Visites - Points d'intérêt > Musée

MUSÉE D'ETHNOGRAPHIE DU VIÊT NAM

Rue Nguyên Van Huyên
Distr. de Cau Giây

HANOI
Viêt Nam - Voir sur la carte
Partagez ce bon plan

L'avis du Petit Futé sur MUSÉE D'ETHNOGRAPHIE DU VIÊT NAM

Plaque millesim 2017

Sans conteste, le plus beau musée du Viêt Nam. Conçu en collaboration avec le musée de l'Homme de Paris et inauguré par le président Jacques Chirac en 1997. Il connaît un succès sans cesse croissant aussi bien auprès des touristes étrangers que des Vietnamiens. Le musée réunit et présente les traditions des 54 ethnies qui composent le Viêt Nam : " Le musée d'Ethnographie réalisé par le Centre national des sciences sociales du Viêt Nam est un lieu d'enseignement qui doit montrer et expliquer des cultures différentes pour les faire accepter ", lit-on sur la brochure officielle. Le musée a donc une fonction politique de démonstration et de mise en scène de l'union nationale. Au-delà de ce parti pris idéologique, il illustre de manière très élégante la diversité culturelle du pays. Le musée se divise en trois espaces d'exposition :

Le bâtiment dit " tambour de bronze ". Il présente sur deux étages à travers l'exposition de riches collections ethnographiques (costumes, artisanat, objets rituels, reconstitutions...) et des documents audiovisuels les us et coutumes des 54 ethnies qui composent la population du Viêt Nam.

Le bâtiment " cerf volant ". Inauguré fin 2013, il est consacré à l'exposition permanente sur les populations d'Asie du Sud-Est : diversité et unité. D'autres cultures du monde y sont également présentées.

Le jardin d'architectures. Sûrement la partie la plus remarquable du musée. Sur 2 ha en plein air, une dizaine d'architectures authentiques et spécifiques ont été remontées entre 1998 et 2006 par les artisans des villages d'origine avec des matériaux et des techniques de construction rigoureusement conformes à la tradition : maison sur pilotis bas des Cham, maison des Viêt originaire de la province de Thanh Hoa, maison des Hani aux murs d'épais blocs d'argile, maison en bois au sol en terre battue des Hmông, maison moitié sur le sol, moitié sur pilotis des Yao, maison sur pilotis des Tay, tombeau des Cotu... Tous ces édifices qui expriment l'âme et la vie de chaque ethnie se répartissent dans un espace parcouru de petits chemins et traversé par un ruisseau artificiel. A côté des oeuvres architecturales, plusieurs reconstitutions : forge des Hmông et des Nung, pilon hydraulique des Yao, jeu d'équilibre traditionnel en bambou... Trois architectures retiennent plus particulièrement l'attention de par leur caractère spectaculaire :

La maison commune des Banhar

Ethnie de langue austroasiatique, les Banhar vivent essentiellement dans la province de Kontum, sur les hauts plateaux, dans le centre du Viêt Nam. Traditionnellement, chaque village disposait d'une maison commune, lieu des activités rituelles et sociales des hommes. Cette maison ne devant jamais être vendue, celle qui se trouve dans le musée d'Ethnographie est une reconstruction à l'identique de l'ancienne maison commune du village de Kon Rbang (à proximité de la ville de Kontum), construite dans les années 1920 et qui, sur les hauts plateaux, était la seule à avoir conservé la charpente traditionnelle. 42 villageois de Kon Rbang, dont le plus âgé était né en 1929, et le plus jeune en 1982, ont participé à la reconstruction et la maison commune des Banhar a été inaugurée début juin 2003. Elevée par de hauts pilotis à 3 m du sol, elle atteint 19 m en hauteur, dont 14,5 m pour le toit, qui, avec 4 pentes, présente une superficie de 400 m2. Il est soutenu par 8 gros piliers de 60 cm de diamètre. Cette maison représente un témoignage exceptionnel. Aujourd'hui, dans les villages des Banhar, en raison du manque de bois, les maisons communes ont perdu leur caractère traditionnel, avec des toits en tôle et des planchers et des cloisons en béton. L'usage des maisons s'est également transformé avec le temps : les villageois viennent y regarder la télé, participer à des réunions, se faire vacciner...

La longue maison des Edê

Ethnie de langue austronésienne, les Edê vivent essentiellement dans la province de Dac Lac, sur les hauts plateaux. La longue maison sur pilotis, qui abritait une grande famille de descendance matrilinéaire (les foyers des filles et petites-filles, portant le même nom que leur ancêtre féminin), constituait leur habitat traditionnel. Plus la famille était nombreuse, plus longue la maison. Dans les épopées traditionnelles des Edê, la longueur de la maison est mesurée par la " tenue du son du gong " qui se propage d'un bout à l'autre de la maison. Au début du XXe siècle, une longue maison pouvait mesurer de 100 à 200 m. Celle du musée atteint 42,5 m de long et 6 m de large. Elle a été remontée en 2000 par 16 villageois Edê, originaires de Buon Ky près de Buon Ma Thuot. Aujourd'hui, dans les villages Edê, les longues maisons ont considérablement raccourci et dépassent rarement 30 m (contre 80 m, encore, dans les années 1980). Dans les années 1980, les autorités ont favorisé la séparation des grandes familles. Les éléments de construction traditionnels ont également tendance à disparaître au profit de la tôle et des panneaux préfabriqués.

Le tombeau des Jörai

Les Jörai, de langue austronésienne, vivent essentiellement dans la province de Gia Lai et celle de Kontum. Il suivent la coutume des doubles funérailles. Le mort est d'abord enterré dans une simple tombe. Des années plus tard, la famille organise de secondes funérailles (pothi, " abandon de la tombe ") qui marquent le départ définitif du défunt pour le monde des ancêtres et la fin du deuil. Un tombeau, décoré de sculptures, est construit. Celui du musée, achevé en 1998, reproduit le modèle du village de Kep Ping (province de Gia Lai). Les sculptures sont taillées dans un seul tronc. Les hommes, les femme et les animaux représentés accompagnent le mort dans l'au-delà. Les scènes à caractère sexuel sont des symboles de fécondité. Les faucons sont les chefs qui protègent le tombeau. Le singe, porté par un chien, est le chef adjoint qui administre les esprits. Le tombeau est destiné à être abandonné, envahi par la végétation. Aujourd'hui, ces tombeaux perdent leur caractère traditionnel, construits en brique ou en ciment. Les sculptures funéraires sont également de plus en plus réalisées en ciment, avec des personnages réalistes : soldats américains, footballeurs...

Photos, reconstitutions, films, la visite du musée d'Ethnographie est indispensable. Des démonstrations d'artisanat, des représentations de théâtre de marionnettes sur l'eau, des activités destinées aux enfants y sont régulièrement organisées. Si vous ne deviez visiter qu'un seul musée...

Informations et horaires sur MUSÉE D'ETHNOGRAPHIE DU VIÊT NAM

Ouvert du mardi au dimanche de 8h30 à 17h30. Fermé pendant les jours du Têt. Entrée 40 000 VND.

Avis des membres sur MUSÉE D'ETHNOGRAPHIE DU VIÊT NAM

Note générale :
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
9 avis d'internautes
le 27/03/2017 à 14:06
Note globale :
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Superbe musée avec des reconstructions de maisons traditionnelles de différentes ethnies.
Des animations dans les maisons.
D'impressionnantes maisons de plusieurs dizaines de mètres.
Un des plus beaux musées d'ethnographie que je connaisse.
le 27/02/2017 à 21:25
Note globale :
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
A voir avant d'aller dans la région de Sapa. Beaucoup d'informations à l'intérieur et à l'extérieur les habitats grandeur nature sont superbes.
le 27/02/2017 à 20:00
Note globale :
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Un musée magnifique pour découvrir la culture des minorités ethniques du Vietnam
Des maisons traditionnelles et des costumes très colorés
le 08/11/2016 à 09:56
Note globale :
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
A ne surtout pas manquer lors de votre visite au Vietnam! C'est pour moi le meilleur musée d'Hanoi! Vous y apprendrez énormément de choses sur le pays et ses différentes ethnies. De plus, le musée est très interactif. Dehors, vous trouverez tous les types de constructions de maisons reproduites en taille réelle pour vous permettre mieux comprendre et imaginer. De plus, vous aurez peut-être la chance de tomber sur le spectacle de marionnettes gratuit dans le parc extérieur à la fin de votre visite. J'ai visité ce musée à plusieurs reprises, à plusieurs années d'intervalle, et je ne l'ai pas regretté.
le 02/05/2016 à 10:25
Note globale :
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Ne pas hésiter à prendre un taxi pour aller visiter ce magnifique endroit. A la fois musée classique , avec des collections de vêtements et d'objets des multiples ethnies vietnamiennes et Musee en plein air regroupant les exemples des habitats traditionnels de ces ethnies encore bien vivantes dans le nord du Vietnam en particulier. Un nouveau bâtiment présente une très belle sélection de vêtements et d'objets d'Asie du Sud Est. Prévoir au moins deux heures, il est possible de se restaurer sur place.

Carte et itinéraire pour MUSÉE D'ETHNOGRAPHIE DU VIÊT NAM

Lat : 21.03333282 / Lon : 105.84999847

Guide Hanoï - Baie d'Along

En 2010, Hanoi, la capitale vietnamienne a fêté son millénaire. Sa haute antiquité et une histoire tumultueuse ont légué à la ville un patrimoine architectural unique, tissé d'influences multiples. Pagodes et temples voisinent avec les villas Art déco de l'époque coloniale et les ...
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté