Cette région montagneuse (500 m d'altitude) fut rattachée à l'Annam en 1904. Elle est peuplée par de nombreuses minorités (environ 30) appartenant principalement aux groupes ethnolinguistiques malayo-polynésiens (E Dê, Gia Rai) et môn-khmer (Mnông, Ba Na).

Cette région richement cultivée fut autrefois un grand centre de chasse. L'exploitation forestière et l'essor des plantations de café ont contribué à y limiter le renouvellement de certaines espèces animales, autrefois très répandues (tigre, ours, crocodile...).

Histoire

La ville en elle-même ne présente que peu d'intérêt. Néanmoins, son histoire vaut la peine d'être contée, d'autant plus qu'en 2004, Ban Mê Thuôt a célébré le centenaire de sa fondation. Et si Ban Mê Thuôt a vu le jour, elle le doit aux manoeuvres d'un propriétaire français peu scrupuleux. Du nom de Bourgeois, celui-ci arrive dans la région en 1890 et se met en tête de développer une plantation à Buôn Dôn, où les terres sont particulièrement fertiles. Il rallie à sa cause Khum Junop, un chef local surnommé le roi des éléphants, puis entreprend de corrompre un autre chef de tribu, Ama Y Thuôt. Les projets du sieur Bourgeois se voient couronner de succès puisqu'en 1904, le bourg est transféré de Buôn Dôn à Buôn Ma Thuôt. En 1930, le bourg devint chef-lieu jusqu'à connaître, après beaucoup de vicissitudes, le développement auquel on assiste aujourd'hui.

Buôn Ma Thuôt fut de 1968 à 1972 une importante base américaine. De par leur situation à l'intersection des trois frontières du Laos, du Cambodge et du Viêt Nam, les hauts plateaux ont en Asie du Sud-Est une position stratégique fondamentale et ils sont la clef des communications entre le Nord et le Sud du Viêt Nam. Le 10 mars 1975, lorsque Buôn Ma Thuôt tomba aux mains des armées du Nord, celles-ci avaient fait sauter le dernier verrou empêchant la prise de Saigon.

Heurs et malheurs du café

Le sort de la ville est désormais dépendant des fluctuations du cours du café sur les marchés mondiaux même si d'autres cultures d'exportation se développent, comme les plantations d'hévéas ou les poivriers. L'histoire de la culture des caféiers à Ban Mê Thuôt remonte bien avant 1975, alors que des plantations étaient déjà exploitées par des Français. Cette culture avait néanmoins plus ou moins été abandonnée lorsqu'en 1993 certains planteurs, qui avaient malgré tout continué, ont fait fortune du jour au lendemain du fait de la hausse des prix du café sur le marché mondial. La caféiculture s'est ainsi développée à un rythme effréné, contribuant à améliorer le niveau de vie d'une grande part de la population. En effet, en 2012, dépassant le Brésil, le Viêt Nam est devenu le premier exportateur mondial de café robusta. Plus de la moitié des exportations sont à destination de l'Union européenne, suivie du marché américain (25 %) et du Japon (7 %).

Or, le café vietnamien est principalement cultivé sur les terres rouges des hauts plateaux. Mais, cette nouvelle richesse a également ses exclus, principalement les minorités, d'où une tension et des incidents persistants dans la région et auxquels le gouvernement n'a encore su apporter aucun remède durable. Du fait du boom du café, la ville attire des migrants originaires de tout le pays : des provinces de Binh Dinh, de Quang Ngai, du Nghê An (Centre), de Thai Binh, Cao Bang, Thanh Hoa, Lang Son (Nord). Si ces flux migratoires souvent incontrôlés contribuent à l'essor de la ville, celle-ci prend quelquefois des allures de Far West. Les conflits entre les minorités autochtones dépossédées de leurs terres et les nouveaux arrivants y sont fréquents.

À voir / À faire à BUÔN MA THUÔT

Adresses Futées de BUÔN MA THUÔT

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à BUÔN MA THUÔT

Transports
  • Location voiture
  • Réserver un ferry
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos de BUÔN MA THUÔT

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

13.95 €
2020-07-08
552 pages
À découvrir sur le petit Futé
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end de prestige pour 2 personnes au Château de la Dauphine !

Une escapade romantique en Gironde, au Château de la Dauphine .