrite près de 24 000 sépultures dans sa nécropole. On circule dans le mémorial de manière circulaire, symbolisant l'enceinte militaire. Un lieu chargé de mémoire. 

Mémorial des guerres en Indochine, Fréjus© Juergen Wackenhut - Shutterstock.com

Cimetière américain de Colleville-sur-Mer

Ce cimetière domine l'une des plages où se tint l'un des combats qui fit le plus de victimes lors du débarquement en Normandie : Omaha Beach. Quand vous pénétrez dans le cimetière, vous quittez la France puisqu'il est considéré territoire autonome sous juridiction américaine. Plus de 9 300 tombes blanches sont alignées et forment un véritable hymne à l'héroïsme américain durant la Seconde Guerre mondiale. Un lieu chargé d'émotion. 
Cimetière de Colleville-sur-mer© David Debray - Stock.adobe.com

Mémorial des martyrs de la Déportation, Paris

Conçu par l'architecte Georges-Henri Pingusson, ce mémorial de pierre blanche rend hommage à tous les déportés de France dans les camps de concentration nazis durant la Seconde Guerre mondiale. Inauguré en 1962, il se trouve sur l'île de la Cité à Paris. Il est constitué d'une crypte qui abrite notamment les restes d'un déporté inconnu. Une cérémonie s'y déroule chaque dernier dimanche d'avril lors de la journée nationale du souvenir de la Déportation. 

Mémorial des martyrs de la Déportation, Paris© EQRoy - Shutterstock.com

Le site-mémorial du Camp des Milles, Aix-en-Provence

Depuis 2012, le Camp des Milles est devenu un musée d'Histoire et des Sciences de l'homme.  Ancien camp français d'internement et de déportation, cette ancienne tuilerie désaffectée, ouverte en 1882, fut réquisitionnée lors de la Seconde Guerre mondiale. Plus de 2 000 personnes internées sur ce site furent déportées vers Auschwitz. Le parcours de visite interactif revient sur la terrible histoire du lieu et donne des axes de réflexion pour agir pour un monde meilleur. 

Site-mémorial du Camp des Milles© Marc31 - Shutterstock.com

Fort des Dunes, Leffrinckoucke

Construit en briques de sable et culminant à 27 m, le fort trouve dans les dunes un écrin naturel. Bel exemple de l'architecture militaire du XIXe siècle, il fut construit en 1878 pour protéger Dunkerque des attaques. En 1940, il fut le siège de l'opération Dynamo qui permit l'évacuation de 338 000 soldats alliés, avant de tomber aux mains de l'ennemi. À l'intérieur : maquettes et photographies permettent de découvrir l'histoire de ce lieu. 

Fort des Dunes© Ville de Leffrinckoucke

L'Arc de Triomphe, Paris

Mythique,  l'Arc de Triomphe fut commandé par Napoléon Ier pour rendre hommage aux armées françaises. Il fut inauguré en 1836, sous le règne de Louis-Philippe. L'édifice s'élève à 50 m et on y lit notamment les noms de généraux et de victoires emportées par les armées révolutionnaires ou impériales. En 1921, la tombe du soldat inconnu, en souvenir des militaires morts durant la Première Guerre mondiale, fut installée sous l'Arc.

Arc de Triomphe, Paris© Simon - stock.adobe.com

Mémorial de l'abolition de l'esclavage, Nantes

Poignant, ce mémorial rappelle l'histoire de l'esclavage avant son abolition. Il est installé sur le quai de la Fosse, un lieu symbolique puisque c'est d'ici que partaient les navires transportant les esclaves. Dès l'entrée dans le mémorial, la Déclaration universelle des Droits de l'Homme s'affiche. On accède ensuite à une vaste promenade végétalisée sur les bords de Loire où se trouvent 2 000 plaques de verre qui invitent au recueillement : elles rappellent le nom des navires partis de Nantes.

Mémorial de l'abolition de l'esclavage, Nantes© Franck Tomps _ LVAN

La tranchée des baïonnettes, Douaumont

Une visite forte en émotions. Sous cette ancienne tranchée rebouchée reposent les corps de soldats morts durant la Première Guerre mondiale. Si la légende veut que certains périrent debout, l'histoire veut plutôt que ces corps furent tout naturellement inhumés par les Allemands, après les affrontements de juin 1916. Par gain de temps, les fossoyeurs identifièrent l'emplacement des corps par des fusils. Un monument rend hommage aux soldats morts pour la France. 

La Tranchée des baïonnettes, Douaumont© T.W van Urk - Shutterstock.com

Le Mémorial de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie, Paris

À Paris, sur le quai Branly, cet émouvant mémorial rend hommage aux morts durant les guerres d'indépendance d'Afrique française du Nord. Inauguré en 2002, il est constitué de trois afficheurs aux couleurs de la France sur lesquels défilent les noms et prénoms des soldats et harkis morts en Afrique du Nord, ceux des victimes disparues après la fin de la guerre. Le troisième afficheur permet aux visiteurs de rechercher le nom d'un soldat disparu. 

Le Mémorial de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie© travelview - Shutterstock.com