Entre le fleuve rouge et le lac Hô Tây, Hanoï invite à la douceur de vivre. Au coeur de la vieille ville, sur les berges du romantique lac Hoan Kiem, on prend le pouls de la vieille ville et le temps de profiter de l'atmosphère toute particulière de la capitale du Viêt Nam. Au programme : promenade dans les ruelles d'architecture typique mariant influences sud-asiatiques, chinoises et françaises, folklore d'une intense circulation de deux roues, défilé des locaux qui font leur footing et leur qi gong sur les rives. Ici une boutique de meubles anciens et têtes géantes de Bouddha, plus loin une échoppe de boîtes laquées et bijoux, et une succession de petits restaurant et stands de rue où se régaler de la délicieuse cuisine vietnamienne. Le soir, c'est spectacle de marionnettes sur l'eau ou combat de coqs dans une cour secrète. Parmi les nombreux petits temples, cherchez celui de Bach Ma en l'honneur d'un cheval légendaire. Flânez entre les étals des marchés de fruits, légumes, poissons ou épices qui occupent plusieurs rues. Il faut rejoindre le quartier Ba Dinh pour voir le musée et le mausolée de l'oncle Hô (Hô Chin Minh). Puis, découvrez en barque la mythique Baie d'Along où les femmes vendent de belles nappes brodées (impossible de refuser !). Il vous faudra un peu plus de temps pour rejoindre la baie d'Along maritime, autre joyau, à sillonner à bord d'une jonque. Et c'est sur une jonque-restaurant à l'ancre dans la baie que vous dinerez. En prime, allez voir l'incroyable cathédrale de bois de Phat Diem.

Les lieux incontournables de HANOI

Quand partir à HANOI ?

Pendant la haute saison (juillet, août et septembre), les prix ont tendance à augmenter, toutefois certains établissements proposent des promotions estivales.

Pendant le Têt, il est parfois difficile de trouver un vol intéressant vers le Viêt Nam, la destination étant prise d'assaut par les Vietnamiens. Il convient d'anticiper. Hanoï et la baie d'Along peuvent se visiter toute l'année. Attention cependant, entre août et novembre, la saison des typhons peut perturber la navigation dans la baie d'Along. Prévoir un séjour durant la fête du Têt (nouvel an du calendrier lunaire) est une bonne option offrant l'opportunité d'assister à de nombreuses manifestations traditionnelles à Hanoï et dans les villages alentour. Les jours qui précèdent ou suivent le Têt sont chômés. Les prestations touristiques sont perturbées. Et c'est la période fraîche où domine le crachin (de février jusqu'en avril). Mais quels souvenirs !

Comment partir à HANOI ? Nos conseils & astuces

  • Voyages organisés à HANOI
  • Partir seul(e) à HANOI
  • Se déplacer à HANOI

Cette destination est très prisée et largement proposée par les agences de voyages. Un séjour à Hanoï - généralement une semaine - inclus la plupart du temps la découverte de la baie d'Along terrestre, parfois également celle de la baie d'Along maritime. Choisir la formule d'un voyage organisé pour cette destination vous facilitera la vie, mais ne sera pas plus avantageuse financièrement qu'un voyage en solitaire.

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

Pas de problème pour partir seul à Hanoï. Les vols secs sont nombreux depuis les grandes villes européennes. Sur place, vous trouvez facilement un petit hôtel dans le quartier ancien et tous les jours de quoi vous nourrir à bas prix, dans la rue comme au restaurant. Hanoï est une ville sûre. On s'y repère facilement. Des bus et des bateaux relient les sites touristiques alentour. Louez une voiture pour un périple précis et amadouez votre chauffeur pour sortir des itinéraires "officiels".

Si vous voulez faire comme les locaux, c'est en deux-roues que vous vous déplacerez. En scooter ou en vélo (location par l'intermédiaire de votre hôtel). En pousse-pousse et moto-taxi c'est encore plus marrant ! D'un quartier à l'autre empruntez les minibus. Et les bus pour vous rendre dans la baie d'Along terrestre ou maritime. Pour un périple précis louez une voiture (toujours avec chauffeur).

Préparer son voyage à HANOI

Photos de HANOI

Découvrir HANOI

Les plus de Hanoi

À savoir

Bienvenue à Hanoi, cité de caractère. Et comme pour tous les caractères, certains traits sont moins plaisants ou demandent à être apprivoisés. Mentionnons :

La circulation routière qui nécessite une vigilance de tous les instants.

L'extraordinaire densité de la population qui relativise les notions d'intimité.

Le climat lorsqu'il impose une pluie qui dure.

La pollution atmosphérique et sonore, rançon d'un développement accéléré.

Une destination sûre

Dans un contexte international et régional troublé, le Viêt Nam est certainement l'un des pays les plus sûrs du monde. On peut se promener à Hanoi en toute quiétude et à toute heure du jour et de la nuit.

La population est très accueillante et ravie d'entrer en contact avec des visiteurs étrangers, quelle que soit leur nationalité. Concernant la santé, la capitale a fait la preuve qu'elle était dotée des structures nécessaires pour faire face aux situations d'urgence.

Un patrimoine historique et culturel d'une richesse exceptionnelle

En octobre 2010, Hanoi, la capitale vietnamienne, a célébré son millénaire. Des fouilles archéologiques ont récemment révélé des témoignages historiques inestimables, avec des milliers d'objets en céramique et en métal et des traces d'ouvrages architecturaux répartis sur plusieurs strates qui permettent de remonter jusqu'au VIIe siècle. Le 1er août 2010, l'Unesco a inscrit l'ancienne citadelle de Thang Long, édifiée par la dynastie des Ly au XIe siècle, sur la liste du patrimoine mondial.

Le charme d'une ville

Hanoi est une ville à taille humaine. On y marche avec plaisir sous la voûte d'arbres qui rivalisent avec les monuments, autour des nombreux lacs qui créent l'espace d'un quartier et invitent à la contemplation.

Métamorphoses

"Pourquoi le créateur bouleverse-t-il ainsi la scène humaine ?

Que d'étoiles enfuies, de saisons de brume révolues ?

L'âme des herbes d'automne hante les allées où passaient les palanquins,

Sur les murs des anciens palais s'attardent les rayons du soir.

Les pierres bravent encore les mois et les années.

Mais l'eau frissonne de tristesses et s'émeut de ces changements

Dans le miroir des siècles, présent et passé se reflètent

Le spectacle, ô combien, me déchire le coeur !"

Ces quelques vers légués par une poétesse qui vécut à Thang Long (Hanoi) au XVIIIe siècle disent la nostalgie du temps qui passe. La capitale vietnamienne traverse aujourd'hui une phase de métamorphoses accélérées. C'est une ville en chantier où il suffit d'une nuit de travaux pour engloutir des maisons centenaires. Les temps s'y superposent, s'enfuient et ressurgissent, captivant le visiteur.

Mythologies

La baie d'Along (Ha-Long) a servi de décor grandiose au film de R. Wargnier, Indochine, avec Catherine Deneuve. Surnommée la 8e merveille du monde, la baie est inscrite sur la liste du patrimoine mondial établie par l'Unesco. Les milliers d'îlots karstiques qui émergent dans le golfe du Tonkin composent un paysage maritime exceptionnel.

Une cuisine savoureuse

La cuisine vietnamienne se distingue par sa finesse, sa légèreté, sa diversité et son souci de l'équilibre. Elle utilise une grande variété d'herbes aromatiques dont la saveur nous est parfois inconnue. Les ingrédients les plus modestes se marient avec imagination et révèlent de surprenants bouquets pour les papilles. La gastronomie au Viêt Nam est un art que chaque foyer, quelle que soit sa condition, s'attache à cultiver. Les rues de Hanoi ont leurs spécialités, dont certaines sont déjà mondialement appréciées, tel le pho, cette soupe dont le parfum subtil embaume certaines ruelles du Vieux quartier. Mais si la capitale cultive son patrimoine culinaire, elle est aussi ouverte à toutes les influences, celles qui sont originaires du Viêt Nam où chaque région est fière de son héritage gastronomique et celles qui viennent de plus loin, portées par des chefs imaginatifs qui revisitent la tradition.

Un artisanat ancestral

Ferblantiers, bronziers, nielleurs, potiers, porcelainiers, ébénistes, sculpteurs, imprimeurs, tisserands, vanniers, cordiers, laqueurs, spécialistes de l'écaille, de la corne ou de l'ivoire, tous ces métiers d'artisanat sont encore bien vivants au coeur de Hanoi ou dans les villages de métier des provinces périphériques. Les artisans vietnamiens utilisent un savoir-faire transmis depuis des générations, mais qu'ils savent aussi mettre au goût du jour, revivifiant la tradition pour offrir des créations pleines d'imagination et de raffinement.

VIETNAM

Guide VIETNAM

VIETNAM 2018

Ce vieux pays est riche d'une très longue histoire dont nous pouvons admirer aujourd'hui les vestiges : citadelles interdites, temples, pagodes, ...

Extrait gratuit
Acheter le guide
13.95 €
648 pages

Reportages & actualités de HANOI

Ailleurs sur le web
Avis