Tasiilaq (littéralement " le lac ") est la ville principale de l'est du Groenland. Située sur l'île d'Ammassalik, le long d'un fjord presque circulaire entouré de hautes montagnes d'allure alpine de plus de 1000 mètres d'altitude qui tombent à pic dans la mer, Tasiilaq est considérée comme l'une des plus belles villes du Groenland. Vous serez séduit avec la multitude de jolies petites maisons colorées éparpillées sur les hauteurs et une rivière passant en son milieu. Elle représente la 7e ville du Groenland avec plus de 2 000 habitants. La région de Tasiilaq était habitée dès le pré-Dorset il y a 3500 ans mais ne fut colonisée qu'à partir du XIXe siècle contrairement à l'ouest découvert par les Européens dès le XVIIe siècle. La ville fut fondée en 1894 par Gustav Holm sous le nom d'Ammassalik (" le lieu des capelans ") en tant que comptoir danois et changea de nom en 1997. Elle abrite la station météorologique Sermilik dédiée à la recherche du glacier Mittivakkat à proximité. Quoi qu'il en soit, il s'agit du lieu idéal pour réaliser vos excursions dans cette région magnifique rude et sauvage ainsi que pour découvrir de l'intérieur une culture locale toujours attachée à ses traditions.

Bon à savoir. Contrairement à ce qu'on pourrait penser au premier abord en regardant certaines cartes, Tasiilaq n'est pas une ville groenlandaise très au nord. Elle se trouve au sud du cercle polaire arctique, n'espérez donc pas y voir le soleil de minuit !

Tasiilaq possède un climat arctique avec des hivers longs, froids et neigeux puis des étés courts et secs durant lesquels les températures dépassent rarement les 15°C. Une des particularités du lieu est d'être sujet de temps en temps à des vents violents dont le Piterak. Le 6 février 1970, un de ces vents d'une violence exceptionnelle, atteignant par endroit plus de 300 km/h, a causé de très importants dommages.

Le film Les Noces de Palo de Knud Rasmussen a été tourné à Tasiilaq. L'explorateur y séjourna en 1931 et 1933.

En 1934, le navire Pourquoi pas ?commandé par Charcot dépose à Taasilaq pendant un an plusieurs personnes : l'anthropologue et médecin Robert Gessain, l'ethnologue Paul-Emile Victor, le cinéaste Fred Matter et le géologue Michel Perez. Ils ramèneront de leur voyage plus de 4 000 pièces qui représentent aujourd'hui l'une des plus belles collections du musée de l'Homme à Paris. En 1936, Paul-Emile Victor s'installa au nord de Tasiilaq dans une famille du village de Kangerlugssuatsiak afin de réaliser une étude ethnologique dont il ramènera une multitude de textes et de dessins à l'origine de nombreux livres aujourd'hui. Peu de temps après, le navire le Pourquoi pas ? échoue vers les côtes islandaises avec un seul rescapé et la perte d'un nombre précieux de documents sur l'expédition.

Tasiilaq est réapprovisionné en nourriture seulement deux à trois fois par an (entre début juillet et mi-octobre). Lors de l'arrivée des navires, les habitants embarquent sur leur propre bateau en éclaireur et lancent ensuite trois coups de canon afin de l'accueillir ! Les premiers aliments à sortir du navire sont les fruits, les légumes puis les bonbons. Ne soyez donc pas surpris si vous trouvez les rayons des supermarchés relativement vides ou des prix élevés pour les fruits et légumes.

Les lieux incontournables de TASIILAQ

Organiser son voyage à TASIILAQ

Photos de TASIILAQ

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

16.95 €
2017-03-01
240 pages
Avis