À l'horizon se profilent des vignes vertes aux raisins gorgés de soleil et aux noms de cépages tous plus poétiques les uns que les autres. Le temps des vendanges est venu tout doucement, celui aussi de parcourir, en dehors des sentiers battus, un territoire qui foisonne de surprises. En Narbonnaise, à l'heure où les derniers vacanciers ont déserté les plages du littoral, où la chaleur du soleil de septembre réchauffe encore les peaux sans les brûler, on ne résiste pas à cette envie irrépressible de partir autrement, de se dégager de toute contrainte, de s'arrêter où l'on veut, dans des lieux insolites, encore sauvages, du bord de la Méditerranée ou au coeur d'un village pittoresque. Et c'est en camping-car, pour profiter de l'été indien, qu'on embarque en Narbonnaise pour suivre un itinéraire improvisé au fil des envies et des aires de stationnement qui maillent le territoire, 14 au total, aménagées et équipées ainsi que de nombreux campings où faire halte dans son home sweet home.

 

Douceur de vivre de l'arrière-saison en Narbonnaise

On ne se lasse pas des ambiances méditerranéennes, des lumières changeantes sur la mer, de ce bleu du ciel qui se détache des pinèdes avec force, des massifs spectaculaires qui se révèlent aux yeux ébahis, du calme qui baigne les anciens villages de pêcheurs au bord des étangs. A bord de son camping-car, on prend le temps. De vivre, de contempler, de savourer. De choisir aussi. Le lieu et l'ambiance du lieu où l'on s'arrêtera au cours de son itinérance. Car ici, en Narbonnaise, ce " concentré de Méditerranée ", le choix est vaste pour les camping-caristes. On peut se poser à Narbonne, sur la route des plages, une aire idéalement située à quelques minutes du centre, pour parcourir ruelles et venelles, se balader le long du Canal de la Robine, pousser la porte des musées de la capitale "romaine". Plus près de la mer Méditerranée, on fait halte à la plage des Chalets à Gruissan ; côté pratique, on y trouve une station de vidange. C'est d'ici qu'on emprunte la piste cyclable pour découvrir le village en circulade, la tour Barberousse et son formidable panorama. Non loin, le port de plaisance, la plage sauvage, et le massif calcaire de la Clape, où on s'aventure sur des sentiers balisés. A Gruissan, 380 places attendent les camping-caristes sur trois aires d'accueil : celle de la plage des Chalets bien sûr mais aussi l'aire des 4 Vents sur le port et de Mateille, située sur la route de Narbonne Plage.

 

 

L'été indien à la carte 

Pour les passionnés de sports nautiques, kite, windsurf, on descend vers Leucate, au spot du Goulet, et son aire de stationnement avec vue sur l'étang, les Corbières et les Pyrénées où se profile le Canigou. À Leucate, deux autres aires sont ouvertes aussi à l'année. On n'hésite pas non plus à reprendre la route, vers Peyriac-de-Mer, un charmant village lagunaire, où le temps semble comme suspendu, comme les barques colorées des pêcheurs sur l'étang. De l'aire de stationnement, à deux pas du village, l'été indien offre ces instants rêvés, ni trop chaud, ni pas assez pour partir à pied explorer les anciennes salines, observer le vol des flamants roses et s'extasier face à un magnifique coucher de soleil. Autre ambiance, un peu plus loin, dans le cadre naturel de l'étang de Pissevaches : à Saint-Pierre-la-Mer, on ne se presse pas. Non loin de la base de loisirs, on stationne son camping-car avant de partir profiter des dernières baignades de l'été, qui en septembre joue les prolongations. 

En savoir plus sur les 14 aires de camping-car aménagées de la Narbonnaise sur leur site Internet. Contact par email : [email protected] ou par téléphone au 04 68 41 55 70.


 

Liberté, quand tu nous tiens...

L'idéal avec le camping-car, c'est qu'on est libre de décider ! Liberté, liberté... Ici où là, le territoire ne manque pas d'atouts pour satisfaire les envies de dépaysement : la mer et ses plages, les massifs de la Clape, les terroirs multiples, les vignobles à perte de vue, le cadre apaisant de l'abbaye de Fontfroide, le canal du Midi et ses canaux qui mènent le voyageur vers la mer Méditerranée. Bref, de quoi se concocter des vacances à la carte, et se réjouir des belles couleurs de l'été indien. Le luxe en un mot ! Et la liberté de choisir entre 500 km de sentiers de randonnées, des espaces VTT labellisés à Gruissan dans le massif de la Clape et sur le canal du Midi, un petit tour en mer en catamaran, ou en canoë sur les lagunes, une balade en bateau pour tout savoir sur les parcs ostréicoles, ou à cheval à partir d'un des centres équestres du territoire, où on se ressource dans un cadre sauvage.

Plus d'infos sur leur site Internet.

 

Art de vivre : ici, les villages ont une âme

Et puis, il y a les gens, les vrais, les femmes et les hommes qui font le sel de cette terre. On s'arrête à proximité d'un des 38 villages autour de Narbonne dans une aire de camping-car, et on prend le temps d'écouter, de flâner dans les ruelles. Sur la terrasse d'un café, à l'ombre d'un figuier, on se laisse conter les histoires du village, à l'heure d'une pause gourmande. On s'initie à l'art de vivre méditerranéen typiquement languedocien. Les mille odeurs, les cris de joie des enfants qui jouent sur la place du village, les rires des anciens qui se délectent toujours à " contar las istòrias del païs "... tout y est. Vraiment, on est bien ici. 

Plus d'infos sur leur site Internet.

 

" Exception " culinaire, c'est la règle !

Produits de la pêche sur les petits ports du littoral, fromages de chèvres qu'on trouve sur les marchés le matin, vignes qui produisent un vin de caractère, oliviers qui ponctuent les paysages au bord des routes dans l'intérieur des terres... tout cela fait saliver les papilles. Et donne envie de s'arrêter chez les restaurateurs de la Narbonnaise pour goûter aux " Assiettes de Pays ". Car ici, manger local est de coutume. Alors, on délaisse le camping-car un moment pour partir à la découverte de ces lieux attachants. Au Somail, les dernières péniches naviguent tranquillement sur le canal tandis qu'on s'attable, et que le chef propose son assiette composée des meilleurs produits du terroir, livrés par les producteurs locaux ou les entreprises régionales artisanales. Et face au Salin de l'île Saint-Martin, à Gruissan, on goûte en même temps qu'aux derniers rayons de soleil, à cette tapenade exquise accompagnée d'un merveilleux chardonnay local. Demain, à Narbonne, au coeur des Halles centenaires, il sera encore temps de partager d'autres instants de bonheur, un déjeuner copieux à la bonne franquette, à même le zinc du comptoir d'un des restaurateurs discrets, qui vous indiquera avec générosité les meilleurs produits frais à emporter sur place.

Plus d'infos sur leur site Internet.