N'attendez pas ici une luxuriante forêt tropicale, mais une oasis de fraîcheur (que les touristes trouveront peut-être relative) à 1 500 m d'altitude. Le climat serein attire les randonneurs vers cette belle forêt primaire (dite également " fossile "), qui permet d'imaginer la flore qui couvrait la région, mais aussi les montagnes du Sahara, il y a 4 000 ans. On trouve d'ailleurs sa cousine de l'autre côté de la mer Rouge, au Yémen. On y verra des oliviers sauvages, des genévriers géants, des acacias et des jujubiers. On remarquera que certains de ces derniers meurent étranglés de manière spectaculaire par des figuiers géants, de taille et d'aspect bien différents de leurs cousins méditerranéens. L'humidité au sol favorise la présence de quelques fougères, de petites fleurs. A vous de les trouver (mais ne les cueillez pas).

Sur à peine plus de 3 km2 se concentre ici une flore à la fois méditerranéenne et équatoriale qui, à défaut d'être abondante ou spectaculaire, est riche et précieuse. Car certaines espèces sont quasiment uniques. D'où la création d'un parc national qui, espérons-le, sauvera cette forêt en danger et en régression. Le bois et les végétaux sont rares à Djibouti et la zone a été longtemps surexploitée. Des arbres sont aussi, malheureusement, attaqués par des champignons.

Pourquoi une telle richesse végétale ? Plantes, arbres (et animaux) bénéficient ici de la présence des nuages qui s'accrochent aux flancs des montagnes. Ce brouillard crée une condensation importante qui humidifie le sol. Les plantes s'efforcent de pomper cette humidité. Et bien que les averses soient très rares, on a parfois l'impression de marcher sur une terre récemment arrosée.

Les possibilités de randonnées de quelques heures ou de plusieurs jours sont nombreuses, à partir du Day de Ditilou, Randa ou Bankoualé. Les campements des monts Goda sont très bien organisés, tenus par des professionnels rodés, ils proposent des excursions et mini-treks à la carte. Les chemins sont nombreux qui permettent de bien étudier la flore, de surplomber le golfe de Tadjourah, de contempler les monts Goda. L'idéal pour un marcheur est de rallier les différents campements de la région à pied, ce qui est possible avec des marches quotidiennes allant de 3 à 5 heures, les paysages parcourus, entre basse montagne, forêt fossile et lits d'oueds, sont un voyage en soi dans ce très minéral pays.

Dans le village du Day, le président s'est fait construire une résidence ainsi qu'un grand jardin, que l'on aperçoit à l'entrée. Cette construction a permis au village de recevoir l'électricité ainsi que l'eau par des canalisations qui remontent de Tadjourah.

Adresses Futées de FORÊT DU DAY

Rechercher par catégorie :

Photos de FORÊT DU DAY

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

DJIBOUTI

Guide DJIBOUTI

DJIBOUTI 2020/2021

14.95 €
2019-08-21
240 pages
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'une semaine en cahutte pour 5 personnes avec Huttopia !

Vivez une expérience unique pour 5 personnes ! Huttopia vous offre un séjour d'une semaine en Cahutte parmis les 3 villages : Senonches, Dieulefit, Sud Ardèche