POUILLES-CALABRE-BASILICATE - guide touristique du Petit Futé

Benvenuti !

La botte italienne est une destination qui s'accompagne d'une évidence : l'Italie du Sud avec les Pouilles, la Basilicate et la Calabre, est pourvue de mille charmes séculaires. Une destination à seulement 2h30 de Paris, à privilégier pour son passé si riche en histoire, aux édifices préservés de ses villes et villages, aux fouilles et zones archéologiques mises à jour aux cours du temps, aux magnifiques côtes aux flots azurs, à ses montagnes sauvages... Ainsi donc le tourisme ne s'arrête pas en dessous de Naples, et la Sicile n'est pas non plus l'unique destination de l'Italie du Sud.
Qui pourrait imaginer l'importance historique de ces régions... La ville de Bari est aujourd'hui un haut lieu de pèlerinage pour les orthodoxes, une grande majorité des châteaux fortifiés de la région est l'oeuvre d'un empereur germanique (Frédéric II de Hohenstaufen). Sans oublier l'impact stratégique d'une zone qui fut un pont entre Orient et Occident, qui accueillit sur ses terres autant de Grecs que de Romains, de Byzantins, de Normands, d'Angevins, de Bourbons... qui laissèrent des trésors d'architecture sur ces terres, comme ces châteaux, églises, cathédrales, chapelles dans la roche... Des fouilles ont mis à jour certains de leurs trésors et bien d'autres richesses depuis l'ère paléolitique, qui ont su enrichir les collections des musées et parcs archéologiques. Ainsi cet incroyable melting-pot d'influences et de croyances, a laissé des vestiges considérables et variés dans ces trois régions.
L'Italie du Sud c'est bien entendu un trio enchanteur, entre mer ou montagne, gastronomie, et sens de l'accueil. Ici, la nature et le littoral magnifient le paysage et enrichissent la table. La mer, source infatigable de nourriture, fief de l'espadon et de la morue (entre autres), fait vivre nombre d'habitants et étale ses eaux limpides dans le sud des Pouilles et sur la côte tyrrhénienne. Elle vient lécher délicatement les ruines romaines, les petits villages typiques de pêcheurs comme les plus gros complexes hôteliers.
A la civilisation méditerranéenne vient se superposer celle de la terre ferme et des valeurs traditionnelles paysannes. L'intérieur des terres de ces trois régions ne manque pas d'impressionner le visiteur. Parcs nationaux, villages médiévaux de la plaine apulienne, bourgs de Basilicate accrochés à la roche, sites byzantins perdus dans les montagnes calabraises... Le plus inattendu des paysages est celui que l'on découvre en s'enfonçant loin des côtes, où abondent les fermes fortifiées, les sanctuaires de montagnes et les ruines de vieux châteaux forts. Ici, vivent des hommes fortement attachés à leur terre, et qui, malgré les différences de caractère d'une région à l'autre, portent en eux la marque de cette identité méridionale, mêlée de joie et de recueillement. Laissons-nous donc charmer par ce petit bout d'Italie authentique, où Matera (Basilicate), élue Capitale de la Culture 2019, met plus que jamais en avant ses joyaux culturels et donne une excellente occasion de s'envoler pour ce vaste territoire doté d'un si riche patrimoine matériel et immatériel.
L'équipe de rédaction.

POUILLES-CALABRE-BASILICATE : les adresses futées

POUILLES-CALABRE-BASILICATE : Trouver un restaurant, hôtel, bar, discothèque, boutique, musée, monument ...

POUILLES-CALABRE-BASILICATE : Idées de séjour

Séjour courtHaut de page
Les Pouilles en une semaineHaut de page

Des trois régions, les Pouilles sont les plus étendues et regroupent sans doute le plus de merveilles au mètre carré. Les points d'intérêt incontournables sont concentrés dans les provinces de Bari et Lecce, mais on ne saurait omettre la province de Matera, en Basilicate.

Le monument le plus frappant est le Castel del Monte, ouvrage magistral du temps de Frédéric II : une imposante couronne de pierre dominant une colline ocre. La magie se poursuit jusqu'à Matera et ses maisons-grottes, une ville qui semble tout droit surgie de la Bible.

Le patrimoine artistique et architectural le plus riche se trouve principalement à Lecce, que l'on surnomme la " petite Florence du Sud ". Lecce présente en effet l'une des plus fabuleuses concentrations de témoignages d'art baroque en Italie. Toute la région de la vallée d'Itria, comprise entre Alberobello et Cisternino, est à savourer sans modération pour le spectacle de ses habitations trulli immergées dans les champs d'oliviers, mais également pour sa gastronomie et son bon vin.

A partir de Bari-Matera-Lecce, on peut enrichir l'itinéraire par la ville blanche d'Ostuni, ainsi que par Otranto, à une trentaine de kilomètres de Lecce, si le temps vous le permet.

Jour 1 : Bari - Castel del Monte (60 km environ). Visite de la vieille ville de Bari et de ses deux plus beaux édifices religieux : la basilique Saint-Nicolas et la cathédrale San Sabino. Escapade en fin de journée pour assister au coucher de soleil à Castel del Monte. Visite du château. Retour vers Bari par la cathédrale de Trani, l'un des plus beaux vestiges de l'art roman des Pouilles. Nuit à Bari.

Jour 2 : Bari - Matera (65 km). Départ de Bari en début de matinée et arrivée à Matera pour y consacrer une journée entière. Visite des sassi (habitations troglodytiques), de la cathédrale, du musée Ridola et du Palazzo Lanfranchi. Excursions dans les églises-grottes. Nuit à Matera.

Jour 3 : Matera - Alberobello (78 km). Départ de Matera en début de matinée et arrivée à Alberobello en fin de matinée. Promenade dans la ville des trulli. Observation des trulli éparpillés dans la campagne. Nuit à Alberobello.

Jour 4 : Alberobello - Martina Franca - Ostuni (32 km). Départ pour Martina Franca le matin. Visite du palais ducal. Arrivée à Ostuni en début d'après-midi. Promenade dans la vieille ville. Visite de la cathédrale. Bain de mer à la Marina di Ostuni (sable fin à Torre Canne). Nuit à Ostuni.

Jour 5 : Ostuni - Lecce (75 km). Départ d'Ostuni le matin. Arrivée à Lecce en début d'après-midi. Visite de la Piazza Sant'Oronzo, avec l'amphithéâtre, le Palazzo del Seggio et les églises (Santa Maria delle Grazie et Sant' Irene), de la Piazza del Duomo et de la véritable splendeur baroque de la ville : l'église de Santa Croce. Nuit à Lecce.

Jour 6 : Lecce. Promenade dans la ville, entre les trois portes. Visite de l'église San Nicolo e Cataldo et du Musée provincial (riche collection de pièces archéologiques et pinacothèque). Deuxième nuit à Lecce.

Jour 7 : Lecce - Bari (151 km). Retour à Bari dans la journée.

Séjour longHaut de page
Les Pouilles et la Basilicate en deux semainesHaut de page

La visite dans les Pouilles mérite largement une bonne dizaine de jours, sachant qu'il serait dommage de manquer les merveilles naturelles du Gargano au nord et du Salento, à l'extrême sud. L'itinéraire ci-dessus peut également être légèrement modifié dans une partie de la Basilicate, la province de Potenza abritant également l'un des plus beaux châteaux de Frédéric II, celui de Melfi, ainsi que d'intéressants vestiges archéologiques non loin de là, à Venosa.

La côte au nord de Bari, dont les cathédrales sont parmi les plus belles des Pouilles, mérite également d'être visitée, notamment celle de Trani. On pourrait également y intégrer Molfetta, Giovinazzo et Bitonto. Cette partie du parcours sera placée sous le signe de l'art roman apulien.

En revanche, la Calabre ne pourra pas être comprise dans cet itinéraire de deux semaines, à moins d'en faire un véritable parcours du combattant. Bien que Bari soit distant d'environ 455 km de Reggio di Calabria, compte tenu de l'enclavement et de l'état des routes en Basilicate, relier Matera à Maratea équivaudrait déjà à faire 250 km (soit quasiment le double de la distance réelle). Ensuite, de Maratea à Tropea, l'une des perles de la Calabre, il faudrait encore parcourir près de 300 km... La Calabre nécessiterait donc une semaine de plus.

Jour 1 : Bari. Visite des édifices religieux, du château normand-souabe et du musée archéologique de Bari.

Jour 2 : Alberobello (64 km). Arrivée en début d'après-midi à Alberobello. Promenade dans la ville des trulli. Excursion à une dizaine de kilomètres de là, dans la vallée d'Itria, à Locorotondo. Nuit à Alberobello.

Jour 3 : Alberobello - Castellana Grotte (16 km). Départ l'après-midi pour Castellana Grotte (les grottes de Castellane). Visite de ces grottes (parmi les plus grandes d'Europe) en 2h environ. Excursion en fin d'après-midi à Conversano (10 km). Promenade dans le village. Nuit à Alberobello.

Jour 4 : Ostuni (32 km). Départ d'Alberobello le matin et arrivée à Ostuni en fin de matinée. Visite de la cathédrale et balade dans la vieille ville. Excursion à Cisternino dans l'après-midi. Nuit à Ostuni.

Jour 5 : Lecce (75 km). Départ pour Ostuni le matin. Arrivée à Lecce en début d'après-midi. Visite de la ville (Piazza Sant'Oronzo, Piazza del Duomo et Santa Croce). Nuit à Lecce.

Jour 6 : Lecce. Visite de la ville (château, églises Sant' Irene, Santa Chiara, San Nicolo e Cataldo, musée provincial). Balade parmi les nombreux palais de la ville. Excursion à Copertino. Nuit à Lecce.

Jour 7 : Otranto (45 km). Départ de Lecce en fin de matinée. Arrivée à Otranto l'après-midi. Promenade dans la ville et visite de la cathédrale. Excursions en bateau dans les grottes à partir de Castro Marina. Nuit à Otranto.

Jour 8 : Otranto - Gallipoli (55 km). Départ d'Otranto en début de matinée. Arrivée à Gallipoli à l'heure du déjeuner. Visite du château et de la Chiesa della Purità. Promenade autour du promontoire de la vieille ville.

Jour 9 : Gallipoli - Taranto (96 km). Bain de mer à Gallipolli (belles plages). Départ pour Taranto (Tarente) en début d'après-midi. Arrivée à Taranto et visite du Musée archéologique national. Nuit à Taranto.

Jour 10 : Taranto - Matera (78 km). Départ de Taranto en fin de matinée. Crochet par Grottaglie (pour les céramiques). Arrivée à Matera en début d'après-midi. Visite des édifices religieux (cathédrale, église San Domenico). Promenade de fin de soirée dans les sassi. Nuit à Matera.

Jour 11 : Matera. Visite des musées : musée national Ridola, Palazzo Lanfranchi. A 4 km sur la route de Taranto, excursion aux églises rupestres. Nuit à Matera.

Jour 12 : Matera - Melfi (142 km). Départ de Matera l'après-midi. Arrivée à Melfi en début de soirée. Visite du château et de la cathédrale. Nuit à Melfi.

Jour 13 : Melfi. Balade matinale dans la vieille ville. Excursion au parc archéologique de Venosa l'après-midi. Nuit à Melfi.

Jour 14 : Melfi - Castel del Monte (95 km environ). Départ de Melfi en début de matinée. Arrivée à Castel del Monte à l'heure du déjeuner. Visite du château. Départ pour Trani (20 km environ). Nuit à Trani.

Jour 15 : Trani. Visite de la cathédrale. Promenade dans la vieille ville. Retour à Bari dans l'après-midi.

Les Pouilles, la Basilicate et la Calabre en trois semainesHaut de page

A partir de Bari, il serait bon d'aller explorer la dernière partie des Pouilles : le nord de la province, majoritairement englobé par le promontoire du Gargano. Les villes de Peschici et Vieste ont bien le charme particulier à cette région.

A partir de Foggia, on peut également tenter une exploration plus approfondie de la Basilicate : Potenza, le chef-lieu, mais également les villages des Dolomites lucaniennes, Pietrapertosa et Castelmezzano, jusqu'à Maratea, dernier paradis perdu de la zone.

De Maratea, vous pourrez gagner le parc national du Pollino et la Calabre. Quelques arrêts sont recommandés non loin de là : bonne gastronomie à Castrovillari et excursion obligée vers les églises byzantines de Rossano, en direction du littoral ionien. En remontant par le nord, vous regagnerez la Basilicate. Un passage conseillé pour les amateurs d'archéologie à Metaponto, puis direction Matera et arrivée dans les environs de Bari.

Si vous souhaitez englober les trois régions dans un même itinéraire, il vous faudra au moins six semaines, compte tenu des priorités de visite, de l'état de certaines routes et des distances qui en découlent. La Calabre possède quelques " must " à découvrir en dix jours maximum : Tropea, Pizzo, Stilo, Gerace, Scilla et Reggio notamment.

Séjours thématiquesHaut de page
La Grande-GrèceHaut de page

Cet itinéraire est centré principalement sur le lieu de l'infiltration des Grecs et de la fondation des florissantes colonies : le littoral ionien. En partant de Gallipoli, on rejoint Taronto. Puis, l'on peut visiter les ruines de Metaponto, Policoro et Eraclea, en Basilicate. On pourra boucler le parcours par Sibari, en Calabre.

Jour 1 : Arrivée en avion à Brindisi. Brindisi - Lecce (40 km). En haute saison, des vols arrivent directement à Brindisi. Vous rejoindrez ensuite la ville de Lecce, capitale baroque qui fut autrefois appelée la " Athènes des Pouilles " puisque fondée par les Grecs. Nuit à Lecce.

Jour 2 : Lecce - Gallipoli (45 km). Départ pour Gallipoli, du grec Kallipolis signifiant " belle ville ". Ville importante de la grande Grèce, elle possédait un large territoire qui incluait ce qui est aujourd'hui Porto Cesareo. Nuit à Gallipoli.

Jour 3 : Gallipoli - Taranto (100 km en longeant la côte). Départ pour Taranto et visite de la ville et de son musée national, l'unique endroit où il est possible de parcourir entièrement le cycle historique et artistique de la ville de Taranto à l'époque grecque.

Jour 4 : Taranto - Metaponte (50 km). Départ pour Metaponte, fondée autour de 700/690 av. J.-C. par des Grecs provenant de Crotone et de Sybaris et qui accueillit Pythagore. Visite du musée archéologique et des tables palatines, ces ruines des colonnes d'un temple du VIe siècle av. J.-C. dédié à la déesse Héra. Nuit à Metaponte.

Jour 5 : Metaponte - Policoro - Eraclea (25 km). Visite de Policoro et d'Ereclea, proches l'une de l'autre. Balade à Policoro, rendue célèbre par la bataille qui opposa Pyrrhus Ier et les Tarentins aux Romains en 280 av. J.-C. Puis visite du site archéologique d'Eraclea et les ruines de son théâtre grec. Nuit autour de Policoro.

Jour 6 : Policoro - Sibari (60 km). Cité de la grande Grèce, Sybaris fut une colonie du Crati. La ville était célèbre pour son immense richesse : récoltes de blé et de vin, domination sur les Lucaniens et commerce de la laine et des étoffes. Nuit à Sibari.

Jour 7 : Sibari - Brindisi (200 km). Retour vers Brindisi pour prendre votre vol.

Les cathédrales romanesHaut de page

Les plus belles cathédrales romanes sont sans doute celles des Pouilles. Vous les découvrirez sur la route côtière qui sépare Bari de Manfredonia, par exemple. Elles ont toutes une stature exceptionnelle et témoignent de l'âge d'or roman que l'on dit " apulien ", pour caractériser la singularité de ces édifices des Pouilles.

Jour 1 : Bari. Arrivée en avion à Bari. Visite de la cathédrale de Bari et de sa remarquable architecture romane. Nuit à Bari.

Jour 2 : Bari - Trani (90 km). Vous sillonnerez la côte, au nord de Bari, ainsi que quelques villes plus à l'ouest, pour la visite des cathédrales de Giovinazzo, Bitonto, Ruvo di Puglia, Molfetta et Bisceglie.

Arrivée à Trani et visite de la plus spectaculaire cathédrale des Pouilles, par son aspect et par son décor maritime.

Jour 3 : Trani - Manfredonia (70 km). Escale à Barletta, pour la visite de cette cathédrale dédiée à Saint-Laurence de Siponto, l'un des Saints Patrons de la ville, avant de reprendre la route pour Manfredonia et sa cathédrale dédiée à San Lorenzo Maiorano.

Jour 4 : Manfredonia - Bari (135 km). Retour à Bari pour prendre votre vol.

Voir plus d'idées de séjours

Italie : Les villes remarquables

CINQUE TERRE
PARME
BOSA

POUILLES-CALABRE-BASILICATE : Galerie photo

Calabre : Actualité et reportage

Les 10 plus beaux villages d'Italie

Lorsque l'on pense à l'Italie, des centaines d'images nous viennent en tête : Rome, Milan, Florence... Pourtant, la péninsule abrite bien d'autres merveilles, loin de ces grandes villes connues de tous. Si vous voulez miser sur l'authenticité et éviter les hordes de touristes, laissez les gondoles à Venise et partez à la découverte de ces...

10 destinations sous-évaluées à découvrir de toute urgence !

Grands voyageurs, vous êtes lassés des destinations " classiques " ? Vous projetez des vacances mais voulez à tout prix éviter les hordes de touristes ? C'est le moment de partir hors des sentiers battus à la découverte d'endroits encore méconnus ou malconnus qui pourtant valent vraiment le détour ! Voici les dix coups de coeur du Petit...
Ailleurs sur le web

Liens utiles Calabre

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté

Toutes les bonnes adresses Calabre