PONT CHARLES (KARLŮV MOST)

Monuments à visiter
Karlův Most
Prague
République Tchèque

Voir sur la carte

L'avis du Petit Futé sur PONT CHARLES (KARLŮV MOST)

Plaque millesim 2018

Ce pont est devenu dans le monde entier le symbole de la capitale tchèque. Il fait la une des magazines touristiques, il attire à lui seul des millions de visiteurs. Pourquoi ? Tout d'abord parce qu'il est réservé aux piétons et relie les deux quartiers les plus charmants de la ville. Parce que bordé de dizaines de statues, il est à lui seul une vraie galerie d'art et d'histoire. Enfin, parce qu'en le traversant on embrasse une vue superbe sur le château, le fleuve, la ville aux cent clochers.

Véritable musée en plein air, le pont Charles est à la fois le centre de Prague et le passage privilégié entre les deux rives. Commencée en 1357, lorsque Charles IV confia ce projet à l'architecte Petr Parler, la construction se termina à la fin du XVe siècle. La première pierre fut posée par Charles IV le 9 juillet 1357 à 5h31. Tout cela n'était pas le fruit du hasard : ce jour-là avait lieu la conjonction du Soleil avec Saturne, ce qui représentait, selon l'astronomie du Moyen Age, l'événement le plus heureux de l'année quand l'influence défavorable de Saturne est vaincue par le Soleil. L'ordre des chiffres et la magie ont aussi joué leur rôle. La date en chiffres impairs représentant l'année, le mois, l'heure et les minutes peuvent ainsi se lire dans les deux sens ! 1357/9/7/5/31. En 1683, suivant le modèle du pont Saint-Ange à Rome, on y installa des statues qui illustrent l'histoire religieuse de la cité. Jusqu'en 1850, le pont Charles était l'unique pont de Prague.

Pendant des siècles, il cumula les fonctions : poste frontalier avant l'unification de Prague en 1784, lieu de règlements des litiges - on y exécutait les malfaiteurs et les gêneurs - et, enfin, passage de la Voie royale empruntée par les rois de Bohême en route vers le château. Au début de ce siècle, le pont était encore ouvert à la circulation des tramways et des voitures ; il est aujourd'hui rendu aux piétons, aux vendeurs et autres bateleurs.

La tour du pont de la vieille ville. C'est en la passant depuis Staré Město qu'on s'engage sur le pont. Elle fut construite sur le premier pilier, oeuvre de Petr Parler. Les armoiries du pays ornent la façade côté ville, mais ne relatent pas les sanglants événements dont elle fut le témoin. Après la bataille de la Montagne blanche, en 1621, et la défaite des protestants, les catholiques décapitèrent les vingt-sept organisateurs du soulèvement - dont Jan Jessenius, le recteur de l'université.

Douze de ces têtes furent fixées sur la tour : six regardant vers le fleuve, les six autres tournées vers l'église Saint-Sauveur. L'une d'entre elles tomba, les autres restèrent accrochées pendant dix ans avant d'être inhumées à Notre-Dame-de-Týn par les émigrés protestants. La tour faisait partie des fortifications de la Vieille Ville. Sur la façade, du côté de la Vieille Ville, on peut voir des saints de Bohême, les rois Venceslas IV et Charles IV et les armoiries des pays qui faisaient partie de la couronne des pays tchèques, sous le règne de Charles IV. La tour a été parfois utilisée comme prison pour tous ceux qui ne payaient pas leurs dettes ; sur les murs à l'intérieur on peut voir leurs messages sauvegardés jusqu'à nos jours. Si vous pouvez, grimpez les cent trente-huit marches qui vous séparent du sommet de la tour, vous profiterez de la très belle vue sur la Vieille Ville, le pont Charles et le château de Prague. A l'intérieur, il y a également une exposition d'anciens instruments de musique accompagnée de musique diffusée dans la salle.

La galerie des statues. Voilà, vous y êtes. Ce pont est LE site incontournable de Prague et malheureusement tout le monde le sait. Le matin, c'est un bonheur que d'y déambuler librement, sans même se soucier des autres touristes (il n'y a personne), des pickpockets ou autres. Les fins d'après-midi d'été sont, en revanche, un cauchemar ; les passants se marchent dessus, évitent les vendeurs de tableaux avec difficulté et se bousculent pour se placer près de statues et être pris en photo. Le pont offre des vues splendides sur le château, Malá Straná et tous les clochers de la Vieille Ville, mais la plus belle reste celle de Malá Straná contemplée depuis la statue de saint Antoine de Padoue (la 9e à droite en allant vers Malá Straná). De cette galerie où dominent les groupes sculptés baroques, on retiendra, en se dirigeant vers Malá Straná :

La Crucifixion, le groupe de la Sainte-Croix, la 3e à droite. Datant de 1628, la statue du Christ est l'une des seules en bronze du pont. On le voit ici entouré de Jean l'évangéliste et de sainte Anne, lors du calvaire.

Saint Jean Népomucène, la 8e à droite. La plus ancienne statue du pont (1683), sur un projet de Brokof. Les bas-reliefs illustrent l'histoire de cet ecclésiastique, canonisé en 1729 en tant que martyr du secret de la confession. La légende raconte que Jean de Pomuk refusa au roi Venceslas IV de lui révéler les dires de son épouse à confesse. Fou de rage et de jalousie, Venceslas somma l'aumônier de la cour de rompre le secret de la confession. Après avoir résisté à la torture, Jean de Pomuk fut jeté du haut du pont Charles, dans les flots tumultueux de la Vltava. A maintes reprises au cours de vos promenades, vous rencontrerez ce saint, souvent représenté en surplis d'aumônier, un doigt posé sur la bouche. Devenu saint Jean Népomucène, il est aujourd'hui le patron des victimes des flots.

Sainte Ludmilla, la 8e à gauche. Cette statue de M.-B. Braun, 1730, représente la sainte en train d'y apprendre à lire à saint Venceslas enfant. Sur le socle est gravée la scène de l'assassinat de Venceslas à Stará Boleslav.

Sainte Luitgarde, la 12e à gauche. Réalisé par M.-B. Braun en 1710, ce groupe sculpté est généralement considéré comme le plus beau. Il réunit sainte Luitgarde et le Christ en croix. Selon la légende, cette sainte, qui perdit la vue dans un couvent de cisterciens, reçut le don de connaître les secrets du coeur humain et de communiquer intimement avec le Christ. Il aurait échangé son coeur avec elle, et c'est cet échange qui est suggéré dans l'oeuvre de Braun. La Galerie nationale conserve l'étude de ce groupe, en bois doré.

Bruncvík, un peu avant les escaliers qui mènent à Na Kampě. Cette sculpture placée sur le parapet du pont est l'une des plus populaires de Prague. Elle représente un chevalier tenant son épée dressée en signe d'avertissement, un lion (emblème du pays) couché à ses pieds. La popularité de Bruncvík vient des légendes qui l'entourent, lui et son fidèle compagnon, le lion, avec lequel il vécut plusieurs aventures dans le désert.

Côté de Malá Strana. Voici deux tours médiévales qui marquent la fin du pont Charles et l'entrée dans Malá Strana. La petite remonte vers la fin du XIIe siècle. En fait, elle faisait partie des fortifications du pont Judith roman. Sa décoration en style Renaissance a été élaborée en 1591. Elle est reliée par une passerelle à la tour voisine, plus grande et plus récente. Compte tenu de son style et de son emplacement, cette dernière a été probablement construite pour faire face à la tour qui se trouve du côté de la Vieille Ville. Elle date de la deuxième moitié du XVe siècle. Une magnifique vue sur les toits de Malá Strana et le panorama du château de Prague s'ouvre à vous, si vous avez le courage de monter l'escalier de cette tour. A l'intérieur, une petite exposition rappelle l'histoire du pont Charles.

Je gagne 100 foxies
Partagez cette adresse

Avis des membres sur PONT CHARLES (KARLŮV MOST)

Note générale : 4.6/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
94 avis d'internautes
5/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Visité en août 2019
Pont Charles
Pont emblématique de Prague.....on ne peut pas se dispenser de sa visite surtout qu'il nous emmène dans le quartier du château de Prague.
Sur toute la longueur de magnifiques statues pour certaines en rénovation.
Avis déposé le 03/09/2019
2/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Visité en août 2019
Déçus
Nous avons été déçus: pont surchargé de touristes, statues noires de pollution, bref on peut attendre mieux!
Avis déposé le 02/09/2019
4/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Visité en août 2019
Un trésor
Aller le marcher idéalement le matin très tôt pour voir les subtilités. Sinon, aller au point suivant pour voir l'ensemble de la structure.
Avis déposé le 01/09/2019
5/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Visité en août 2019
A voir malgré tout !
Certes, il y a trop de monde. Mais s'en plaindre c'est aussi y aller soi-même et augmenter cette foule massive. Alors faites abstraction des gens autour de vous et prenez le temps d'apprécier la beauté de l'architecture et de ses sculptures.
Avis déposé le 31/08/2019
3/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Visité en mai 2019
Pont Charles
Vous y passerez certainement plusieurs fois afin de pouvoir apercevoir et apprécier toutes les statues. Toutefois, victime de son attrait, toute la ville de Prague et notamment le pont Charles sont envahis de touristes et il est parfois même difficile de circuler à pied. Les praguois eux-mêmes, notamment David Cerny le sculpteur, déclarent se promener dans Prague et franchir ce pont à quatre heures du matin en toute quiétude.
Une restauration des statues est en cours et elles en ont bien besoin.
Avis déposé le 13/08/2019
Je gagne 100 foxies

En savoir plus sur Prague

Je dépose mon avis et je gagne des Foxies

(50 caractères minimum) *
Votre photo doit respecter le poids maximal autorisé de 10 Mo
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité

    * champs obligatoires

    Pour soumettre votre avis vous devez vous connecter.

    Rejoignez la communauté

    * champs obligatoires

    Déjà membre ?

    Merci pour votre avis !
    • Bravo, votre compte a été créé avec succès et nous sommes heureux de vous compter parmi nos Membres !
    • Votre avis a été envoyé à notre équipe qui le validera dans les prochains jours.
    • Vous pouvez gagner jusqu'à 500 Foxies en complétant votre profil !