ASTURIES - guide touristique du Petit Futé

Bienvenidos en Galicia, Asturias y Cantabria !

Encore un peu méconnues des Français, les régions Galice, Asturies et Cantabrie ont tout pour vous conquérir. Ce dont elles ont une certaine habitude. Ce sera d'abord une nature magnifique à découvrir, à pied ou à vélo, le long des côtes ou en explorant l'intérieur des terres. Avec la garantie de paysages somptueux et d'une protection attentive de ce premier patrimoine. Puis viendront les villes, Saint-Jacques la mythique, Oviedo la rêveuse, Gijón la dynamique et Santander au-dessus de sa baie, qui vous procureront des séjours variés et instructifs. A l'ombre de la cathédrale de Saint-jacques, vous arpenterez les ruelles de son casco antiguo et en apprécierez toute la richesse patrimoniale et festive. Oviedo sera le point de départ d'une découverte du prodigieux patrimoine préroman des Asturies, symbole du métissage de tant de cultures. En déambulant dans Gijón vous succomberez aux charmes de son ancien quartier de pêcheurs, de son paseo maritime et de ses surfeurs affrontant les vagues par tous les temps. A Santander, c'est l'élégance de la plage du Sardinero mais aussi de la Magdalena qui vous attend. Et les balades se poursuivront ailleurs : Lugo la romaine, La Corogne, la lumineuse, Pontevedra, la théâtrale ou Avilés, la médiévale... et le plaisir sera au rendez-vous. Farniente sur les plages, randonnées en montagne, explorations urbaines, observations des oiseaux ou circuits sur la trace d'un vin ou d'un produit, comme le cidre ou la pomme.... il est rare d'accéder à un tel éventail d'offres. A ce programme, s'ajoutera la chance de savourer les mille facettes d'une gastronomie particulièrement savoureuse et à juste titre considérée comme la meilleure de L'Espagne. Que l'on s'appliquera à vous faire connaître, dans les restaurants, mais aussi sur les marchés et lors des nombreuses fêtes ou ferias qui s'y déroulent. Vous entrez ici dans un espace marqué par les chemins, caminos, mais à l'esprit ouvert. A vous d'y faire le vôtre. Avant de l'entreprendre, vous pourrez songer à cette phrase de Raúl Alfonsín, président de la république argentine et fils de Galicien : " Pour les Galiciens, le Finistère n'a jamais été le bout, mais le début ". Qu'il en soit de même pour vous et bon voyage !

ASTURIES : les adresses futées

ASTURIES : Idées de séjour

Séjour courtHaut de page

Il est possible de programmer autant d'itinéraires courts qu'il y a de régions et plus encore. La Galice, les Asturies et la Cantabrie méritent chacune des séjours de deux semaines et des villes comme Saint-Jacques-de-Compostelle, Gijón ou Santander pourraient à elles seules justifier un voyage. Berceaux de l'Espagne celte et des vestiges paléolithiques, ces régions possèdent un patrimoine architectural, artistique et culturel considérable. Voici quelques exemples de séjours, parmi bien d'autres :

Séjour court 
en GaliceHaut de page

Spirituelle, culturelle, rurale, la Galice jouit de nombreux atouts pour un voyage varié et rythmé. Une semaine vous permettra de découvrir quelques-uns de ses aspects les plus célèbres.

Jour 1 : Saint-Jacques-de-Compostelle. La ville du pèlerinage par excellence, à ne pas manquer. Cap sur la cathédrale, une splendeur d'architecture romane avec quelques ajouts de style baroque. Et visite de son musée, situé à côté. Déjeuner dans l'un des bons restaurants près du marché, après y avoir fait un tour. L'après-midi, vous flânerez dans les ruelles étroites du casco antiguo et visiterez l'église de Santa María. Une pause au Café Casino pour profiter de sa terrasse puis faire un shopping dans les rues do Vilar et Nova. Promenade dans le parc de l'Alameda et tapas du soir chez 0'Abrigadorio, en voisin. Dîner dans l'un des bons restaurants et dernière balade dans la calle do Franco.

Jour 2 : La Corogne. Dans la matinée, visite de la " ville de cristal " et de son architecture caractéristique : les galerías. Puis retour à son centre médiéval pour déjeuner sur la très agréable plaza Pita. L'après-midi, visite du musée des Beaux-Arts et de la tour d'Hercule. Grimpez ses douze étages pour avoir accès à un balcon panoramique à 112 mètres de hauteur. Mirador incontournable sur l'Atlantique et les débuts des turbulences de la côte de la mort. Balade à pied ou en vélo sur le paseo maritime (13, 5 km) pour apprécier les différentes facettes de la ville. Puis passage au monte San Pedro, dans le parc du même nom pour prendre l'ascenseur panoramique et bénéficier d'une autre vue impressionnante sur le golf d'Artabre. Pot et dîner à la belle étoile sur l'une des terrasses de l'avenida Marina.

Jour 3 : Visite de l'antique Lugo. Au coeur de la Galice, cette ville fortifiée fait partie de la réserve de biosphère, les Terras do Miño. Le matin, découverte de ses ruelles médiévales et déjeuner dans l'un des bons restaurants de la calle Cruz. Promenade digestive le long de la muraille, classée patrimoine historique. Visite de la cathédrale et du musée provincial et direction les thermes romains, installés dans l'hôtel Balneario. Pause goûter à sa cafétéria, à l'ombre d'une glycine donnant sur le fleuve Miño. Retour vers le centre et petite visite à la casa de los mosaicos batitales. Tout à côté, vous finirez la journée sur la Plaza Mayor pour profiter de ses terrasses, à l'apéritif et au dîner.

Jour 4 : La Ribeira Sacrada. Une merveille de la nature qui vous fait plonger au coeur des provinces d'Ourense et de Lugo. Départ tôt le matin afin de visiter de nombreux monastères et des témoignages d'art roman, tout en appréciant les paysages, en bateau. C'est aussi l'occasion de tester les vins d'origine contrôlée Ribeira Sacra, des rouges pour l'essentiel.

Jour 5 : Allariz. Poursuivez votre immersion dans la très belle province d'Ourense, en visitant l'un des plus beaux villages galiciens, Allariz, au côté du fleuve Arnoia. Lui aussi est situé dans la zone de biosphère, et le temps semble s'être arrêté au Moyen Age. Découvrez de nombreux ateliers artisanaux et dégustez des plats typiques, dans des décors anciens.

Jour 6 : Pontevedra. Visite de l'ancienne ville dans la matinée et pause tapas sur la délicieuse plaza de la Verdura. Déjeuner dans l'un des restaurants des rues alentour de cette place. Après-midi, visite des monuments de la ville : églises de Santo Domingo et Santa Maria de la Major, couvent Santa Clara. Puis cap sur l'île des sculptures, dans la ría pour apprécier l'espace d'Art land et disposer d'un contact nature sur les bords du rio Lérez. Pour dîner, retour vers la Plaza de Leña, dans le centre médiéval. Et dernier verre dans la cafétéria-jardin du parador.

Jour 7 : retour.

Séjour court dans les AsturiesHaut de page

Berceau du royaume d'Espagne, les Asturies regorgent de témoignages historiques. Un séjour passionnant aux racines de ce pays.

Jour 1 : Gijón. Visite du port, jeune et dynamique qui a ravi la place d'Oviedo en termes de nombre d'habitants. Le matin, découverte de son architecture moderniste et retour à la magnifique Plaza Mayor, tout à côté, pour le déjeuner du midi. Puis, promenade le long du paseo de la plage San Lorenzo, à pied ou en bicyclette, jusqu'au parc d'Isabel la catholique et goûter dans le parc. Visite du Jardin botánico atlántico et montée à la tour de la Laboral pour bénéficier d'un des meilleurs points de vue sur la ville. Le soir, découverte des charmes de l'ancien quartier de pêcheurs de Cimadevilla. Pour y prendre un verre sur la plazuela de los Jovellanos puis s'initier à la découverte et à la dégustation du cidre dans les petits bars des rues alentour.

Jour 2 : Cudillero. On découvrira les charmes de la Costa verde, en visitant ce petit village atypique, aux ruelles enchevêtrées et aux restaurants savoureux. Très proche de Gijón.

Jour 3 : Circuit Ribadesella-Villaviciosa. Pour poursuivre la découverte de la costa verde, on peut partir de Ribadesella, ville dotée de belles plages. Pour déjeuner, les restaurants du vieux port vous serviront des produits de la mer, frais, de la pêche du jour. Ensuite, direction Villaviciosa. Déambulation dans cette ville au charme désuet, peuplée de casas de Indianos et visite du Gaïtero, une institution en matière de cidrerie. Dîner à Villaviciosa dans l'une des sidrerías de la ville.

Jour 4 : Oviedo. Capitale des Asturies, elle possède les plus belles églises de l'époque pré romane, qui ont échappé aux destructions de la guerre civile espagnole. La matinée sera consacrée à la visite de son casco antiguo sans oublier d'aller faire un tour au marché El fontán où l'on pourra prendre un verre et déjeuner. Réservez l'après-midi pour une visite au Monte naranco où vous apprécierez les plus beaux monuments d'Oviedo : San María del Naranco et San Miguel de Lillo. Retour au centre en fin d'après-midi et petite promenade dans le parc Campo de San Francisco jusqu'à l'hôtel Reconquista, emblème et symbole de la place de cette ville. Soir, verre dans les petites rues qui convergent vers la plaza de Cimadevilla. Et dîner dans l'une des bonnes tables d'Oviedo, vers la place Jean XXIII.

Jour 5 : Cangas de Onis-Covadonga. Proche du parc de Covadonga, la ville de Cangas de Onis est un bon point de départ pour plonger dans l'Asturie intérieure. Et pratiquer différentes activités telles que le rafting ou la randonnée. En arrivant, vous admirerez son pont romain et sa magnifique croix, puis vous poursuivrez vers Covadonga et son célèbre sanctuaire.

Jour 6 : Randonnée sur les pics d'Europe. A cheval sur les Asturies et la Cantabrie, cette sublime chaîne montagneuse est un incontournable. Vous passerez par le village las areñas de Cabrales qui vous offrira un panorama magnifique sur les gorges du río Sella et vous permettra de goûter son fameux fromage, en visitant ses espaces d'affinage.

Jour 7 : retour.

Séjour court en CantabrieHaut de page

Un petit espace mais une grande variété de découvertes : des stations balnéaires, paysages de montagne et jolie campagne à parcourir à pied ou en vélo.

Jour 1 : Santander. Une journée est indispensable pour découvrir l'essentiel de la capitale cantabre, dotée d'une superbe baie. Le matin, visite de la cathédrale et du palais de la Magdalena puis promenade dans le parc. Direction les plages du Sardinero pour déjeuner dans l'un des restaurants donnant sur la plage. Farniente à la plage ou tournée au Casino, selon l'humeur. En fin de journée, un verre ou une glace dans l'un des établissements de la plaza de Italia. Retour vers le centre pour y flâner, faire du shopping dans la rue Corrida et prendre l'apéritif au Café de Pombo. Dîner dans l'une des bodegas de la plaza de Cañadió.

Jour 2 : Circuit Castro Urdiales-Laredo. Direction l'est de la côte Cantabrique et visite de Castro Urdiales, village côtier où vous pourrez flâner le long des plages et apprécier son charmant centre historique. Près de la mairie, face au port, vous pourrez admirer la vue tout en dégustant des fruits de mer proposés par les excellents restaurants de la ville. Ensuite, à Laredo, on profite des 4 km de sable fin de la plage de Salvé.

Jour 3 : Circuit Santillana del Mar-Altamira. Cap à l'ouest cette fois pour passer la matinée à Santillana del Mar. Véritable décor de cinéma, c'est une cité médiévale chargée d'histoire, avec des ruelles pavées et des monuments du XIIe siècle. Vous pourrez visiter sa collégiale du XIIe siècle. Déjeuner à Santillana, en profitant des restaurants à jardin ou à terrasse. L'après-midi direction Altamira, où l'on se rendra au musée dont la visite inclut aussi la réplique de la grotte, appelée " la chapelle Sixtine de la préhistoire " mais désormais fermée aux visites. Retour vers Santillana pour apprécier ce bijou de nuit.

Jour 4 : Circuit Comillas-San Vincente de la Barquera. Un peu plus à l'ouest que le précédent, il permet d'abord de visiter le Capricho de Gaudi, sur les hauteurs de Comillas. C'est l'une des trois oeuvres qu'il a créées hors de Barcelone. Puis direction San Vicente de la Barquera. Déjeuner sur le charmant port de pêche, sous l'oeil bienveillant du château et de l'église Santa María. Où l'on goûtera le sorropotún, une cassolette de thon aux tomates et aux pommes de terre. Puis balade sur le paseo maritime et arrêt aux terrasses pour les verres de fin de soirée.

Jours 5 et 6 : Les Pics d'Europe. En ralliant ce massif montagneux de 2 648 m d'altitude, vous découvrirez les villages de Potes, avec son imposante tour de l'Infantado, du XVe siècle, de Liebana et de Fuente Dé. De là, en prenant le téléphérique, vous aurez une vue panoramique sur la région. Pour revenir, on passera par la réserve de la Saja, un espace protégé offrant un très bel exemple de forêts atlantiques, en zone humide. A l'écart des circuits les plus touristiques, cela vous permettra de voir le travail des artisans et peut-être d'en ramener des sabots décorés (abarcas).

Jour 7 : retour.

Séjour longHaut de page
Séjour découverte 
 (2 semaines)Haut de page

Vous pouvez choisir d'explorer deux Communautés autonomes, ou bien visiter une région en pénétrant un peu plus dans les terres, vous arrêter plus souvent entre les différents sites, en un mot, prendre votre temps.

Séjour long : immersion culturelle d'un moisHaut de page

Notre proposition part de la Galice, point ultime de ces terres de caminos, pour aller ensuite aux Asturies et finir le périple en Cantabrie. Vous pouvez bien-sûr l'effectuer en sens inverse, si vous arrivez de France par la route. Si vous êtes motorisé, cela vous permettra d'accéder plus facilement à certains sites inoubliables. Sachez toutefois que dans ses régions, les liaisons sont multiples, particulièrement par autobus et qu'elles fonctionnent très bien. C'est d'ailleurs l'un des moyens de transport très utilisé par les habitants. Rappelez-vous aussi que l'on peut marcher ou louer des vélos et effectuer des trajets en taxi pour aller un peu plus loin que ne le permettent le bus ou le train. En bref, tout le monde y a accès.

Jour 1 à 14 : la Galice. D'abord Saint-Jacques-de-Compostelle, la ville de pèlerinage par excellence, connue pour le pittoresque de ses rues et l'ambiance chaleureuse de ses tavernes. Avec quelques jours, vous pouvez pousser hors du casco antiguo et découvrir le charme du quartier San Pedro. Puis direction cap Fistarrae pour suivre le littoral vers le nord et découvrir la côte de la mort. De port en port, vous arriverez à la " ville de cristal ", La Corogne. De là vous rallierez Lugo, et ses murailles, classées au patrimoine de l'Unesco. Puis ce sera le départ pour la " Rivière sacrée " et la visite de la vallée des gorges du Sil. Au programme, de nombreux monastères et des circuits oenologiques pour découvrir les vins de la DO Ribeira sacra et l'une des plus belles régions de Galice, à cheval sur les provinces de Lugo et d'Ourense. Une fois à Ourense, poussez jusqu'au superbe village médiéval d'Allariz. Après avoir rejoint la côte à Vigo, vous remontez vers les îles de Cies et suivez ensuite la côte des Rias Bajas. De port en port, elle vous reconduira jusqu'au cap Fistarrae et à Saint-Jacques.

Jour 15 à 24 : les Asturies. C'est d'abord la Costa verde qui longe le littoral et qui est une pure merveille. Elle doit son nom à la couleur de l'océan et à ses rivages plantés d'eucalyptus et de pins. Parsemée de petits villages de pêcheurs, souvent lovés dans des criques splendides, cette côte saura vous ravir. Depuis la Galice elle est accessible depuis la côte galicienne, point de passage à Ribadeo (route ou transports en commun). Cap sur la vallée de la Navia et en suivant le cours du Navia, on découvre de nombreux sites celtes, au milieu de paysages magnifiques. Retour sur la côte pour s'arrêter à Cudillero, avant de poursuivre en direction de Gijón. Une destination qui vous séduira, pour ses plages et sa vie bouillonnante. Un petit détour vers l'intérieur des terres (20 km environ) et vous êtes à Oviedo, la capitale des Asturies. Vous en profiterez pour visiter son casco antiguo et monterez jusqu'au mont Naranco pour vous émerveiller devant l'art préroman asturien. De retour vers la côte, un petit tour à Villaviciosa, ville aux rues étroites et à la belle église Santa María. Direction suivante, le village de Lastres, à la pointe de la ría de Villaviciosa, pour apprécier de nouveau un village de pêcheurs typique et prochain arrêt à Ribadesella. Célèbre pour sa grotte de Tito Bustillo, recouverte de peintures paléolithiques.

Jour 25 à 30 : la Cantabrie. On peut partir randonner dans les pics d'Europe, à cheval entre Asturies et Cantabrie. Puis mettre le cap sur Santillana del Mar, point incontournable d'une visite en Cantabrie. Cette ville médiévale est l'une des mieux préservées d'Espagne. A visiter, si l'on peut hors saison, mais qui garde toujours le charme de ses rues pavées et de ses demeures seigneuriales. A quelques kilomètres, on regrette de ne plus pouvoir visiter la grotte d'Altamira mais on se rend quand même au musée qui comprend une visite de la reconstitution du site. Puis direction Santander, capitale de l'autonomie où l'on profitera du charme de sa baie. En visitant la Magdalena, en se baladant le long du paseo maritime, en allant au cabo mayor ou en prenant le funiculaire qui donne un très beau point de vue sur cette baie. Sans oublier d'aller se baigner sur la plage du Sardinero. Au centre, shopping, restaurants et vie nocturne. A l'est de Santander, toujours sur la côte, Castro-Urdiales, ville au riche passé médiéval mérite un dernier arrêt.

Séjour thématiqueHaut de page
Pèlerinage sur le chemin 
de Saint-Jacques-de-CompostelleHaut de page

Il existe une dizaine de variantes du chemin de Saint-Jacques mais pour l'essentiel, les régions Galice, Asturies et Cantabrie sont traversées par deux chemins. Le chemin français (camino francés), le plus parcouru depuis le XIe siècle, qui s'enfonce vers l'intérieur des régions et le chemin du nord (camino del norte) qui, ici, pour l'essentiel, suit la côte cantabrique. C'est depuis quelques années, le petit chemin qui monte car les marcheurs apprécient de plus en plus les paysages de la côte, parcourus à cette occasion. Ceux qui le respectent à la lettre effectuent le chemin à pied, en y consacrant un petit mois pour accomplir sa partie espagnole. Ceux qui souhaitent aller plus vite prennent des raccourcis par les bus et les trains qui relient très bien ces régions. Enfin, le vélo est une autre pratique, également en progression.

Pour suivre le chemin français, il faut entrer en Galice par Pedrafita do Cebreiro, après avoir parcouru la région de Castille et Léon. Passée cette première étape, il en restera sept jusqu'à Saint-Jacques. Et on traversera notamment les villages de Sarria et de Portomarín. Saint-Jacques ne sera alors plus qu'à environ 100 kilomètres...

Pour suivre le chemin du nord, on entre en Cantabrie par Castro-Urdiales, la région comptant un total de six étapes, dont Santander et Santillana del Mar. Sept étapes suivent après, aux Asturies, de Ribadesella à Piñera, en passant par Gijón et Avilés. L'entrée en Galice se fait à Ribadeo, dernière étape de la côte avant de plonger dans la région de Lugo, en passant par Vilalba et Sobrado dos Monxes. Les deux chemins se rejoignent à Arzua.

Séjour balnéaire et sports nautiquesHaut de page

En Galice, la côte de la mort, très sauvage et tourmentée sera peut-être plus difficile d'accès, même pour les baigneurs invétérés. Mais elle compte de très belles stations balnéaires, notamment dans la région de Pontevedra. Et surtout de nombreuses îles (îles de Cies, par exemple) et rías qui vous donnent l'illusion d'être seul au monde.

Aux Asturies, les plages de llanes et de Ribadesella sont particulièrement réputées mais ce sont loin d'être les seules. La côte cantabrique asturienne étant piquetée de plages, entre les rochers. Ce sera par ailleurs un lieu de prédilection pour ceux qui souhaitent pratiquer le surf. Avec les très beaux spots de Tapia de Casariego mais aussi d'Avilés et de Gijón. L'occasion de vivre ce sport à mille lieux de l'univers de Brice de Nice ou même des garçons de la plage. C'est aussi un endroit rêvé pour faire du canoë-kayak et remonter ainsi la côte et les rivières. Voici un connaisseur de choix dans ce domaine, l'Ecole asturienne de canoë-Kayak, qui organise de superbes balades, information : www.piraguismo.com/descenso-sella.asp.

La Cantabrie offre elle aussi de belles plages, celles de Santander tout d'abord mais aussi celles de Suances, splendides plages dorées entourées de falaises à pic et celles du cap de Oyambre. Qui fut un haut-lieu du golf mais sert plutôt aujourd'hui de base pour randonner et faire du surf. Et enfin San Vincente de la Barquera, autre lieu privilégié de villégiature estivale.

Escapade gastronomiqueHaut de page

Parcourir ces régions c'est déjà, en soi, faire une escapade gastronomique, au vu de la multiplicité et de la fraîcheur des produits que l'on vous propose. Pour mieux vous guider, de nombreux circuits vous sont proposés sur ce thème. On peut suivre un vin sur des rutas del vino ou des circuits oenologiques ou suivre un produit comme la pomme ou le cidre. De nombreuses villes mais aussi les villages consacrent à leurs produits emblématiques (piment à Padrón, pomme à Villaviciosa, sardines à Santoña, etc) des journées ou des ferias (foires). Ce sont de très bons points de départ pour organiser un périple gastronomique. Vous trouverez l'ensemble de ces propositions sur les sites des régions (www.turgalicia ou www.turismodecantabria.com). Les Asturies quant à elles consacrent un site entier à cette approche. A consulter impérativement, pour saliver d'avance (www.saboreandoasturias.org).

Autre avantage de cette approche gustative, elle vous donnera l'opportunité de mieux connaître des procédés de fabrication ainsi que les gens qui les fabriquent. Enfin dans cette optique on rendra visite aux marchés, particulièrement bien approvisionnés dans toutes ces régions.

En Galice, le poulpe se mange à toutes les sauces. Et l'on profitera aussi de son séjour pour essayer les percebes, pouce-pieds, si appréciés par les Espagnols. Mais on aura pas fait le tour avec cela : l'offre de poissons et de fruits de mer y est impressionnante (colin, langouste, homard, merlu, thon et bien sûr, sardines...). On ne négligera pas non plus ses viandes, à juste titre très renommées. Et on se souviendra du dicton qui proclame que l'on va à Lugo pour manger (a Lugo para comer)... Côté fromage, la tetilla sera au menu. L'une des thématiques à envisager : la découverte des vins galiciens bénéficiant d'appellation contrôlée, les Rías baxas ou la Ribeira sacra. Ceux qui se rendent à Saint-Jacques en automne bénéficieront aussi de l'opération Automne gourmand. Et entre autres, des 10 étoilés Michelin que compte la Galice.

Les Asturies vous réservent le même traitement en ce qui concerne la profusion de poissons et de fruits de mer. Avec un plat phare, la fabada (sorte de cassoulet local) et bien sûr un cidre que l'on trouvera en boisson mais aussi dans les sauces (goûtez le délicieux chorizo a la sidra) et dans les desserts, surtout sous forme de pomme, cette fois-ci. Sans oublier le fromage de Cabrales, le roquefort espagnol, ni le riz au lait. La région s'enorgueillit de ses 6 étoilés Michelin et de ses mesas asturianas- excelencia gastronómica (Tables des Asturies, Excellence gastronomique), 42 au total. Et revendique avec orgueil son nom de " garde-manger du Paradis ", avec au fronton de cette prouesse, le cidre " son ADN " et ses 40 fromages... Les choix de parcours sont multiples : le cidre, les vins de Cangas.... A Gijón, vous profiterez de l'opération Menu gourmand, et partout des fêtes dédiées aux produits les plus divers (oignons, fromage blanc, châtaignes...)

La Cantabrie vous servira aussi des poissons grillés et des fruits de mer à foison. Et du cocido montañes, (potée aux haricots verts et aux légumes), comme plat plus roboratif. Côté dessert, la leche frita, le sobao et la quesada, sorte de flanc à la cannelle, que vous accompagnerez sûrement d'un excellent verre de lait cantabrique. Et comme ce sera fromage et dessert, vous goûterez aussi le San Simon. Ici aussi un séjour gastronomique passe par une visite régulière des marchés et l'identification des ferias consacrées à ce sujet.

Tourisme rural et parcs nationauxHaut de page

C'est la première caractéristique de ces régions, mer et montagnes se côtoient sans cesse. Il vous sera donc facile de faire des incursions régulières depuis la côte vers le coeur des terres plus rurales et plus montagneuses. Ce type de tourisme étant grandement facilité par un réseau de casas rurales, très chaleureuses et très authentiques. Voici quelques idées :

En Galice, votre lieu de prédilection sera la province d'Ourense, la seule sans accès à la mer. Où vous pourrez suivre les gorges du Sil et traverser les zones de production de vin de la Ribeira Sacra. Très à l'est, vous pouvez même monter jusqu'à A Pobra da Trives pour plonger dans une ambiance totalement différente et en profiter pour tester la bica. Au programme, des paysages somptueux... Vous randonnerez aussi avec plaisir dans la région de Lugo, où votre chemin croisera des petits villages, des fermes, et des marcheurs...

Aux Asturies, vous pourrez entamer vos randonnées dans le parc des pics d'Europe, mais la région en compte aussi d'autres, comme ceux de Redes ou de Ponga, tout aussi recommandés pour le tourisme rural.

En Cantabrie, vous découvrirez le superbe parc de Saja Besaya, bon exemple de forêt atlantique avant de randonner de nouveau dans les pics d'Europe. Ici, comme ailleurs, la bicyclette sera aussi un bon moyen de déplacement.

Voir plus d'idées de séjours

Espagne : Les villes remarquables

SAINT-JACQUES DE COMPOSTELLE
SÉVILLE
GRENADE - GRANADA

ASTURIES : Galerie photo

Asturies : Actualité et reportage

Vueling propose désormais un vol direct Paris-Grenade 2 fois par semaine

La compagnie espagnole Vueling, première compagnie aérienne en termes de passagers transportés entre la France et l'Espagne, renforce ses liaisons régulières pour la saison 2018. Depuis décembre dernier, la capitale française est ainsi reliée à la ville andalouse de Grenade par deux vols hebdomadaires au départ de Roissy Charles de Gaulle,...
Ailleurs sur le web

Liens utiles Asturies

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté

Toutes les bonnes adresses Asturies