Iaroslavl fait partie des plus anciennes et plus célèbres villes de Russie. Ancien noeud commercial prospère, la ville possède plusieurs églises splendides que vous pourrez commencer à apprécier depuis le fleuve. Malgré ses 600 000 habitants, la ville dégage une impression provinciale agréable. Moins nordique que Kostroma, moins industrielle qu'Ivanovo, moins moscovite que Serguiev Possad, elle semble être la plus méridionale, en dépit de sa position par rapport aux autres villes de ce circuit. L'animation se concentre autour de la rue principale, très vite repérable : elle court du monastère de la Transfiguration-du-Sauveur, au bord de la Volga, jusqu'à la place du théâtre.

Histoire. Depuis des siècles, sur la rive gauche du Kotorosl, à l'endroit même où celui-ci se jette dans la Volga, s'était développée une importante communauté païenne autour d'un sanctuaire. Ce village s'appelait " coin aux ours " car les païens les vénéraient. De temps en temps, les membres de cette tribu profitaient de leur position privilégiée sur les rives pour tendre des embuscades aux navires marchands qui passaient. La légende dit qu'en 1010 sur la demande des marchands exaspérés, le prince de Rostov, Iaroslavl le Sage, escorte les marchands jusqu'à ce village pour les protéger. Le prince débarque pour discuter avec les tribus qui lancent un ours féroce sur lui sans chercher à comprendre. Or après un combat épique, c'est le prince qui en sort vainqueur, gagnant ainsi le respect et la soumission des villageois. Il commande la construction d'une église et fonde la ville. Quoi qu'il en soit, c'est en découvrant cet endroit stratégique (le Kotorosl remonte jusqu'au lac Nero à Rostov, et la Volga mène où l'on sait) que le prince Iaroslavl le Sage (978-1054), fils de Vladimir, décide en 1010 de fonder sa ville. En 1218, Iaroslavl devient une principauté indépendante en pleine période d'invasions tatares. Elle est mise à sac et brûlée en 1238, mais garde son indépendance jusqu'au XVe siècle avec des périodes de forte prospérité. Sous le règne d'Ivan III en 1463, la principauté de Iaroslavl fut définitivement intégrée à celle de Moscou, les descendants des princes de Iaroslavl devenant des vassaux des princes de Moscou, tout en conservant leur titre de prince. La région de Iaroslavl ne perd cependant pas son authenticité culturelle après son rattachement à Moscou. Le commerce avec les pays d'Europe de l'Ouest via la ville d'Arkhangelsk s'anime dès le milieu du XVIe siècle. La ville se développe alors rapidement et devient même le noeud principal du commerce en haute Volga de 1613 à 1703. Les navires marchands transportent des marchandises de Perse, d'Asie centrale, de Novgorod et des villes germaniques et des pays baltes.

La présence d'une importante communauté de marchands en provenance de toute la Russie permet à l'artisanat de se développer, et la ville, très endommagée au XVIIe siècle, pendant la période des troubles politiques est reconstruite en pierre, ce qui n'est pas le cas des autres villes russes. Maçons, forgerons, charpentiers affluent à Iaroslavl qui devient la deuxième ville de Russie par le nombre de ses habitants et de ses artisans. La singularité des très nombreuses constructions religieuses, qui se caractérise par l'utilisation de briques non blanchies à la chaux et enjolivées de carreaux de faïence, est à l'origine du label école de Iaroslavl. La famille d'Alexandre Ier délaisse par la suite Moscou pour s'installer à Saint-Pétersbourg, et à Iaroslavl, et la soeur d'Alexandre y fait construire de nombreux palais. Son palais résidentiel, où elle attend la fin de la guerre contre Napoléon, se trouve dans le centre-ville, dans une rue qui rejoint la place du théâtre.

La ville connaît un fort développement industriel au milieu du XIXe siècle avec pas moins de 80 usines en activité et cet essor est accentué à partir de 1870 grâce à la liaison avec Moscou par chemin de fer. Aujourd'hui, c'est toujours un centre de commerce et d'industrie important et bien desservi par les infrastructures routières. Ses principales industries sont le raffinage du pétrole, la fabrication des pneus, des moteurs Diesel, des textiles et des colorants. La ville est également un important centre d'élevage de bétail dont les fameux moutons romanavskaya. Les fromages de la ville sont très réputés en Russie. Enfin, malgré de nombreuses destructions d'églises pendant la période soviétique, la ville est une halte touristique de premier plan.

Les lieux incontournables d'IAROSLAVL (ЯРОСЛАВЛЬ)

Adresses Futées d'IAROSLAVL (ЯРОСЛАВЛЬ)

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à IAROSLAVL (ЯРОСЛАВЛЬ)

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
  • Parkings Aéroport/Gare
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réserver une croisière
Services / Sur place
  • Réserver une table
  • Activités & visites
  • Assurance voyage

Photos d'IAROSLAVL (ЯРОСЛАВЛЬ)

MOSCOU - ANNEAU D'OR

Guide MOSCOU - ANNEAU D'OR

MOSCOU - ANNEAU D'OR 2018/2019

14.95 €
2018-01-03
408 pages
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour exceptionnel pour 6 personnes à Pornichet !

Direction Pornichet ! Hoomy vous offre un séjour à Pornichet dans une super maison de 6 personnes