Les Français ont coutume de dire que la France compte parmi les plus beaux pays du monde. En la matière, le Gers, le département par excellence de la belle province de Gascogne, occupe le haut du podium. La beauté des paysages, faits de vallons et de couleurs inoubliables, s'allie à un climat des plus agréables. Et chaque année, le petit village de Marciac devient presque le centre du monde. Carqui ne connaît JIM ? JIM... pour Jazz in Marciac, bien sûr ! La renommée de ce festival dépasse les frontières et ce n'est pas pour rien. Le petit village gersois s'anime chaque année au début du mois d'août, et ce depuis 1978, pour accueillir les plus grandes pointures, ces artistes qui peuvent vous mettre des étoiles plein les yeux !

 

Des visites incontournables

La bastide royale de Marciac fut fondée en 1281 selon un plan typique des bastides gersoises : une place centrale, desservie par deux rues perpendiculaires à chaque angle et accueillant une halle dédiée au commerce. La halle fut détruite en 1871, ne laissant qu'une vaste place - la plus grande du Gers - de 130 m de long et de 75 m de large. Tout autour, les élégantes façades percées d'arcades réunissent commerces et lieux de restauration. L'église Notre-Dame-de-L'Assomption, édifice gothique du XVe siècle au clocher-porche carré contient trois nefs et un choeur pentagonal abritant des sculptures du XIVe siècle mais de tradition romane. L'ancien couvent des Augustins s'avère remarquable par son porche, sa façade, et son clocher octogonal, dont la flèche, qui culmine à 85 m, est la plus haute du Gers.

Le lac, où les activités nautiques motorisées sont désormais interdites, offre, entre autres particularités, d'être très poissonneux et d'accueillir sur sa berge une imposante péniche qui tient lieu de restaurant. Un deuxième restaurant est installé depuis quelques années sur la berge du lac, ainsi qu'un village Pierre & Vacances, favorisant le tourisme familial. Les arènes traditionnelles, établies depuis le milieu du XIXe siècle, sont régulièrement le théâtre de courses landaises, tradition bien développée dans cette partie du département, voisine des landes. Il faudra aussi aller jeter un oeil au Museum d'Histoire naturelle. Afin de conserver la belle collection créée par son père, Joseph Abeilhé fait don, dans les années 1930, de ce musée à la commune de Marciac. Depuis, petits et grands peuvent y découvrir un grand nombre d'espèces connues et méconnues du monde entier. Dans les vitrines dont l'allure obsolète fait tout le charme, plusieurs thèmes sont à l'honneur comme l'ornithologie, l'entomologie avec une mignonne collection d'insectes, la géologie et la paléontologie. On y trouve aussi quelques insolents reptiles, des mammifères naturalisés, des coquillages...

Enfin, on visitera avec plaisir l'Espace Eqart. Cette galerie de 300 m², largement reconnue, est menée par un collectif d'artistes qui propose toute l'année une exposition permanente d'un fond de 300 oeuvres de 25 artistes comme Rémi Trotereau, Robert Keramsi ou encore Victor Soren. Cette collection variée, piochée dans des courants dits inclassables et singuliers, marque le site, mais s'exporte également puisque Eqart a dernièrement été exposé à la galerie de l'Écharpe à Toulouse et à Paris, au Lieu 37 : autant dire que le talent vit à Marciac !

La capitale du jazz...

Étape obligatoire : faites un détour par le musée des Territoires du jazz, un espace scénographique de 600 m² qui retrace en musique, grâce à une audio-balade, l'histoire du jazz, des origines à nos jours. Car c'est bel et bien le jazz qui a fait de ce petit bourg une référence mondiale, membre du club très fermé des Grands sites de Midi-Pyrénées.

Tout est parti, vers la fin des années 1970, d'un banal concert qui aurait pu ne pas connaître de lendemains, mais les gars et les filles du foyer rural se dirent que cette première méritait un prolongement. Et comme Bill Coleman et Guy Lafitte, qui vivaient dans le Gers, les y encouragèrent, de fil en aiguille, le jazz s'est enraciné à Marciac. Depuis 1978, les noms des plus grands s'y sont succédé : Dizzy Gillespie, Ray Charles, Stan Getz, Max Roach, Sonny Rollins, Ray Brown, Lionel Hampton, Oscar Peterson, Bill Coleman, Winston Marsalis, Guy Lafitte, etc. Chaque été, de fin juillet à la mi-août, le festival JIM (Jazz in Marciac) propose les plus grandes pointures de la scène jazz à un très large public, ce qui génère d'importantes retombées économiques pour la ville mais aussi pour tous les secteurs environnants. Durant plus de deux semaines, le jazz est partout. Sous le grand chapiteau installé pour l'occasion, au stade de rugby, à la place centrale, aux terrasses des cafés et dans les rues. La musique règne en maître pendant les trois semaines du festival. En 2011 a été inaugurée la superbe salle de concert et théâtre L'Astrada, où toute l'année, la saison culturelle de Marciac présente des spectacles de première qualité, et pas seulement du jazz, loin de là.

... et du bon vin !

Quand on évoque ce festival international de jazz, on songe aussi immédiatement aux producteurs Plaimont qui ont tissé, en 35 ans, des liens indestructibles, depuis les débuts balbutiants de chacun, en 1977, jusqu'à cette notoriété commune. Parfait métissage de deux cultures si éloignées et si proches finalement, la musique et le vin, dans un seul but : la sauvegarde et le développement de la région. Marciac et Plaimont, inconnus à l'époque, jouent aujourd'hui dans la cour des grands ! L'union de Saint-Mont et de Marciac est un bel exemple : 350 vignerons s'investissent pour faire découvrir aux festivaliers non seulement leurs vins mais aussi l'ensemble des activités créées à Marciac autour de la vigne et du vin. Ainsi retiendra-t-on surtout les plus belles réalisations économiques comme la construction de Pierre et Vacances, l'atelier d'initiation au jazz et ses 200 élèves, parrainé par Wynton Marsalis, la création du lycée viticole de Riscle avec la filière " la vigne et le vin ", sans oublier la célèbre vigne de Marciac et ses 6 000 pieds parrainés par les festivaliers ; 150 rangées sont dédiées chacune à des musiciens célèbres venus au festival. La nouvelle saison du festival est attendue avec ses grands classiques et ses surprises. Plaimont Producteurs y jouera une fois de plus un rôle majeur, partout dans les rues, lors de dégustations, aux arènes, sous le chapiteau, coiffés de leur indémodable béret et ceint de leur tablier !

 

Infos futées

 

Quand ? On peut évidemment se rendre dans le Gers et à Marciac toute l'année, mais pour assister au festival Jazz In Marciac, rendez-vous dans le village du 25 juillet au 15 août 2019.

 

S'y rendre. En voiture, en train, en bus ou en avion (via l'aéroport de Toulouse-Blagnac), tout est possible.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Réservez vos billets de trains - Réservez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son escapade.

OFFICE DE TOURISME DE MARCIAC - Plus d'informations sur le site

JAZZ IN MARCIAC - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions - Comparez

Obtenir un devis d'une agence locale pour un voyage sur mesure - Demander

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez