Guide de LISBONNE : Argent

Monnaie

La monnaie portugaise est l'euro. Si les billets en euros sont les mêmes quel que soit le pays d'Europe qui les a émis, les pièces sont, quant à elles, particulières. Ainsi, au Portugal, les pièces représentent châteaux et armoiries du pays entre les douze étoiles. Ce motif symbolise le dialogue, l'échange des valeurs et la dynamique de la construction européenne. Au centre figurent des sceaux royaux : ainsi, sur les pièces de 1, 2 et 5 centimes, c'est le Palavra-Sinal Portugal de 1134, le premier sceau royal, accompagné de la légende " Portugal " qui est gravée ; sur les pièces de 10, 20 et 50 centimes, le Palavra-Sinal Portugal de 1142 fait figure de symbole central ; et enfin c'est le sceau royal de 1144 qui se trouve sur les pièces de 1 et 2 €.

Coût de la vie

Malgré des augmentations intempestives après l'entrée dans l'Europe puis au passage à l'euro (qui se sont fait encore plus sentir qu'en France), d'un point de vue global, la vie reste un peu moins chère au Portugal qu'en France. Cependant, ne vous enthousiasmez pas trop vite, le pays n'est plus le petit paradis bon marché pour les petits budgets qu'il était et Lisbonne pratique d'ailleurs le prix fort  ! De plus, il vous faudra également moduler votre budget en fonction de la saison touristique. En effet, les prix augmentent en moyenne de 5 % en juillet, de 15 % en août et de 10 % en septembre, c'est encore plus flagrant au niveau de l'hébergement ! Les régions touristiques côtières ont tendance à pratiquer des prix inflationnistes surtout durant la haute saison. Cependant, en partant sur les chemins de traverse des environs de Lisbonne, le voyageur sera encore surpris par la douceur de certains prix.
En raison de taxes moins élevées et d'une main-d'oeuvre moins chère, les consommations dans les bars et autres établissements demeurent la plupart du temps au tiers du prix français (ex : une bonne pâtisserie plus un chocolat chaud dans une pastelaria de Lisbonne coûtent environ 1,50 €). Aussi, en règle générale, les tarifs des consommations d'un hôtel de luxe portugais seront toujours moins chers que ceux d'un petit troquet français... Les restaurants, l'hébergement, les marchés en produits frais, les spectacles (cinéma) et certains biens de consommation (chaussures, vêtements) sont, effectivement, sensiblement meilleur marché. Cependant, dans les supermarchés (très souvent des enseignes françaises), les prix sont pratiquement les mêmes qu'en France alors que le salaire mensuel minimum brut légal au Portugal ne dépasse pas les 500 € et que le R.S.I. (Rendimento Social de Inserção), l'équivalent du RSA, avoisine tout juste 100 € !

Les prix sont assez variables en fonction des villes et des régions portugaises, dépendant surtout du lieu abordé et de sa fréquentation touristique. Quelquefois, il suffit de faire une vingtaine de kilomètres ou d'aller dans des zones populaires de la capitale pour voir certains prix chuter. Ainsi, le prix d'une sande (sandwich) ne sera pas le même dans un faubourg de Setúbal, dans le quartier du Chiado ou à Cascais.

1 litre d'essence (sans plomb 98) : autour de 1,50 €.

1 café (uma bica) : à partir de 0,65 €.

1 jus de fruits frais pressés (um sumo natural) : à partir de 1,80 €.

1 bière pression (uma imperial) : à partir de 1 €.

1 repas composé d'une soupe, d'un plat de résistance copieux plus du pain, une boisson et un dessert (pão, bebida e sobremesa) : souvent de 7 à 9 € pour les plus économiques (restaurants de quartiers modestes proposant des formules bon marché pour employés et ouvriers, self-service et petites casas de pasto/cantines et tascas/bistrots-tavernes), et à partir de 3,50 € en restaurant universitaire. Pour un repas en restaurant, en churrasqueira (grill) ou en cervejaria (brasserie proposant fruits de mer et poisson frais), comptez un minimum de 10-15 €.

1 paquet de cigarettes (portugaises) : 5  €.

Loyer d'un deux-pièces (T1) dans le centre de Lisbonne : à partir de 750 €.

Budget

Idées de budget quotidien pour une personne (selon le confort, la saison, le type de restauration et visites et sorties).

Petit budget : de 40 € (en dormant au camping, en auberge de jeunesse ou en hostel nouvelle génération) à 70 € (en logeant en pension modeste).

Budget moyen : environ 100 € (hébergé en residencial très convenable ou chambre d'hôtes correcte).

Gros budget : à partir de 250 € (en logeant en hôtel de grand confort ou de charme).

Banques

Les banques sont omniprésentes et ouvertes de 8h30 à 15h du lundi au vendredi, et disposent toutes de distributeurs de billets à l'extérieur, acceptant les cartes Visa et Mastercard. Par ailleurs, Lisbonne comme toutes les villes de moyenne et grande importance et les sites touristiques (même les plus petits) disposent de guichets automatiques Multibanco pour les retraits en espèces. Les cartes Multibanco permettent aux Portugais de pouvoir tout régler, même lorsque cela concerne de toutes petites sommes. L'une des banques les plus importantes et les plus influentes du pays est la Banco Espirito Santo, " Esprit saint " (il fallait oser tout de même pour stocker le dieu billet  !). A sa tête, une famille de notables dont la saga est gravée dans le marbre et l'or fin !

Carte bancaire

Le Portugal étant un pays de la zone Euro, vous pouvez y effectuer vos retraits et paiements par carte bancaire (Visa, MasterCard, etc.) comme vous le feriez en France. Inutile d'emporter des sommes importantes en liquide. Tous vos paiements par carte sont gratuits et vos retraits sont soumis aux mêmes conditions tarifaires que ceux effectués en France (ils sont donc gratuits pour la plupart des cartes bancaires). De plus, les distributeurs et terminaux de paiement sont aussi sécurisés que dans l'hexagone et les paiements sont majoritairement validés par code pin.

En cas de perte ou de vol de votre carte à l'étranger, votre banque vous proposera des solutions adéquates pour que vous poursuiviez votre séjour en toute quiétude. Pour cela, pensez à noter avant de partir le numéro d'assistance indiqué au dos de votre carte bancaire ou disponible sur internet. Ce service est accessible 7j/7 et 24h/24. En cas d'opposition, celle-ci est immédiate et confirmée dès lors que vous pouvez fournir votre numéro de carte bancaire. Sinon, l'opposition est enregistrée mais vous devez confirmer l'annulation à votre banque par fax ou lettre recommandée.

Conseils avant départ. Pensez à prévenir votre conseiller bancaire de votre voyage. Il pourra vérifier avec vous la limitation de votre plafond de paiement et de retrait. Si besoin, demandez une autorisation exceptionnelle de relèvement de ce plafond.

Retrait

Trouver un distributeur. Les distributeurs automatiques de billets sont installés en nombre dans toute la ville. Pour connaître le plus proche, un outil de géolocalisation de distributeurs est à votre disposition. Rendez-vous sur visa.fr/services-en-ligne/trouver-un-distributeur. Si jamais vous n'arrivez pas à retirer dans un distributeur, pas de panique. Les distributeurs sont parfois à court de cash, essayez-en plusieurs.

Utilisation d'un distributeur anglophone. De manière générale, le mode d'utilisation des distributeurs automatiques de billets (" ATM " en anglais) est identique à la France. Si la langue française n'est pas disponible, ce qui est relativement assez rare en Europe, sélectionnez l'anglais. " Retrait " se dit alors " withdrawal ". Si l'on vous demande de choisir entre retirer d'un " checking account " (compte courant), d'un " credit account " (compte crédit) ou d'un " saving account " (compte épargne), optez pour " checking account ". Entre une opération de débit ou de crédit, sélectionnez " débit " (si toutefois vous vous trompez dans ces différentes options, pas d'inquiétude, le seul risque est que la transaction soit refusée). Indiquez le montant (" amount ") souhaité et validez (" enter "). A la question " Would you like a receipt ? ", répondez " Yes " et conservez soigneusement votre reçu. Attention, les distributeurs identifiés ATM prennent en général une commission sur les cartes bancaires qui ne sont pas portugaises.

Cash advance. Si vous avez atteint votre plafond de retrait ou que votre carte connaît un dysfonctionnement, vous pouvez bénéficier d'un cash advance. Proposé dans la plupart des grandes banques, ce service permet de retirer du liquide sur simple présentation de votre carte bancaire au guichet d'un établissement bancaire, que ce soit le vôtre ou non. On vous demandera souvent une pièce d'identité. En général, le plafond du cash advance est identique à celui des retraits, et les deux se cumulent (si votre plafond est fixé à 500 €, vous pouvez retirer 1 000 € : 500 € au distributeur, 500 € en cash advance). Quant au coût de l'opération, c'est celui d'un retrait à l'étranger.

Paiement par carte

De façon générale, évitez d'avoir trop d'espèces sur vous. Celles-ci pourraient être perdues ou volées sans recours possible. Préférez payer avec votre carte bancaire quand cela est possible.

Acceptation de la carte bancaire. La carte bancaire (Visa, MasterCard, etc.) est de plus en plus répandue et est acceptée dans la plupart des hôtels, restaurants, musées et autres services liés au tourisme. Divers petits commerces, restaurants ou lieux d'hébergements (pensions familiales, gîtes ruraux) peuvent ne pas être équipés des terminaux nécessaires aux paiements par carte bancaire. Lorsque vous vous rendez dans de ce type de lieux, pensez donc à retirer de l'argent au distributeur au préalable.

Transfert d'argent

Avec ce système, on peut envoyer et recevoir de l'argent de n'importe où dans le monde en quelques minutes. Le principe est simple : un de vos proches se rend dans un point MoneyGram® ou Western Union® (poste, banque, station-service, épicerie...), il donne votre nom et verse une somme à son interlocuteur. De votre côté de la planète, vous vous rendez dans un point de la même filiale. Sur simple présentation d'une pièce d'identité avec photo et la référence du transfert, on vous remettra aussitôt l'argent.

Pourboires, marchandage et taxes

Pourboire. Théoriquement, le service est inclus dans l'addition  ! L'usage des pourboires n'est pas encore une institution officielle, mais il est bon de laisser de 5 à 10 % dans les restaurants, les grands hôtels, les taxis et dans certains cafés, selon la qualité du service et si la note n'est pas ronde. A Lisbonne, il est aussi d'usage de donner la pièce (au minimum 0,50 €) aux arrumadores : ces petites mains s'arrogeant un bout de rue et qui indiquent où se garer aident à la manoeuvre et surveillent la voiture. Dans un pays où les écarts entre les riches et les pauvres se creusent chaque jour et où les inégalités face aux soins médicaux sont flagrantes, il sera parfois opportun de donner aussi la pièce aux personnes âgées, infirmes ou malades vous sollicitant, mais dans ces cas-là le pourboire devient " pour manger " et " pour se soigner ".

Marchandage. A Lisbonne, il est possible de négocier le prix de certaines prestations, notamment le tarif d'une chambre d'hôtel lors d'un séjour prolongé. Quant au marchandage, il peut être éventuellement pratiqué avec retenue essentiellement sur les marchés lors d'achats de certaines denrées ou bien d'objets.

Taxes. Elles sont toujours comprises dans les prix. L'équivalent de la TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) se nomme ici IVA (Imposto sobre o Valor Acrescentado) et s'élève à des taux de 23 %, 13 % et 6 % selon les services et les produits. Exemption de TVA pour ceux qui demeurent au Portugal moins de trois mois et résident hors de l'Union européenne. Réclamez, dans les magasins, le formulaire intitulé " Isenção na Exportação " pour vous faire rembourser. Exemption possible également pour les résidents hors de l'Union européenne en magasins Duty Free dans les aéroports internationaux.

Duty Free

Lorsque vous vous rendez dans un pays membre de l'Union européenne, vous ne pouvez pas bénéficier des boutiques duty free (où les achats sont exonérés de taxes).

Adresses Futées de LISBONNE

Où ?
Quoi ?
Avis