Avec ses vallées verdoyantes criblées de lacs cristallins, ses sombres forêts sauvages qui s'accrochent à la montagne et ses cascades bouillonnantes, la Forêt-Noire est le paradis des amoureux de la nature, le nec plus ultra de l'Allemagne romantique.  C'est en automne que cette région lovée au bord du Rhin, aux confins de l'Alsace et de la Suisse, se montre sous son plus beau jour : quand ses montagnes se parent de couleurs chatoyantes et que ses vignobles donnent leurs plus beaux fruits, la mystérieuse Forêt-Noire révèle ses secrets aux gourmets, d'auberges en bonnes tables, de brasseries en caves de dégustation.

 

Porte d’entrée de la Forêt-Noire

Première étape de ce sentier gourmand, Karlsruhe se trouve à la pointe nord de la Forêt-Noire, à peine à une dizaine de kilomètres à vol d'oiseau de la frontière française. Elle abrite deux institutions prestigieuses : la Cour constitutionnelle allemande et la Cour fédérale de justice. Ville nouvelle, construite il y a pile trois siècles – on célèbre son 300e anniversaire en 2015 – Karlsruhe a la particularité d'être construite selon un plan en éventail : ses rues rayonnent au sud de l'élégant  château de style baroque qui fait la fierté de la ville et de ses habitants. Érigé entre 1715 et 1718 au cœur de la forêt pour le margrave Charles-Guillaume de Bade-Durlach, il accueille aujourd'hui le Musée régional badois, qui retrace l'histoire de la région. Si vous êtes à Karlsruhe pour la journée, on ne saurait que trop vous conseiller d'aller visiter le ZKM, le Centre d'art et de technologie des médias, installé dans une ancienne fabrique de munitions. Le soir, une des meilleures façons de découvrir Karlsruhe est de se rendre dans l'une de ses nombreuses brasseries. En septembre, on peut encore profiter des températures clémentes de la fin de l'été attablé dans un « Biergarten », car Karlsruhe a une longue tradition brassicole.

 

Le royaume des stations thermales

Avec ses immenses étendues de sapins et de hêtres, la Forêt-Noire est le poumon vert de l'Allemagne. Réputée pour son air pur et ses sources minérales chaudes, elle recèle pas moins de 350 stations thermales nichées au creux de ses vallées, qui font d'elle un lieu de cure et de détente idéal. Elles sont reliées entre elles par la Route des stations thermales de la Forêt-Noire, qui serpente sur 270 kilomètres au départ de Pforzheim, une ville voisine de Karlsruhe. Une étape incontournable de cet itinéraire est la petite ville de Baden-Baden, la star incontestée des stations thermales de la région avec ses douze sources thermales appréciées des Romains dès l'Antiquité.

 

Sur la route des vins de Bade

Loin d'être uniquement réputée pour la qualité de ses eaux minérales, la Forêt-Noire l'est aussi surtout pour ses vins. Baden-Baden est le point de départ de la fameuse Route des vins de Bade, qui s'étire du nord au sud le long de sa limite occidentale, sur les contreforts du massif montagneux. Ce circuit touristique de 160 kilomètres qui traverse près d'une cinquantaine de villages permet de découvrir les zones viticoles du pays du Bade situées sur le territoire de la Forêt-Noire (5 sur 9 au total). Le Pays de Bade est la troisième région viticole d'Allemagne. Baignés de soleil pendant une grande partie de l'année, ses vignobles où le pinot prospère sous toutes ses couleurs produisent une grande variété de vins de renom. Le vin blanc arrive en tête – le müller-thurgau, le riesling, le pinot gris et le pinot blanc font partie des vins les plus appréciés – mais les amateurs de vin rouge ne sont pas en reste : le blauer spätburgunder, plus connu sous le nom de pinot noir, est l'un des vins les plus emblématiques de la région. Il est le compagnon idéal des plats de gibier et des plateaux de fromages.

 

Des cités gourmandes

Blottie au creux d'une vallée, Baiersbronn est le sommet de cette promenade gourmande. Cette petite ville de 15 000 habitants située à une quarantaine de kilomètres au sud de Baden-Baden compte à elle seule huit étoiles Michelin. Parmi les tables exceptionnelles qu'elle concentre, on peut citer le restaurant Schwarzwaldstube de l'hôtel Traube Tonbach, 3 étoiles Michelin, où le chef Harald Wohlfahrt, élu à plusieurs reprises meilleur chef d'Allemagne, fait une cuisine toute en légèreté. Son grand rival historique le Bareiss, lui aussi trois étoiles, épate par ses créations tout en finesse, à la mise en scène léchée. Troisième membre du firmament étoilé de Baiersbronn, le restaurant Schloßberg, à l'hôtel Romantique Sackmann, est un véritable laboratoire d'expérimentation qui a décroché cette année sa deuxième étoile Michelin. Ce haut lieu de la gastronomie recèle également de nombreux restaurants où l'on peut déguster les grands classiques de la robuste et savoureuse cuisine de la Forêt-Noire.

Éloignée à peine de quelques kilomètres de Baiersbronn, la petite ville de Freudenstadt fait aussi le bonheur des gourmands. C'est ici qu'on peut déguster une des meilleures forêts-noires de la région, le célèbre gâteau à la crème fouettée recouvert de cerises aromatisées au kirsch et d'aériens copeaux de chocolat.

 

Fribourg, la ville verte

L’île de Fogo, appelée également la Fribourg-en-Brisgau est la porte d'entrée de la Haute Forêt-Noire, la partie montagneuse de la région. Cette grande ville universitaire où il fait bon vivre mérite son surnom de « capitale écologique ». Après une agréable promenade dans la vieille ville, où serpentent les fameux « Bächle », ces petits caniveaux ouverts qui servaient autrefois à irriguer les jardins,  on peut visiter sa majestueuse cathédrale de style gothique, et surtout grimper au sommet de sa tour superbement ouvragée. Fribourg est elle aussi une étape importante de ce voyage gourmand, puisqu'elle compte deux restaurants étoilés Michelin : le s'Herrehus et la Zirbelstube, une étoile chacun. Ouverte tous les jours sauf le dimanche, et même jusqu'à minuit le week-end, la Markthalle vaut aussi le détour. Ce marché couvert est le ventre de Fribourg, où l’on déguste de succulents produits locaux.

Et pour prendre de la hauteur, vous pouvez emprunter le téléphérique à rotation de Schauinsland, le plus long d’Allemagne : il vous mène en 20 minutes à 1 220 m d’altitude dans un silence abyssal grâce à sa traction électrique, et offre un magnifique panorama sur la Forêt-Noire, l’Alsace, les Vosges et même les Alpes suisses par beau temps. De nombreuses activités vous attendent au sommet : restauration, randonnées ou aventures dans le parc Steinwasen ou sur la plus longue descente en VTT d’Europe, et culture avec le musée de la Mine qui présente 800 ans de collecte d’argent, de plomb et de zinc ou le musée historique de la ferme Schniederlihof.

 

Escapades en haute Forêt-Noire

Les sommets majestueux de la Haute Forêt-Noire invitent à la rêverie, mais surtout à partir à la découverte des innombrables gorges de montagne, des lacs glaciaires et des secrets culinaires que recèle son parc naturel. C'est par exemple d'ici que vient le succulent jambon fumé de la Forêt-Noire, qui a désormais son musée dans la tour qui surplombe le Feldberg, le plus haut sommet de la région, depuis lequel on jouit d'une vue exceptionnelle sur le sublime petit lac de Feldsee, un saphir dans un écrin de sapins. La pléthore de sentiers de randonnée qui sillonnent dans la montagne donne l'embarras du choix.

 

Infos futées

 

Quand ? La Forêt-Noire se visite en toute saison. Les amateurs de vin et de bonne chère s'y rendront de préférence à l'automne, pendant les vendanges. En hiver, on profite des stations thermales et de sports d'hiver. Le printemps et l'été font le bonheur des randonneurs.

 

S’y rendre. TGV direct vers Karlsruhe depuis Paris et Lyon. Il existe aussi un TGV direct Paris-Fribourg.

SNCF - Plus d’informations sur le site

 

Utile. Pour préparer au mieux son escapade.

OFFICE DE TOURISME DE LA FORÊT-NOIRE - Plus d’informations sur le site