Seule ville importante de la Côte Sud de l'île, Ponce est probablement la grande cité la plus intéressante d'un point de vue touristique à Porto Rico, en dehors du Vieux San Juan de la capitale. Les attractions culturelles ne manquent pas, comme le musée d'Art ou encore le château Serrallés. Ponce est également l'une des rares cités de l'île à avoir su conserver un centre-ville animé, grâce à des boutiques, des bars, mais aussi des salles de spectacles et des galeries d'expositions artistiques. Les voyageurs venus d'Europe apprécieront donc tout particulièrement de visiter cette ville, d'autant plus qu'elle possède une forte identité portoricaine, plutôt qu'américaine. Certains bâtiments magnifiques du centre-ville appelleraient une restauration, mais l'ensemble est bien préservé et fait de Ponce l'une des villes les plus charmantes de Porto Rico. Avec moins de 167 000 habitants, elle a tout d'une grande, toutefois sans en posséder le côté étouffant. Seuls les amateurs de sable fin lui trouveront un inconvénient, aucune plage ne se trouve à proximité. La mairie a cherché à en aménager une près du port, au niveau de la Guancha, mais il s'agit encore à l'heure actuelle d'une étendue de poussière. Et il faut avouer que l'eau n'est pas très accueillante.

Histoire

Ponce, connue sous les appellations de Ciudad de los Leones (Ville des Lions) ou encore Perla del Sur (la Perle du Sud), possède l'une des histoires les plus riches de l'île. C'est dans sa région que se trouvaient les premiers villages indigènes, comme ceux des Agüeybana qui ont dominé le territoire jusqu'en 1508 et l'arrivée des Espagnols, menés par Juan Ponce de León. La plupart des familles de colons désireuses de s'établir au sud de Porto Rico choisissent alors les environs de Ponce. Mais ce n'est qu'en 1692 que Juan Ponce de León y Loayza, petit-fils de Juan Ponce de León, obtient le permis d'y établir officiellement un petit bourg.

La ville est alors essentiellement peuplée d'Indiens, d'esclaves et d'Espagnols bien entendu, avant que n'intervienne un décret royal de 1815, favorisant l'immigration d'Européens vers les Caraïbes. Au XIXe siècle, Ponce est choisi pour l'établissement de grosses productions de café, de maïs, de sucre et d'acier. L'un des plus célèbres exemples de succès industriel de la région demeure la rhumerie Serrallés. A la fin de ce siècle, la ville est bien plus prospère que la capitale San Juan. Le siècle suivant sera celui du ralentissement. La guerre entre l'Espagne et les Etats-Unis pousse l'ensemble des administrations à déménager à San Juan. L'Espagne et Cuba ne sont plus des partenaires économiques de premier ordre, ce qui n'est pas sans affecter le rayonnement de Ponce. Aujourd'hui, la ville reste dynamique grâce à sa forte population et l'activité de son port. C'est aussi près du port que vous trouverez l'un des quartiers les plus animés de la ville.

Les lieux incontournables de PONCE

Organiser son voyage à PONCE

Photos de PONCE

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

15.95 €
2019-05-22
240 pages
Avis