La Dordogne dispose d'un riche patrimoine, aussi les " immanquables " sont-ils nombreux. Pays des mille et un châteaux, des grottes, des gouffres, des habitats troglodytiques, de jardins, de vignobles et de villes médiévales, le choix est vaste ! Divisée en quatre parties : le Périgord vert, le Périgord blanc, le Périgord pourpre et le Périgord noir, la Dordogne est essentiellement tournée vers un tourisme culturel, gastronomique et de pleine nature.

Le Périgord vert et le val de Dronne. Le Périgord vert tire son surnom de sa surface de verdure vallonnée et généreusement arrosée entre Lanouaille et La Roche-Chalais en passant par Nontron ou Brantôme : vous pourrez y prendre un grand bol d'air et de sérénité. La Dronne est l'une des plus belles rivières de France, surtout son tronçon qui coule en Périgord. Les sites et les monuments à visiter ne manquent pas entre les châteaux, dont ceux de Puyguilhem et de Bourdeilles, les quatre abbayes, dont celle de Brantôme (ville surnommée la Venise verte) ou bien encore les églises romanes fortifiées à coupoles, au nombre de quarante dans le Ribéracois. La Dronne offre également des spots pour se baigner, plages de rivières et plans d'eau.

Le Périgord blanc. Ce coin du Périgord est composé de plateaux calcaires, ce qui lui a valu son nom. Il est situé au centre de la Dordogne et s'étend autour de la capitale du département : Périgueux. Le Périgord blanc est traversé de tout son long par l'Isle. Vous pourrez profiter de magnifiques paysages de prairies.

Le Périgord noir. C'est sans doute la partie la plus touristique de la Dordogne pour ses grottes préhistoriques. Dans le sud-est du département, le Périgord noir a Sarlat-la-Canéda comme capitale. Il doit son nom à sa forte densité en chênes entre Sarlat et Le Buisson, et de résineux dont le feuillage est persistant et sombre. Les grandes vallées de la Dordogne et de la Vézère peuvent être le but de randonnées.

Le Périgord pourpre. Son attribut lui vient de ses vignes qui s'étendent de Saint-Michel-de-Montaigne à Bergerac. C'est en effet dans le sud de la Dordogne que l'on retrouve les domaines de Bergerac, Montbazillac ou Montravel. A parcourir à cheval sans modération.

Le Périgord se décline ainsi en plusieurs nuances : une palette de couleurs dont vous pourrez vous empreindre au fil de vos visites et découvertes.

Les lieux incontournables de Dordogne

Comment partir en Dordogne ? Nos conseils & astuces

Photos de Dordogne

Découvrir la Dordogne

Les immanquables

Le Périgord est un département très riche en patrimoine puisque l'on part de la préhistoire pour arriver à nos jours, aussi les sites immanquables sont nombreux. Pays des mille et un châteaux, des grottes, des gouffres, des habitats troglodytes, des jardins, des vignobles et des villes médiévales, le choix est cornélien... Les 4 Périgord ont chacun leur histoire bousculée surtout pendant la guerre de Cent ans ou durant la Seconde Guerre mondiale.

Carte d'identité

Numéro (guide département) : 24.

Population : 415 417 habitants.

Démographie : l'arrivée des nouveaux arrivants, surtout des retraités, compense les décès, les départs et un solde naturel négatif.

Densité : 45,85 hab./km²

Superficie : 9 060 km²

Préfecture et sous-préfectures : Périgueux, Bergerac, Sarlat, Nontron.

Nombre de communes : 520.

Région d'appartenance : La Nouvelle Aquitaine.

Point culminant : 479 m.

Cours d'eau principaux : Dordogne et Vézère.

La route des vins du Bergeracois

La Route des vins de Bergerac, répartie en quatre circuits (Montravel, Saussignac, Monbazillac et Pécharmant), est une route touristique qui passe à travers 12 000 hectares de vignes. Elle regroupe 93 villages, plus de 140 domaines clos et châteaux de vignerons réunis par une charte de qualité. Elle est à la fois un périple viticole mais aussi culturel, patrimonial et gastronomique. Elle est jalonnée de musées, de repaires nobles, de manoirs, de châteaux, de forteresses, de bastides, d'églises, d'abbayes, etc. Les vignobles du bergeracois suivent les deux rives de la vallée de la Dordogne depuis l'est de Bergerac jusqu'aux confins du libournais, soit une quinzaine de kilomètres. Ils comportent treize appellations (AOC) que l'on découvre tout au long du parcours à travers les coulisses de la fabrication des vins, les rencontres avec les vignerons, les dégustations, les ateliers oenologiques, etc. Pour accompagner les vins, les produits du terroir sont à savourer sur place ou à emporter. L'Office de tourisme de Bergerac fournit tous les renseignements sur tous les châteaux et leurs heures d'ouverture. Certains proposent des visites guidées de leurs vignobles suivies par une dégustation.

Exemple de circuit. Par D13 se rendre à Monbazillac (Château XVIe siècle, cave coopérative...), puis D107 jusqu'à Ribagnac, tourner à droite en direction du château de Bridoire (non ouvert) continuer jusqu'à Flaugeac par la D15, rejoindre Sigoulès (Cave coopérative), non loin de Pomport (Base de loisirs, pêche, baignade). Prendre alors la direction de Sainte-Innocence (Chapelle du Xe siècle) et continuer jusqu'à Fonroque suivre alors la D933 jusqu'à Eymet (Bastide Médiévale...). Par la D18 en passant par les jolis villages de Sainte-Eulalie-d'Eymet et de Puyguilhem atteindre Coutures. Juste avant Coutures possibilité de prendre le D16 menant à Monestier (Golf du château des Vigiers). Rejoindre Saussignac (château du XVIIe siècle, Tours de Lenvège...) par la D4 continuer jusqu'à la D14, en passant par la Ferrière et Saint-Laurent-des-Vignes (Cave coopérative), retour à Bergerac.

Le château de Beynac
Le Château de Hautefort
Le Château des Milandes
Brantôme-en-Périgord

Celle qu'un président du conseil du nom de Raymond Poincaré surnomma la "  Venise verte du Périgord  " n'a jamais tiré gloriole de ce titre. Et pourtant elle n'a rien à envier à d'autres communes de ce département. On ne peut que tomber sous le charme de ses bords de Dronne, de son abbaye, son pont coudé totalement insolite et de l'exceptionnelle grotte sculptée, dite " Grotte de Jugement Dernier ". Les sites nombreux préhistoriques et mégalithiques des environs, ses souvenirs celtes et gallo-romains, ses " cluzeaux " et habitations troglodytiques témoignent de son antiquité.
Son clocher - en réalité un " campanile " construit sur le rocher -, serait " le plus vieux de France " avec sa " protocoupole " de base et ses chapiteaux carolingiens. L'abbaye bénédictine fondée par Charlemagne porte la marque de l'histoire de ses destructions et reconstructions pendant plus de douze siècles. La lecture des oeuvres d'un de ses abbés  : " Brantôme " - l'homme de Catherine de Médicis - est indispensable à la connaissance du XVIe siècle. Porte du Parc naturel Régional Périgord-Limousin et joyau du Val-de-Dronne, Brantôme accueille toute l'année les amoureux de la nature, du " Bien vivre " et du " Bien manger ". Romantique, reposante, riche en histoire, en activités de loisirs et sportives, elle apporte au Périgord une touche différente.

Le musée national de la préhistoire des Eyzies
Lascaux II
Le parc naturel régional Périgord-Limousin
Le musée gallo-romain Vesunna de Périgueux
Les jardins de Marqueyssac
Sarlat-la-Canéda

La capitale du Périgord Noir est installée au creux de collines que l'on nomme "  pechs  ". Sarlat-la-Canéda, ville d'art et d'histoire, voit le jour au IXe siècle et se construit autour d 'une abbaye bénédictine.Très vite la ville s'enrichit sous l'autorité directe du Saint-siège de Rome.La guerre de Cent Ans (1337-1453) et la peste ont de graves conséquences économiques et démographiques. C'est lors de la reconstruction aux XV et XVIe siècles que la ville se pare de superbes hôtels particuliers. Ses activités commerciales et artisanales se développent, et des idées nouvelles voient le jour avec Etienne de La Boétie. La ville garde son panache jusqu'au XVIIIe puis le déclin s'amorce du fait de son isolement géographique. Au final, celui-ci sera une chance pour la ville. En 1962, André Malraux crée la loi sur les secteurs sauvegardés et Sarlat-la-Canéda est première à en bénéficier. Pendant 25 ans, les restaurations se succèdent et font renaître la cité médiévale. Les récents travaux de repavage des rues et d'éclairage au gaz ont prolongé l'opération. Aujourd'hui Sarlat-la-Canéda est la première ville d'Europe par son nombre de bâtiments classés au  mètre carré avec sur 11 ha, 253 immeubles, 18 monuments classés et 59 monuments inscrits. C'est un véritable joyau, témoin des époques médiévales et de la Renaissance. Sarlat-la-Canéda retrouve véritablement son souffle et sa splendeur hors saison, laissant apparaître plus pudiquement ses ruelles étroites, ses cours intérieures, ses hôtels particuliers assimilant toutes les époques (fondations médiévales, étages Renaissance, toitures classiques). Autre spécificité de Sarlat-la-Canéda, les toitures de Lauzes. C'est ces fameuses pierres calcaires plates, apposées sur les toits qui représentent un poids de 500  kg à 850  kg par mètre carré.

Nos bons plans séjours

  • Marrakech : Hôtel Riu Tikida Garden 4*

    Découvrez Marrakech et tombez sous le charme de la ville rouge. Immense oasis verdoyant au pied des montagnes enneigées du Haut Atlas, Marrakech possè...
    • Durée : 8 jours, 7 nuits
    • Pension : All Inclusive
    Dès 689 TTC/pers.
  • La Havane : Combiné circuit et hôtel Combine circuit et hôtel - Découverte de Cuba & séjour balnéaire à l'hôtel Melia Las Americas

    Baignée au nord par l'océan Atlantique et au sud par la mer des Caraïbes, Cuba dispose d'un emplacement privilégié avec une nature préservée.
    • Durée : 9 jours, 7 nuits
    • Pension : Repas selon programme
    Dès 1569 TTC/pers.
  • Cancun : Autotour Yucatan

    Découvrez les plus beaux sites de la région du Yucatan, à votre rythme. Visitez Rio Lagartos à travers une balade en bateau, au coeur d'une réserve na...
    • Durée : 9 jours, 7 nuits
    • Pension : Petit Déjeuner
    Dès 1259 TTC/pers.

Reportages & actualités de Dordogne

Ailleurs sur le web
Avis