Le bassin d'Arcachon, c'est l'émerveillement des couleurs, les forêts de pins, la transparence de l'eau et les plages sans fin. Un pays de l'enchantement. Symbolisée par la dune du Pilat, c'est une destination idoine pour voyager avec des enfants tant les découvertes et les sensations sont nombreuses : baignade, surf, vélo, accrobranche, balade en bateau, baptême de l'air... Pour tout le monde, l'ivresse des grands espaces est là, juste derrière la dune. Une fois l'ascension effectuée, l'océan apparaît.

 

Barboter dans le bassin

Un spectacle tranquille et pittoresque vous attend à l'ombre de quelques pins maritimes. Côté bassin, pas de déferlantes, mais de petites plages paisibles avec une jolie vue sur le bassin, les villages ostréicoles et le spectacle continuel de la vie sur la " Petite Mer ". Que ce soit au Cap Ferret, à Claouey, à la plage Saint-Brice d'Arès ou à la Hume du côté de Gujan-Mestras, l'ambiance est  sereine, tant les plages du bassin sont familiales. Après avoir pris la mesure du bonheur de vivre au bord de l'eau, prendre de la hauteur devient indispensable pour se repérer. Rendez-vous à la dune du Pilat : le premier arrivé en haut a gagné !

La dune du Pilat est un incontournable. En l'abordant par la forêt, vous bénéficierez d'un escalier très pratique. L'ascension vous mènera à plus de 100 mètres d'altitude. Entre deux océans, la position semble précaire : la dune est cernée par la forêt landaise d'un côté et l'océan Atlantique de l'autre. Le bassin s'ouvre à perte de vue et la presqu'île du Cap Ferret paraît lointaine et fragile. Le bassin est fermé par de redoutables passes entre la dune du Pilat, le banc tortueux d'Arguin, le non moins insaisissable banc du Toulinguet et la pointe du Cap Ferret de l'autre côté. Elles sont parmi les plus dangereuses au monde. Tournez-vous vers le bassin : qui saura compter le nombre de phares, de clochers, qui distinguera en premier l'île aux Oiseaux ? Verrez-vous les plates des ostréiculteurs naviguer vers le banc d'Arguin ? Baissez-vous ! Un avion de chasse vient de passer ! Il a décollé de la base de Cazaux, toute proche. Car le bassin est aussi la terre des chevaliers du ciel ! Quoi de plus beau que de découvrir le bassin d'Arcachon depuis le ciel ? Les eaux émeraude se reflètent dans les conches et la plage dévoile sa vertigineuse perspective. Que ce soit en ULM, en avion de loisirs depuis Andernos ou de Villemarie à La Teste-de-Buch, en parapente depuis la dune du Pilat, ou même en jet, vous ne manquerez pas d'occasions de prendre de la hauteur.

 

Le phare des deux mondes

Montez les 52 marches pour arbitrer le match permanent entre le bassin et l'océan avec la presqu'île du Cap Ferret comme champ de bataille. Sa pointe effilée semble tellement fragile. Le mince cordon dunaire ressemble à un château de sable destiné à disparaître à la prochaine marée. Car il s'agit bien de cela, seule la presqu'île garantit la protection du bassin face aux assauts de l'océan. Mais ces choses-là changent doucement. Si nous respectons le milieu naturel, son évolution n'en sera que plus lente. Un sentier qui débute à la pointe vous guidera à travers les dunes pour vous raconter son histoire. Le phare balaie de son feu rouge tous les protagonistes de cet environnement privilégié. Désormais, vous saurez reconnaître, la pointe du Cap Ferret, la dune du Pilat, Arcachon, l'île aux Oiseaux et l'ensemble de la presqu'île. À partir d'ici, le prochain continent est américain, même si le plus proche est le continent africain d'où reviennent ou partent les oiseaux du bassin en fonction de la saison.

 

Ornithologues en herbe à l'affût des oiseaux

La cigogne blanche est une fidèle. Les aigrettes et les hérons y ont également leurs habitudes. Certains sont même résidents à l'année. Nous leur rendrons visite dans le delta de la Leyre au parc ornithologique du Teich. La rivière qui se jette dans le bassin a créé un vaste labyrinthe où nichent nos amis. Dans le Domaine de Certes, les anciens réservoirs à poissons sont maintenant une vaste pension pour oiseaux en villégiature. Enfin, entre Lège et Arès, la réserve des prés-salés ressemble à l'Afrique, à la savane piquetée de baobabs. À quelques pas de là, la cabane du résinier vous expliquera comment partir à l'aventure dans ce vaste espace sauvage. Dans les pinèdes, de nombreuses pistes cyclables sont à l'abri de la circulation routière et desservent tout le bassin d'Arcachon. Le gibier est abondant et croiser un chevreuil n'est pas impossible ; quant au sanglier solitaire, c'est lui qui vous regardera...

De nombreuses activités se déroulent sous les pins. Mais il y en a une qui a trouvé ici son terrain de prédilection : l'accrobranche. De nombreux parcs rivalisent de ponts de singe et de tyroliennes pour vous faire grimper et descendre des pins. À vous de jouer ! Mais sur le bassin, d'autres sports sont à l'honneur. Et tout commence dans le delta de la Leyre ou dans celui du canal de Lège. Pendant que certains se cachent pour découvrir les oiseaux, d'autres descendent les cours d'eau en suivant leurs nombreux méandres. En canoë ou en kayak, tous se retrouvent au débouché, sur le bassin d'Arcachon. Reste ensuite à conquérir l'île aux Oiseaux et plus loin, le banc d'Arguin.

 

A la découverte des îles  

Un tour en bateau sur le bassin vous permettra de découvrir l'île aux Oiseaux et les cabanes tchanquées. On n'y débarque pas, mais la balade est passionnante pour découvrir les secrets du bassin : les esteys (les chenaux où naviguer), les hauts-fonds de l'île aux Oiseaux qui multiplient par trois sa surface à marée basse, ou encore, les parcs ostréicoles. Les cabanes sur pilotis sont l'emblème du bassin à côté de la dune du Pilat. Empruntez l'un des nombreux bateaux qui permettent de faire le tour de l'île aux Oiseaux au départ d'Arcachon ou du Cap Ferret. Reste un objectif à part, le banc d'Arguin. Une fois déposé sur ses rives, vous aurez le sentiment d'entrer dans un monde parallèle, ni tout à fait à terre et pas complètement en mer.

 

Dans le labyrinthe des villages

Les villages ostréicoles sont de véritables ruches. Ils sont en mouvement presque continuellement. La nature y impose son rythme. Tout y a sa place : les bassins où se reposent les huîtres, les cabanes de travail, les quais de déchargement et les plages d'échouage des plates. Les tracteurs multicolores et les petits wagons qu'on pousse sur des rails complètent le tableau. Il paraîtrait d'ailleurs que les tracteurs du village de l'Herbe compteraient parmi les plus beaux. Il se dit aussi que c'est à Piraillan et au Canon que les petits wagons sont les plus nombreux. Si l'huître demande un travail continu, l'activité varie en fonction de la saison. Inutile de dire qu'il ne faut pas encombrer les allées autour des fêtes de fin d'année... Reste que cet ensemble de cabanes forme des villages incroyablement pittoresques. Des allées traversent les zones de travail et percent l'ordonnancement des maisons. Sur la presqu'île, les cabanes deviennent des villages dans la ville. Le bassin d'Arcachon est ainsi : accueillant et chaleureux, mais aussi tellement secret et varié.

 

Infos futées

 

Quand ? L'été, c'est bien ; pendant le printemps et durant le mois de septembre, c'est l'idéal.

 

S'y rendre. En voiture, en train ou en avion (via Bordeaux), tout est possible.

AIR FRANCE - Plus d'informations sur le site

VOYAGES SNCF - Plus d'informations sur le site

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Trouvez un covoiturage en 3 clics - Blablacar

 

Utile. Pour préparer au mieux son escapade.

OFFICE DU TOURISME DU BASSIN D'ARCACHON - Plus d'informations sur le site

OFFICE DU TOURISME DE LEGE-CAP FERRET - Plus d'informations sur le site

OFFICE DU TOURISME D'ARES - Plus d'informations sur le site

Trouvez votre hôtel aux meilleures conditions - Comparez

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez