La ville est décrite comme "  la ville blanche sur sept collines qui porte un collier de jardins verts  " dans la littérature russe. Elle est typique des villes de province russe et sent bon les traditions. Elle est d'ailleurs souvent utilisée comme décor dans la littérature et le cinéma russes. Bien que située en aval par rapport à Iaroslav, Kostroma se trouve à 128 km au nord-est de Iaroslav, les deux villes se trouvant aux deux extrémités d'un écart du fleuve. Boisée et marécageuse, cette région, la plus septentrionale du circuit, rassemble quelques espèces qu'on ne trouve habituellement que près du Cercle polaire. Outre les gros mammifères comme l'ours et l'élan, des oiseaux viennent également s'y réfugier en hiver. La forêt, dense et profonde, est entourée de légendes, comme celle d'Ivan Soussanine, héros de Kostroma qui se sacrifia en y égarant les ennemis polonais.

Histoire.Ville interdite aux étrangers jusqu'en 1991, Kostroma est fondée en 1152 par le prince Iouri Dolgorouki, qui, depuis Vladimir, étend son influence sur toute la Russie du Nord-Est et sur la Moscovie (dont il a fondé la future capitale). C'était une place stratégiquement importante qui défendait le nord-est contre les assaillants. Étymologiquement, le nom de la ville, qui est aussi celui de la rivière qui l'arrose, est lié à une coutume païenne bien éloignée de la ferveur religieuse locale. La kostroma est une petite poupée de bois et de paille qui symbolise le renouveau de la nature à la fin de l'hiver. La ville est mise à sac par les Tatars au XIIIe siècle, mais reste un port important de la principauté de Vladimir. Au XVIIe siècle, Kostroma, dont le blason porte un petit navire voguant sur la Volga argentée, occupait le quatrième rang économique parmi les villes de Russie, derrière Moscou, Iaroslav et Nijni Novgorod. Sa prospérité lui venait surtout des relations commerciales développées avec le Moyen-Orient. Kostroma est aussi considérée comme le berceau de la famille Romanov, puisque Michel Romanov, au moment de son élection, en 1613, habitait le monastère de Saint-Hypatius avec sa mère.
La tradition linière de la ville date de sa fondation et, au long des siècles, les coutumes n'ont guère changé. Les habitants passent la moitié de leur temps à s'occuper de leur potager, de leur jardin et de leur maison, et l'autre à travailler à la fabrique textile. La ville a gardé son aspect du XIXe siècle, qui voit se développer les activités commerciales du centre-ville, aujourd'hui préservé puisque toute construction y a été interdite. Des 40 églises du XVIIIe siècle, il n'en subsiste que 10, dont celles du centre qui valent largement le détour.

À voir / À faire à KOSTROMA (КОСТРОМА)

Adresses Futées de KOSTROMA (КОСТРОМА)

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à KOSTROMA (КОСТРОМА)

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
  • Parkings Aéroport/Gare
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réserver une croisière
Services / Sur place
  • Réserver une table
  • Activités & visites
  • Assurance voyage

Photos de KOSTROMA (КОСТРОМА)

MOSCOU - ANNEAU D'OR

Guide MOSCOU - ANNEAU D'OR

MOSCOU - ANNEAU D'OR 2018/2019

14.95 €
2018-01-03
408 pages
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour exceptionnel pour 6 personnes à Pornichet !

Direction Pornichet ! Hoomy vous offre un séjour à Pornichet dans une super maison de 6 personnes