Un voyage au Panama, c'est faire une immersion dans une nature à la biodiversité incroyable, presque aussi diversifiée que celle du Costa Rica voisin. Cet isthme d'Amérique centrale est en effet riche d'une faune variée et de paysages contrastés avec des archipels coralliens, des plages de sable blanc bordant la mer des Caraïbes, une véritable jungle, des forêts tropicales, des cordillères... Une destination unique ! Et il suffit de feuilleter un guide touristique sur le Panama pour s'en rendre compte. Passerelle entre la culture occidentale à l'américaine et la douceur de vivre de l'Amérique latine, le Panama, c'est aussi son célèbre canal bien sûr et une mosaïque de cultures et d'ambiances. Prenez le temps de visiter Panama City, une capitale bouillonnante et moderne, avant de vous retrouver sur une pirogue pour remonter un fleuve vers un village amérindien !  Partez ensuite explorer la région montagneuse du Chiriqui avant de rejoindre les plages paradisiaques de Bocas del Toro ou de l'archipel de San Blas...

Les lieux incontournables du Panama

Quand partir au Panama ?

Quand partir au Panama ? La haute saison touristique s'étend de novembre jusqu'à début avril, englobant les vacances scolaires d'été panaméennes. C'est alors la saison sèche, avec peu de pluies, du soleil et du vent. La très haute saison a lieu au moment des ponts de novembre pour les fêtes nationales (fiestas patrias), la semaine entre Noël et le jour de l'an, le carnaval en février et la Semaine sainte. Les tarifs des hôtels augmentent alors sensiblement et il est conseillé de réserver bien à l'avance sa chambre.

A la saison très basse (mai-juin) vous trouverez peut-être porte close dans les hôtels et restaurants, beaucoup de patrons d'établissements prennent leurs vacances à ce moment-là, avant l'arrivée des touristes européens en juillet-août. En haute saison, les plages se remplissent à grande vitesse mais rassurez-vous, les coins tranquilles ne manquent pas ! Pendant cet été panaméen, les journées rallongent légèrement. D'un côté, le soleil facilite les déplacements sur les pistes alors moins boueuses (rassurez-vous, les routes sont globalement très bonnes au Panama), de l'autre, le vent rend parfois difficile les déplacements maritimes en petites embarcations. A partir du mois d'avril, les endroits les plus touristiques sont moins fréquentés et c'est la meilleure période pour partir au Panama pour des vacances loin de la foule. Les pluies sont fortes mais elles ne durent que quelques heures. Elles créent une atmosphère particulière, avec des paysages encore plus verdoyants, un magnifique ciel couleur d'encre et des coups de tonnerre impressionnants !

Comment partir au Panama ? Nos conseils & astuces

On peut avoir un bon aperçu du Panama en faisant un voyage organisé de 8 jours. On visitera son fameux canal bien sûr mais aussi ses îles paradisiaques et ses plages de sable blanc. On peut également aller à la rencontre de tribus indigènes comme les Kunas dans les îles San Blas, histoire de se prendre pour Robinson Crusoé.

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

Le Panama est un pays sûr, sans doute le plus sûr d'Amérique centrale. Mais comme partout, le touriste peut représenter une cible privilégiée et il convient de respecter quelques règles élémentaires : ne provoquez pas le voleur potentiel (collier de diamant ou appareil photo reflex autour du cou dans des quartiers populaires, portefeuille dans la poche arrière du pantalon, sac à dos laissé sans surveillance sur une plage déserte, etc.) et méfiez-vous des pickpockets dans la foule.

Les vols intérieurs desservent bien le pays tout comme le réseau de bus grande distance. Le bateau à moteur (lancha ou panga) plus ou moins puissant ou la pirogue en bois (bote) sont souvent l'unique moyen de transport dans les archipels et au milieu de la jungle en l'absence de piste ou de route. Les traversées offrent des moments forts en émotion ! Assurez-vous toutefois que suffisamment de gilets de sauvetage sont présents dans l'embarcation.

Organiser son voyage au Panama

Les circuits touristiques au Panama

8 jours au Panama

Le Panama est surtout connu pour son célèbre canal. Mais ce pays vaut également le détour pour ses îles paradisiaques, pour ses plages de sable blanc, pour le centre du pays où le tourisme se développ...

Envie d'un voyage sur mesure ?

Nous vous mettons en relation
avec l'agence locale
spécialiste de votre destination !

L'essentiel de Panama en 20 jours

Le Panama se vit au rythme de son canal et de ses écluses, mais aussi de ses sites historiques classés à l'Unesco. Il est possible de rencontrer les populations autochtones aux coutumes ancestrales, d...

Photos du Panama

Découvrir le Panama

Les plus du Panamá

<p>Artisanat textile sur un marché de Ciudad de Panama.</p>

Artisanat textile sur un marché de Ciudad de Panama.

Un pays béni des dieux

Contrairement à ses voisins d'Amérique centrale, le Panamá est à l'abri des grandes catastrophes naturelles (ouragan ou tremblement de terre). Les caprices de la météo s'y limitent à de très fortes précipitations en hiver (notre été). Dans les îles, le temps change alors rapidement : la mer prend des teintes noires bleutées et le ciel se charge d'électricité. L'atmosphère est lourde et le paysage paraît presque surnaturel. Dans les terres, la végétation est plus luxuriante et ses couleurs plus vives. Mais la pluie ne dure jamais longtemps, elle va et vient, interrompt une promenade, puis laisse de nouveau place au soleil !

Une nature généreuse

Véritable pont biologique entre l'Amérique du Nord et l'Amérique du Sud, le pays présente une concentration d'espèces animales et végétales parmi les plus riches au monde, avec un niveau d'endémisme exceptionnel dans certaines régions. Outre des oiseaux, insectes et mammifères terrestres que l'on peut observer sur terre, les eaux chaudes et cristallines du Panamá sont le refuge d'une incroyable faune marine, qui fait le bonheur des passionnés de pêche et de plongée. De l'Atlantique au Pacifique, de la forêt tropicale humide aux archipels coralliens, le pays est un immense jardin ! Certains de ses joyaux jouissent déjà d'une grande notoriété avec plusieurs sites naturels inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l'humanité.

Une mosaïque de visages et de cultures

Le Panamá rassemble une incroyable diversité de métissages, née de la position du pays entre deux océans, au coeur des Amériques. Latinos, Européens, Africains et Asiatiques côtoient pas moins de sept groupes amérindiens, qui se distinguent encore aujourd'hui, par leurs modes de vie et traditions. Mille et un visages que vous apprendrez à connaître ! Leur point commun ? La gentillesse, une certaine insouciance et décontraction, et une joie de vivre généralisée !

Une terre d'aventures

Malgré sa taille réduite, vous constaterez que de nombreuses régions semblent encore inexplorées. De la jungle du Darién, en passant par la cordillère centrale ou par les centaines d'îles au large de l'isthme, il est facile de sortir des sentiers battus. N'hésitez pas à vous adresser aux guides locaux car le Panamá peut être exploré de mille façons différentes : marche en forêt tropicale à la recherche du quetzal ou de l'aigle harpie, randonnées dans les hautes terres du Chiriquí ou de Veraguas, exploration des fleuves en pirogue au milieu des crocodiles, traversées fantastiques à la tombée de la nuit dans les archipels... Et l'aventure peut même commencer dès votre arrivée, dans la jungle urbaine de Panamá, à bord d'un diablo rojo roulant à vive allure !

La douceur de vivre

On y vient souvent par hasard pour repartir avec la sensation d'avoir vécu une aventure unique. Les paysages hauts en couleur et le climat tropical n'y sont pas étrangers. Mais le Panamá bénéficie de nombreux autres atouts, attirant de plus en plus d'étrangers désireux d'y monter une affaire, ou d'y prendre leur retraite. Parmi les avantages chers aux nouveaux résidents, on peut citer la sécurité et la stabilité politique, des infrastructures modernes, une économie solide et croissante, l'utilisation du dollar comme monnaie courante, des avantages fiscaux en pagaille, ou encore le niveau de langue anglaise des Panaméens.

Reportages & actualités du Panama

Ailleurs sur le web
Avis