Une fois franchi le canal de Suez (ou la mer Rouge), vous quittez le continent africain pour pénétrer en Asie. Le Sinaï est composé d'un vaste désert, riverain de la Méditerranée au nord, et d'une pointe montagneuse qui s'enfonce dans la mer Rouge au sud, séparant les golfes de Suez et d'Aqaba. Quelles que soient vos convictions religieuses, vous ne resterez pas insensible à ce lieu empreint de mémoire biblique. Théâtre d'une rencontre fondatrice entre un homme, Moïse, et la parole de Dieu, le Sinaï semble encore résonner du tumulte de cet événement fédérateur des trois grandes religions monothéistes. Alors que les Hébreux font route pour la Terre promise, c'est ici que l'Eternel scelle son alliance avec le peuple d'Israël et édicte les Dix Commandements. On estime que l'exode des Hébreux remonte au XIIIe siècle avant notre ère, lorsque Ramsès II régnait sur l'Egypte. Depuis, la péninsule coincée entre le pays du Nil et l'Orient complexe, a vu défiler les conquérants et envahisseurs de tout poil, d'est en ouest ou d'ouest en est. La plupart n'ont fait que passer, pressés de sortir de ce désert inhospitalier. Et les Bédouins du Sinaï s'en sont accommodés, traitant indifféremment avec les uns ou les autres, et surtout soucieux de préserver leur liberté nomade. Entre 1967 et 1982, l'armée israélienne a occupé le Sinaï, utilisé comme glacis pour prévenir toute attaque égyptienne. Quoique musulmans, les Bédouins ont accepté cette situation. D'autant que l'Etat hébreu, tout en respectant les traditions des populations nomades, a entrepris de développer la région. C'est à cette époque que les premiers équipements touristiques et les premières routes asphaltées ont été construits. Avec le retrait israélien, étalé de 1982 à 1989, et l'établissement d'une paix durable entre Le Caire et Tel-Aviv, le Sinaï a alors perdu de son importance militaire, pour devenir un enjeu stratégique civil. Il ne s'agissait plus pour le gouvernement égyptien d'y masser des troupes en vue d'une quelconque attaque, mais " d'égyptianiser " le Sinaï. Pour cela, les autorités y ont installé 1 à 2 millions d'habitants, après avoir réalisé de grands projets de mise en valeur des terres, le percement du canal " El-Salam " (de la paix) sous le canal de Suez et l'acheminement de l'eau captée du Nil afin d'irriguer le nord de la péninsule (Israël avait, du temps de Sadate, déjà émis l'idée que ce canal pourrait aussi acheminer l'eau du Nil vers ses territoires, idée reprise en 2009, et mise à mal par la " révolution " de 2011). L'exploitation des minerais, l'implantation d'industries devaient également contribuer à la richesse de la région. Pour le coup, les Bédouins ont été gênés de cette volonté trop clairement affichée de " colonisation " du Sinaï. Il faut y ajouter le développement très spectaculaire du tourisme, dans la pointe sud de la péninsule, et la multiplication des constructions de complexes hôteliers sur des kilomètres de côtes qui dévisagent de plus en plus le littoral. C'est ainsi que les attaques terroristes qui ont marqué les années 2004 à 2006 ont été réalisées par des bédouins en réaction aux décisions du pouvoir central. Plus récemment, après la " révolution " de 2011, de nombreux enlèvements de touristes ont eu lieu dans la région, afin de forcer Le Caire à enfin entendre les besoins des habitants du désert. Démilitarisé depuis les accords de Camp David, le Sinaï, par ses étendues, permet à qui le veut de s'y réfugier ; c'est ainsi qu'au moins un commando a réussi à quitter le Sinaï pour pénétrer en Israël durant l'été 2012 ; les hommes armés furent tués et le gouvernement égyptien a décidé de déployer des militaires dans la région afin de la stabiliser. Israël a alors laissé faire, disant observer si les Egyptiens les retireront une fois les troubles résolus, en application de Camp David : un certain jeu de dupes quand on sait que la raison majeure de l'instabilité de la région, le conflit entre Israël et la Palestine, traîne depuis déjà plus de 65 ans... En ce qui concerne le tourisme, l'Egypte, qui n'avait connu qu'un tourisme " pharaonique " pendant les deux derniers siècles, a exceptionnellement bien répondu, ces vingt dernières années, à la demande des plongeurs. La région reste néanmoins au centre des relations tendues entre les nations environnantes.

Organiser son voyage dans le Sinaï

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos du Sinaï

À découvrir sur le petit Futé
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'une semaine en tente trappeur pour 5 personnes avec Huttopia !

Envie de prendre l'air ? Remportez un séjour d'une semaine en tente trappeur pour 5 personnes avec Huttopia .