Découverte de CARLSBAD CAVERNS NATIONAL PARK

Ce site troglodyte est particulièrement impressionnant. Le parc couvre 117 grottes et s'étend au-dessus du désert de Chihuahua, dans le sud-est du Nouveau-Mexique. Les deux tiers du parc constituent une zone sauvage. Le site principal à visiter est la Carlsbad Cavern proprement dite, qui a été aménagée pour les visites. Cette grotte contient plusieurs salles majestueuses. Il y a notamment la Big Room, une chambre de grès sous-terraine de 1 220 m de longueur, 191 m de largeur et 78 m de hauteur. C'est la troisième plus grande des Etats-Unis et la septième au monde. Elle contient la Underground Lunchroom, une cafétéria, à 250 m de profondeur. Un ascenseur a été aménagé pour y descendre.

Il y a encore la Green Lake Room, avec son lac vert en raison de sa structure minérale en malachite, ou la Guadalupe Room, avec ses stalactites dits soda straw (paille de soda).

Le parc couvre 189,3 km2. Il est connu pour ses molosses du Brésil, des chauve-souris d'une dizaine de centimètres, à longue queue, qui vivent en colonies de nombreux individus.

Géologie 

L'histoire de la création des Carlsbad Caverns commence, il y a 250 millions d'années, avec la formation d'un récif de 640 km de long dans une mer intérieure recouvrant la région.
Ce récif en forme de fer à cheval était composé de débris d'éponges, d'algues, de coquillages et de calcite. Des fissures sont apparues dans le récif alors qu'il se développait vers le large. La mer s'évaporant, le récif a été enseveli sous des dépôts de sels et de gypse.

Il y a quelques millions d'années, l'élévation et l'érosion de la région ont commencé à découvrir les roches enterrées du récif. L'eau de pluie, rendue légèrement acide par l'air et le sol, s'est infiltrée dans les fissures, dissolvant lentement le calcaire. C'est ainsi que commença le long et lent processus formant de grandes salles souterraines. Dans le même temps, du sulfure d'hydrogène a migré du haut de vastes gisements de pétrole et de gaz, situés sous l'ancien récif. Ce gaz s'est dissous dans les eaux souterraines d'infiltration pour former de l'acide sulfurique. La puissance de cette substance corrosive explique la taille des passages. Ce récif exposé est devenu une partie de la Guadalupe Mountain et les grottes du sous-sol, la merveille de Carlsbad Caverns.

La décoration de Carlsbad Caverns a commencé il y a plus de 500 000 ans, après que la plus grande partie de la caverne eut été creusée. Elle s'est faite lentement, goutte à goutte, lorsqu'un climat plus humide et plus frais a prévalu. Lorsque l'eau s'égoutte lentement du plafond, des pailles de soude puis de grandes stalactites apparaissent. L'eau tombant sur le sol crée les stalagmites. Quand une stalactite et une stalagmite se rejoignent, elles forment une colonne.
Les draperies ont été suspendues là où l'eau a couru en plafond incliné. L'eau qui coule sur la surface d'un mur ou d'un sol dépose des couches de calcite appelées flowstone. Comme les perles d'huîtres, les perles de grottes ont été formées par le dépôt de couches successives de calcite autour d'un grain de sable ou d'autres objets minuscules. Les massifs de lys se sont formés à la surface de bassins, l'eau des barrages s'écoulant lentement sur le sol. Quant au "  pop-corn  ", il s'est formé quand l'eau s'est évaporée et a quitté les dépôts de calcite.

Histoire 

Il y a plus de 1 000 ans, les Amérindiens s'aventurèrent dans Carlsbad Caverns à la recherche d'abri. On peut voir d'ailleurs, près de l'entrée naturelle, des dessins laissés sur les parois et même certains lieux de cuisson, comme ce four creusé dans la roche, toujours visible de nos jours.

En 1898, un jeune cow-boy nommé Jim White, attiré par le ballet de milliers de chauves-souris, décida d'aller voir ce qui se dissimulait derrière l'ouverture. Muni d'une simple torche, il découvrit la magie de ce lieu souterrain, peuplé de superbes formations colorées.
Le petit mammifère ailé y avait élu domicile. Une épaisse couche de guano tapissait le sol. Associé à quelques rangers des environs, Jim White envisagea de tirer profit de cet engrais naturel, accumulé au cours des siècles. Grâce à son entreprise fructueuse, il fut à même d'explorer le réseau de voies souterraines. Jim White et Ray V. Davis, qui l'accompagna et l'aida, prirent ensemble des photos, qui furent exposées à Carlsbad en 1915. Les prises de vue, publiées en 1923 par le New York Times, suscitèrent un très grand intérêt, à tel point que le site fut classé " monument national " le 25 octobre de la même année, " parc national " sept ans plus tard, et inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'Unesco le 6 décembre 1995. Jim White, qui consacra sa vie au site de Carlsbad, fut le premier chef des rangers. Dès lors, l'exploration et les aménagements continuèrent au cours de la deuxième moitié du XXe siècle, avec la découverte de Guadalupe Room en 1966, de la Bifrost Room en 1982 et de la Chocolate High en 1993. Entre-temps Lechuguilla Cave se révèle être beaucoup plus profonde que ce que l'on pouvait imaginer. En 2006, elle développait 192 km de réseau pour une profondeur de 489 m, ce qui en fait une des plus grandes grottes du monde et une des plus profondes du continent américain. La découverte du caractère spectaculaire de ses paysages souterrains fut un événement sans pareil dans le monde de la spéléologie et des scientifiques. Aujourd'hui, des équipes de chercheurs tentent de faire la lumière sur les mystères de Carlsbad Caverns, notamment sur sa création, sur l'impact humain, sans oublier le monde fascinant des chauves-souris.

Climat 

Le climat du Nouveau-Mexique est continental semi-aride, essentiellement sec, doux et ensoleillé. La température moyenne annuelle s'élève à 15,5 °C, avec des maximales pouvant atteindre 37 °C ou plus. Les précipitations sont très faibles  : 381 mm/ an.

Le parc bénéficie d'un climat semi-aride et se caractérise par des étés chauds et des hivers doux, en dépit d'éphémères tempêtes de neige. En période estivale, les températures sont en moyenne de 37 °C, en hiver de 11 à 15 °C. Des orages intenses se produisent de juillet à septembre, avec d'importantes précipitations provoquant des risques d'inondations. La température de la grotte est à 13 °C toute l'année.

Nature 

Bien qu'il y ait quelques forêts dispersées aux altitudes les plus élevées, le parc se compose essentiellement de prairies et de terres accueillant des arbustes du désert. Bien souvent, les fleurs sauvages merveilleusement colorées éclosent juste après les pluies d'été. Les communautés végétales sont très diverses et, pour certaines d'entre elles, uniques en leur genre. Le parc abrite aussi pas moins de 900 espèces et sous-espèces de plantes vasculaires. Nombreuses sont aussi les espèces de cactus, de tournesol, d'herbes et de légumineuses.

Dans cet environnement semi-aride, le visiteur découvre une faune étrange qui s'est adaptée au fil du temps à une vie souterraine. A l'extérieur, le manque d'eau sélectionne de lui-même les occupants. Avec un peu de chance, vous apercevrez le grand duc d'Amérique saluant le lever du soleil. Fièrement planté sur ses pattes musclées et les ailes repliées, il fait partie des quelque 350 oiseaux résidents qui savent partager leur espace avec les nombreuses espèces migratrices, le moment venu. Cinq espèces de poissons ont été remarquées à Rattlesnake Springs, une des rares zones boisées en limite du désert qui attire des ornithologues du monde entier. Les célèbres Carlsbad Caverns offrent un aperçu unique de l'univers souterrain, admirablement conservé dans ce paysage accidenté du désert.

Le parc possède aussi une très riche faune d'invertébrés (dont 600 insectes), qui attirent également de nombreux scientifiques. Scolpendra heros est surprenant par son agilité, sa rapidité, voire sa voracité. Attention  ! sa morsure est venimeuse. Le grillon des grottes, quant à lui, fait le régal de nombreuses créatures. Parmi les 55 espèces de reptiles et d'amphibiens, les lézards et les tortues se dorent au soleil. Le gray-banded kingsnakeest en voie d'extinction. Quelque 100 espèces de papillons jouent sur le charme de leurs couleurs. Parmi les fossiles, mollusques, éponges, vers, nautiles, escargots se répartissent dans les roches. Chez les gros calibres, on compte 67 espèces de mammifères, certains réintroduits, dont l'ours noir (rarement rencontré), le couguar, le pécari à collier, le pronghorn. Toutefois, la vedette des lieux est sans conteste la chauve-souris (27 espèces). La Bat Cave Area en abrite une importante colonie qui vient là, nicher, donner naissance et élever ses petits.

À voir / À faire à CARLSBAD CAVERNS NATIONAL PARK

Organiser son voyage à CARLSBAD CAVERNS NATIONAL PARK

Photos de CARLSBAD CAVERNS NATIONAL PARK

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

ROCHEUSES AMÉRICAINES

Guide ROCHEUSES AMÉRICAINES

ROCHEUSES AMÉRICAINES 2018/2019

14.95 €
2018-03-28
408 pages
Avis