Amarillo, surnommée l'Étoile du Nord, abrite 190 000 habitants (250 000 avec ses environs). C'est la plus grande cité du Haut Texas. Ville de cow-boys établie sur d'anciennes terres où l'on chassait le bison, elle incarne la tradition de l'Ouest américain. Initialement nommée Ragtown puis rapidement Oneida, la ville est fondée en 1887 à partir d'un village de tentes des travailleurs de la voie ferrée Fort Worth-Denver. L'année suivante, un service de fret est établi par le chemin de fer et transforme le site en centre d'expédition du bétail. En 1889, le village est déplacé vers l'est avec une grande partie de sa population, et prend le nom d'Amarillo (" jaune "), en raison de la couleur du sol des rives d'Amarillo Creek, mais également des nombreuses fleurs jaunes qui poussent ici au printemps. En l'espace de dix ans, les éleveurs et les entrepreneurs font d'Amarillo l'un des principaux centres de l'activité bovine aux États-Unis. Peu avant 1920, les terres se révèlent riches en pétrole et en gaz. Plus tard, en 1927, l'hélium devient la ressource majeure de la région. Dans les années 1930, Amarillo en est le premier producteur mondial, écopant du surnom de capitale mondiale de l'hélium. Aussi, à l'intersection des trois lignes de train qui s'y croisent et des axes routiers majeurs qui la rejoignent, comme les routes 60, 66 et 87, la ville ne peut que se développer. Malheureusement, la série de tempêtes des années 1930, le Dust Bowl et la Grande Dépression mettent un frein sérieux à sa croissance. Pendant et après la Seconde Guerre mondiale, des bases sont construites dans les environs et Amarillo devient un important centre militaire. Le site de Pantex Plant fabriquera même des bombes nucléaires pendant les années de tension avec l'Union soviétique. Mais, finalement, ce sera l'industrie du boeuf qui tirera Amarillo vers le haut. Le début des années 1970 est ainsi marqué par la construction d'entreprises agroalimentaires.

Aujourd'hui encore, c'est le bétail qui fait vivre " la grande ville du Nord ". Chaque lundi matin, les éleveurs se donnent rendez-vous aux Western Stockyards pour l'Amarillo Livestock Auction, qui rivalise avec son concurrent d'Oklahoma City pour le titre de plus grand marché aux bestiaux du monde.

Dans 6th Avenue (Highway 279), la rue principale qu'emprunte la Route 66, l'attention se concentre à l'est de Downtown dans le 6th Street Historic District. Sur un peu moins de 1 mile, entre Georgia Street et Forres Avenue, des boutiques d'antiquités, des bars et des restaurants occupent tout un panel de bâtiments anciens ; parmi eux, le Nat (2705 South West 6th Avenue) a une histoire bien particulière.

Au-delà d'une visite du 6th Street Historic District, on ne peut pas passer à Amarillo sans aller au Big Texan Steak Ranch, faire un tour pour le shopping au Boot's 'n Jeans ni omettre de se rendre au Cadillac Ranch, à la sortie ouest de la ville.

Parmi les petits plus que l'on peut vous conseiller : juste avant le Cadillac Ranch, jetez un oeil aux superbes Cadillac exposées devant le Cadillac RV Park (sortie 62A de la I-40, à l'angle de Frontage Road et de Hope Road) ; profitez du Kwahadi Kiva Indian Museum pour en apprendre davantage sur les peuples amérindiens ; et si vous êtes sur place un lundi, rendez-vous en spectateur à l'une des ventes aux enchères hebdomadaires des Stockyards (100 South Manhattan Street).

À voir / À faire à AMARILLO

Adresses Futées d'AMARILLO

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à AMARILLO

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réservez une croisière
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos d'AMARILLO

13.95 €
2020-01-08
0 pages
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end pour 4 personnes dans la Marne !

Un séjour exceptionnel pour 4 personnes dans la Marne, en Champagne avec l'Agence de Développement Touristique de la Marne .