Le parc national de Sajama est une autre merveille méconnue de la Bolivie. Premier parc national du pays, ouvert en 1945, le Sajama abrite de nombreuses espèces animales et autant de beautés naturelles. Royaume des alpagas, on peut aussi y observer des troupeaux de vigognes, de nombreuses variétés d'oiseaux, des nandous et de rares condors, pour les plus chanceux. C'est aussi la limite occidentale de l'Altiplano. Au-delà, c'est l'interminable descente jusqu'aux plages chiliennes du Pacifique. Havre de paix, ce parc est tout indiqué pour les amoureux de l'Altiplano, de ses habitants, des grands espaces, hors des sentiers battus. Situé à l'ouest des Andes, près de la frontière avec le Chili, il était jusque-là fréquenté par des andinistes. L'intérêt de cette région réside dans sa montagne, la plus haute du pays. Avec ses 6 542 m d'altitude, elle bat l'Illimani (6 450 m). Aussi, cette masse volcanique et glaciale est-elle très prisée des montagnards.

Aux abords de la montagne et tout autour d'elle, on peut voir les premières églises coloniales de Bolivie (fin du XVIe siècle). Celle de Curahuara de Carangas, à ne surtout pas manquer, possède une peinture murale extraordinaire de 1560, qui représente la création du monde. D'autres fresques murales tapissent cette incroyable église, véritable " chapelle Sixtine " réalisée entièrement par les indigènes.

À 1 heure 30 de marche, avant d'arriver au village de Sajama, l'église de Tomarapi offre sans doute la plus belle vue du parc, son clocher et la montagne pyramidale formant un ensemble de grande beauté. D'autres chapelles encore jalonnent le parcours (comme celle de Laguna, peu avant la frontière chilienne, ou celle de Huchusuma, en allant vers Patacamaya/Oruro/La Paz), dans un décor qui, les lamas exceptés, ressemble à celui de Il était une fois dans l'Ouest, de Sergio Leone.

À noter que toutes les églises de cette région ont été restaurées en 2010.

Géographie

Le massif montagneux de Sajama n'a rien à voir avec les cordillères qui se trouvent à l'est de l'Altiplano. Il s'agit ici d'un grand plateau cerné de volcans : le plus haut d'entre eux, le Sajama (6 542 m), les Payachatas (pics jumeaux en aymara), Pomerape (6 100 m) et Parinacota (6 300 m), frontière naturelle avec le Chili, le Kondoriri (5 200 m), le Guallatiri (6 100 m, côté chilien).

Climat

Même si l'on se rend au parc national du Sajama pour un trek ou une simple visite, il est recommandé de prévoir des vêtements chauds, des chaussures de marche et un bon sac de couchage. Entre avril et octobre, les journées sont belles et ensoleillées, mais la nuit venue les températures tombent rapidement en dessous de zéro.

Faune et flore

Multitude de lamas, d'alpagas, de vigognes, de ñandus, des viscaches et, avec un peu de chance, quelques condors...

On trouve le type d'arbustes le plus haut de la planète, le queñua (ou keñua - Polylepis tarapacana), sur les flancs du Sajama. Le queñua, abondamment utilisé pour la toiture des maisons et des églises, fait aujourd'hui l'objet d'une politique de préservation.

Les lieux incontournables du PARQUE NACIONAL SAJAMA

Adresses Futées du PARQUE NACIONAL SAJAMA

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage au PARQUE NACIONAL SAJAMA

Transports
  • Location voiture
  • Réserver un ferry
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos du PARQUE NACIONAL SAJAMA

15.95 €
2020-01-08
456 pages
À découvrir sur le petit Futé
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end de prestige pour 2 personnes au Château de la Dauphine !

Une escapade romantique en Gironde, au Château de la Dauphine .