Situé sur un promontoire rocheux à 25 mètres au-dessus du niveau de la mer et envahi par la végétation, le fort de San Lorenzo el Real de Chagres domine l'embouchure du Río Chagres. La beauté du site, son calme et la vue sur le fleuve sont remarquables. Rien, excepté le fort lui-même, n'évoque ici les combats de l'ère coloniale entre les soldats espagnols et les flibustiers européens. San Lorenzo est l'un des forts les plus anciens et les mieux conservés d'Amérique. Les premières fortifications furent érigées à la fin du XVIe siècle, en suivant les plans de l'ingénieur Bautista Antonelli de San Lorenzo et du maître de camp Juan de Tejada. L'objectif était de protéger des pirates le port de Chagres, à l'embouchure du fleuve du même nom, par où transitaient les richesses provenant du Pérou via le Camino de Cruces, avant d'être envoyées vers Portobelo, avant un long voyage vers l'Espagne.

Ces fortifications furent détruites au début de l'année 1671 par le capitaine Joseph Bradley pour le compte d'Henry Morgan, qui lui-même s'y reposa avant de remonter le Río Chagres et de mettre à sac la ville de Panamá (la Vieja). Reconstruit en 1678, plus en hauteur, le fort fut à nouveau détruit en 1742, cette fois par l'amiral Vernon. Reconstruit en 1761, il joue son rôle de fort jusqu'à l'indépendance, en 1821, puis fait office de prison pendant quelques années.

San Lorenzo est inclus dans la Zone du canal et reste dans l'enclave américaine jusqu'en 1999, avant d'être rétrocédé au Panamá. En 1980, il est inscrit, en même temps que les fortifications de Portobelo, sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Une quarantaine de canons se trouveraient sur le site, dont l'un de la couronne britannique en sortant du site sur la droite. Autour du fort, dans la forêt tropicale humide, on recense de nombreux écosystèmes et près du tiers de l'ensemble de la faune sylvestre du Panamá : jaguars, boas, crocodiles, grenouilles vénéneuses ou araignées arborées aux yeux rouges... Vous aurez peu de chance d'apercevoir tous ces animaux sympathiques, mais vous rencontrerez facilement iguanes, singes ou coatis. Il est conseillé pour cela de venir tôt le matin. Pour l'observation des oiseaux, le Camino de Achiote est un site mondialement connu où ont été recensées 420 espèces d'oiseaux.

Les lieux incontournables de FUERTE SAN LORENZO

Comment partir à FUERTE SAN LORENZO ? Nos conseils & astuces

Organiser son voyage à FUERTE SAN LORENZO

Photos de FUERTE SAN LORENZO

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

15.95 €
2019-01-02
456 pages
Ailleurs sur le web
Avis