De la plaine de la Bresse jurassienne aux sommets du " haut ", en passant par le vignoble, le Jura est un immense escalier dont les marches sont des plateaux boisés, entaillés d'impressionnantes reculées et parcourus de cours et plans d'eau, du lac le plus dormant aux cascades les plus impétueuses. La diversité des paysages et l'authenticité des savoir-faire caractérisent ce territoire des plus attachants. Étonnez-vous : il y en a pour tous les goûts.

Territoire et vins de caractère

Entre les sommets du massif et le vignoble du Jura, il y a tout un monde aux multiples facettes, uni cependant par la singularité du caractère jurassien. Étonnant produit d'un terroir peu ordinaire et d'une vinification très spécifique, le vin jaune exprime magnifiquement cette singularité. C'est durant sa longue maturation en fût que s'opère la magie de ce vin issu du savagnin, cépage le plus typique du Jura, échappant aux lois qui gouvernent tous les autres vins. Car les vignerons jurassiens ne vont pas " ouiller " les fûts de " jaune ", c'est-à-dire les remplir pour compenser l'évaporation. Fierté légitime de ces derniers, emblème du terroir jurassien, le " jaune " aurait tendance à masquer l'incroyable diversité des vins de ce vignoble. Il faut découvrir l'effet du terroir sur le chardonnay, appréhender le savagnin en commençant par des vins ouillés, essayer les rouges et notamment le poulsard (ou " ploussard "), spécialité de Pupillin, près d'Arbois, à travers des accords mets-vins classiques ou audacieux. Entrer ainsi en contact avec le Jura jusqu'à savoir apprécier son fleuron, le vin jaune.

Ambiances de bas en haut

Le vignoble jurassien s'étendait autrefois du nord au sud du département. C'est au " pays du Revermont ", autour d'Arbois, cité de Pasteur, Poligny, capitale du comté, et Salins-les-Bains, ville thermale marquée par l'histoire du sel, qu'il est le plus dense aujourd'hui : belles petites cités de caractère, villages vignerons, animations autour du patrimoine, ce pays a mérité le label " d'Art et d'Histoire ". Arlay, porte d'entrée dans le Jura, aurait, dit-on, vu les premiers arpents de l'histoire du vignoble jurassien. On peut aussi arriver dans le département par Dole, ancienne capitale de la Franche-Comté, belle ville étagée au-dessus du Doubs et du canal que domine la fière collégiale Notre-Dame, du XVIe siècle. Dole a su préserver un impressionnant patrimoine bâti, à découvrir au fil d'un circuit pédestre balisé, nommé circuit du Chat Perché en hommage à Marcel Aymé qui grandit dans ses murs et mit le Jura en scène dans ses contes et romans. Autre romancier jurassien, Bernard Clavel, qui vécut aussi à Dole. Plaines, vignobles, puis plateaux successifs : le Jura est un immense escalier en forme de croissant aux marches orientées du nord-est au sud-ouest. Au-dessus du vignoble, le premier plateau s'étend entre 500 et 600 m d'altitude. Tout en haut, les sommets culminent à 1 700 m environ. À tous les niveaux, l'eau a creusé gouffres et grottes au long de parcours souterrains parfois mystérieux, et entaillé les plateaux de profondes et étonnantes " reculées ", vallées étroites que surplombent des falaises verticales. Au niveau du premier plateau, Champagnole est au coeur du " Jura Monts Rivières ", berceau de l'Ain et d'autres cours d'eau parfois précipités dans des gorges, comme la Saine dont la haute vallée est maintenant un site naturel protégé.

À la rencontre de nos lointains ancêtres

Au même niveau et un peu plus haut, des lacs se sont égrainés à la dernière fonte des glaciers. Au bord des plus grands, ceux de Chalain et de Clairvaux, des hommes du néolithique ont construit leurs maisons il y a 5 000 ans. Conservés sous l'eau, les vestiges de ces habitats ont permis de mieux connaître le mode de vie de ces lointains ancêtres. Chalain et Clairvaux sont classés au Patrimoine mondial de l'humanité. Aujourd'hui, ces grands lacs accueillent surtout les estivants sur leurs plages, tandis que d'autres, plus petits, préservent la quiétude de leurs berges et se découvrent en superbes panoramas du haut de belvédères. Un peu plus haut, Saint-Laurent-en-Grandvaux et ses environs furent le point de départ des rouliers, qui, durant les rudes hivers d'autrefois, emportaient dans leurs énormes voitures à chevaux les fromages de garde, ancêtres du comté, et les objets façonnés dans le Jura. Car ses habitants n'avaient pas leur pareil pour tourner le bois et en faire des jouets autour de Moirans-en-Montagne, des pipes à Saint-Claude... Ailleurs, ils transformaient l'épicéa en boîtes légères : c'est la boissellerie, qui a son musée à Bois d'Amont. Ils taillaient aussi le diamant à Saint-Claude, les pierres précieuses dans les Hautes-Combes. Grâce à l'énergie des cours d'eau qui alimentaient les forges, ils fabriquaient encore divers objets métalliques qui ont entre autres donné naissance aux premières lunettes, à Morez, devenue capitale de la lunetterie. Cette industrie y a aujourd'hui son musée, mais également de dynamiques entreprises.

Au pays des savoir-faire

Le Jura est en effet le pays des savoir-faire. Qu'il s'agisse de fromages, de vins, d'objets artisanaux ou industriels, les Jurassiens sont attachés à la qualité de leur travail et de leurs produits, prêts à vous faire partager leur passion pour peu que vous leur manifestiez votre intérêt. Repérez le label " Made in Jura " et engagez la conversation : dialogue assuré, même avec les plus réservés ! Ce n'est pas un hasard si, parmi les nombreux sites à visiter, regroupés dans le réseau Juramusées, la catégorie la plus importante se nomme " Des métiers et des Hommes ". Elle regroupe, entre autres, les salines de Salins-les-Bains, la Maison du Peuple à Saint-Claude, l'Atelier des Savoir-Faire à Ravilloles, le moulin-atelier du Pont-des-Vents à Montfleur...

Bon plan pour une découverte complète du Jura et de son patrimoine naturel, historique, culturel, artisanal et industriel : le Pass Juramusées vous offre des réductions sur plus de 50 musées et sites du réseau. Les explorer tous est un vaste programme : des pistes des dinosaures de Coisia et Loulle au château des maîtres de forges de Syam ; des abbayes de Gigny et de Baume-les-Messieurs, d'où partirent les moines fondateurs de Cluny, au sanctuaire gallo-romain de Villards-d'Héria ; des grottes des Moidons ou des Planches-près-Arbois à la Maison de la Vache qui rit...

 

Infos futées

 

Quand ? Au printemps pour l'eau des cascades, le vert des prairies, les morilles, les grenouilles... En été pour la fraîcheur des bois et les bords des lacs. En automne pour l'or des vignes et des forêts. L'hiver pour les loisirs nordiques et les balades nature aux doux reliefs...

 

S'y rendre. En voiture, en train ou en bus, les possibilités sont nombreuses.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

 

Utile. Pour préparer au mieux son escapade jurassienne.

COMITÉ DÉPARTEMENTAL DU TOURISME DU JURA - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions - Comparez

Obtenir un devis d'une agence locale pour un voyage sur mesure - Demander

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez

Organiser un voyage en groupe - Demander un devis