Ah, Lyon et sa Fête des Lumières... Voilà tout simplement  l'une des plus grandes fêtes en Europe avec pas moins de 3 millions de visiteurs ! Autour d'une fête religieuse dédiée à Marie, célébrée le 8 décembre depuis les événements de 1852, la ville s'illumine de milliers de lumignons aux fenêtres et est le théâtre d'un vaste spectacle lumineux et sonore. Un spectacle saisissant à voir lors de parcours nocturnes à travers la ville, notamment sur les places incontournables que sont les Terreaux, toujours une merveille, la gare Saint-Paul, la cathédrale Saint-Jean, le théâtre des Célestins ou Bellecour. Bref, une occasion toute trouvée pour s'offrir un week-end inoubliable dans la capitale des Gaules.

 

Chaque année, les "Illuminations" sont plus fantaisistes, plus belles, plus incroyables. Une véritable fête populaire qui, sous la menace des attentats, a restreint son périmètre depuis l'an dernier à celui de la Presqu'île, du Vieux Lyon et de Fourvière, tout en conservant la magie de ces bâtiments animés par des jeux de lumière inédits. Mais avec une cinquantaine d'installations pour cette édition 2017, la fête va être encore une fois grandiose, malgré des contrôles aléatoires aux points d'accès du périmètre des festivités. Ce spectacle éphémère retrouvera sa durée initiale de quatre jours (contre trois lors de l'édition 2016). Et unique mettra une fois encore tous les sens du visiteur en émoi. Plasticiens, scénographes, machinistes, vidéastes, designers ou architectes offrent en effet un véritable show : le plus bel événement de la capitale des Gaules.

 

Un parcours unique et des animations grandioses

Lors de la Fête des Lumières, les principaux lieux de vie endossent leurs habits de lumière. Les animations les plus grandioses ont lieu dans les décors mythiques de l'hôtel de ville, de la cathédrale Saint-Jean et de Fourvière, les monuments immanquables de la ville.

Une possibilité intéressante est de partir de la célèbre place Bellecour. De là, on peut rallier les Terreaux et l'hôtel de ville en remontant la rue de la République. On peut également enjamber le pont Bonaparte et se concentrer sur le Vieux Lyon, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, et le quartier Saint-Jean et sa cathédrale. On peut également s'attaquer aux pentes de la Croix-Rousse et à la colline de Fourvière : les plus courageux grimperont à pied. Pendant que les romantiques emmèneront leur moitié pour  une croisière inoubliable sur la Saône.

Enfin sachez que les " Illuminations " ne se limitent pas au programme officiel. Les habitants n'hésitent pas à accrocher des guirlandes sur leurs balcons, pendant que les plus débrouillards projettent eux-mêmes de la lumière sur les murs. Il ne faut donc pas hésiter à se perdre pour s'émerveiller à chaque coin de rue.

Côté organisation, programmez une balade qui vous permettra de voir au moins l'hôtel de ville, la cathédrale Saint-Jean ou la colline de Fourvière si vous ne restez qu'une soirée. Si vous restez pour tout le week-end, le plus futé sera de consacrer chaque soirée à une zone précise du périmètre afin d'en profiter au mieux. Si le reste de l'année, on préfère le tramway pour profiter de la ville, le 8 décembre, prendre le métro permet d'admirer les rames éclairées en vert, rose fluo, jaune... Si toute l'année, Lyon mérite que l'on y pose ses valises, la fête des Lumières, voilà une occasion unique d'y faire une escapade... illuminée bien sûr !

 

Première visite lyonnaise

Son week-end permettra également de profiter de ses journées pour s'imprégner du charme lyonnais... Si Fourvière est le lieu idéal pour prier, se balader et admirer Lyon avec un panorama sensationnel depuis ses hauteurs, le Vieux Lyon est le principal site de visite de la ville. Facilement accessible, il comporte peu de rues, presque pas de places, mais d'innombrables traboules, ces passages couverts entre les habitations. Un conseil de visite si vous partez de la place Bellecour pour vous rendre dans le Vieux Lyon. Allez vers la gauche sur le quai Tilsitt et traversez la Saône sur la passerelle Saint-Georges. Remontez la rue Saint-Georges (à droite) vers la place de la Trinité, avant d'arriver sur la place Saint-Jean. À partir d'ici commence la piste des traboules et se perdre dans les immeubles devient le plaisir de découvrir des escaliers, des cours, des petits coins de paradis... Puis direction la Presqu'île, comprise entre le Rhône et la Saône, la Confluence et les pentes de la Croix-Rousse. La Presqu'île, c'est la " shopping zone " autour de la rue de la République (rue de la Ré' pour les Lyonnais !) qu'il faut découvrir dans un dédale de rues s'ouvrant sur de superbes places (Célestins, Jacobins, Terreaux et Bellecour). La place Bellecour est devenue au fil du temps le coeur de Lyon. Autour de la place, on peut admirer les belles façades des immeubles réhabilités grâce à l'intervention de Napoléon Bonaparte. Autre monument, méconnu des Lyonnais au sud-est de la place, une statue du Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry, aviateur et auteur né à Lyon. De place en place, en remontant vers les Terreaux, quartier de l'hôtel de ville et de l'Opéra réhabilité par Jean Nouvel, il faut flâner sur la place des Célestins (théâtre à l'italienne), la place des Jacobins (entièrement rénovée avec sa magnifique fontaine), parcourir la rue Mercière, se perdre dans la rue Lanterne et faire une halte au musée de l'Imprimerie et au musée des Beaux-Arts. Mais ce n'est pas ici que vous sentirez battre le coeur de la ville. Il faut continuer encore un peu plus au nord, au pied des pentes de la Croix-Rousse pour découvrir la place Sathonay et la place Fernand-Rey, sans aucun doute les endroits les plus agréables de la Presqu'île où se retrouvent les vrais Lyonnais, si près et si loin de l'agitation de la Presqu'île.

Face à la colline qui prie - Fourvière -, la Croix-Rousse est la colline qui travaille. Car si le monde entier connaît la Croix-Rousse, c'est en grande partie grâce aux canuts. Au XIXe siècle, la Fabrique (des dizaine de milliers de métiers à tisser) n'a plus assez de place en ville et s'installe dans des immeubles conçus " sur mesure " (hauts plafonds) pour accueillir les métiers à tisser. Depuis, on ne tisse plus à la Croix-Rousse que l'on appelle également Le Village. Un village qui jouit d'une ambiance apaisée. Depuis la fin du siècle dernier, c'est l'un des quartiers " bobo " de Lyon où l'on vient faire son marché bio sur le grand boulevard, ressourcer ses énergies, mais aussi s'amuser dans les pubs, bars à vin et cafés-théâtres.

 

A table !

Impossible de parler de Lyon sans parler de gastronomie. La ville fait l'objet d'une réputation internationale, due en grande partie à une phrase du critique culinaire Curnonsky qui a dit de Lyon en 1935 qu'elle était la " capitale mondiale de la gastronomie ". Autre image indissociable de Lyon, celle de Monsieur Paul Bocuse (dont le restaurant se trouve à Collonges-au-Mont-d'Or, au nord de Lyon), sans aucun doute le plus grand cuisinier du XXe siècle. Mais pourquoi ce titre, pas forcément justifié aujourd'hui, et ce succès ? Certainement parce que Lyon est géographiquement située au carrefour des terroirs français les plus riches en produits de haute qualité : Bourgogne, Bresse, Charolais, Dombes, Dauphiné, Vallée du Rhône, Auvergne, etc., apportent leurs fruits, légumes, poissons de lac et de rivière, viandes, sans oublier les vins et les liqueurs qui font également partie du repas français. L'autre richesse de Lyon, qui a largement contribué à la réputation de la ville, ce sont ces fameuses " mères lyonnaises ". Des femmes qui étaient à la fin du XIXe siècle les cuisinières de riches marchands et qui en rentrant à la maison mettaient leur savoir-faire au service des hommes du peuple en utilisant des produits moins nobles, notamment les abats. Ainsi, la cuisine des " bouchons lyonnais " est d'une incroyable qualité, réalisée avec des produits qui sont aujourd'hui devenus de véritables spécialités locales : tête de veau, tablier de sapeur, pied de porc, rognons, saucissons à cuire... sans oublier les célèbres quenelles.

 

Infos futées

 

Quand ? La fête a lieu le premier week-end de décembre. Cette année, rendez-vous du 7 au 10 décembre.

 

S'y rendre. En voiture, en bus ou en train, tout est possible.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Réservez vos billets de trains - Réservez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son escapade.

OFFICE DU TOURISME DE LYON - Plus d'informations sur le site

FÊTE DES LUMIÈRES - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions - Comparez

Trouvez une agence locale pour un voyage sur mesure - Trouvez

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez