Depuis cinquante ans, la vallée du Champsaur fait le bonheur des vacanciers en quête de dépaysement et de tranquillité. Dominée par Orcières 1850, véritable station d'altitude culminant à 2 725 m, la vallée est une succession de petites stations-villages, Ancelle, Chaillol, Laye, Saint-Léger-les-Mélèzes et Serre-Eyraud, paisibles et authentiques. Ce territoire a su préserver son authenticité et son caractère rural, très loin des usines à ski sans âme que l'on trouve habituellement dans les Alpes. Il accueille aussi bien les mordus de ski, les amateurs de randonnée que les familles souhaitant se reposer. Et le tout au soleil ! Car dans les Alpes du Sud, on profite à la fois du climat provençal et de la qualité d'une neige d'altitude.

 

Au coeur du Parc national des Écrins

Une grande partie du Champsaur est située au coeur du prestigieux parc national des Écrins. À l'orée d'Orcières, ce sont plus de 100 000 hectares où bouquetins et chamois élisent domicile dès les premières neiges. Loin du vacarme des stations, on peut y jouir du silence et de la beauté sauvage de la haute montagne. Si vous êtes amoureux de la nature et adepte de ski, le prétexte est donc tout trouvé pour poser vos valises à Orcières ou dans les petites stations-villages environnantes. Chaque semaine, des sorties en raquettes ou à skis sont proposées pour partir avec un guide à la découverte de cet espace préservé. Mais Orcières et ses petites soeurs recèlent bien d'autres trésors. Vous n'aurez donc que l'embarras du choix, au gré de vos envies.

 

Six stations, six ambiances

À quelques heures de Paris et 35 km de Gap, Orcières est la promesse d'une semaine de glisse idéale. Station d'altitude qui culmine à 2 725 m, elle dévoile avec fierté ses 100 km de pistes. Elle profite surtout de l'ensoleillement exceptionnel des Alpes du Sud, à un jet de pierre de la Côte d'Azur. Orcières a tout d'une grande. Télémix, snowpark, et, comme toute station qui se respecte, elle garde jalousement quelques hors-pistes de haute volée. Alors à vous de jouer ! Non loin d'Orcières, au milieu des mélèzes, le hameau de Serre-Eyraud (entre 1 400 et 2 100 m) est connu pour sa neige de qualité et son charme si particulier. La neige y est généreuse et les adeptes du ski de randonnée en feront un point de départ idéal. Entre poudreuse et sapins, elle bénéficie pleinement de son exposition sur la face nord de la vallée.

Saint-Léger-les-Mélèzes propose, lui aussi, des pistes de ski dessinées en pleine forêt. Et, après les forêts, il est temps de profiter de l'ensoleillement et du panorama exceptionnel de la vallée. Ancelle et Chaillol s'offrent alors à vous. Alors que la première se love sur un plateau à 1 350 m d'altitude, Chaillol (de 1 450 à 2 000 m), station-soleil par excellence, est suspendue sur les flancs du Vieux Chaillol, célèbre sommet qui culmine à 3 163 m. Comment se lasser alors de ce spectacle féerique aux portes des Écrins ? Enfin, Laye, la petite dernière, est le spot idéal pour s'initier au chasse-neige et travailler le planter du bâton. Au pied du pic de l'Aiguille, la plus petite des cinq stations-villages se distingue par la convivialité de ses habitants et de ses chamois. Il n'est pas rare non plus d'en croiser en descendant du Lauzon. Maintenant que la vallée s'est dévoilée sous ses plus beaux atours, il va falloir faire un choix. Plusieurs options s'offrent à vous. Pour les inconditionnels de la glisse, aucune hésitation : Orcières 1850 est faite pour vous. Et le forfait comprend l'accès au hameau de Serre-Eyraud. Une bonne idée pour manger un morceau dans le cadre intimiste du village.

Pour ceux qui privilégient les ambiances familiales, le forfait " 5 stations-villages " est idéal pour profiter au mieux des cinq charmants villages et de leurs ambiances si particulières. Une semaine sera alors nécessaire pour promener ses spatules à travers le Champsaur.

 

Ambiance Grand Nord

Plus original, Orcières propose le cani-raquettes. Muni d'un harnais, on profite ainsi de la puissance d'un chien de traîneau pour parcourir d'encore plus longues distances. Du côté d'Ancelle et de Saint-Léger-les-Mélèzes, place au ski joëring. Tracté par un cheval, skis aux pieds, la montagne devient alors votre nouveau terrain de jeu. Au pas, au trot ou au galop, de nouvelles sensations de glisse s'offrent à vous. Il est même possible de devenir musher le temps d'une journée. S'enfoncer dans la nature fièrement dressé sur un traîneau guidé par sa meute est une expérience rare qui ne demandera qu'à être prolongée. Et c'est tant mieux car le village nordique de Williwaw, sur le plateau de Roche-Rousse à 2 300 m d'altitude, possède une dizaine d'igloos aménagés pour passer la nuit. La meilleure solution pour voir le soleil s'élever doucement entre les sommets des Alpes du Sud au petit matin. L'Himalaya n'est plus très loin.

Les amateurs de sensations fortes ne seront pas en reste. Au sommet du Drouvet, envolez-vous grâce à la plus grande tyrolienne d'Europe. Elle vous conduira, tête en avant, jusqu'au lac Long. À l'horizontal, sur 2 km et à 120 m du sol, vous planerez à plus de 130 km/h ! Perché entre ciel et terre, l'adrénaline promet d'être au rendez-vous. Et si cela ne vous suffit pas, le lac vous livrera ses secrets le temps d'une plongée sous la glace. Le long d'un fil d'Ariane dans une combinaison qui vous gardera au sec, vous pénétrerez dans un puits de lumière où, entre jeux de bulles et jeux de lumière, tout paraît surnaturel.

Mais profitez du panorama, c'est également possible sans défier les lois de la physique, quoique... En embarquant à bord de la montgolfière d'Orcières, le temps paraît suspendu à cette bulle d'air et vous voilà parti admirer les Hautes-Alpes, main dans la main avec votre chéri(e). Tellement cliché, mais tellement agréable !

 

Une véritable expérience culinaire

Une fois affamé, c'est avec des images plein la tête que vous découvrirez les traditions du Champsaur dans votre assiette. Dans toute la vallée, on met un point d'honneur à conserver l'héritage rural des anciens. Aujourd'hui encore, plus de 700 agriculteurs continuent de pratiquer l'élevage dans les hautes vallées. Une aubaine pour le gourmand en vacances qui se délectera d'une multitude de spécialités culinaires qui fleurent bon le terroir. Fini les parts de pizzas congelées ou les frites à moitié froides que l'on peut trouver dans les stations aseptisées. Place aux plats typiquement champsaurins ! Les ravioles - petites quenelles faites de pommes de terre et de tomme fraîche -, les tourtons - beignets typiques -, ou les nombreuses tartes des Alpes du Sud, seront autant de prétextes à regagner les calories perdues pendant la journée. Une fois rassasiés, les plus chanceux d'entre vous regagneront leur chalet ou leur gîte rural. S'il faudra casser sa tirelire, de bonnes opportunités sont à saisir hors vacances scolaires. Sinon, hôtels et appartements de qualité sont légion. La vallée du Champsaur, c'est donc un peu tout cela, entre tradition et avant-gardisme, pour découvrir la montagne autrement et respectueusement.

 

Infos futées

 

Quand ? Le domaine skiable d'Orcières ouvre ses portes du 13 décembre 2010 au 19 avril 2015 et celui des stations-villages du Champsaur du 20 décembre au 30 mars.

 

S'y rendre. En voiture et depuis Paris, prendre l'A6 jusqu'à Lyon puis l'A46, et, à proximité de Grenoble, prendre la N85 en direction de Gap. En train, direction les gares de Grenoble ou Gap.

SNCF - Plus d'informations sur le site

 

Utile. Pour préparer au mieux ses vacances.

MAISON DU TOURISME D'ORCIÈRES 1850 - Plus d'informations sur le site

OFFICE DE TOURISME DU CHAMPSAUR - Plus d'informations sur le site