Petit Futé
Français
  • Français
  • English
  • Español

Guide de voyage
Dordogne

Le département de la Dordogne est composé de 4 Périgord ayant chacun une couleur et une identité propre : le Pourpre au sud rappelant les vins du Bergeracois, le  Blanc au centre est un pays de plateaux calcaires, le Vert au nord avec ses cours d'eau, le Noir riche de ses forêts et de ses truffes. Berceau de la préhistoire, le département compte des sites majeurs que l'on retrouve dans tous les guides touristiques : Les Eyzies connu pour ses nombreuses grottes et son Musée national de la Préhistoire, et surtout Lascaux IV, une réplique quasi intégrale de la grotte de Lascaux aux magnifiques peintures rupestres. C'est aussi le pays des mille et un châteaux. De nombreuses forteresses sont perchées sur des rochers comme Beynac et Castelnaud, d'autres dominent la campagne comme Hautefort et ses magnifiques jardins ou les Milandes ancienne propriété de Joséphine Baker. Brantôme-en-Périgord est surnommée la «Venise verte du Périgord». Sarlat, ville natale de La Boétie, est paré de superbes hôtels particuliers des XVe-XVIe siècles et Domme offre un point de vue vertigineux sur la vallée de la Dordogne. La nature a aussi toute sa place. La randonnée se pratique sur 200 km de GR, sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle ou sur des chemins pédestres ouverts aux VTT. Grâce à ses rivières et cours d'eau le département est riche en activités nautiques, notamment sur la Vézère, la Dordogne et la Dronne. Le Périgord est également une terre de gourmandise. La truffe, les fraises, les cèpes, les noix, le foie gras et les vin de Bergerac en font un haut lieu de la gastronomie. 

Que voir, que faire en Dordogne ?

Quand partir en Dordogne ?

Quand partir en Dordogne ? La Dordogne reste une destination familiale idéale toute l'année mais la haute saison c'est l'été car beaucoup de sites, d'hébergements et de restaurants ferment en hiver, surtout en Périgord noir. Le printemps et l'automne sont à privilégier, non seulement il y a moins de monde mais les prix des hébergements baissent radicalement. D'autre part, la Dordogne bénéficie souvent d'un temps clément aux intersaisons qui ne sont jamais très froides. L'été la manne touristique se concentre surtout en Périgord noir qui offre de multiples activités : baignades, pratique du canoë-kayak sur des rivières très encombrées, visites du patrimoine et des grottes, randonnées. Les manifestations et festivals sont nombreux. A ne pas manquer le 1er week-end de juillet, la Félibrée. C'est une grande fête occitane organisée chaque année dans une commune différente. A Nontron, les couteaux s'affûtent début août avec des artisans et designers venus de toute la France. Fin juillet le Festival international du mime envahit Périgueux tandis que Sarlat accueille chaque année plus de 7 000 spectateurs fin juillet et début août pour le Festival des jeux du théâtre de Sarlat. Fin juillet, Montignac se met à l'heure du folklore international avec son festival Cultures au cœur. Les concerts du Festival du Périgord noir se déroulent de juillet à octobre dans des églises romanes de différents villages. Les sportifs peuvent s'essayer le 3e week-end d'avril aux 100 kilomètres de Belvès. Quant aux gourmands ils se réjouiront avec les marchés de producteurs les soirs d'été, les marchés au gras et aux truffes d'octobre à mars et la fête de la truffe à Sorges et Ligueux en janvier.   

Adresses Futées de Dordogne

Voyager en Dordogne

  • Réserver un vol
  • Trouver un hôtel
  • Location voiture
  • Assurance Voyage
  • Trouver une agence locale

Reportages & actualités de Dordogne

Evènements

Organiser son voyage en Dordogne
Transports
Réservez vos billets d'avions
Location voiture
Taxi et VTC
Location bateaux
Réservez votre bus
Réservez votre train
Hébergements & séjours
Tourisme responsable
Trouver un hôtel
Location de vacances
Echange de logement
Trouvez votre camping
Services / Sur place
Assurance Voyage
Réservez une table
Activités & visites
Voyage sur mesure

Découvrez la Dordogne

C'est décidément une destination coup de cœur ! Ancrée dans son terroir et ses traditions, elle n'en est pas moins connue et appréciée dans le monde entier, grâce à ses paysages, son histoire et surtout sa gastronomie. Le Périgord préserve une identité fortement enracinée dans sa terre, mais qui se nourrit aujourd'hui d'un regain d’intérêt pour les choses simples, vraies, naturelles. Dordogne, un département qui a le sens de l'accueil, de la fête et du partage, comme en témoigne sa foule de festivals. Un Périgord riche en contrastes et en patrimoine de pierre, des grottes ornées aux châteaux. La nature y est d'une générosité rare, puisqu'elle nourrit les hommes depuis la nuit des temps. Elle offre à ses visiteurs des décors grandioses pour les activités de plein air, sur terre ou sur l'eau.

Photos et images de Dordogne

Gabare sur la Dordogne VINCENT FORMICA
Château de Beynac. OSTILL is Franck Camhi - Shutterstock.com
Bourdeilles JIMJAG - FOTOLIA
Le château des Milandes fut le

Les 12 mots-clés en Dordogne

1. Jimbourat

Dans un temps pas si ancien, chaque famille tuait son cochon entre Noël et février. Alors, les voisins venaient tremper le jimbourat, bouillon de cuisson des boudins, dans lequel mijotaient les légumes et des os. Ce bouillon qu'on versait sur des tranches de pain donnait une soupe bien grasse et réconfortante, pour un beau moment de convivialité.

2. Gouyassou

C'est la francisation employée couramment d'un terme occitan qui désigne un petit garçon. Le terme se décline en gouya pour l'adolescent et gouyate pour l'adolescente. Ces deux termes ont des connotations un peu péjoratives dans leur emploi contemporain.  Avant d'être un gouyassou, le jeune est un drôle et la jeune fille une droléta. Prudence donc.

3. Lauzes

shutterstock_1200213511.jpg

C'est le système de couverture des toitures, propre aux habitations traditionnelles du Périgord Noir et aux cabanes de pierre sèche dans l'architecture vernaculaire. Les lauzes sont des pierres plates, grossièrement aplanies. La pierre de base est le calcaire. On trouve encore en Périgord des artisans capables de réaliser ce type de toiture.

4. Meita se, meita porc

« Moitié chiens, moitié porcs ». C'est la réplique loin d'être une insulte, qui désignait les Périgourdins en faisant allusion à leur débrouillardise pendant la lutte entre l'Etat et les Caussenards. Les taxes, les impôts sur le sel, les réquisitions furent à l'origine de cette insurrection. Il ne faisait pas bon être percepteur à cette époque !

5. Cingle

iStock-1167867937.jpg

Le terme de cingle représente une colline épousant les méandres de la rivière Dordogne, de la Vézère ou du Lot. Sa pente située face au cours d'eau est en général forte. Depuis Trémolat, vous admirerez un panorama unique sur cingle de la Dordogne. Par ailleurs, le terme de cingle désigne aussi une grosse couleuvre, reptile vivant dans les bois.

6. Verjus

Le verjus est le jus très acide extrait des raisins n'ayant pas eu le temps de mûrir. En cuisine, il remplaçait avantageusement le jus de citron (rare ici jadis) ou le vinaigre dans les vinaigrettes, les moutardes, dans la préparation des plats de viande ou de poisson et des sauces. Il était emblématique de la cuisine périgourdine traditionnelle. 

7. Cavage

15_pf_114247.JPG

Le mot cavage est dérivé du latin cavus qui signifie creux. Il a donné les mots caverne, cavité. Le verbe caver est emprunté au latin cavare qui veut dire creuser. C'est un vocabulaire aujourd'hui rattaché à la truffe. Caver, c'est extraire la truffe de la terre. Le caveur désigne la personne qui la cherche en utilisant le cavadou, ou pic à truffe.

8. Buffadou

Il s'agit d'un « souffleur » traditionnel pour attiser le feu. C'est un long tube de bois, dans lequel on souffle pour diriger l'air vers un endroit précis du foyer que l'on avait allumé. Outil de précision d'une efficacité remarquable, son usage peut produire parfois un bruit de pet qui ne manque pas d'amuser petits et grands plaisantins !

9. Blanche

La Blanche, c'est l'eau-de-vie obtenue à partir du marc de raisin, encore appelée goutte ou fine. Elle est souvent parfaitement translucide, mais peut être colorée après un passage en fût de chêne. Notez qu'en Périgord, on fabriquait de l'eau-de-vie avec tous les fruits du coin, mirabelle surtout et cerise, surtout par souci de ne pas gaspiller. 

10. Trempil

Collation estivale, qui consistait à boire un bol de vin rouge coupé d'eau glacée et sucrée, dans lequel on trempait du pain. Le trempil avait la propriété de requinquer, rassasier, rafraîchir et désaltérer en même temps, les adultes, comme les enfants à l'heure du goûter. Autre temps, autres mœurs... loin de l’industrie agro-alimentaire. 

11. Chabròl

Faire chabrot, ou chabròl en occitan, est une coutume locale qui consiste, quand il reste un fond de soupe ou de potage, à ajouter dans l'assiette du vin rouge pour diluer ce liquide. Il s'agit ensuite de porter le tout à la bouche, et de l'avaler à grandes goulées en faisant le plus de bruit possible. Non, ça c'est une blague de grand-père !

12. Gabarre

17_pf_139344.jpg

La gabarre de l'occitan gabarra, était l'embarcation à fond plat appelé sol, avec un faible tirant d'eau, qui était destinée au transport de marchandises. La rivière Dordogne est ainsi devenue une voie commerciale primordiale entre le Périgord et la façade atlantique. Elle a fait la richesse des marchands en convoyant vin, bois, minerais et vivres.

Vous êtes d'ici, si...

Si vous dîtes « rapiette » pour désigner un lézard. Mot occitan par excellence, vous ne l'entendrez pas ailleurs, sauf si on nous l'a volé.

Si vous mangez du pain avec vos pâtes et chacun de vos plats. Le périgourdin a un solide appétit et ce n'est pas une légende locale.

 Si votre cœur bat pour le ballon ovale. Ici, quand on est petit, on joue au ballon, quand on est grand, on joue au rugby.

Si pour vous cuisiner est une seconde nature. Vous achetez votre foie gras cru au marché et vous faites vous-même vos conserves d'hiver. Dans l'enfance, dans votre famille, on « faisait » aussi le cochon, qu'on appelait parfois « le Monsieur » dans certaines fermes. C'est dire le respect qu'on portait à l'animal qui fournissait la viande pour l'année.

Si vous dîtes « Cabanes » et pas « Bories », pour désigner ces constructions rurales jalonnant les terres autrefois cultivées le long de vos chemins de randonnée.

Si vous aimez taquiner ceux qui ont l'accent pointu que vous avez réussi à perdre.

D'autres destinations en Dordogne

Carte de Dordogne

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour de prestige pour 2 personnes à Dijon !

Remportez un séjour de prestige à Dijon avec l'Office du Tourisme de Dijon !