Guide de la Côte Est Etats-Unis : Les plus de la côte Est

Une population accueillante

La population de la côte Est est chaleureuse et accueillante. Le voyageur, tout au long de son périple, découvre combien le contact est aisé avec les habitants toujours prêts à discuter. On peut compter sur les Américains pour renseigner et aider le visiteur égaré. N'hésitez pas à vous rendre dans les offices de tourisme (Visitor Centers) des parcs nationaux, le personnel très qualifié se fait un plaisir d'orienter les voyageurs. En outre, on accorde, de manière générale aux États-Unis, une grande importance à la notion de service. Il est donc dans l'ensemble très facile de voyager sur la côte Est.

Une grande offre culturelle
<p>Philadelphia Museum of Art.</p>

Philadelphia Museum of Art.

Que ce soit à Boston, à New York, à Philadelphie ou à Washington, en passant par Provincetown au Massachusetts ou Baltimore dans le Maryland, le visiteur est comblé en ce qui concerne les musées. Washington possède des trésors inestimables dans ses musées pléthoriques dont les plus célèbres, la Smithsonian Institution, la National Gallery of Art, la collection Phillips ou le National Museum of Women in the Arts. La majorité des musées sont gratuits, un point fort de la capitale des États-Unis. À Baltimore, au Walters Museum, autre trésor du pays, le visiteur découvre une splendide collection d'art américain et asiatique. À Philadelphie, la Barnes Foundation continue d'attirer des milliers de visiteurs chaque année, heureux de découvrir les toiles des grands maîtres de l'impressionnisme français. Le Philadelphia Museum of Art est l'un des plus beaux du pays et ses collections sont d'une qualité inestimable. Et que dire de New York qui compte à elle seule 150 musées dont le plus important d'Occident, le MET, ainsi que le très populaire MoMa. À Boston, le palais vénitien d'Isabella Gardner conjugue beauté du lieu et richesse artistique. Provincetown, située sur la péninsule de Cape Cod, accueille de nombreux artistes depuis le siècle dernier et regorge de galeries d'art originales (dans la rue principale). La côte Est est le lieu idéal pour entreprendre un périple à thématique culturelle avec des étapes dans les grandes cités de Washington à Boston.

Une nature insolente

Un séjour sur la côte Est est l'occasion de visiter les célèbres grandes métropoles modernes de l'Est, mais elle permet aussi de découvrir de magnifiques paysages, notamment le long des Appalaches.

La Nouvelle-Angleterre abrite certains des joyaux des États-Unis. Les White Mountains, chaîne de montagnes du New Hampshire, sont un incontournable de la côte Est, notamment à l'automne. Les amateurs de randonnée, et de sports de plein air en général, sont à la fête. Les cascades invitent à la baignade avant de reprendre la route sur les petits sentiers sillonnant les forêts aux tonalités chaudes. En été, on apprécie de se rafraîchir dans la région des lacs au sud de l'État, dont le gigantesque Winnipesaukee. À la frontière de l'État, le Vermont n'est pas en reste avec les Green Mountains, une autre destination favorite pour une échappée belle en pleine nature. Plus à l'ouest, l'État de New York déroule ses Finger Lakes avant le feu d'artifice des célèbres chutes du Niagara. La région sauvage des Adirondacks et les mille îles des Thousand Islands feront oublier au voyageur que la vie trépidante de Manhattan ne se trouve qu'à quelques heures de route.

Intéressé par la faune sauvage ? Direction le Maine pour partir à la recherche du fameux moose sur les routes de l'Acadia National Park, île de montagnes déposée sur l'océan bleu acier. Et puis on n'oubliera pas les longues plages sauvages de Cape Cod, Martha's Vineyard et Nantucket dans le Massachusetts, et plus au sud, les côtes du New Jersey ou de la Baie de Chesapeake.

Creuset historique et culturel des États-Unis, le voyageur ne sera pas moins séduit par l'environnement naturel d'exception de cette partie des États-Unis... Il n'y a pas que les parcs nationaux de l'Ouest américain !

Une très bonne cuisine

Les produits de la mer sont un incontournable de tout séjour sur la côte. Comment ne pas céder à l'appel des crabes bleus du Maryland ? Et du fameux menu All you can eat qui donne au visiteur l'opportunité de faire une orgie de ce crustacé à moindre coût, un marteau à la main ! Et que dire du fondant crab cake... La Nouvelle-Angleterre, quant à elle, est probablement la région des États-Unis où l'on mange le mieux. À Boston et dans ses environs, la spécialité est le velouté de palourdes appelé le clam chowder, avec des pommes de terre, des oignons et des lardons. À déguster accompagné d'un verre de vin blanc ! Ce plat typique de la Nouvelle-Angleterre figure sur les menus de tous les restaurants de poisson de Boston et de Cape Cod. En remontant vers le Vermont, on est étonné de découvrir des produits du terroir de grande qualité et notamment d'excellents fromages. Et nous voilà bientôt dans le Maine, la patrie du homard, absolument incontournable ! En roll, à la vapeur, sauce brandy... Goûtez à tout... c'est un délice. Et plus qu'une spécialité, c'est une expérience.

À New York, tous les genres se côtoient (près de 24 000 restaurants) : les Delis avec leur cortège de plats et de sandwichs d'inspiration italienne ou juive d'Europe de l'est, les barbecues, les cajuns, les tex-mex ou la soul food afro-américaine. À Philadelphie, la spécialité incontournable est le cheesesteak, inventé dans les années 1930. C'est un sandwich fait avec de la viande hachée, du fromage, des oignons et des champignons ou autre ingrédient, selon son goût.

Dans les grandes cités, comme à New York, Washington DC, Boston ou Philadelphie, les cuisines du monde sont bien ancrées dans les traditions du pays : restaurants chinois, japonais, coréens, thaïs... Les saveurs européennes ne manquent pas non plus ; les bistrots français et les trattorias italiennes ont la cote. Selon les villes, les restaurants cubains et portoricains sont nombreux, et vous pourrez même vous initier à la cuisine éthiopienne goûteuse et originale à Washington DC. Enfin, les restaurants gastronomiques ne manquent pas, notamment à New York où les établissements étoilés sont nombreux, mais aussi à Washington où le guide Michelin a attribué ses premières étoiles en 2016.

Le berceau de la nation américaine

Les États-Unis sont nés dans cette partie de la côte Est des États-Unis, principalement à Boston et Philadelphie. En 1620, les Pilgrim Fathers arrivèrent d'Angleterre à bord du Mayflower. Ils débarquèrent sur la péninsule de Cape Cod, dans le Massachusetts. Boston a été fondé en 1630 par ces " puritains " qui fuyaient les persécutions religieuses des autorités anglaises. Pendant la période coloniale, the Puritan City - selon l'un de ses multiples surnoms - a résisté à l'oppresseur anglais. C'est d'ailleurs à Boston que la guerre d'Indépendance commença, en 1770, avec la rébellion des habitants contre l'augmentation de l'impôt, puis, trois ans plus tard, avec une autre insurrection contre un nouvel impôt sur le thé. Aujourd'hui, Boston est riche en bâtiments des époques coloniale et révolutionnaire, que l'on peut découvrir le long du Freedom Trail.

Un peu plus au sud, à Philadelphie, la Déclaration d'indépendance a été signée en 1776 par Thomas Jefferson et Benjamin Franklin, dans l'Independence Hall. Philly, c'est " America's most historic square mile ", l'endroit le plus riche d'histoire en Amérique. On apprend donc beaucoup sur la naissance des États-Unis et les valeurs de liberté et de démocratie qui définissent le pays en visitant les musées du quartier historique de la ville.

Adresses Futées de la Côte Est Etats-Unis

Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour à Majorque pour 2 personnes !

Un séjour unique à Majorque pour 2 ! Logitravel vous offre un séjour de rêve à Majorque (vols+ hébergement inclus).