Français
  • Français
  • English
  • Español
  • Deutsch
  • 中国人

Entouré de deux géants, la Chine et la Russie, le territoire du Kazakhstan, pays de la steppe par excellence, est le neuvième plus vaste au monde. Ses habitants, traditionnellement nomades, se sont vu contraints à la sédentarité sous la domination soviétique, ce qui a eu pour effet de profondément modifier l'aspect des campagnes et des villes kazakhes, offrant aujourd'hui au voyageur un visage multiple et contrasté. Aux côtés des Kazakhs et des Russes majoritaires, c'est en effet une véritable mosaïque de peuples qui prospèrent entre montagnes et steppes, entre déserts et littoraux : Ouïghours, Dungans, Tatars, Ukrainiens, Allemands, Coréens...Ce n'est pas encore tout à fait l'Asie, mais ce n'est déjà plus la Russie... Le guide touristique du Kazakhstan offre quelques salutaires lignes de directions pour s'orienter au coeur de cet immense contrée. On commencera sans doute le voyage par Astana, futuriste capitale à l'architecture exubérante trônant au beau milieu de la steppe, qui semble être la seule, avec Almaty, l'ancienne capitale, a réellement avoir une allure de ville. C'est au prix de centaines de kilomètres de voyage que l'on gagnera les autres points-clé du Kazakhstan : de l'architecture timouride à Turkestan aux visions désolantes d'Aralsk, l'ancien port sur la mer d'Aral, ou encore, de l'autre côté du pays, les paysages sauvages et préservés des monts Altaï. A Aktau, à Semey, à Karaganda on découvrira les plages « à la russe » de la mer Caspienne, les anciens goulags, les maisons des grands auteurs russes exilés dans la steppe… Қазақстанға қош келдіңіздер !

Que visiter au Kazakhstan ?

Quand partir au Kazakhstan ?

Quand partir au Kazakhstan ? Les meilleures conditions climatiques sont réunies en été, surtout si l’on envisage de faire de la montagne, dans l’Altaï notamment. Dans l’extrême sud du pays, la chaleur peut être écrasante en été, et il faut alors privilégier le printemps et l’automne. Soulignons ici que de manière générale, les conditions climatiques de la steppe kazakhe sont difficiles en hiver. Le climat d’Astana est particulièrement rude, et ce n’est pas un hasard si la ville a été baptisée « tombe blanche » à un moment de son histoire. Les hivers sont très longs et très froids : les températures flirtent généralement avec les - 20 °C, rendus encore plus pénibles par les forts vents qui balaient la steppe à cette période. En été, la ville est écrasée de chaleur, et pas un arbre ne vient ombrager les rues de cette capitale bâtie au milieu des steppes. En bref, mieux vaut viser les intersaisons pour explorer les rues d’Astana.Quand partir au Kazakhstan ? A condition d'éviter l'extrême-sud du pays, la meilleure période pour partir au Kazakhstan est très certainement l'été.

Météo en ce moment

Loading...
Météo à l'année

Si la météo du Kazakhstan est soumise à un climat continental, de grandes différences sont à signaler entre le nord et le sud. Au nord, le Kazakhstan connaît des températures élevées en été, mais qui descendent jusqu’à - 40 °C en hiver. Au sud, l’hiver est plus clément, mais les étés peuvent être étouffants. Le climat d’Astana est particulièrement rude, tandis qu'à Almaty, les étés sont chauds et souvent arrosés par de violents orages.

Budget

La monnaie nationale est le tenge. La dévaluation et la baisse continue de la monnaie kazakhe a pour effet immédiat de rendre un voyage au Kazakhstan bien moins dispendieux que par le passé, malgré la forte inflation de ses dernières années. De manière générale, on dépense nettement plus à Astana et Almaty que dans le reste du pays, aussi bien pour le logement que pour s'alimenter.

Formalités

Les Français et les Suisses sont exemptés de visa pour les séjours inférieurs à deux semaines et ne comportant qu'une seule entrée, et ce quel que soit le motif du séjour. Pour tout autre cas de figure, un visa délivré par le consulat du Kazakhstan est nécessaire. Les procédures d'enregistrement ne sont plus obligatoires ; en revanche, veillez à toujours conserver la Migration Card qui vous est remise à votre arrivée à l'aéroport. Les formalités d'entrée sur le territoire kazakh pouvant changer d'une année à l'autre, il convient tout de même de se renseigner auprès des autorités compétentes avant d'entreprendre un voyage.

Le visa s'obtient auprès du consulat du Kazakhstan dans votre pays dans un délai de 8 à 10 jours, mais il sera prudent de vous y prendre un peu plus à l'avance. Pour les Français, le formulaire de demande de visa doit être téléchargé sur le site de l'ambassade (www.amb-kazakhstan.fr) et rempli sur ordinateur.

Santé

Les conditions sanitaires sont plutôt bonnes par rapport au reste de l'Asie centrale. On peut trouver de bons médecins, bien formés et capables d'établir un diagnostic, mais le matériel leur fait souvent défaut. Si aucun vaccin n'est obligatoire pour se rendre au Kazakhstan, si vous êtes amenés à visiter des zones reculées du pays, il peut être bienvenu de se faire vacciner contre les hépatites A et B, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite ainsi que la typhoïde.

L’eau du robinet n’est pas potable au Kazakhstan, il faut donc systématiquement acheter de l’eau en bouteille. Méfiez-vous également des glaçons.

Le soleil et la chaleur sont des ennemis à ne pas sous-estimer. La déshydratation peut arriver très vite, surtout si vous souffrez d'une turista due à l'abus d'huile de coton… Il est en revanche aisé de trouver de l'eau minérale en bouteille, gazeuse ou plate, alors tâchez de boire régulièrement, en particulier le soir et au réveil.

Comment partir au Kazakhstan ? Nos conseils & astuces

Les voyagistes sont encore relativement rares à proposer des circuits élaborés au Kazakhstan. Néanmoins, nombre d'entre eux ont de nombreux contacts dans les républiques voisines, Ouzbékistan et Kirghizistan, où le tourisme est plus développé, et peuvent tracer pour vous un itinéraire sur mesure en fonction de vos envies et de votre budget.

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

On pourra se rendre à Astana ou à Almaty directement en avion, mais sachez que depuis l'Europe de l'ouest, des trains rallient Moscou. La voie la plus classique relie ensuite Moscou à Astana ou Almaty en 2 jours. Le train reste un moyen économique et romantique d'effectuer le voyage, les rencontres sont assurées et l'ambiance est souvent chaleureuse. Pensez à emporter quelques provisions. Concernant le logement, il est conseillé de réserver votre chambre à l'avance dans les deux grandes villes kazakhes.

Si vous en avez les moyens, l'avion est une bonne option pour brûler les étapes compte tenu des longues distances à parcourir et de la mauvaise desserte routière ou ferroviaire de certaines localités (Air Astana). Le réseau de bus est particulièrement dense au Kazakhstan, et toutes les villes et localités ou presque sont desservies. Bien que lents, ils arrivent toujours à bon port. Les trains sont un peu moins chers que les bus, mais guère plus rapides. Les aventuriers du code de la route opteront pour la voiture.

Organiser son voyage au Kazakhstan
Transports
Réservez vos billets d'avions
Location voiture
Réservez un train
Partez en bus ou covoiturage
Hébergements & séjours
Trouver un hôtel
Location de vacances
Trouvez votre camping
Séjour tout compris
Voyage sur mesure
Services / Sur place
Activités & visites
Assurance Voyage
Trouver un médecin

Les circuits touristiques au Kazakhstan

Photos et images du Kazakhstan

Péninsule de Mangyshlak. yevgeniy11 - Shutterstock.com
Ville d'Astana. Carsten KYKAL - Fotolia
Ancien port avec les bateaux échoués. Sylvie FRANCOISE
Cathédrale Saint-Nicolas. Lingbeek - iStockphoto.com
Tobago
Découvrez
Tobago
Déposer un avis Jeu concours