Tout en longueur, à l'ouest de l'archipel des Philippines, Palawan est l'île la plus sauvage, la plus préservée et la moins peuplée de l'archipel. Forte de sa beauté et de ses atouts naturels, monts rocheux, forêt luxuriante et fonds marins confondus, elle est devenue l'une des îles des Philippines les plus appréciées des touristes. Plages de sable fin, lagons turquoise, faune sous-marine somptueuse. Autant dire que la destination vaut le détour.

 

Au sud-ouest des Philippines, à 568 km de Manille, l’île de Palawan s’étend entre l’île de Mindoro et le nord de Bornéo. De forme longiligne, bordée d’eaux turquoise, elle sépare la mer de Chine de la mer de Sulu. Palawan s’étend sur 425 km du nord au sud, et 40 km en largeur. Elle fait partie des 1 768 îles et îlots qui forment la province du même nom, la plus vaste province des Philippines. Palawan comprend une population d’environ 460 000 habitants, dont au moins 60 000 appartiennent aux minorités ethniques. Elle se caractérise par de nombreux groupes culturels et tribaux. Palawan reste peu peuplée en raison de son éloignement des autres îles du pays, à l’écart du progrès industriel et des infrastructures touristiques modernes. La flore, très dense, rend compliqué tout projet d’infrastructures routières, même si celles-ci se sont bien améliorées ces dernières années. Le moindre trajet constitue cependant toujours une petite aventure.

Aux origines de cette île de rêve

Il y a des siècles, Palawan était reliée à Bornéo par une bande de terre à présent submergée. A l’arrivée des Espagnols, l’île était sous le contrôle des sultans de Jolo et de Bornéo. Pour Pigafetta, l’historien de l’expédition de Magellan, qui la découvrit au XVIe siècle, Palawan est d'ailleurs « la belle et sûre terre promise ».

Le nom Palawan viendrait de l’expression chinoise pa lao yu qui signifie « terre d’asile ». A cette époque, l’île était peuplée de colons d’origine protomalaise, dont les Bataks, les Pala’wans, les Negritos et les Tagbanuas. L’île est devenue célèbre en 1978 quand on a découvert, au sud, une tribu très ancienne, les Taut-Batus, isolée depuis des milliers d’années et aujourd’hui protégée.

L’île sauvage par excellence

Surnommée « la Dernière Frontière », à cause de sa configuration géographique, Palawan est, par sa faible population et son apparence de paradis inexploité, l’île sauvage par excellence, une véritable réserve écologique, recouverte d’une jungle tropicale impénétrable et demeurée intacte. Elle est appréciée pour la beauté de ses paysages et la splendeur de ses fonds marins. Elle est parcourue dans toute sa longueur par une chaîne de montagnes assez élevée (1 000 m d’altitude en moyenne), d’où jaillissent des rivières et des ruisseaux. Des noms étranges sont attribués à ses pics : Cleopatra’s Needle, the Teeth ou Thumb Peak. Son point culminant, le mont Matalingahan, s’élève à 2 086 m, dans le sud de l’île.

Palawan se divise en quatre régions que l'on rejoint en bateau, du nord au sud : Coron (la plus fantastique zone naturelle), El Nido (la plus touristique), Port Barton (village le plus tranquille) et Puerto Princesa (la plus grande ville de l'île). Louez un scooter et défilez sur la route principale, le long des rizières et des plages, pour prendre le temps d'apprécier votre découverte. Pas de connexion Internet à Palawan, il faut le savoir ! Cela peut être l'occasion d'une vraie déconnexion de la vie numérique et des réseaux sociaux. Vous pouvez dormir dans des guest-houses ou des maisons d'hôtes et de petites structures hôtelières. Pour plonger et partir à la découverte des richesses marines et sous-marines, vous devez être accompagné d'un guide local accrédité. Plonger à Palawan est une expérience inoubliable. Vous découvrez un paysage sous-marin peuplé de poissons exotiques et colorés, digne des plus belles brochures touristiques.

Excursions et visites en pagaille

Laissez-vous inspirer par le célèbre explorateur Jacques Cousteau qui considérait l'île comme le plus bel endroit au monde, rien que ça !

Aujourd'hui, le nord de l’île devient de plus en plus fréquenté. Les îles de la baie de Taytay, au nord de Puerto Princesa, et surtout les eaux cristallines de l’archipel de Bacuit au large du gros village d’El Nido sont enchanteresses. Les îles Calamianes, et notamment l’île de Coron, constituent certainement l’un des plus beaux endroits des Philippines. Elles demeurent très préservées et représentent l’endroit rêvé pour les amateurs d’aventure et notamment de plongée.

On peut aussi visiter Puerto Princesa, la capitale de l’île, avec son allure de bourgade provinciale, son marché aux poissons et son village de pêcheurs sur pilotis avec les poissons séchés qui brillent au soleil. Mais c’est avant tout le point de départ pour se rendre à Sabang, pour découvrir la rivière souterraine de Saint-Paul. On visite ce monument naturel en s’enfonçant en petite embarcation dans les calcaires du crétacé, au milieu des chauves-souris et des salanganes. La rivière débouche sur un lagon bleu turquoise, où se mélangent l’eau douce et l’eau salée avant de se jeter, par un étroit chenal, dans la mer de Chine.

Le sud de l’île, moins touristique, se termine par un chapelet d’îlots, accessibles par banca depuis la côte.

Palawan est bien plus familière aux Français depuis que l’édition 2007 du programme télévisé Koh Lanta y a été réalisée.

Faune et flore, un paradis à protéger

Géologiquement liée à Bornéo à laquelle elle était rattachée par la terre il y a 20 000 ans, elle l’est donc également en ce qui concerne la faune et la flore.

Palawan avec ses nombreuses espèces endémiques est un paradis pour le botaniste ou le naturaliste, un monde fascinant pour l’explorateur et l’aventurier. Sa faune, qu’elle soit terrestre ou marine, est très abondante et variée. Les récifs de corail et les eaux transparentes enthousiasment les snorkelers, les plongeurs, les photographes et les biologistes. Depuis 1967, la province entière est déclarée sanctuaire animalier. Elle est considérée comme la plus grande réserve naturelle marine et terrestre. Les falaises d’El Nido et les grottes des îles Coron et Pabellones abritent d’innombrables nids d’hirondelles, ingrédient pour le mets de roi qu’est la soupe orientale du même nom. En forêt, il existe une immense variété d’animaux encore mal connus. Elle abrite aussi de superbes espèces de papillons, la plus spectaculaire étant le Papilio trojano, un géant que l’on ne trouve qu’à Palawan. L’exploration des eaux de Palawan réserve d’autres émotions : les épaves de la Seconde Guerre mondiale entourant l’île de Busuanga, surtout dans la baie de Coron, constituent l’un des joyaux de la plongée sous-marine aux Philippines.

A Palawan, des militants écologistes luttent pour sauver leur paradis en s'opposant aux bûcherons pratiquant la déforestation et l'abattage illégal. Sans armes, la milice écolo nommée PNNI confisque tronçonneuses et machettes à leurs adversaires parfois au péril de leur vie. En 2018, avec 41 homicides, le pays arrivait à la seconde place des nations où le taux de crime commis contre les militants écologistes était le plus élevé.

 

Infos futées

 

Quand ? La haute saison touristique, et la meilleure période pour partir aux Philippines et à Palawan en particulier s'étend de début novembre à fin février-début mars et pendant la semaine sainte (mars-avril). La basse saison touristique s'étend de juin à octobre (tarifs plus bas le plus souvent). Durant cette période de mousson, une vingtaine de typhons traversent le pays.

 

S'y rendre. Puerto Princesa est le principal point d’entrée dans la province et est desservie par les principales compagnies aériennes philippines. On ne peut aller plus au sud par avion. Les vols de Manille à destination de Palawan sont fréquents, fiables et plutôt bon marché. Compter 1 heure 10 de vol environ pour Puerto Princesa.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son séjour.

DÉPARTEMENT DU TOURISME DES PHILIPPINES - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions – Comparez

Obtenir un devis d'une agence locale pour un voyage sur mesure - Demander

Trouvez une activité culturelle ou sportive – Trouvez

Organiser un voyage en groupe - Demander un devis