Lyon, un patrimoine d'exception

Lyon revient de loin. Dans les années 1960, le maire Louis Pradel voulait détruire le quartier du Vieux Lyon pour couler du béton le long de la Saône. André Malraux, ministre de la Culture de l'époque, fera du Vieux Lyon le premier " secteur sauvegardé " de France, avant que l'Unesco ne classe ce quartier au patrimoine mondial de l'humanité, assurant la préservation et la promotion d'un site qui voit aujourd'hui des millions de visiteurs admirer ses façades colorées. Grâce à son patrimoine architectural et ses " têtes d'affiche " - la gastronomie en tête -, Lyon est devenue une destination idéale pour les touristes en quête de " City Break ". Une ville métropole qui mise depuis quelques années sur le tourisme avec sa marque " Only Lyon ", améliorant son accueil, sa signalétique, ses offres de visite et même son accessibilité pour tous les publics jusqu'à remporter l'Access City Award 2018. Et pourtant, Lyon a bien failli voir disparaître un autre de ses joyaux avec la fermeture annoncée en 2017 du musée des tissus et des Arts décoratifs. Cette fois-ci, c'est la région Auvergne Rhône-Alpes avec le soutien de l'État, qui a sauvé ce musée inscrit dans l'histoire d'une ville à visiter au fil de la soie.

 

Capitale de la soie

Lyon est une métropole que le visiteur peut embrasser d'un seul regard. Pour cela, il suffit de monter à Fourvière par le funiculaire et, après une visite de la basilique immaculée édifiée par Bossan à la fin du XIXe siècle, se rendre sur le belvédère qui domine la ville. C'est là que commence la visite de Lyon, à deux pas du site antique de Fourvière, en imaginant les marchands venus d'Orient et leurs chariots chargés de fils précieux et de tissus soyeux. Dernière étape des routes de la soie au Moyen Âge, Lyon doit une bonne partie de sa renommée aux tisseurs. Ceux que l'on appellera les Canuts qui, par leur travail acharné, leur savoir-faire et leurs luttes sociales, ont marqué l'histoire de la ville et de notre pays. Depuis Fourvière, le visiteur descend à pied directement dans le Vieux Lyon, passant d'une basilique à une primatiale. Saint-Jean, cathédrale remarquable, constitue le centre de ce quartier piétonnier à arpenter les yeux en l'air vers les fenêtres à meneaux. C'est dans ce quartier " étroit ", pris en étau entre la colline et la Saône, grouillant de vie et de boutiques, que les Lyonnais ont commencé à tisser la soie au XVIe siècle. Et si certains racontent que les traboules, passages couverts servant à passer d'une rue à l'autre à travers les immeubles, ont été réalisées afin de permettre aux tisseurs de circuler dans la ville sans mouiller la soie fragile, leur construction est en réalité antérieure et essentiellement due au manque d'espace. Pour tout savoir de l'histoire de Lyon et découvrir une partie de l'aventure de la soie, il faut visiter les musées Gadagne dans le Vieux Lyon. Les très riches collections de ces musées abritent plus de 80 000 oeuvres et objets, dont de nombreuses pièces de soie et un métier à tisser.

 

Dans les pas des Canuts    

Pour voir des métiers à tisser en action, il faut monter par un autre funiculaire dans le " fief " des Canuts, les ouvriers tisserands, sur le plateau de la Croix-Rousse. Direction la maison des Canuts où, grâce à des guides passionnés et passionnants, on apprendra tout de la vie, des conditions de travail et des luttes des Canuts. Visites commentées et démonstration de tissage sur métier à bras. Pour entendre le fameux " bistanclaque-pan " de ces machines ingénieuses, l'association soierie Vivante organise des visites dans les derniers ateliers de Canuts de la Croix-rousse.

 

Le musée des tissus

Le XIXe siècle marquera l'âge d'or du tissage de la soie à Lyon, ville qui comptera jusqu'à 100 000 métiers fonctionnant dans un vacarme infernal. C'est à cette période que sera créé par la CCI de Lyon un premier musée d'Art et d'industrie au Palais de la Bourse dans le coeur de la Presqu'île. Les importantes collections de ce musée, devenu entre-temps musée des tissus, seront déménagées après la Seconde Guerre mondiale vers l'Hôtel de Villeroy, de l'autre côté de la place Bellecour dans le quartier d'Ainay. Des collections qui ne se contentent pas de retracer une histoire lyonnaise - que l'on retrouvera jusqu'à la fin 2018 dans l'exposition temporaire " Le Génie de la Fabrique " -, mais plus de 4 500 ans d'histoire du textile à travers le monde. Installés dans une bâtisse admirable du XVIIIe siècle, véritable havre de paix au centre de la ville entièrement aménagé avec un parcours muséographique actuel, ce sont deux musées - le musée des tissus et le musée des Arts décoratifs - en un même lieu qui ouvrent leurs portes aux curieux.

 

Des collections exceptionnelles

Avec près de 2 500 000 oeuvres, le musée des tissus présente la plus grande collection de textiles au monde avec des pièces exceptionnelles. La visite nous fait voyager à travers le temps et l'espace. Tout commence avec la découverte d'étoffes égyptiennes et coptes. Ensuite, les visiteurs partent vers l'Orient avec les merveilleuses soieries byzantines, les soieries bouyides, les tissus fatimides, une collection de tapis, l'Asie mineure et la Turquie ottomane. Avec l'Extrême-Orient, on se rend d'abord en Chine. Les XVIIe et XVIIIe siècles connaissent l'effervescence des compagnies des Indes et le développement des motifs qui ornent aussi bien la porcelaine que les soieries. Le Japon, longtemps tributaire de la Chine pour la production de la soie, développe un style particulier : le kakemono, le tsuzure, les robes de théâtre et les fukusa. Le parcours consacré à l'Europe rappelle l'importance de l'invasion islamique du VIIIe siècle en Espagne, l'influence de la Sicile, le développement de l'industrie à la renaissance ou encore l'art de la broderie. Bien sûr, la soierie lyonnaise fait l'objet d'attentions particulières. On découvre des créations d'auteurs classiques - Pillement, Philippe de Lasalle, Dugourc - jusqu'à la période contemporaine illustrée par Raoul Dufy ou Sonia Delaunay. L'exposition temporaire " Compositions dévoilées " offre une promenade balisée dans l'univers du textile et du costume, de l'Antiquité à nos jours.

 

Et le musée des arts décoratifs

Dans l'hôtel de Lacroix-Laval voisin, le musée des Arts décoratifs possède la deuxième collection de France en mobilier et objets d'art. Sa visite est indispensable pour découvrir de superbes pièces originales parmi une collection époustouflante. L'importante collection de majoliques italiennes dévoile une incroyable floraison de formes et de couleurs. Côté mobilier, de la Renaissance jusqu'au début du XIXe siècle, les plus grands ébénistes sont présents : Oeben, Roussel, Dubois, Hache, Mondon, Canabas ou Durand. On poursuit avec des tapisseries du XVe au XVIIIe siècle, rhénanes, flamandes, florentines et françaises. On s'attarde ensuite, à travers un florilège de modèles, sur l'histoire de la pendule. Dernière série, l'orfèvrerie : on y voit des pièces anciennes, parisiennes et provinciales, mais aussi un volet consacré à l'orfèvrerie contemporaine. Au final, deux musées en un pour une visite pleine d'émerveillement et de surprises qui ravira petits et grands (et si vous avez le temps, des ateliers pour tous les âges permettent de mieux connaître le monde du tissage).

 

Infos futées

 

Quand ? Toute l'année. Mais pourquoi ne pas profiter de ce week-end pour assister à l'un des nombreux festivals et autres temps forts ? Illuminations début décembre, Festival Lumière en octobre, Quai du Polar en avril, Nuits Sonores en mai ou Nuits de Fourvière en juin et juillet.

 

S'y rendre. Lyon est très facilement accessible en voiture. Cependant, la voiture peut vite devenir encombrante dans une ville tournée vers les " modes doux ". Veillez à réserver un hébergement avec parking, car le stationnement à Lyon est un budget. En train, deux gares TGV, la Part-Dieu et Perrache. Les deux gares sont connectées au reste du réseau de transport urbain. En avion, l'aéroport Saint-Exupéry se trouve à 30 km à l'est de Lyon. Il est relié à la ville par le Rhônexpress, une liaison en tram très pratique.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Réservez vos billets de trains - Réservez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son escapade.

ONLY LYON TOURISME - Plus d'informations sur le site

MUSÉE DES TISSUS ET DES ARTS DÉCORATIFS - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions - Comparez

Trouvez une agence locale pour un voyage sur-mesure - Trouvez

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez

Les dernières Actus

16e Nuits Sonores de Lyon

Imaginé à Lyon en 2002, Nuits sonores a été pensé d'emblée comme un espace de brassage d'idées, de projets ...
Lire l'article

Questions pour une championne...

Je suis une visite guidée pour les enfants….. spécialisée dans l'histoire de Lyon, mais du point de vue des ...
Lire l'article
Vidéo de voyage
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté