Depuis près d'une décennie, la Croatie est l'une des destinations européennes les plus prisées. Il faut dire que ses atouts sont nombreux. Près de 1 244 îles (dont une soixantaine habitées), une mer chaude l'été, plus calme et plus cristalline qu'ailleurs, et de superbes criques côté mer. Sur la terre ferme, les parcs nationaux ont quelque chose de fantastique aussi, avec la montagne majestueuse, les rivières au creux des grands canyons, les cascades, les lacs, les gouffres mystérieux. Sans oublier les splendeurs architecturales. Du nord au sud, des monastères et des églises, des châteaux et des palais, des remparts, des forteresses et des places élégantes. Et pour fuir la foule, voici notre Top 10 des spots qui sortent des sentiers battus.

© Mario Jelavić & ONT Croatie

Trogir 

La cité portuaire de Trogir est établie sur une île, entre les douces collines de la terre ferme et une autre île, Čiovo, qui constitue la partie la plus moderne de Trogir. C'est en tout cas, l'une des plus belles villes de l'Adriatique qui conserve un centre historique, très harmonieux, inscrit au patrimoine culturel mondial par l'UNESCO. Bref, un ensemble architectural très photogénique, entre la silhouette en vue cavalière avec son lacet lagunaire, les toits et monuments en belle harmonie stylistique, les places et ruelles anciennes qui en font régulièrement un décor de cinéma. À ne pas manquer également, l'excursion sur l'île de Drvenik Veli, qui ramène le plaisir du calme insulaire.

© Denis Peroš & ONT Croatie

Smiljan

Il faudra aussi se rendre dans le village de Smiljan rendre hommage à Nikola Tesla, un grand savant du XIXe siècle, à l'origine de l'électricité par courant alternatif, de la robotique et de ses multiples applications. Bref, un génie qui a vécu dans le village et a eu son heure de gloire avant de tomber dans l'oubli. En 1884, le chercheur émigre aux États-Unis où il est embauché chez Thomas Edison, qui travaillait aussi dans ce domaine. Le considérant très vite comme un concurrent, il commence à dénigrer son collaborateur croate. En 1943, il meurt seul à Manhattan. Le musée qui lui est consacré à Smiljan montre la somme de ses travaux qui, malgré leur ingéniosité, n'ont pu être brevetés.

© Ivo Biočina & ONT Croatie

Motovun

Voilà l'une des plus belles cités médiévales de l'arrière-pays d'Istrie ! Bâtie au XIVe siècle, au sommet d'une colline, Motovun fut longtemps un riche bourg vénitien. Ses vignobles en coteaux produisent les meilleurs vins de la région, alors que dans la forêt aux alentours les connaisseurs trouvent de belles truffes blanches. Dans le centre, en faisant le tour des remparts, en déambulant au hasard des ruelles pavées, on découvre églises, places, palais et loggias. Elle a su développer son artisanat d'art, la gastronomie locale et les arts plastiques. La cité médiévale attire de nombreux peintres et sculpteurs, qui exposent dans les petites galeries-boutiques.

© Zoran Jelača & ONT Croatie

Rijeka

Rijeka mérite plus qu'une étape. Ce n'est pas une station balnéaire avec ses rues piétonnes et ses terrasses. Sa grande place centrale, ses trésors religieux, ses villas austro-hongroises construites à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle, ses imposants immeubles bourgeois, son patrimoine culturel, surprennent. Premier port de Croatie, Rijeka semble surtout vivre au rythme de ses grands marchés et la grande rue piétonne, le Korzo, est bordée de boutiques. Enfin, le château de Trsat surplombe la ville et on peut monter les quelque 500 marches pour admirer le panorama sur les environs, le golfe du Kvarner et son archipel et les trois grandes îles les plus proches : Krk, Cres et Mali Lošinj. Unique !

© Damir Kvajo & ONT Croatie

Varaždin

À 80 km au nord-est de Zagreb, de l'autre côté du massif montagneux de la Medvednica, Varaždin est une superbe ville baroque, dont les palais de la vieille ville furent miraculeusement épargnés par les nombreux conflits dans la région. Un lieu romantique à souhait ! Ce patrimoine si riche attire des milliers de visiteurs et affiche aussi son dynamisme artistique. Surnommée la petite Vienne, nombre d'aristocrates s'y installent au XVIIIe siècle et la cité élégante eut en son temps sa renommée mondaine. Aujourd'hui, il est possible de pousser la porte de la cathédrale et de nombreuses églises, qui accueillent régulièrement des concerts de musique ancienne. Et fin août, a lieu le Špancirfest, le plus grand festival de rue du pays. Un rendez-vous festif et décalé avec une riche programmation musicale.

© Domagoj Blažević & ONT Croatie

Cavtat

À une vingtaine de kilomètres de Dubrovnik, Cavtat est édifiée sur la presqu'île de Rat entre deux baies très agréables, Luka et Uvala Tiha, qui font face à l'île de Supetar. Cette petite ville portuaire est devenue aujourd'hui une station balnéaire très cotée, la plus importante de la riviera même, après la mythique Dubrovnik. À l'extrême sud de la Croatie, le microclimat de Cavtat favorise la végétation subtropicale et de nombreuses excursions sont aussi possibles depuis la cité balnéaire. On se dirigera donc avec bonheur vers les îles Elaphites, Dubrovnik, Molunat, l'arrière-pays du Konavle.

© Sergio Gobbo & ONT Croatie

Skradin

Le Parc national de Krka est l'une des plus belles réserves naturelles de Croatie. Si de nombreux touristes font la visite dans la journée, l'idéal est d'organiser un séjour de quelques jours sur place, à Skradin par exemple. Une parenthèse qui permettra d'approcher au mieux les différents sites du parc, pour découvrir la diversité des paysages et son patrimoine culturel. Skradin reste en effet la localité la plus proche des cascades et une étape verte toute trouvée dans le coin. Dans cette véritable station balnéaire sur le fleuve, on sent un certain art de vivre, au rythme des bateliers qui font la rotation sur la rivière, et il est très agréable d'y envisager une étape prolongée.

© Zoran Jelača & ONT Croatie

Nin

À 15 km au nord de Zadar, Nin est un joli bourg historique et une base idéale pour ceux qui souhaitent profiter des plaisirs balnéaires en famille. Car c'est ici que l'on trouve la plus grande plage de sable de Croatie sur pas moins de 3 km. Nin, cette ancienne colonie liburnienne qui fut urbanisée par les Romains sous le nom d'Aenona, possède en outre un héritage culturel très riche. Comme les autres cités antiques du littoral, elle subit à partir du VIIe siècle les invasions des Slaves et des Avars, qui la dévastèrent quasi entièrement. Sous la domination des rois croates, Nin reprit lentement son essor, devenant à partir du IXe siècle l'une des premières capitales royales.

© Domagoj Blažević & ONT Croatie

Kopački rit

Inscrit en 1993 sur la liste des zones marécageuses d'importance internationale, le Parc naturel Kopački rit est l'un des plus grands espaces d'eau douce d'Europe. Sur quelque 23 000 ha, il abrite plus de 291 espèces d'oiseaux et 44 de poissons. L'humidité du site, due à la présence des cours d'eau, est propice à la diversité animale. Attirés par les poissons, les oiseaux migrateurs sont aussi nombreux au début de l'automne. Au fil de l'eau, on rencontre quantité de cormorans, hérons, mais aussi des sternes, des martins-pêcheurs, des canards sauvages... Et on compte aussi quelques espèces rares en Europe, comme la cigogne noire.

© Ivo Biočina & ONT Croatie

Samobor

À 20 km de Zagreb, la petite ville de Samobor, dominée par des fortifications du XIIIe siècle, est une escapade agréable en toute saison. Son joyeux carnaval de février prend ses aises sur la belle place centrale, bordée de grandes maisons bourgeoises des XVIIIe et XIXe siècles. Réputée pour ses chemins de randonnée qui l'entourent, ses aires de pique-nique, sa cuisine et sa pâtisserie traditionnelles, elle propose quelques bonnes tables et des produits gourmands. Par exemple, il faut goûter le gâteau samoborska kremšnita avec un verre de Bermet, l'apéritif local (un vin aromatisé aux herbes), que l'on fabrique uniquement dans la région. Santé !

© Maja Danica Pečanić & ONT Croatie