SAINT PÉTERSBOURG - VOLGA - guide touristique du Petit Futé

Добро пожаловать в Санкт-Петербург !

Bienvenue à Saint-Pétersbourg ! Il y a des villes mythiques, et celle que les locaux apellent affectueusement Piter en fait indéniablement partie. C'est peut-être en raison de son incongruité totale. C'est une ville européenne tout juste tricentenaire alors que ses consoeurs occidentales sont de très vieilles dames. Cité idéale, elle est née de la volonté d'un seul homme et a été édifiée sur un gigantesque marécage. Elle déploie une architecture italienne et française d'une pureté de géomètre au bord de la mer Baltique... Bref, Saint-Pétersbourg est une drôle d'idée !

Aussi déconcertante soit-elle, elle livre ses plus précieux trésors à ses hôtes, avec générosité et faste. Les collections de l'Ermitage sont à l'image de la ville : à la fois familières et surprenantes. Ses innombrables palais, tout en façades et en secrets bien gardés, donnent le tournis et laissent une impression de grandeur passée, certes, mais pas disparue. Véritable musée à ciel ouvert, Saint-Pétersbourg est une invitation à la marche. Guidés par la beauté, vos pas vous mèneront le long de ses canaux tranquilles, là où on ressent la présence des personnages de Dostoïevski ou de Gogol. Vos balades vous conduiront dans des arrière-cours figées dans le temps, dans des quartiers d'un romantisme de jeune fille et dans des parcs chargés d'histoire et de mystères. Pour les Russes, Saint-Pétersbourg c'est la " capitale culturelle de la Russie ".

Au-delà des musées, les compagnies de théâtre et de ballet, comme le Mariinskiy, font montre d'une créativité jouissive. On a donné à la Philarmonie, pendant les heures sombres du blocus nazi, la première de la superbe Septième symphonie de Chostakovitch, dirigée par le maître lui-même, à portée de canon de l'artillerie allemande. Mais " Piter ", comme l'appellent avec tendresse ses habitants, n'est pas qu'une belle endormie. Dîners dans des restaurants résolument tendance, bars branchés, nuits dans des clubs où tout peut arriver, brunchs exotiques et journées shopping sont au programme des Pétersbourgeois et de leurs invités.

Avec la magie des " nuits blanches ", ces jours de juin où le soleil est tellement satisfait d'éclairer cette cité idéale qu'il ne se couche jamais vraiment. La ville de Pierre Le Grand, sortie du néant comme d'un rêve il y a quelque trois cents ans, n'oublie pas que la vie c'est le mouvement. Alors entrez dans la danse !

L'équipe de rédaction

REMERCIEMENTS : Excursions Informelles à Piter (Sergei Goncharov et Alexander Sergeev), Tsar Voyages, Ibis SPB Centre, Nadezhda Lisina, Elizaveta Gorlova (Arka), Nelly Smirnova, Erin Crowd, Nadezhda Mikhaleva, Anna Skryabina et ExploRussia, Ziferblat SPB, Larisa Konashenok, Billy's Band et Alla Reznikova, Elena Yanishevskaya, Bar El Copitas, Anna Reztsova.

Idées de séjour SAINT PÉTERSBOURG - VOLGA

Saint-Pétersbourg le temps d'un week-endHaut de page

Dès votre arrivée, imprégnez-vous de l'atmosphère de Saint-Pétersbourg grâce à une promenade en bateau sur ses canaux. Nul besoin de vous fatiguer en marchant après votre voyage : laissez-vous porter au fil de l'eau, et profitez de la vue. Depuis le pont Achnikov sur la perspective Nevski, vous prendrez l'un des gros bateaux couverts qui partent toutes les 30 minutes. Vous pourrez choisir différents itinéraires, suivant le canal que vous souhaitez emprunter. Mais que vous choisissiez de naviguer sur le Griboyedov, la Fontanka ou la Moïka, vous resterez en plein centre historique. Vous pourrez ainsi, tout en passant sous de charmants petits ponts, apercevoir et même longer des monuments magnifiques - la cathédrale de Kazan, l'église Saint-Sauveur, pour ne citer qu'eux ! Si les conditions météorologiques s'y prêtent, le bateau sortira sur la Neva, et vous aurez alors un aperçu grandiose de la ville éclairée.

Samedi matin. Un bon compromis entre l'art, l'histoire et la nature s'offre à vous : les palais. Ce jour-là, choisissez-en deux parmi les plus éblouissants. Et pour varier les plaisirs, choisissez une résidence d'été et une résidence principale située en ville. Par exemple, Petrodvorets et le palais Youssoupov. Dès 9h30, prenez l'hydroglisseur face à l'entrée principale de l'Ermitage. Après une demi-heure de navigation sur le golfe de Finlande, vous accosterez au pied du parc de Petrodvorets qui fut pendant deux siècles la datcha officielle des tsars. Inspiré par Versailles, Pierre le Grand avait voulu un ensemble architectural tout aussi grandiose. Promenez-vous dans les jardins magnifiquement agencés, découvrez les petits pavillons privés qui s'y dissimulent, comme autant de trésors isolés dans la nature, contemplez ces jeux de cascades à l'ingéniosité inégalée... Et au sein du palais (600 RUB l'entrée), ouvrez grand les yeux. La salle de danse, l'escalier baroque, la salle du trône, sont autant d'éléments qui composent un décor féerique. Vous pourrez vous restaurer pour un prix assez modique (1 000 RUB environ) au restaurant Peterhof, près de l'entrée occidentale du jardin inférieur. Puis, retour en hydroglisseur en sens inverse.

Samedi après-midi. Descendu de l'hydroglisseur, vous voici face à la demeure officielle des tsars. Rendez-vous sur la place du palais, littéralement gigantesque, qui permet d'embrasser tout l'Ermitage du regard. Observez ces 500 mètres d'architecture baroque et cependant parfaitement équilibrée, ainsi que la colonne d'Alexandre, élevée par Nicolas Ier pour commémorer le règne de son prédécesseur. Rejoignez les rives de la Neva et tournez à gauche par la rue Angliskaïa, en longeant l'Amirauté, cette forteresse qui a été un important chantier naval. Tournez à gauche et atteignez l'église Saint-Isaac, le monument religieux le plus impressionnant de Saint-Pétersbourg. Puis, rejoignez la Moïka en direction du palais de Youssoupov (700 RUB l'entrée). Ces grands propriétaires terriens constituaient la plus grande famille après les Romanov, et occupaient de très hauts postes dans l'administration. Plongez-vous dans l'intimité d'une demeure richissime, suivez les vastes appartements, les chambres à coucher, le salon mauresque, la salle aux vitraux, le cabinet turc... Surtout, revivez l'assassinat de Raspoutine, empoisonné en ces lieux.

Prenez ensuite un bon dîner typiquement russe au restaurant Yat dans la rue naberezhnaya Reki Moyki, nab. Reki Moyki, 16. Enfin, vous pouvez passer la soirée dans le palais Nikolaïevki, qui se situe dans le même quartier, où vous assisterez à un spectacle de danses traditionnelles.

Dimanche. Impossible de séjourner à Saint-Pétersbourg sans flâner le long de la perspective Nevski, la plus grande artère de la ville. Prenez une matinée pour la redescendre à pied (en direction de l'Ermitage) depuis le pont Anitchkov. Suivant le temps dont vous disposez, vous pouvez vous contenter d'un coup d'oeil ou profiter de l'occasion pour contempler les différents monuments historiques qui la jalonnent : le palais Stroganov, le palais Bellosselski-Belozersi, le palais Anitchkov, l'église Sainte-Catherine... Ne manquez surtout pas la superbe épicerie Elisseïev (au n° 56, ouverte à partir de 11h le dimanche), dans laquelle vous pourrez acheter quelques souvenirs, mais également admirer la richesse et la finesse du décor. Juste en face de la cathédrale Notre-Dame-de-Kazan, prenez une agréable collation au petit restaurant Kazanskovo (n° 26). Puis, revenez sur vos pas, tournez à gauche et longez le canal Griboyedov sur quelques centaines de mètres. Vous arriverez au Musée russe (450 RUB l'entrée), dans lequel vous pouvez passer environ 2 heures, à condition de vous fixer un thème. Les icônes, la peinture aux XVIIIe et XIXe siècles, le mouvement des Ambulants, les arts populaires, l'avant-garde... Vous n'avez que l'embarras du choix.

Piter en 10 joursHaut de page

Jour 1. Saint-Pétersbourg est une ville immense. Prenez le temps de l'apprivoiser avant de vous lancer dans les visites. Promenez-vous tranquillement, repérez ses principaux monuments sans encore y pénétrer, imprégnez-vous de son atmosphère et de son histoire. Pour cela, promenez-vous le long des quais de la Neva et observez le palais de l'Ermitage, l'Amirauté, et en face, la flèche dorée de la forteresse Pierre-et-Paul. Remontez la perspective Nevski et jouissez du foisonnement de vie qui s'offre à vous : palais somptueux, magasins de toutes sortes, du plus luxueux au plus obscur, population affairée, habitations luxueuses, grande variété de restaurants...

Jour 2. Il est temps de vous jeter à l'eau. Qui séjourne à Saint-Pétersbourg se doit de visiter l'Ermitage, musée incontournable, véritable puits de richesses. Prenez pour cela toute une journée, car 400 salles vous attendent. Vous devrez choisir cependant, car vous ne pourrez pas tout voir. A ne pas manquer : la grande enfilade d'apparat, avec son superbe escalier d'honneur, l'art français (XVe-XVIIIe siècle et XIXe-XXe siècle), l'art italien du XIIIe au XVIIIe siècle, les écoles du Nord, la peinture espagnole du XVe au XIXe siècle. Vous pourrez aussi jeter un oeil sur les trésoreries Joyaux de l'Ermitage, constituées de joyaux divers ayant appartenu à Catherine II (bijoux d'or et de diamants, oeufs de Fabergé, orfèvrerie...).

Jour 3. Rendez-vous à Tsarkoïe Selo, à 25 km au sud de Saint-Pétersbourg. Cet ensemble architectural, qui signifie " village du tsar ", ne comprend au début du XVIIIe siècle qu'un petit palais. Progressivement agrandi par l'architecte Rastrelli, sous les ordres de Catherine II, il devient " le grand palais Catherine ". Ses somptuosités baroques s'étalent sur 300 mètres et son intérieur se montre largement à la hauteur... Juste en face se trouvent le palais Alexandre, d'un très beau classicisme (édifié pour le petit-fils de Catherine II), et non loin le lycée où Pouchkine a fait ses classes et a vécu durant sa jeunesse, y composant de nombreux poèmes.

Jour 4. Consacrez cette journée à visiter le quartier du Triangle d'Or, constitué par l'Ermitage, la Colonne d'Alexandre, et l'église Saint-Sauveur-sur-le-Sang-versé. Après avoir admiré la place du palais et la façade de l'Ermitage, rendez-vous au musée appartement de Pouchkine, à 300 mètres de là. Le poète a vécu dans ce palais (dont il louait le rez-de-chaussée à une princesse qui l'admirait) et y est mort après s'être battu en duel. Vous y verrez son cabinet de travail, ses manuscrits... Visitez ensuite l'impressionnante église Saint-Sauveur, juste à côté. L'après-midi, dans le même quartier, visitez les palais et les jardins d'été, sur les bords de la Neva. L'une des merveilleuses demeures de la famille des Romanov...

Jour 5. Deuxième grand musée de Saint-Pétersbourg, le musée russe vous permettra de découvrir un art souvent méconnu. Comme à l'Ermitage, il sera difficile de sélectionner ce qui vous plaira le plus. Le musée permet une approche chronologique de l'art russe, en détaillant certains de ses mouvements marquants. Vous pourrez ainsi comprendre comment les peintres se sont progressivement affranchis des normes religieuses, pour se tourner vers des thèmes plus concrets, renforcés ensuite par l'idéologie communiste, jusqu'à se montrer audacieux et libérés de tout carcan artistique ou politique.

Jour 6. Promenez-vous aujourd'hui dans le quartier de l'Amirauté. Cette forteresse fut de tout temps un très important chantier naval. Admirez sur sa façade principale le haut-relief représentant Neptune donnant son trident à Pierre le Grand. Rendez-vous ensuite dans la cathédrale Saint-Isaac, véritable débauche d'or, de cuivre, de bronze, de marbre, de fonte, de pierre... Vous pourrez aussi vous promener dans le jardin Alexandrovski, où se trouvent des bustes en bronze de personnages célèbres, tel l'écrivain Gogol. De l'autre côté de la Moïka, vous pourrez visiter le magnifique palais Youssoupov, où a vécu une très importante famille noble, et où Raspoutine a été assassiné. Redescendez la rue Krjukova vers l'église Saint-Nicolas-des-Marins, de couleur bleue et symbolisant la structure d'un bateau.

Jour 7. Prenez l'hydroglisseur sur la Neva pour vous rendre à Peterhof ou Petrodvorets (son autre nom), la résidence d'été officiel des tsars. Durant la matinée, vous pourrez visiter le grand palais dans lequel se trouvent diverses salles d'apparats et appartements privés, tous plus rocambolesques les uns que les autres.

L'après midi, arpentez l'immense parc composé de jardins à l'anglaise et à la française, surplombant théâtralement la mer. Vous pourrez vous émerveiller devant les cascades étonnantes, et les divers " petits " palais (d'anciens pavillons privés), nichés dans la nature.

Jour 8. Rendez-vous sur l'île aux lièvres, où se trouve la forteresse Pierre-et-Paul, l'ancienne citadelle de Pierre le Grand. Entre ces murs, vous pourrez visiter la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, le bastion Troubetskoï (où l'on enfermait les prisonniers politiques) ou encore le petit musée de l'astronomie. L'île aux Lièvres n'est qu'une enclave sur l'île Petrogradskaya. Dans le reste de l'île, ne manquez pas le croiseur Aurore, qui a tiré le coup de canon annonciateur de l'attaque des bolcheviks sur le palais d'Hiver. Ne manquez pas non plus le musée appartement de Kirov, où vécut le premier secrétaire du PC : un témoignage très réaliste du quotidien des années 1930, où le culte stalinien était à son apogée.

Jour 9. Durant la matinée, visitez le palais Menchikov sur l'île Vassilievski. Ce somptueux palais, l'un des premiers à être construits en pierre, a appartenu à l'un des gouverneurs de Saint-Pétersbourg. En restant sur l'île Vassilievski, visitez l'après-midi le musée de la Marine, qui retrace l'histoire de la flotte de Saint-Pétersbourg grâce à diverses maquettes. Vous pouvez aussi jeter un coup d'oeil sur les curiosités que Pierre le Grand avait collectionnées, en vous rendant au musée de la Kunstamera.

Jour 10. A l'est de la perspective Nevski, le long de la Fontanka, se trouve le palais Cheremetiev. Vous pouvez le visiter en une demi-journée. Il regroupe exclusivement des instruments de musique, souvent à la fois insolites et esthétiques. Dans une des dépendances du palais, vous trouverez le musée appartement d'Anna Akhmatova, où vécut la célèbre poétesse. Emouvant, il évoque la vie de cette femme qui oeuvrait dans l'ombre en pleine répression stalinienne. En sortant du musée, vous pouvez vous rendre au musée Dostoïevski, à quelques centaines de mètres de l'autre côté de la perspective Nevski. C'est là qu'a été écrit son roman Les Frères Karamazov...

Séjours thématiquesHaut de page
Saint-Pétersbourg littéraireHaut de page

A côté des grands incontournables de la ville, les mastodontes du tourisme avec leurs boutiques pour touristes et leurs groupes aux pas lents et piétinant, un autre Saint-Pétersbourg est possible. Plus caché et plus secret, il est surtout plus proche de la vie des pétersbourgeois, qui ne vont pas tous les jours à l'Ermitage, mais préfèrent des musées, des étapes, des promenades qui leur sont plus chers, car ils évoquent le doux parfum de l'enfance, de l'insouciance de la jeunesse à la soviétique.
Les pétersbourgeois citeront comme musées préférés les musées littéraires. La ville entretient un rapport extrêmement proche avec ses écrivains. Petite bourgade au nord du pays, le mythe de Saint-Pétersbourg n'aurait sans doute jamais existé sans les artistes et singulièrement les écrivains qui non seulement y ont résidé, mais qui en ont fait également non seulement le décor de leurs poèmes, romans ou pièce de théâtre, mais aussi le sujet même de leurs écrits. Saint-Pétersbourg est d'ailleurs l'une des premières villes à être le sujet central de productions littéraires, tellement son existence même - née de la seule volonté d'un homme - posait question. Sa culture aussi, tellement européenne dans une Russie du XVIIIe et du XIXe siècle, encore très peu ouverte aux influences extérieures. A ces écrivains, qui ont donné ses lettres de noblesse à la Venise du Nord, les pétersbourgeois vouent un culte presque religieux, par l'intermédiaire de ces temples que sont les musées littéraires.

Jour 1 : Commencez avec le palais Youssoupov. Cette demeure d'une grande famille de l'empire, qui possède des terres dans tous les royaumes et qui organisait des soirées littéraires réputées dans ses salons donnant sur les flots de la Moïka. Retournez vers la Moïka et rendez-vous au musée appartement de Pouckine, situé au 12 de la rue. Si l'adresse complète est le 12 du Quai de la rivière, les petersbourgeois disent simplement " Moïka 12 " et tout le monde sait de quoi l'on parle. Pour le dîner : Le café littéraire Pouchkine, il aurait été le lieu du dernier repas du poète. C'est un brin kitsch, mais l'établissement à tout de même 200 ans.

Soirée : il y a de nombreuses soirées littéraires, qui ne sont malheureusement pas accessibles aux personnes qui ne parlent pas russes. Vous pouvez toutefois vous rendre au Morean Arts Center (au-delà de la Fontanka), temple de la contre-culture qui a sans doute été le repaire des écrivains,.

Jour 2 : Le musée appartement d'Anna Akhmatova sur la Fontanka est l'un des mieux réussis, et a refusé le côté poussiéreux de l'exercice. Un bel hommage pour celle qui à la fin de sa vie riait encore comme une petite fille. Pour le déjeuner vous pouvez vous rendre dans l'ambiance Art nouveau du Palkin (au-delà de la Fontanka), pour un déjeuner coûteux mais qui rappelle le charme des années folles.

Une promenade dans les quartiers des romans réalistes de Dostoïesvki complétera ces visites littéraires. Mieux que personne Dostoïevski a réussi à saisir la quintessence de la ville qui grouille. Vous commencerez par la Sennaya Ploshchahd (place aux Foins), lieu où se croisent les destins des héros des romans de Dostoïevski. Puis la perspective Voznessenski, où habitait l'usurière que Raskolnikov, le héros de Crime et châtiment, assassine. Vous passerez aussi près de l'église Notre-Dame-de-Vladimir, où l'écrivain se rendait à la fin de sa vie. Puis le musée littéraire Dostoïevski. Pas très littéraire, mais dominant la Sennaya Ploshchahd, le restaurant Nebo, donne un bon point de vue en cette fin de journée.

Jour 3 : Visite de l'appartement musée du chanteur d'opéra Chaliapine, au nord de l'île de Petrogradskaya. Déjeuner au restaurant Tchékov, vieilles recettes et ambiance de sortie de théâtre. Puis halte au Dom Knigi, sur la perspective Nevski, qui propose des traductions en français des grands romans russes. Avec un passage devant la statue de Pouchkine sur la place des arts. Pour la soirée : concert à la grande salle de la philharmonie, sur la place des arts.

Enfin pour bien finir ce séjour, les plats végétariens du café l'Idiot, avant une dernière promenade bucolique devant Saint Nicolas des Marins, isolée sur son île créée par les canaux, d'où s'échappe une vapeur chimérique.

Saint-Pétersbourg avec des enfantsHaut de page

Saint-Pétersbourg peut se révéler un très bon endroit pour les séjours en famille. La plupart des hôtels proposent des places pour les enfants dans leurs forfaits. Les principaux avantages de la ville sont la variété de ses musées et le nombre de parcs que la ville comprend sur son territoire. Un signe ne trompe pas, les Russes, qui ne sortaient pas avec leurs enfants il y a encore quelques années, sont de plus en plus enclins à se promener et à faire des visites avec eux, alors profitez en aussi.

Jour 1 : La visite de l'Ermitage peut être abordée de façon plus originale que par la visite standard, notamment par les impressionnantes chambres de la Galerie des Trésors. Par ailleurs les antiquités, notamment sibériennes, ainsi que les salles d'apparat, comme celles recréant le mode de vie des tsars, sont très appréciées des enfants. Le midi, le décor un brin kitsch mais très amusant de la chaîne U teshi na blinax, donne aussi l'occasion de goûter des spécialités russes sucrées et salées.

Un petit tour au musée d'Ethnographie de Russie, sur la place des Arts. Ses impressionnantes collections d'objets et de costumes des peuples de feu l'URSS ne manqueront pas d'amuser les enfants.

Si le Teplo propose plutôt de la gastronomie pour adultes, ce restaurant très tendance possède une jolie salle de jeux pour les enfants, très colorée et avec de nombreux jeux.

Jour 2 : Visite du musée d'Anthropologie et d'Ethnographie, aussi appelé Kuntzkamera, sur l'île Vassilievski. Toujours à la Strelka, le bout de l'île Vassilievski, le Musée zoologique est un excellent espace de jeux pour les enfants.

Toujours sur l'île Vassilievski, le restaurant Stolle permet de goûter toutes les délicieuses pâtisseries de la cuisine russe. Les Russes y vont d'ailleurs souvent en famille. Spectacle au programme avec le théâtre de marionnettes, situé près du Passage. Les spectacles, reconnus comme parmi les meilleurs du monde, durent en général entre 1 heure et 1 heure 30 et ont lieu à 11h, 14h ou 17h. Emotions assurées devant les marionnettes peintes avec soin. Un vrai régal. Le très bon Stroganoff Steak House dispose d'une grande et agréable salle pour les enfants. Il existe aussi pour les petits clients un menu assez occidental, ce qui permettra de faire une petite pause dans les découvertes culinaires plus ou moins appréciées. Les toilettes sont aussi adaptées aux petits.

Jour 3 : Visite du charmant et désuet musée de l'Arctique et de l'Antarctique. Pingouins et manchots empaillés, souvenirs des expéditions polaires, sans parler du spectacle de l'aurore boréale... de quoi passer une bonne matinée à rêver de paradis blancs et de voyages à la Jack London. Déjeuner dans le café Ukrop qui propose des plats sains. Puis promenade dans le parc du jardin de Tauride, offrant un très grand nombre de structures et de jeux pour enfants. Vous trouverez les mêmes activités dans le jardin Mikhaïlovski (jardin Michel), derrière l'église du Saint- Sauveur-sur-le-sang-versé. L'hiver il y a aussi des petits parcours de luges et une petite patinoire avec location de patins.

Les enfants adoreront le show-musée Grande Maquette (2e plus grand plateau de miniatures au monde). Toute la Russie et ses régions y sont représentées, de Kaliningrad au Kamtchatka. Les petits trains et voitures parcourent la maquette en configuration diurne et nocturne. Par contre ce musée est assez loin du centre, donc si vous souhaitez rester plutôt dans le quartier du Triangle d'Or, une trés bonne alternative est le Théatre-maquette historique Petrogradskaya Akvatoria, immense plateau représentant le Saint-Pétersbourg impérial avec sa flotte miniature dans les eaux et de nombreuses animations qu'on déclenche en pressant un bouton (la danse des favorites, la cuisson à la broche d'un sanglier, etc.).

Voir plus d'idées de séjours

SAINT PÉTERSBOURG - VOLGA, les adresses futées

SAINT PÉTERSBOURG - VOLGA : Trouver un restaurant, hôtel, bar, discothèque, boutique, musée, monument ...

Galerie photo SAINT PÉTERSBOURG - VOLGA

Actualité et reportage - SAINT-PÉTERSBOURG

10 destinations pour passer l'été au frais !

Si le soleil, la plage et la crème solaire ne vous enchantent guère, cet article est fait pour vous ! Pourquoi ne pas passer votre été au frais ? Loin des littoraux bondés et de tous les vacanciers en quête de chaleur, partez à la découverte de destinations originales où l'été est doux, voire froid ! Franchir l'équateur où règne encore...

Saint-Pétersbourg, à l'heure des nuits blanches

Située à quelques latitudes du cercle polaire dans un cadre naturel unique, entrelacs de dizaines d'îles séparées par des bras de fleuves, rivières et canaux, Saint-Pétersbourg est sortie du néant comme d'un rêve, il y a un peu plus de trois cents ans. Il y a l'Ermitage bien sûr, plus grand et plus ancien musée du monde. Il y a la perspective...

Top 10 des hôtels les plus romantiques du monde

Vous cherchez l'alcôve idéale pour passer un tendre moment avec votre moitié ? La Saint-Valentin approche et vous voulez la/ le surprendre ?  Petit Futé vous propose sa sélection des hôtels les plus romantiques du monde...© Trinette Reed Blend10 - Trezzini Palace hôtel - Saint-Pétersbourg : Ce luxueux hôtel est situé dans un palais...

Les villes remarquables : Russie

VLADIVOSTOK
MOSCOU
IRKOUTSK
Ailleurs sur le web

Liens utiles SAINT-PÉTERSBOURG

Toutes les bonnes adresses SAINT-PÉTERSBOURG

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté