La Bretagne peut compter sur un large panel d'atouts qui conduisent les visiteurs à explorer dans les moindres recoins un territoire à la beauté incontestable. La Bretagne, c'est des kilomètres de côtes déchiquetées par le vent et les marées, des plages paisibles qui donnent sur une eau aux reflets bleu turquoise à bon nombre d'endroits. À l'intérieur des terres, les forêts dévoilent les légendes et les villages médiévaux semblent avoir conservé toute leur splendeur d'autrefois. Sans oublier ses villes attractives et chargées d'histoire, de Rennes à Quimper en passant par Saint-Malo et Brest. Cette région du Nord-Ouest français a un fort caractère et ne laisse jamais indifférent, en voici les incontournables. 

©

Le Cap d'Erquy 

Les falaises du Cap d’Erquy sont un espace naturel protégé de toute beauté. Pour accéder à ce lieu magique, il faut laisser la voiture de côté et privilégier la marche pied ou le vélo. Cela paraît une évidence quand on découvre les lieux, avec une faune et une flore sauvages que l'on découvre depuis les nombreux sentiers qui ont été aménagés pour les promeneurs. Ce promontoire rocheux couvert de landes offre des vues imprenables sur la nature et la mer. Au pied du Cap d'Erquy prennent place pas moins de 10 plages sablonneuses, autant d'endroits où poser sa serviette aux beaux jours et profiter des activités nautiques. De passage dans le coin, il ne faut surtout pas manquer de se rendre aux anciennes carrières de grès roses, les « Lacs Bleus », construits à 40 m au-dessus du niveau de la mer et qui dévoilent l'histoire des ouvriers qui y taillent la pierre.

©

Le Cap Fréhel et le Fort la Latte 

Voisin du Cap d'Erquy, le Cap Fréhel est un autre endroit extraordinaire où des falaises de schiste et de grès rose dominent fièrement la mer du haut de leur 70 m. Ce site fascine par sa beauté et ses couleurs chatoyantes. On y découvre en effet 400 hectares de landes et une flore qui change des couleurs en fonction des saisons. Le jaune de l'ajonc d'octobre à mai laisse ensuite place au violet des bruyères en été. Les férus d'ornithologie ont l'occasion d'observer de nombreuses espèces d'oiseaux qui ont élu domicile dans ce décor enchanteur. L'autre incontournable du Cap Fréhel est la découverte du Fort la Latte. Construit sur un cap rocheux, le château féodal s'ouvre au public qui y observe les détails architecturaux et pour les plus courageux, la montée des marches du donjon offre un panorama sur la mer et la côte d'Émeraude à couper le souffle. 

©

La Côte de Granit Rose 

L'une des plus belles balades de bord de mer en Bretagne est celle que l'on peut faire le long de la Côte de Granit Rose. Entre Perros-Guirec et Trébeurden, les paysages sont de toute beauté, mais aussi étonnants par les couleurs révélées. Ici, les rochers qui bordent la mer affichent une couleur cuivrée, rose. Ces rochers ont été sculptés par la mer et sont à certains endroits entassés les uns sur les autres. Entre les formes et les teintes qui varient en fonction de l'heure de la journée, l'atmosphère qui se dégage de ce lieu est tout à la fois poétique et romantique. Ce paradis des Côtes-d'Armor est un endroit parfait pour photographier les paysages et jouer avec les couleurs. 

©

Le Sentier des Douaniers 

Pour les personnes qui ne tiennent pas en place et qui aiment changer de décor lors de leur séjour, alors le Sentier des Douaniers est une idée de vacances à ajouter à son agenda de visites. Pour l'histoire, il fut créé en 1791 afin que des douaniers y fassent des patrouilles pour éviter toute contrebande. Réhabilité en 1968 par des amoureux de la randonnée, il est aujourd'hui l'un des plus beaux parcours de France pour les marcheurs. Aussi connu sous le nom de GR 34, il fait le tour du littoral breton du mythique Mont-Saint-Michel au grand pont de Saint-Nazaire, et les panoramas sur la mer défilent, entre côtes sauvages, dunes et criques paradisiaques.

©

Océanopolis 

Océanopolis est un endroit unique en Europe, un lieu que tous les amoureux des océans se doivent de visiter pour en apprendre plus sur la vie des océans. Situé au bord de la rade de Brest, il a pour mission de sensibiliser à la complexité du milieu marin, à sa richesse et l'intérêt de le préserver. Il dispose de trois pavillons thématiques. Dans le premier, on découvre les écosystèmes où se côtoient requins, poissons multicolores et autres coraux. Dans le pavillon polaire, on découvre la manchotière et on part à la rencontre des phoques dont on peut assister au nourrissage. Puis vient le pavillon Bretagne, qui se charge lui de présenter au public toute la richesse du littoral breton. Une excellente sortie à faire en famille.

©

La Ville Close de Concarneau

Cité fortifiée des XVet XVIe siècles, la Ville Close de Concarneau représente le cœur historique de la cité. Le beffroi que l'on trouve à l'entrée fut construit en 1906 et est aujourd'hui le symbole de la ville. À l'intérieur, les visiteurs flânent dans les ruelles et notamment le long de la rue Vauban où se trouvent de nombreux commerces. Lors d'une flânerie, il ne faut pas non plus manquer de s'intéresser aux remparts, élevés en premier lieu au XIVe siècle avant d'être remaniés au XVIIe siècle. Du haut des fortifications, on profite alors de superbes points de vue sur la ville, sur le port de plaisance, le port de pêche et sur l'ensemble de la baie de Concarneau. 

©

La Pointe du Raz 

Direction la pointe du Finistère pour découvrir un paysage de bout du monde. La Pointe du Raz s'enfonce dans la mer et offre une balade incontournable en Bretagne. Lieu sauvage, les falaises y sont découpées et sculptées par une mer déchaînée. La faune et la flore présentes sur ce bout de terre incomparable survivent à des conditions qui semblent impossibles, et les couleurs changeantes offrent un spectacle différent en fonction du moment de la journée. Lorsqu'on arrive au bout, on profite simplement de la beauté du panorama sur l'océan et les pieds semblent trembler du fracas des vagues sur les roches. En face on aperçoit l'île de Sein, séparée de la Pointe du Raz par un détroit de 8 km ; et pour guider les navires sur ce dangereux passage, deux phares font partie du paysage : le phare de la Vieille et le phare de Tévennec.  

©

Le vieux Quimper 

Direction dans le quartier qui se situe face à la cathédrale pour profiter du Vieux Quimper. Le monument religieux est d'ailleurs à voir absolument pour sa splendeur gothique. Ensuite vient le temps de flâner dans les ruelles, simplement pour contempler les superbes façades à colombages et aux couleurs variées. La rue Kéréon est certainement celle qui abrite les plus belles maisons Renaissance. Après avoir flâné paisiblement, il faut prendre le temps de s'asseoir à une terrasse sur une petite place et commander un verre de cidre. La place Médard, l'une des plus populaires, est un endroit de choix pour se détendre les jambes. 

©

La Pointe Saint-Mathieu 

La Pointe Saint-Mathieu est un site exceptionnel. On y va bien sûr pour profiter de la beauté des roches qui se jettent dans la mer. Mais le lieu est aussi riche en monuments, avec la présence des ruines de l'ancienne abbaye bénédictine. On y contemple la façade romane, les arcades de la nef et les voûtes de pierre qui sont les éléments qui subsistent. Le meilleur moment pour en profiter est le crépuscule lorsqu'elle est éclairée par le phare. La balade se poursuit alors en faisant le tour du sémaphore, puis en allant voir le phare qui culmine à 58 mètres. Il est d'ailleurs possible d'y monter les 163 marches pour bénéficier d'un panorama époustouflant. Non loin de ce lieu charmant à bien des égards se trouve le port de Conquet, qui dessert les îles d'Ouessant et Molène. 

©

Les Champs Libres de Rennes 

De passage à Rennes et après avoir sillonné son charmant centre-ville, il est recommandé d'aller faire un tour aux Champs Libres. Ce monument à l'architecture moderne abrite des lieux incontournables de la cité bretonne. En premier lieu, la Bibliothèque de Rennes Métropole, avec ses différents espaces et pôles, et des ressources imprimées et numériques autour de l'actualité. Une autre partie abrite le Musée de Bretagne, qui relate l'histoire de la région de la Préhistoire à nos jours et qui présente aussi un espace consacré à l'affaire Dreyfus. Enfin, outre une salle de conférences et un café, on y trouve aussi l'Espace des sciences, un centre de culture scientifique, technique et industrielle où l'on trouve notamment une exposition permanente de 300 m² sur la biodiversité est un planétarium numérique. 

©

Le Fort National de Saint-Malo 

Le Fort National de Saint-Malo a été conçu par Vauban et a été construit sur une île à proximité des remparts de la ville. Il est l'un des monuments emblématiques de la Cité corsaire. Il est possible d'y accéder à marée basse depuis la plage de l'Éventail. L'impressionnante bâtisse se visite afin d'observer tous les détails de son architecture, mais elle abrite aussi un musée qui permet de mieux comprendre les événements qui l'ont marquée d'un point de vue militaire. Parmi les détails de son histoire, on note que le Fort National fut en 1817 le lieu d'un incroyable duel entre Robert Surcouf et 12 officiers prussiens. Et lors de la Seconde Guerre mondiale, à l'été 1944, 380 Malouins y furent emprisonnés six jours par les Allemands, sans avoir de quoi manger. 

©

Le Parc Botanique de Haute-Bretagne 

Situé au Châtellier et créé en 1847, le Parc Botanique de Haute-Bretagne s'étend sur 25 hectares. On y trouve 24 jardins thématiques remplis d'essences de différents continents. De l'automne au printemps en passant par la chaleur de l'été, il offre un écrin de verdure et ses couleurs égayent facilement une journée. La diversité des plantes et des fleurs lui offre un caractère unique et les amateurs d'espèces rares s'émerveillent de la contemplation d'espèces, tels les azalées, les kalmias, les cornouillers ou bien encore les rhododendrons. La visite est plaisante à faire avec les enfants, qui peuvent observer des abeilles dans leur ruche, des plantes carnivores et d'autres originaires d'époques très lointaines. Un moment poétique à vivre en famille.

©

Les alignements de Carnac 

Les alignements de Carnac sont mondialement connus et sont un site incontournable à aller voir dans le sud du Morbihan en Bretagne. La région abrite en effet un très grand nombre de menhirs et de dolmens. Ils participent à faire du territoire un territoire de légendes. Vieux de 7 000 ans et au nombre de 3 000, les mégalithes que l'on trouve à Carnac se tiennent debout au milieu des champs et se différencient par leur incroyable alignement. Pour prendre conscience du caractère exceptionnel de ce lieu, il faut savoir que les alignements s'étendent sur une distance de près de 4 km. Quant à leur origine, certaines hypothèses mentionnent des lieux de culte et d'autres des calendriers pour l'agriculture. 

©

Le château médiéval de Fougères 

Le château médiéval de Fougères n'est autre que la plus grande forteresse médiévale d'Europe. Construit en premier lieu en l'an mil, sa fonction était d'assurer la défense de la zone frontière du Duché de Bretagne, les Marches de Bretagne. En effet, le territoire devait être vigilant aux attaques des Normands au nord et à l'est, de l'Anjou et du Maine. Le château fut pendant 5 siècles au cœur de nombreux conflits et il fut sans cesse amélioré au fil du temps jusqu'à devenir un véritable vaisseau de guerre. Le visage que le monument affiche aujourd'hui date d'il y a mille ans. Une visite est l'occasion de découvrir en détail son impressionnante architecture, qui respecte les principes de construction de la seconde moitié du Moyen Âge, mais aussi de plonger au cœur de son histoire tumultueuse. 

©

La Cité de la Voile Éric Tabarly 

La Bretagne est aussi une région que l'on relie facilement aux grandes courses maritimes. Tout comme aux grands noms de la navigation. Située à Lorient, la Cité de la Voile Éric Tabarly accueille le public qui se met dans la peau d'un marin et entame un véritable voyage en haute mer ! Il faut prévoir environ une demi-journée pour faire le tour et le lieu est formidable à découvrir avec les enfants, grâce notamment à un espace ludique qui leur est dédié. On y apprend également à préparer son bateau, à manœuvrer et le fonctionnement des principaux outils de navigation. Cinéma dynamique, simulateurs de navigation et documentaires inédits, il y a tout pour plonger au cœur des vagues. Une partie des lieux est consacrée à Éric Tabarly, avec des maquettes du Pen Duick et des archives qui mettent en avant la personnalité de ce navigateur passionné.

©