Le Cap - ou Cape Town pour les anglophones - est une ville aux richesses naturelle et historique exceptionnelles. Elle se situe au carrefour des continents : tout au sud de l'Afrique, tournée vers l'Asie et l'Amérique et à l'influence européenne certaine. Le Cap est aussi à la croisée des éléments : les pieds dans l'océan, la tête dans les montagnes, et baignée dans une faune et une flore d'exception, aussi riches que celles de la Grands Bretagne. Cette diversité se retrouve aussi dans la population de la ville, dont le métissage est très fort : fondée par les Hollandais, elle a aussi vu passer des Huguenots et des britanniques. Le commerce des esclaves a apporté des représentants des peuples d'Asie, tels que les Indiens ou les Malaisiens. Le Cap est une destination de choix dont nous allons découvrir les nombreux incontournables.

Cape Point dans la péninsule du Cap

D'abord appelé " Cape of Storms " ou le cap des Orages, Cape Point est toujours connu pour sa météo capricieuse. Mais depuis 1859 un phare de près de 238 mètres guide les bateaux à bon port. A la pointe sud de la péninsule du Cap et à quelques kilomètres du cap de Bonne-Espérance, son histoire est intimement liée à celle de la recherche d'un passage vers l'est par l'océan pour former une route commerciale. Cap Point a vu passer des navigateurs tels que Bartolomeu Dias, ou encore le célèbre Vasco de Gama. La beauté des lieux a permis de l'inscrire dans la réserve naturelle du cap de Bonne-espérance. Cape Town fait aussi partie des aires protégées de la Région florale du Cap, qui sont elles mêmes classées au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2004.

Cap de Bonne-Espérance, Cape Point, Afrique du Sud© shumski - iStockPhoto.com

Grand Parade et la mairie du Cap

" Grand Parade " est LA place du Cap. Elle a vu passer de nombreux grands événements qui ont marqué l'histoire du Cap ainsi que celle de l'Afrique du Sud. On y trouve par exemple le fort de Bonne-Espérance, la plus ancienne construction européenne en Afrique du Sud, qui fut utilisé afin de ravitailler les navires de la Compagnie des Indes orientales sur leur route vers l'est. La place fut aménagée au début du XXe siècle dans un style Renaissance, autour de la mairie. C'est de cette dernière que Nelson Mandela s'est écrié devant la foule " Amandla ! Afrika " que l'on peut traduire par " Le pouvoir de l'Afrique au peuple " à sa sortie de prison en février 1990. Un an auparavant s'était tenu devant la mairie sur cette même place le plus grand rassemblement anti-apartheid.

Mairie de Cape Town, Afrique du Sud© Abraham Badenhorst - iStockPhoto.com

Le pic rocheux de Lion's head

Lion's Head fait partie de ces lieux qu'il faut avoir absolument vu au moins une fois dans sa vie. Surplombant Le Cap de près de 669 mètres de hauteur, Lion's Head est un pic rocheux dont l'ascension permet d'avoir une vue panoramique exceptionnelle à la fois sur la ville, l'océan, mais aussi sur Table Mountain. Ce sont les premiers colons néerlandais à leur arrivée en Afrique du Sud qui l'ont baptisé " Leeuwen Kop " (ou en français : Tête de Lion), même s'il semble difficile de distinguer les traits du roi des animaux. Lion's head est aussi très réputé pour ses couchés de soleil qui constituent une attraction de choix pour les amoureux. Attention cependant, l'ascension n'est pas recommandée pour les enfants ou les personnes ayant le vertige, Lion's Head est un pic rocheux abrupte, il faut donc s'équiper précautionneusement avant toute randonnée.

Wally's Cave, Lions Head, Afrique du Sud© Jannie_van_Wyk - iStockPhoto.com

Kirstenbosch national botanical Gardens

Créés en 1913 afin de mettre en valeur et de protéger la diversité de la flore sud africaine, les Kirstenbosch national botanical Gardens sont un véritable paradis pour les passionnées d'horticulture. Les jardins occupent un total de 528 hectares dont 36 hectares sont ouverts au public. On y découvre de nombreuses espèces endémiques de la région, qui composent ce que l'on appelle le Fynbos, le maquis typique de l'Afrique du Sud. On répertorie aussi  8 500 espèces différentes dans la zone où les botanistes interviennent et quelque 900 espèces dans la zone laissée telle quelle. De nombreux animaux y ont aussi élu domicile, en faisant aux yeux des habitants de la région et des spécialistes le plus beau jardin d'Afrique du Sud. Au même titre que Cape Point, les jardins de Kirstenbosch sont inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco et font partie des aires protégées de la Région florale du Cap.

Jardin botanique Kirstenbosch Botanic Gardens, Cape Town, Afrique du Sud© Jeremy Richards - iStockPhoto.com

Table Mountain

Un autre incontournable du Cap : Table Mountain. Et pas des moindres ! Cette célèbre montagne fait partie des 7 nouvelles merveilles de la nature au même titre que l'Amazonie ainsi que les chutes d'Iguazu situées au Brésil et en Argentine. Son nom " Table " vient du fait que l'on a l'impression que les nuages qui passent forment une nappe qui vient recouvrir la montagne. Elle fait partie du Table Mountain Park, qui fut créé en 1998 pour préserver la richesse et la biodiversité unique des lieux. Afin d'avoir une vue imprenable sur les alentours, son ascension est possible, notamment grâce à un téléphérique qui permet de s'émerveiller sans effort. Pour les plus courageux, il est aussi possible de partir en randonnée pendant 5 jours spécialement organisée par les guides du parc.

Cap Town© sculpies - iStockphoto

Robben Island

Robben Island est une île au large du Cap. Sa visite se révèle extrêmement intéressante du point de vue culturel et historique. Ses quelque 5,07 km2 ont tour à tour accueilli une prison, un asile, mais aussi un centre pour les lépreux. Autant dire qu'elle n'a jamais vraiment eu bonne réputation. Nelson Mandela y a aussi passé plusieurs années, enfermé ainsi que deux autres futurs Présidents : Kgalema Motlanthe et Jacob Zuma. Aujourd'hui, l'île est classée au patrimoine mondial de l'Unesco, et accueille un musée ainsi que de nombreux phoques : " Robben " signifie d'ailleurs en néerlandais " phoques ". Afin de mieux comprendre toute la complexité de l'histoire de Robben Island, et finalement celle de l'Afrique du Sud tant elles sont entremêlées, une visite guidée avec un ex-détenu pour guide est aussi proposée aux visiteurs.

Robben Island, Cape Town, Afrique du Sud© Photon-Photos - iStockPhoto.com

Cape Town Old Slave Lodge

Après la nature un peu de culture avec le Slave Lodge, l'un des plus vieux bâtiments de la ville. Aujourd'hui, les lieux abritent le musée d'Histoire culturelle du Cap, mais son passé n'a pas toujours été aussi glorieux. Le Cap fut l'une des plaques tournantes de la Compagnie hollandaise des Indes, qui y a amené plus de 9 000 esclaves venant entre autres d'Asie. C'est dans les bâtiments de Slave Lodge qu'on les rassemblait et qu'on les préparait à la vente. En 1810, les lieux devinrent un bureau gouvernemental, puis ils servirent de locaux pour la Cour suprême. Ce n'est qu'en 1960 que Slave Lodge prend sa forme actuelle et rend ainsi hommage à l'héritage qu'ont laissé les esclavages dans la culture métissée de l'Afrique du Sud.

Capetown Old Slave Lodge front exterior© Suzi-k - commons.wikimedia.org

Le quartier malais de Bo-Kaap

Le quartier de Bo-Kaap, c'est avant tout de la couleur, des façades bariolées, des rues pavées, qui même par temps de pluie donnent le sourire. Dans le City Bowl, au centre du Cap, Bo-Kaap est situé à flanc de montagne, c'est de là que vient son nom d'origine Afrikaans qui signifie " Au-dessus du Cap ". C'est le quartier malais de la ville : les descendants des esclaves en majorité musulmans venus d'Asie appelés les Cape Muslims y on élu domicile. Ce sont ces derniers qui, malgré les conditions de survie terribles, ont permis l'édification de la ville. L'utilisation de couleurs si vives pour peindre les façades des maisons est un symbole fort pour les habitants du quartier, un véritable pied de nez : il était en effet interdit aux esclaves de porter ne serait-ce que des habits de couleur.

Bo-Kaap est le principal quartier malais de la ville du Cap, en Afrique du Sud© Anjes - iStockPhoto.com

Un détour par Franschhoeck

Pour finir ces incontournables du Cap, une petite escapade dans les environs de la ville qui vaut vraiment le détour : direction Franschhoek, ou " Le coin des Français ". Sur la route des vins, dans une vallée protégée du vent, la ville a tout le charme de la Provence française. Cela vient des origines de Franschhoeck, à l'époque où le gouverneur Simon van der Stel a décidé de renforcer la Compagnie des Indes en Afrique du Sud. Pour arriver à ses fins, une campagne de recrutement fut lancée en Hollande où suite à la révocation de l'édit de Nantes, de nombreux Huguenots s'étaient réfugiés. Quelque 200 d'entre eux décidèrent de partir et reconstruire leur vie tout au bout du continent africain. C'est de cet héritage que Franschhoeck tire son nom, mais aussi certaines de ses traditions : on y célèbre le 14 Juillet, la fête du Fromage et les propriétés des vignerons locaux portent des noms aux sonorités bien françaises : La Motte ou encore la Dauphine.

Vignes, Franschhoek, Afrique du Sud© Straystone - iStockPhoto.com