Le guide touristique BELGRADE du Petit Futé

Добродошли у Београд !

Dobrodošli u Beograd ! Bienvenue à Belgrade ! Une position exceptionnelle sur le Danube et une histoire millénaire, pas de doute, Belgrade vaut bien un séjour ! Idéalement située au confluent de la Save et du Danube, la capitale serbe est presque ceinturée de rivières et de fleuves, lui conférant une atmosphère sereine et une position majeure en termes de commerce fluvial.

Pourtant, la tranquillité n'a pas toujours été au rendez-vous : les guerres internationales et intestines, les dominations celtes, romaines, hongroises, bulgares, turques ou encore autrichiennes ont rythmé l'histoire tumultueuse de Belgrade et, de fait, influencé richement son architecture, sa culture et la mentalité de ses habitants.

Les conflits ethniques et les bombardements de l'OTAN en 1999 sont encore frais dans les esprits, expliquant l'appétit de vie des Serbes et notamment des Belgradois. Les gens ont souffert, ils sont bien décidés désormais à se divertir et à croquer la vie intensément. C'est là que Belgrade dévoile un de ses atouts non négligeable : c'est une capitale festive ! Splavs, bars, clubs et musique entraînante ont séduit plus d'un touriste et ont participé à la réputation internationale de la capitale serbe en tant que reine de la fête.

En outre, la Serbie et Belgrade n'étant pas encore les destinations les plus prisées, les prix là-bas restent plus que raisonnables : la ville n'est pas loin d'emporter le titre de capitale européenne dans laquelle le coût de la vie est le moins élevé...

En un mot comme en cent : oui, vous avez fait le bon choix ! Alors bienvenue à Belgrade !

L'équipe de rédaction

Galerie photo BELGRADE

Idées de séjour BELGRADE

Séjour courtHaut de page

En séjournant le temps d'un week-end à Belgrade, vous pourrez avoir un bon aperçu de la ville tout en adoptant un rythme de croisière. Voilà ce que nous vous conseillons :

Jour 1 : Commencez votre journée par la forteresse de Kalemegdan. C'est le site représentatif de la ville : lieu de batailles, de prises de pouvoir, de dominations successives. Sa situation géographique, dominant la plaine au nord-ouest et la rencontre de la Save avec le Danube, est inhérente à l'histoire de la ville et, par extension, de la Serbie. La visite de la forteresse et de ses différents sites comme, par exemple, le musée de l'Armée ou la statue du Vainqueur vous occuperont facilement la matinée, après quoi, vous ferez une pause café ou déjeuner au kafana " ? ", une institution belgradoise à l'accueil chaleureux.

Puis, flânez dans la plus importante rue commerçante de la ville, la Knez Mihailova, en n'oubliant pas de lever le nez pour admirer les architectures des immeubles se succédant. Passez par la Trg Republike (ou place de la République) où trône la statue équestre du Prince Michel Obrenović, instigateur de la rue commerçante d'où vous venez. Descendez en direction de Skadarlija, le quartier bohémien - ou plutôt, la rue bohémienne - aux faux airs de Montmartre avec qui il est jumelé. Repérez le kafana où vous reviendrez le soir même pour goûter aux traditionnelles nuits belgradoises, rythmées par les tamburaši et les verres de rakia.

Remontez vers Terazije où vous trouverez l'hôtel Moskva et son élégante architecture Art nouveau. Passez devant le Parlement qui a été érigé en 1936 dans un style néo-classique. Deux imposantes statues de chevaux en bronze se dressent devant le bâtiment : ils sont l'oeuvre du célèbre sculpteur Toma Rosandić. En face du Parlement se trouvent le stari et le novi Dvor, respectivement " vieux " et " nouveau " palais. Le premier abrite l'Assemblée de la Ville de Belgrade et le Cabinet du maire. C'est aussi ici qu'eut lieu en 1903 l'assassinat du roi Alexandre Obrenović et de sa femme Draga, signant l'arrivée au pouvoir de Pierre Ier de Serbie, de la dynastie des Karađorđević. Enfin, rendez-vous à la cathédrale Saint-Sava, le plus grand bâtiment orthodoxe des Balkans. Vous pouvez finir votre journée en vous attablant dans une vieille kafana telle que Kalenić.

Jour 2 : La seconde journée est essentiellement dédiée à l'autre partie de Belgrade comprenant Novi Beograd et la municipalité de Zemun, parties à part entière de la Ville de Belgrade. Le point de départ sera le pont Brankov reliant Stari Grad à Novi Beograd. Prenez le pont qui vous permet de traverser la Save et arrivé au bout, prenez à droite et descendez sur la promenade longeant la rive gauche du fleuve pour arriver au confluent de la Save et du Danube. Vous aurez un joli point de vue sur la forteresse de Kalemegdan. Poursuivez la promenade à travers le parc Prijateljstva (ou parc de l'Amitié) qui fut créé en 1961 et dédié au Mouvement des Non-Alignés dont Tito était l'instigateur. Au fur et à mesure des années, des personnalités du monde entier y sont venues planter des arbres, de Gandhi à Elisabeth II. En continuant direction Zemun, vous croiserez l'imposante silhouette en H du palais Srbije (ou palais de la Fédération) qui s'étalle sur une surface de 5 500 m2. Sur votre chemin, flottant sur le Danube, les fameux splavs pourront vous accueillir le temps d'une pause gourmande.

Arrivé à Zemun, grimpez directement sur la colline de Gardoš au travers de charmantes rues pavées pour arriver au niveau de la tour du Millénium, érigée pour fêter le millénaire de l'empire hongrois. De là-haut, vous aurez un superbe panorama sur les environs et Stari Grad. Ponctuez la fin de votre promenade dans l'un des restaurants de poissons dont Zemun a le secret, au bord du Danube.

Séjour longHaut de page

Jours 1 et 2 : suivre les indications du séjour court.

Les jours suivants pourront être dédiés à la visite de sites plus éloignés du centre-ville et qui, de fait, nécessitent un temps de transport plus important. A l'inverse, vous pourrez également en profiter pour explorer en détails les quartiers centraux de Belgrade.

Jour 3 : Explorez la partie est de Belgrade et de ses environs. Passez la matinée dans les rues de Dorćol, l'un des plus vieux quartiers belgradois où nombre de bâtiments historiques sont à voir comme, entre autres, la seule mosquée belgradoise, le musée Vuk et Dositej ou encore la plus vieille maison de Belgrade (n° 10 de la Cara Dušana). Faites une halte dans le seul concept store de Belgrade, le Supermarket. Le soir, vous reviendrez faire la tournée des bars de la Strahinjića Bana, surnommée la Silicon Valley pour la population qu'elle y drainait il y a encore peu de temps. Maintenant, c'est une rue très animée où vous trouverez de quoi passer une soirée, apéro, dîner et soirée compris. La seconde moitié de la journée, partez en excursion à Vinča, l'un des sites archéologiques les plus importants d'Europe.

Jour 4 : Explorez Savski venac en commençant par une visite du complexe royal situé à Dedinje. Deux palais, le palais blanc et le palais royal, vous en apprendront davantage sur la lignée des Karađorđević. Avec un peu de chance, vous rencontrerez peut-être même en personne le prétendant au trône de Serbie, Alexandre II, et sa femme. Renseignez-vous pour les visites car elles ne sont pas ouvertes tout au long de l'année. Juste à côté, dans le parc de Topčider, visitez le konak du prince Miloš Obrenović et cette fois, faites connaissance avec l'histoire de l'autre famille dynastique serbe ayant régné en pointillés de 1817 à 1903. Passez le reste de la journée sur la presqu'île Ada Ciganlija en profitant de tous les loisirs et activités dont elle regorge.

Jour 5 : Arrêt obligatoire au Musée de l'histoire yougoslave où vous pourrez vous recueillir sur la tombe de Tito si le coeur vous en dit. Puis, en taxi ou en transport en commun, filez à Avala où, en plus d'une vue splendide sur Belgrade, se trouvent le monument au Héros inconnu et la tour de télévision, fierté belgradoise haute de 205 mètres.

Séjours thématiquesHaut de page
Belgrade festifHaut de page

Oui, Belgrade commence à se faire une belle réputation de ville qui ne dort jamais, ou très rarement. Les Serbes sont des gens qui croquent la vie à pleines dents, après les épisodes douloureux des guerres balkaniques encore relativement frais dans les mémoires, ils ont depuis adopté la devise " Carpe Diem ".

Les clubs et les bars fleurissent à Belgrade, il y a donc pléthore de lieux où boire un verre, danser, écouter de la musique.

Rappelons également que la spécialité de Belgrade réside notamment sur la Save et le Danube : il s'agit des splavs (bateaux, plates-formes flottantes) qui font le bonheur des Belgradois comme des touristes. Certains sont fermés en hiver mais pas tous, il y a donc tout au long de l'année les moyens de festoyer. Mais que serait la fête sans ambiance, sans musique ? Les groupes tziganes, les tambours et les trompettes, il vaut mieux que vous aimiez cela ou alors il va falloir vous y faire rapidement car il est quasiment impossible de ne pas les entendre au moins une fois lors d'un séjour belgradois. La musique est rythmée, entraînante et invite largement à danser sur les tables. Les amateurs de jazz auront également la joie de découvrir nombre de clubs dédiés à cette musique avec très souvent des concerts live.

Si vous n'êtes pas très fan de musique folklorique et cherchez plutôt quelque chose d'alternatif, allez donc à Savamala, le nouveau quartier bohème avec ses clubs et ses bars modernes. Dans la rue Braće Krsmanović (Браће Крсмановић), vous trouverez tout ce qu'il faut et vous aurez largement de quoi passer toute la nuit, du crépuscule au petit matin (Berliner, Kc Grad, Tranzit Bar, etc.) !

Belgrade culturelHaut de page

La capitale serbe compte suffisamment de musées (même si certains sont fermés pour de longs travaux), de galeries et de sites commémoratifs pour que vous ne soyez pas désoeuvrés si le temps n'est pas clément ou si, tout simplement, vous voulez en savoir plus sur l'histoire et la culture serbes. Riche en rebondissements, l'histoire de Belgrade est aussi empreinte d'influences diverses que l'on découvre au gré des flâneries improvisées. L'héritage turc est encore bien visible ici et là, à commencer par la forteresse Kalemegdan.

La période yougoslave, durant laquelle Belgrade était la ville la plus importante de la Fédération, a laissé quelques témoins oculaires dans son sillage comme, notamment le mausolée de Tito, véritable attraction touristique. D'autres pans culturels inhérents à la Serbie constituent un patrimoine notable comme les monastères et églises orthodoxes. De même, l'unique synagogue de Belgrade et le camp de Banjica révèlent les tragiques heures que la capitale dut endurer.

Dans un tout autre registre, la culture serbe rayonne également aujourd'hui à travers la mode, le théâtre, la musique ou encore le cinéma. Nombreux sont les événements annuels comme le BELEF ou le festival MIKSER qui participent à sa propagation nationale comme internationale.

Belgrade sportifHaut de page

Pour peu que vous veniez en été, profitez des fleuves et des rives bordées de pistes cyclables pour découvrir la ville. Sur la presqu'île d'Ada Ciganlija, beaucoup d'activités sont proposées aux visiteurs : golf, bungee jumping, rollers, ski nautique, etc. Et, à défaut d'avoir la mer, Belgrade a su s'organiser avec ce qu'elle avait : la Save et le Danube. Quelques plages ont donc été aménagées mais pas dans le même esprit que " Paris plage ". Ici, vous pouvez réellement vous baigner, ce n'est pas une illusion. Les baignades sont surveillées. Seul bémol, en été, l'espace est cher car tous les Belgradois s'y retrouvent. Arrivez tôt !

Ailleurs sur le web

Liens utiles BELGRADE

Toutes les bonnes adresses BELGRADE

Sélection Hébergement BELGRADE

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté