DAR HASSAN PACHA

Palais à visiter

L'avis du Petit Futé sur DAR HASSAN PACHA

Plaque millesim 2018

Ce palais, faisant face à Dar Aziza, est sans doute l'un des endroits où l'entrechoquement de l'histoire ottomane et celle de la France en Algérie est demeuré le plus palpable. Bâti vers 1791 par le dey Hassan Pacha (1791-1798), le palais a subi de nombreuses transformations par les français qui en firent dès 1830 le Palais d'hiver du gouverneur d'Alger. La façade en marbre blanc aux fenêtres en ogive et l'encadrement de la porte à colonnes de marbre jaspé ont été aménagés par l'architecte Pierre-Auguste Guiauchain dans un style, inspiré des palais vénitiens, très éloigné de l'architecture locale.

Même si certaines pièces comme l'ancienne salle de réception ont été fortement dénaturées par l'apport de cheminées, de lustres, de miroirs et de plâtre sculpté, c'est à l'intérieur de la demeure que l'on retrouve des éléments remarquables de l'époque ottomane comme les faïences de Delft, les plafonds peints ou à caissons sculptés, le patio à arcades et les lourdes balustrades et huisseries de bois, la salle de réception du dey aux murs couverts de carreaux de faïence du XVIe siècle provenant d'Italie, Delft et de Tunisie certainement prélevés sur des palais plus anciens. 
Certains apports français sont également saisissants comme ces motifs sur les plafonds peints sur le modèle de ceux du Château de Versailles.

Comme l'indique une inscription gravée sous la corniche, le patio a été couvert d'une verrière en 1875 sous le gouvernement du général Chanzy.

C'est dans ce palais qu'auraient séjourné Napoléon III et l'impératrice Eugénie lors de leur visite à Alger en 1860 et 1865. Il est depuis les années 1950 attribué à diverses institutions rattachées au Ministère des affaires religieuses.

Informations et horaires sur DAR HASSAN PACHA

En restauration. Ne se visite pas.

Carte pour DAR HASSAN PACHA

Participez
à la communauté
Avis