L'Occitanie est un vrai paradis pour randonneurs. La région Midi-Pyrénées propose plus de 500 itinéraires, pour tous niveaux, à la journée ou la demi-journée. Vous pouvez aussi combiner des itinéraires et imaginer des traversées pour randonner plusieurs jours. Si les sommets pyrénéens attirent les amateurs de haute montagne, de nombreux sentiers sont accessibles aux familles et aux promeneurs sans entraînement. Le Languedoc-Roussillon ne manque pas non plus d'atouts : la mer bien entendu, le soleil, mais aussi les vignobles et tout un art de vivre. Zoom sur quatre spots de choix.

 

Collioure et ses environs

La belle Collioure cligne de l'oeil pour mieux vous séduire mais ce n'est pas utile, ses atouts sont trop superbes pour laisser indifférent. Son petit port, sa petite plage en rondeur, ses ruelles pavées, son château, ses caveaux de dégustation... il faut pourtant démarrer cette jolie randonnée en boucle. Quittez la cité par la route des vignes et quelles vignes ! Celles-là mêmes qui produisent des collioure et des banyuls que vous ne serez pas prêt d'oublier. Les pentes abruptes sur lesquelles s'accrochent rageusement les ceps empêchent toute mécanisation. De la taille aux vendanges, tout est manuel !

Passez le col Mollo et découvrez les forts Dugommier et de Saint-Elme, servant jadis à défendre la côte. Descendez sur Port-Vendres qui doit son nom à la présence d'un temple dédié à Vénus qui dominait la crique. Surtout ne perdez pas une goutte du panorama qui s'offre généreusement au regard. La petite cité portuaire offre un spectacle coloré typiquement méditerranéen. Longez son vieux port. Vous rejoindrez l'anse et la plage des Tamarins, le fort Mailly et, au bout de la jetée, le feu du Môle d'où la vue est encore une fois magnifique. Visitez la Redoute Bear avant de gagner plus haut le phare du même nom se dressant de ses 80 m au-dessus de la mer. Par l'anse des Paulilles, site préservé qui mérite une halte, et pourquoi pas une petite baignade dans ses eaux claires, et le col de Pere Carrera, vous plongerez sur Banyuls. Dans ce typique village catalan animé tout au long de l'année, visitez l'église romane de la Rectorie du XIe siècle entourée de tombes et de cyprès, la chapelle Notre-Dame-de-la-Salette. Rattrapez maintenant le col des Gascons, dominé par la tour de la Madeloc. Avant de redescendre sur Collioure, la route est bordée de nombreux vestiges militaires avec toujours d'imprenables vues sur la côte catalane. Pour prolonger votre séjour, le tour du massif de la Madeloc - à partir de Collioure - est une jolie formule.

 

En pays de Cerdagne

Vous voici dans l'une des régions les plus réputées des Pyrénées. Au coeur de la montagne catalane, à quelques pas de l'Espagne, la Cerdagne dévoile, à qui sait l'admirer, son environnement préservé, à l'ensoleillement privilégié, ses paysages d'altitude uniques, notamment dans le massif du Carlit où se plaisent le mouflon et l'isard. Cet itinéraire vous conduira à travers des villages à l'architecture traditionnelle, au patrimoine exceptionnel et où le terme convivialité prend toute sa signification.

Le site des Bouillouses est d'une beauté à couper le souffle. Aujourd'hui encore, la grande variété des paysages vous révèle une ambiance toute particulière, avec la transition entre un altiplano catalan sous un soleil souvent permanent et la haute montagne du massif du Carlit dominant le somptueux lac des Bouillouses - 2 000 m d'altitude - et les lacs glaciaires environnants. Ce cadre à la fois grandiose et sauvage rappelle étrangement les vastes étendues des pays nordiques. Cerdagne et Capcir n'ont-ils pas acquis une réputation internationale dans le domaine du ski de fond ? Dans cette démesure, la nature a tous les droits. Du printemps à l'automne, les variations de couleurs entre les fleurs éclatantes de montagne et les résineux mélangés aux essences de feuillus apportent à cette région une note magique. C'est l'endroit idéal pour partir à la rencontre de la marmotte et de l'isard et, si vous êtes chanceux, du rarissime desman des Pyrénées.

Le lendemain vous partirez sur des sentiers d'altitude à la découverte du massif du Carlit et de ses nombreux lacs. Les randonneurs confirmés partiront à l'assaut du pic du Carlit, tandis que les moins téméraires pourront se balader d'un lac à l'autre dans les estives. On se fait plaisir, le temps est de la partie, alors cap sur le pic à 2 900 m d'altitude, le plus haut sommet des Pyrénées catalanes ! Le Carlit est sans nul doute l'un des plus beaux belvédères, grâce à sa situation stratégique. Du sommet, le panorama est à l'infini. De nombreux lacs glaciaires agrémentent de leur beauté le chemin qui y conduit. Pour cette petite escapade enivrante, comptez 7 heures de plus.

 

Les châteaux cathares

Cet itinéraire vous propose de partir à la découverte d'une page d'histoire tragique qui marqua le sud-ouest de la France lors de la croisade des Albigeois. Selon votre " appétit " de savoir et votre forme physique, vous pourrez le prolonger à loisir.

Entre Pyrénées et Méditerranée, au coeur des Corbières ensoleillées, se dressent d'imposantes citadelles de pierre : les châteaux cathares. Point de départ : le petit village de Padern surplombé par les ruines imposantes de son château médiéval. Construit sur une falaise impressionnante, il semble veiller encore sur les gorges du Verdouble. De son sommet, de superbes vues sur les paysages sauvages des Corbières. À travers garrigue odorante et sur fond de vignobles, rejoignez le prestigieux château-citadelle de Quéribus, bâti sur un piton rocheux. Véritable nid d'aigle, il resta le dernier lieu de résistance cathare lors de la croisade en 1255. Perché à 788 m, de la terrasse sommitale du donjon, des paysages grandioses s'offrent au regard des Fenouillèdes aux plaines du Roussillon et des Corbières. La deuxième étape entre Duilhac et Cubières ne manque pas de charme. Un parcours pittoresque proposant la visite de la forteresse de Peyrepertuse, surnommée à juste titre " la citadelle du vertige ", se dressant sur une crête calcaire à près de 800 m d'altitude au-dessus de la garrigue et des vignes. De la chapelle San Jordi, on aperçoit le château voisin Quéribus et, plus loin, la tour Dei Far de Tautavel et Força Real en Roussillon. Puis c'est au tour des gorges de Galamus, célèbres par leur impressionnant canyon de l'Agly. Un site hors du commun ! L'Agly, rivière des aigles, de cascade en cascade, a creusé le roc où la route construite en 1884 s'accroche à mi-hauteur de la falaise. L'Ermitage de Galamus mérite aussi une halte. Le sanctuaire aménagé dans une grotte entourée de buis et de chênes verts laisse place à une curiosité naturelle exceptionnelle. Vous quittez Cubières pour rejoindre le ravissant village de Sougraigne, niché dans un écrin de verdure. Au col du Linas, la vue en direction du Pech de Bugarach est saisissante. Le village de Bugarach, à quelques centaines de mètres de l'itinéraire, vaut le détour, pour les ruines de son château datant des XVIe et XVIIe siècles et ses maisons centenaires. Enfin, dernière montée en direction du col de la Pourteille - 694 m -, avant de redescendre sur Sougraigne.

 

Grands cirques des Pyrénées

Au bout de la vallée des géants et du pays " Toy " se dressent les grands seigneurs des Pyrénées, les trois grands cirques : Gavarnie, Troumouse et Estaubé. Des paysages grandioses, vertigineux et différents d'un cirque à l'autre.

Qui n'a jamais entendu parler du cirque de Gavarnie ? Incontournable ! Véritable poème géologique ! Le plus haut ! Un diamètre de 800 m à la base et de 4 km au sommet. Les terrains calcaires gris, ocre ou rosés, y ont été retournés et soulevés jusqu'à 3 000 m d'altitude. La hauteur des parois du cirque atteint près de 1 500 m, en trois étages successifs séparés par des banquettes moins inclinées. Avec ses nombreux pics de plus de 3 000 m tels Taillon ou le Marboré, abritant la plus grande cascade d'Europe - 423 m -, cette merveille de la nature ne se décrit pas, elle se contemple et se découvre. Les plus courageux - déconseillé aux jeunes enfants - grimperont jusqu'à la brèche de Roland, une impressionnante trouée naturelle de 40 m de largeur et de 100 m de hauteur s'ouvrant dans les falaises surplombant le cirque. Située à 2 804 m d'altitude, cette curiosité géologique marque la frontière entre la France et l'Espagne. Pour rejoindre le cirque de Troumouse, descendez jusqu'à Bareilles ou Gèdre. Le cirque de Troumouse n'en demeure pas moins grandiose. Extraordinaire amphithéâtre de 10 km de longueur et de 1 000 m de hauteur, c'est un superbe sanctuaire naturel. Dominé par le pic de la Munia - 3 133 m -, il est riche de fleurs endémiques, de tourbières et de marmottes. À l'intérieur du cirque, des prairies parcourues par des rus qui se jettent dans le lac des Aires. Le troupeau de vaches se disperse. La barrière est infranchissable et le berger peut être rassuré, son bétail ne s'échappera pas. Par contre, il devra prendre garde aux orages et aux éclairs ravageurs. De la statue de la Vierge, le point de vue est superbe.

 

Infos futées

 

Quand ? Dès l'arrivée des beaux jours. Évitez le plein été, lorsque la canicule rend souvent la marche difficile

.

 

S'y rendre. En avion, en train, en bus ou en voiture tout est possible.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Réservez vos billets de trains, Bus, Covoiturage - Réservez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son escapade.

COMITE RÉGIONAL DU TOURISME D'OCCITANIE - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions - Comparez

Obtenir un devis d'une agence locale pour un voyage sur mesure - Demander

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez

Organiser un voyage en groupe - Demander un devis