Alternance de villes mythiques et de nature insolente, la côte Est des États-Unis est un cocktail de destinations diversifiées. New York, la ville qui ne dort jamais : incontournable certes, mais il serait dommage de la réduire à une escapade dans la Big Apple. La région jouit d'autres attraits de Philadelphie à Boston en passant par Washington D.C. En visitant ces métropoles, on lève le voile sur les moments cruciaux de l'histoire américaine, de la déclaration d'Indépendance à la guerre de Sécession ou à l'investiture de Barack Obama. L'offre culturelle de Philadelphie et de Washington mérite tous les superlatifs ; on y compte parmi les plus beaux musées et collections privées du monde. Pittsburgh n'est pas en reste. Désignée troisième meilleure destination mondiale en 2015 par Condé Nast Traveler, cette ville continue de grandir et n'a rien à envier à ses voisines plus populaires. La côte Est séduit également les amoureux de nature. Les alentours des grandes villes sont grandioses, à l'instar des forêts de la Shenandoah Valley, proches de D.C., ou des contrées Amish du comté de Lancaster à seulement quelques encablures de Philly. L'État de New York, à qui la ville homonyme fait de l'ombre, regorge de chutes d'eau, de vignobles et de jolies plages. On ne saurait trop inciter les voyageurs à s'aventurer en Nouvelle-Angleterre avec une première escale à Cape Cod. Ses longues plages sauvages et ses phares méritent une visite qu'on ne manquera pas de coupler à une mémorable excursion au large de l'étonnante petite ville de Provincetown ou de l'île de Nantucket à la rencontre des baleines. Et toujours plus au Nord, nous voilà au coeur de la chaîne des Appalaches, cette colonne vertébrale de l'Est américain. New Hampshire, Maine et Vermont offrent ici aux visiteurs leurs trésors naturels : White Mountains, Green Mountains et le parc national d'Acadia. Un paradis pour les randonneurs, du sentier bucolique à l'ascension ardue, avec, pour récompense le long du chemin, de splendides panoramas. C'est à l'automne que s'impose une virée en Nouvelle-Angleterre alors que les forêts se parent de couleurs incandescentes. Et qui sait, le moose gratifiera peut-être le voyageur chanceux d'une révérence. Et comptez sur la chaleur de l'accueil des Américains pour rendre ce séjour inoubliable !

L'équipe de rédaction

REMERCIEMENTS. Mille mercis à tous les professionnels du tourisme, de l'hôtellerie et à tous les Américains qui ont croisé nos routes et dont l'hospitalité a rendu ce périple possible et incroyablement agréable.

Les lieux incontournables de la Côte Est Etats-Unis

Préparer son voyage sur la Côte Est Etats-Unis

Photos de la Côte Est Etats-Unis

Découvrir la Côte Est Etats-Unis

Les plus de Boston et la Nouvelle-Angleterre

Une population accueillante

La population de la Nouvelle-Angleterre est chaleureuse et accueillante. Le voyageur, tout au long de son périple, découvrira combien le contact est aisé avec les habitants toujours prêts à discuter. On peut compter sur les Américains pour renseigner et aider le visiteur égaré. Les Visitor Centers des parcs nationaux en sont un bon exemple, avec leur personnel très qualifié. En outre, sachez qu'aux Etats-Unis la notion de service est capitale.

Il est dans l'ensemble très facile de voyager en Nouvelle-Angleterre. Dans le Vermont, les habitants sont très fiers de leur région. Ils aiment montrer aux visiteurs qu'ils savent conjuguer art de vivre et respect de l'environnement. Sur les bords des routes, de nombreuses fermes ouvrent leurs portes aux passants afin de leur présenter et de leur vendre leurs produits régionaux. Les habitants de la côte du Maine font souvent un très bon accueil aux touristes et ce malgré la très forte fréquentation des plages en été. Même constat du coté du New Hampshire ou du Massachusetts. Dans tous ces Etats, peu densément peuplés, le tourisme compte pour une part importante de l'économie.

Une grande offre culturelle

L'amateur d'art sera comblé en Nouvelle-Angleterre.

Boston, surnommée " The city of higher learning " pour ses nombreuses universités, est sans conteste le centre culturel le plus important de la région. Mondialement connu, le Boston Ballet est la compagnie de danse la plus importante de la côte Est. Chaque année, la programmation attire des milliers de spectateurs et les créations originales s'exportent dans le monde entier. Le Museum of Fine Arts abrite une collection permanente d'antiquités égyptiennes et asiatiques de premier ordre. Loin d'être statique, le musée crée l'événement plusieurs fois dans l'année avec des expositions de grande qualité. La création contemporaine n'est pas en reste, avec l'ICA, l'Institute of Contemporary Art qui existe depuis 1936 et s'est offert, en 2006, un vaste bâtiment au bord de l'eau. Le palais vénitien d'Isabella Gardner conjugue beauté du lieu et richesse artistique : la cour intérieure est digne des plus beaux palais du sud de l'Europe et l'hétéroclite collection d'oeuvres y est impressionnante.

Hors de la mégalopole, les petits villages côtiers du Maine restent le lieu de repli des artistes à la recherche d'authenticité. A Rockland et Camden, les galeries d'art sont nombreuses. Même constat dans le Vermont où de plus en plus d'adeptes de l'artisanat viennent s'établir. Provincetown, située sur la péninsule de Cape Cod, accueille de nombreux artistes depuis le siècle dernier et regorge de galeries d'art originales.

En Nouvelle-Angleterre, certaines villes réservent de très bonnes surprises. Salem peut se targuer d'être l'une des villes de la côte Est avec le plus grand nombre de musées par habitant ! Si tous ne sont pas du meilleur goût, le PEM - Peabody Essex Museum - est sans conteste un passage obligé pour l'amateur d'art. Les collections d'art africain, asiatiques et indiens n'ont rien à envier aux collections européennes. Portland dans le Maine compte quelques bijoux culturels, avec notamment le Homer Studio, la maison du peintre Winslow Homer qui se visite. Shelburne, petite ville du Vermont, possède un musée digne des grandes métropoles, avec notamment une belle collection impressionniste. La mise en scène des oeuvres y est originale : d'anciennes demeures de Nouvelle-Angleterre ont été importées sur le site afin de servir de théâtre aux expositions.
La côte Est est le lieu idéal pour entreprendre un périple à thématique culturelle depuis la côte jusqu'à l'intérieur des terres.

Une nature insolente

La Nouvelle-Angleterre abrite certains des joyaux naturels des Etats-Unis.

Les White Mountains, chaîne de montagnes du New Hampshire, sont un incontournable de la côte Est, notamment à l'automne. Les amateurs de randonnée comme de sports de plein air plus généralement sont à la fête. Golf, kayak et randonnées à cheval et pédestres, sont autant d'activités que vous pourrez aisément entreprendre durant l'été. En été toujours, on apprécie de se rafraîchir dans la région des lacs au centre de l'Etat, dont le gigantesque Lake Winnipesaukee.

A la frontière de l'Etat, le Vermont n'est pas en reste avec les Green Mountains, une autre destination favorite pour une échappée belle en pleine nature. Les cascades invitent à la baignade avant de reprendre la route sur les petits sentiers sillonnant les forêts aux tonalités chaudes en automne. L'hiver, on pratique le ski de fond et le ski alpin dans le Vermont, le Maine et le New Hampshire. Ce n'est pas un hasard si la marque pionnière de snowboard Burton, aujourd'hui mondialement connue, a fait ses débuts dans le Vermont, ou que la chaîne d'accessoires de sports d'extérieur LL Bean a été fondée à Freeport, dans le Maine.

Intéressé par la faune sauvage ? Restez dans le Maine pour partir à la recherche du fameux moose sur les routes de l'Acadia National Park ou sautez dans un bateau pour observer les baleines au large de la côte.

Le Massachusetts et Rhode Island sont connus pour leurs longues plages de sable doré, notamment à Cape Cod, destination balnéaire par excellence.

Une destination gastronomique

La Nouvelle-Angleterre est probablement la région des Etats-Unis où l'on mange le mieux. A Boston et dans ses environs, la spécialité est le velouté de palourdes appelé le clam chowder, avec des pommes de terre, des oignons et des lardons. A déguster accompagné d'un verre de vin blanc ! Ce plat typique de la Nouvelle-Angleterre figure sur les menus de tous les restaurants de poisson de la côte.
En remontant vers le Vermont, vous découvrirez des produits du terroir authentiques et notamment d'excellents fromages et de la bière artisanale. Les habitants y cultivent des produits bio de grande qualité avec passion. On est bien loin de l'image de nourriture ultra calorique et standardisée servie ailleurs dans le pays. Preuve que le Vermont est le bastion de la gastronomie : impossible de trouver un seul restaurant McDonald's dans sa capitale, Montpelier.
Le Maine est la patrie du homard, que vous trouverez partout et sous toutes ses formes : roll, à la vapeur, sauce brandy... c'est toujours un délice. Si vous aimez les crustacés, vous ne saurez vous contenter d'un seul homard durant votre séjour. Ça tombe bien, le prix est modique comparé à notre homard breton ! Pour une quinzaine de dollars, vous pourrez succomber au lobster roll, qui se présente comme un hot dog, à manger avec les doigts, au fil d'une balade le long d'un des nombreux ports du Maine.
Les délices sucrés ne sont pas en reste en Nouvelle-Angleterre, puisque le Maine et le Vermont sont les principaux Etats producteurs de blueberry et de sirop d'érable de tout le pays. Pour le petit déjeuner, vous devrez donc goûter aux traditionnels pancakes incrustés de myrtilles et/ou assaisonnés de sirop d'érable. Un incontournable presque toujours proposé lors du brunch dans les restaurants ou au petit déjeuner dans les Bed & Breakfast de qualité.

Le berceau de la nation américaine

Les Etats-Unis sont nés dans cette partie de la côte Est des Etats-Unis, principalement à Boston. En 1620, les Pilgrims arrivèrent d'Angleterre à bord du Mayflower. Ils débarquèrent à Plymouth, au nord de la péninsule de Cape Cod, dans le Massachusetts. Boston a été fondée en 1630 par ces " puritains " qui fuyaient les persécutions religieuses des autorités anglaises. Pendant la période coloniale, " the Puritan City " - selon l'un de ses multiples surnoms - a résisté à l'oppresseur anglais. C'est d'ailleurs à Boston que la guerre d'Indépendance commença, en 1770, avec la rébellion des habitants contre l'augmentation de l'impôt, puis, trois ans plus tard, avec une autre insurrection contre un nouvel impôt sur le thé. Aujourd'hui, Boston est riche en bâtiments des époques coloniale et révolutionnaire, que l'on peut découvrir le long du Freedom Trail.

Nos bons plans séjours

  • Rhodes : Hôtel All Senses Ocean Blue Seaside Resort en chambre double Comfort vue jardin 4*

    Durant votre séjour, vous serez logés en chambre double Comfort vue jardin avec balcon juliette.
    • Durée : 8 jours, 7 nuits
    • Pension : All Inclusive
    Dès 869 TTC/pers.
  • Majorque (palma) : Hôtel Blue Sea Costa Verde 3*

    Située au large des côtes valenciennes, au c½ur de la méditerranée, Majorque est la plus grande île des Baléares, mesurant près de 80 km de long et 55...
    • Durée : 8 jours, 7 nuits
    • Pension : All Inclusive
    Dès 559 TTC/pers.
  • Rhodes : Hôtel Rodos Blue Resort 3*

    Durant votre séjour, vous serez logés en chambre double standard.
    • Durée : 8 jours, 7 nuits
    • Pension : Petit Déjeuner
    Dès 499 TTC/pers.

Reportages & actualités de la Côte Est Etats-Unis

Ailleurs sur le web
Avis