Cracovie, seconde ville de Pologne et ancienne capitale, est une cité au riche patrimoine historique et culturel. Son centre historique a d'ailleurs été classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, lui qui a miraculeusement échappé aux ravages de la Seconde Guerre mondiale. De places en ruelles pavées, il ne faut pas passer à côté de ses principaux monuments, qui dévoilent tout un éventail de styles, du gothique en passant par le baroque. Les balades dans les différents quartiers sont une invitation à la contemplation et à s'imprégner de l'ambiance animée qui règne dans la cité, lieu d'accueil de nombreux étudiants. La belle Polonaise n'a définitivement rien à envier aux plus belles villes historiques d'Europe. Voici les incontournables de celle qui reste la capitale scientifique et culturelle du pays. 

©

La Voie Royale, traversée prestigieuse 

Sans visiter les monuments, la promenade sur la Voie Royale ne dure qu'une heure. Pour l'histoire, c'est cette voie que suivaient les monarques qui rentraient de batailles victorieuses ou bien encore que les évêques suivaient à leur entrée en fonction. On emprunte la rue Floriańska avant de se retrouver sur la Grand-Place. Puis vient le temps d'emprunter les rues Grodzka et Kanonicza avant de se retrouver au Wawel. C'est simple, les principaux monuments de la vile sont concentrés autour de la Voie Royale : la Porte Saint-Florian, la Barbacane, la Halle aux Draps, les palais, musées ou bien encore les églises. Elle est un itinéraire incontournable pour quiconque souhaite faire le tour des trésors qu'abrite Cracovie.

©

La cathédrale de Wawel, lieu de culte remarquable 

Aussi nommée Basilique-cathédrale Saints-Stanislas-et-Venceslas de Cracovie, il s'agit de la plus importante église de Pologne. Le monument a été détruit et reconstruit à trois reprises au cours de son histoire et la cathédrale actuelle date du XIVe siècle et prend la forme d'une basilique gothique. Autour, on observe une ravissante couronne de chapelles qui arborent des styles différents. Elles ont été ajoutées successivement au cours des siècles. En plus de la beauté et de la spécificité de son architecture, il est important de noter que la cathédrale de Wawel est un véritable sanctuaire national, puisque de nombreux rois, reines, poètes et héros nationaux y sont enterrés. C'est aussi ici que furent couronnés pendant des siècles les rois de Pologne.

©

Aller voir le Collegium Maius et l'Université Jagellonne 

L'Université Jagellonne est la seconde plus ancienne d'Europe, après celle qui se trouve à Prague. Elle fut fondée en 1364 par le roi Casimir le Grand. Le Collegium Maius est lui le plus ancien bâtiment de l'université et est un splendide exemple d'architecture gothique du XVe siècle. On y trouve une cour remarquable ornée d'une galerie en arcades. Aujourd'hui, le monument abrite le musée de l'Université Jagellonne et on y visite des intérieurs historiques qui ont par le passé servi aux professeurs et aux étudiants comme l'ancien réfectoire, la bibliothèque, les chambres des enseignants ou bien encore le grand auditoire qui abrite une très belle collection de tableaux. On peut notamment y visiter la chambre du célèbre astronome Copernic, qui étudia à Cracovie de 1491 à 1495, et voir un ensemble incroyable d'instruments astrologiques et astronomiques.

©

La Halle aux Draps, joyau architectural 

La Halle aux Draps est l'un des plus importants monuments de Cracovie et son plus ancien « centre commercial ». Elle réunit des éléments architecturaux d'époques très différentes, pas étonnant lorsque l'on sait qu'elle a été construite sur une période allant de 1257 à nos jours. En 1358, le roi Casimir le Grand fit construire un bâtiment de 100 mètres de longueur à trois nefs, puis après un incendie en 1555, Giovanni Maria Mosca construisit lui un nouveau bâtiment à deux niveaux dans un style Renaissance. Entre 1875 et 1879, Tomasz Prylinski y ajouta de splendides arcades néogothiques des deux côtés. On ne peut passer à côté de cet imposant édifice de la place du Marché qui, s'il fut principalement dédié par le passé au commerce de gros tissus, abrite aujourd'hui de nombreux cafés et commerces d'artisanat, ainsi que les collections de peintures et de sculptures du XIXe siècle du Musée national de Cracovie à l'étage.

©

La place du Marché ou Rynek

Rynek signifie marché en polonais. Le Rynek, ou place du Marché de Cracovie, est un endroit exceptionnel puisqu'il s'agit de la plus grande place médiévale du continent européen. C'est le lieu le plus fréquenté de la ville, à la fois par les habitants, mais aussi par les visiteurs. On aime y flâner lorsque le ciel est bleu pour profiter des terrasses et de la vue offerte sur les belles façades des maisons bourgeoises. C'est aussi un lieu remarquable pour y apercevoir quelques-uns des plus beaux monuments historiques de la ville : la Halle aux Draps, la basilique Sainte-Marie de Cracovie, l'église Saint-Wojciech ainsi que la tour de ce qu'il reste de l'ancien Hôtel de Ville.

©

Prendre de la hauteur au tertre de Kosciuszko

Ce monticule de 80 mètres de diamètre a été érigé en 1823 par les habitants de Cracovie pour rendre hommage à Tadeusz Kosciuszko, leader de l'insurrection nationale de 1794. En 1853, il a été ceinturé par une citadelle militaire en briques et afin d'accéder au sommet du monticule, il faut rejoindre la petite chapelle de la Bienheureuse de Bronisława, à l'architecture néogothique. C'est un endroit paisible pour se balader et une fois arrivé tout en haut de la colline, à 34 mètres, on profite d'un splendide panorama sur Cracovie, sur les villages environnants ainsi que sur plusieurs chaînes de montagnes des Carpates du sud. 

©

L'usine d’Oskar Schindler, plongeon dans l'histoire

Ce musée est l'un des lieux les plus populaires de Cracovie. Si cet endroit incontournable a inspiré le célèbre film La Liste de Schindler, il permet surtout aux visiteurs de mieux comprendre comment cet industriel nazi a sauvé la vie de 1 200 juifs durant l'Holocauste. Le musée propose une exposition permanente nommée Cracovie sous l'occupation nazie entre 1939 et 1945 et dévoile l'histoire de la cité depuis la fin de l'année 1939 jusqu'au vent de liberté de l'ère communiste. À travers les expositions, des sons et des images, une visite de l'usine offre un voyage vers l'époque effroyable où les Juifs vivaient sous l'occupation nazie en Pologne.

©

Se rendre au château du Wawel 

Le château royal de Cracovie est situé sur la colline du même nom et surplombe la vieille-ville ainsi que la Vistule en contrebas. Il accueillait autrefois les rois et reines de Pologne, une visite est donc l'occasion de découvrir la gloire passée de la ville. Ce splendide complexe de plusieurs bâtiments, d'églises et de fortifications, dévoile un mélange de styles différents. On note ainsi la présence d'éléments gothiques, Renaissances, romans et rococos. En plus d'admirer son architecture globale et de faire un tour dans sa cour remarquable, il ne faut absolument aller voir les appartements royaux, le Musée d'art oriental et l'exposition du sous-sol qui montre à quoi ressembler la colline il y a 1 000 ans. Au pied du château, au bord du fleuve, on ne manque pas d'aller admirer la statue du légendaire Dragon du Wawel, qui, attention, crache même du feu.

©

Un instant au vert au parc des Planty 

Le parc des Planty est en forme d'anneau et encercle le centre historique de Cracovie. C'est le poumon vert de la ville, avec ses 21 hectares et ses nombreux jardins de styles différents. Les Planty furent créés au début du XIXe siècle sur l'emplacement des fortifications médiévales qui tombaient en ruine et étaient un véritable couvoir de maladies. Certains fragments des fortifications sont cependant encore visibles : la Barbacane et la porte Saint-Florian. Aujourd'hui, on y admire 40 espèces d'arbres et arbustes et on y contemple aussi des statues dressées en mémoire d'artistes polonais. C'est un lieu paisible, aucune ville de Pologne ne dispose d'un parc semblable. Il fait bon s'y balader pour observer les couleurs de l'automne ou bien pour se mettre à l'abri du soleil lors des chaudes journées d'été. 

©

Un instant de culture au MOCAK

Situé dans le quartier de Podgorze, le musée d'art contemporain de Cracovie est l'œuvre de l'architecte italien Claudio Nardi. C'est l'une des attractions touristiques les plus récentes de la ville puisqu'il a été inauguré en 2011. Dans un bâtiment moderne et sur deux étages, on découvre des expositions permanentes et temporaires où sont mises en avant des peintures, sculptures, photographies et installations d'artistes contemporains, aussi bien polonais qu'étrangers. C'est un lieu formidable pour s'imprégner de la relation entre l'art, les individus et la société. Le lieu dispose aussi d'une librairie et d'un agréable café. 

©